Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
InvitéeHr
Expert

Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par InvitéeHr le Mer 14 Avr 2010 - 18:34
Est-ce un contresens de voir dans ce récit des éléments baroques ? mort violente, défiguration et métamorphose du héros, etc.
Puis-je étudier ce texte dans le cadre du baroque ?
avatar
Invité13
Fidèle du forum

Re: Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par Invité13 le Mer 14 Avr 2010 - 19:06
Racine baroque ? Il ne me semble pas...
Le corps de Hippolyte n'est pas transformé, il est détruit. Le récit ne me semble pas inviter à la méditation ou la conversion mais chercher à créer la terreur. De plus on n'est plus dans la période concernée...

Peut-être vais-je être contredite par plus savant que moi, mais tu me sembles être dans le contresens. Le baroque ne peut se résumer à mort ou métamorphose.
avatar
papillonbleu
Grand sage

Re: Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par papillonbleu le Mer 14 Avr 2010 - 19:10
Le récit de la mort d'Hippolyte est très édulcoré par rapport à Sénèque... à mon sens, Racine est un classique.
avatar
ysabel
Devin

Re: Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par ysabel le Mer 14 Avr 2010 - 20:54
c'est simplement un récit épique avec la présence du merveilleux. tu trouves le même genre de récit chez Quinault.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Artémis
Fidèle du forum

Re: Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par Artémis le Mer 14 Avr 2010 - 21:22
Oui récit épique, avec un héros distingué du reste de l'humanité (on doit même retrouver des éléments proches de l'épithète homérique, "l'intrépide Hippolyte" il me semble), face à un monstre surnaturel hyperbolique.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par Abraxas le Dim 18 Avr 2010 - 17:20
myfarenier a écrit:Le récit de la mort d'Hippolyte est très édulcoré par rapport à Sénèque... à mon sens, Racine est un classique.


+ 1 !
thrasybule
Prophète

Re: Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par thrasybule le Dim 18 Avr 2010 - 17:29
Et si tu allais voir du côté de la pièce de Garnier? Il me semble que la violence est beaucoup plus présente, d'autant que le modèle antique est clairement la pièce de Sénèque
InvitéeHr
Expert

Re: Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par InvitéeHr le Dim 18 Avr 2010 - 18:30
@Briséis a écrit:Racine baroque ? Il ne me semble pas...

Je n'ai jamais dit cela, je me demandais s'il n'y avait pas dans ce spectacle des éléments baroques.
D'ailleurs dans leur petit livre sur Phèdre A. Régent et L. Susini font cette hypothèse tout en axant pricipalement leur lecture sur le merveilleux païen. Le baroque se rattacherait selon eux à la ligne courbe du monstre, à la violence et au mouvement.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par Abraxas le Dim 18 Avr 2010 - 19:43
Ou alors, autant en faire quelque chose. Dire par exemple que Thésée (Louis XIV) utilise un monstre baroque dont la "croupe se recourbe en replis tortueux" pour anéantir ceux qui troublent l'ordre (Hippolyte et Phèdre) pour en revenir à l'ordre classique (lui et Aricie).
Ou si l'on préfère, l'imaginaire (le monstrueux) s'efface finalement devant la Loi — aussi bien politique que religieuse.
Une pièce qui serait strictement "classique" serait au fond d'un ennui profond (c'est tout le problème du théâtre de Voltaire). Il faut donc un élément de désordre (que le baroque peut effectivement symboliser) pour que la catastrophe éclate, que les héros de passion soient éliminés, et que l'Ordre revienne — fin de la pièce, puisque toute son intrigue, au fond, consistait à en finir avec le désordre.
thrasybule
Prophète

Re: Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par thrasybule le Dim 18 Avr 2010 - 20:08
@Abraxas a écrit:Ou alors, autant en faire quelque chose. Dire par exemple que Thésée (Louis XIV) utilise un monstre baroque dont la "croupe se recourbe en replis tortueux" pour anéantir ceux qui troublent l'ordre (Hippolyte et Phèdre) pour en revenir à l'ordre classique (lui et Aricie).
Ou si l'on préfère, l'imaginaire (le monstrueux) s'efface finalement devant la Loi — aussi bien politique que religieuse.
Une pièce qui serait strictement "classique" serait au fond d'un ennui profond (c'est tout le problème du théâtre de Voltaire). Il faut donc un élément de désordre (que le baroque peut effectivement symboliser) pour que la catastrophe éclate, que les héros de passion soient éliminés, et que l'Ordre revienne — fin de la pièce, puisque toute son intrigue, au fond, consistait à en finir avec le désordre.
Interprétation très interessante, ça me donne envie de l'étudier l'année prochaine avec cette lecture qui articule politique et esthétique
Contenu sponsorisé

Re: Eléments baroques dans le récit de la mort d'Hippolyte ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum