vie d'un professeur sans concours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

vie d'un professeur sans concours.

Message par deroute le Jeu 22 Avr 2010 - 15:28

Bonjour à tous,

Je voudrais savoir s'il y a sur ce forum des professeurs qui n'ont pas passé de concours (ou qui ne l'ont pas eu), des vacataires, contractuels ou même des professeurs en cours particuliers.

Je vais tenter les concours d'orthophonie cette année mais comme je finis aussi mon master 2 je ne compte pas trop les avoir. Donc je pense que je vais devoir travailler pendant une année ( ou peut-être même plusieurs en fait) et comme la seule chose que je sais faire c'est enseigner...

Je voudrais savoir comment s'organise votre année, si vous trouvez facilement des postes ou des cours mais aussi au niveau financier si vous arrivez à vous sortir correctement ( pour ceux qui donnent des cours particuliers surtout). Je pense qu'en temps que diplomée de lettres classiques je n'avais pas trop de mal à trouver quelques vacations mais avec les réformes et les stagiaires qui seront plus présents, je ne sais pas ce que ça va donner.
Est-ce qu'il y en a qui vivent de cours particuliers?

Voilà,
Merci pour vos témoignages

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par Emeraldia le Jeu 22 Avr 2010 - 17:52

Bonjour,
Cela dépend dans quelle Académie vous êtes. Il y a tellement de suppressions de postes que les contractuels ont été mis sur la touche en premier, qqes vacataires sont recrutés parfois mais ne font que 6 heures par semaine...
Je suis dans l'Académie de Lille, j'ai été contractuel 5 ans et il a fallu que je décroche le concours pour continuer à avoir du travail (auparavant, j'ai été trois fois au chômage et une fois au RMI)...
Vous avez raison de vouloir faire autre chose.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par deroute le Jeu 22 Avr 2010 - 18:00

En fait je peux enseigner à la fois dans l'Académie de Lille et de Créteil. Mais dans l'Académie de Lille je me suis vue proposer plusieurs vacations, la plupart du temps 9 ou 6h de latin mais parfois des postes de 15h ou 18h aussi.

Je vais tout faire pour avoir le concours au plus tard l'année prochaine mais je me demandais si je pourrais vivre pendant un an de l'enseignement ou si je vais devoir chercher un autre job.

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par Emeraldia le Jeu 22 Avr 2010 - 18:05

@deroute a écrit:En fait je peux enseigner à la fois dans l'Académie de Lille et de Créteil. Mais dans l'Académie de Lille je me suis vue proposer plusieurs vacations, la plupart du temps 9 ou 6h de latin mais parfois des postes de 15h ou 18h aussi.

Je vais tout faire pour avoir le concours au plus tard l'année prochaine mais je me demandais si je pourrais vivre pendant un an de l'enseignement ou si je vais devoir chercher un autre job.
L'une des rares matières où il manque des profs est le latin. Tu peux essayer si on t'a proposé des heures mais il ft éviter sur le long terme. C'est trop difficile à Lille désormais.

Tu ne peux pas t'en sortir correctement avec 6 heures de vacations (payées 30 euros de l'heure) et au bout de 200, on se passe de toi, tu n'es pas payé pendant les vacances et tu n'as pas droit au chômage. Les contractuels ont droit au chômage mais juste qqes mois...souvent, ça part dans les vacances puisq les contrats ne les incluent pas exprès...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par totoro le Jeu 22 Avr 2010 - 18:43

Je ne sais pas comment ça se passe dans le public, mais les remplacements se font (se faisaient?) bien dans le privé (pas de statut TZR, donc les remplaçants sont recrutés sur diplome). Là aussi, ça doit dépendre des académies.
Et puis, il faut vouloir travailler dans le privé, j'en connais qui sont farouchement contre.
Je l'ai fait 3 ans, il vaut mieux avoir un deuxième salaire à la maison (ne serait-ce que pour les mois d'attente du dit-salaire); pas de statut de vacataire, tu as donc le droit aux vacances (prorata) et au chômage (là aussi, il faut pas être pressé).
Et ça te donne "le droit" de passer le concours du privé sans t'empêcher de t'inscrire pour celui du public si tu préfères.

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par deroute le Jeu 22 Avr 2010 - 18:47

Oui je vais m'inscrire aussi sur les listes du privé. J'ai déjà une amie qui a fait un remplacement cette année avec un poste complet dans le privé. Il semblerait qu'il y ait pas mal de demandes...

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par Emeraldia le Jeu 22 Avr 2010 - 19:08

C'est vrai que si on est seul, c'est la galère financière.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par deroute le Jeu 22 Avr 2010 - 19:22

Je peux toujours retourner vivre chez mes parents

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par deroute le Jeu 22 Avr 2010 - 19:24

En fait j'ai un ami qui veut que je vienne vivre avec lui. Mais il n'est pas question pour moi d'aller habiter chez lui sans payer la moitié du loyer, ma bouffe etc... Donc c'est comme si j'étais seule en fait...

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par Emeraldia le Jeu 22 Avr 2010 - 20:11

@deroute a écrit:En fait j'ai un ami qui veut que je vienne vivre avec lui. Mais il n'est pas question pour moi d'aller habiter chez lui sans payer la moitié du loyer, ma bouffe etc... Donc c'est comme si j'étais seule en fait...
Si tu es en coloc, c'est différent. Tu partages les charges qd même. Qd je dis seule, c'est un célibataire qui vit seul.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par cristal le Jeu 22 Avr 2010 - 20:18

Pour multiplier tes chances d'avoir quelque chose inscris-toi au rectorat et à la direction diocésaine de ton département. Un poste à l'année est plus confortable, bien sûr, que les remplacements. Sache que dans le privé, tu peux postuler sur des heures vacantes à l'année au 2eme mouvement de l'emploi (mi-juin, il me semble)

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par deroute le Ven 23 Avr 2010 - 22:04

et ne vivre que de cours particuliers? Certains l'ont déjà fait?

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par Pierre_au_carré le Ven 23 Avr 2010 - 22:13

@deroute a écrit:et ne vivre que de cours particuliers? Certains l'ont déjà fait?

J'avais commencé ... et je suis très rapidement devenu "auteur" en maths en très grande partie, dans l'édition.
Mais c'est de longue haleine : beaucoup d'envois de CV et tout d'un coup on te contacte pour commencer un travail très rapidement.
Le tout est ensuite de combler son emploi du temps, pour travailler assez.

Vivre que des cours particuliers, j'ai vu plusieurs personnes le faire et se déclarer en "prof indépendant" (profession libérale), mais il faut être près d'une grande ville et, pareil, remplir son emploi du temps pour gagner suffisamment sa vie.
Il s'agit souvent de personnes qui n'arrivent pas à avoir le concours et je pense que certaines vont continuer et même ne plus passer le concours, d'après les témoignages que j'ai vus.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par deroute le Ven 23 Avr 2010 - 22:54

merci pour vos réponses, je dois avouer que cette perspective me tente plus que de reprendre des classes. On verra ce qui s'offre à moi et si j'arrive à m'en sortir comme ça.

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par Emeraldia le Sam 24 Avr 2010 - 11:58

@deroute a écrit:merci pour vos réponses, je dois avouer que cette perspective me tente plus que de reprendre des classes. On verra ce qui s'offre à moi et si j'arrive à m'en sortir comme ça.
Je dirai qu'effectivement, ça peut marcher dans les grandes villes mais ailleurs, ça peut être la galère. Tu peux voir ça comme un complément si tu n'obtiens que des vacations.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par marcopolo le Mer 5 Mai 2010 - 11:54

c'est pas facile mais avec de la volonté et de la persévérance on peut y arriver. Je sais ce que tu vis car je suis passé par là , on regarde les titulaires avec de l'admiration car ils ont réussi et de l'envie car on aimerai être à leur place. On se dit comemnt je vais faire


je suis en tehcnologie college.

2 année de délégué auxiliare en privé ( équivalent à contractuel public ) puis plus de contrat donc chomage , me manquait 6 mois pour avoir droit à l'interne les GROSSES boules .
j'avais 2 enfants sur les bras mais ma femme avait un boulot fixe !

Mais j'avais droit au chomage , donc direction LICENCE PRO avec les petits sortis des études . Ca fait bizarre de se retouver de l'autre côté mais ça aide car ce qui manque souvent à un prof c'est de savoir remettre en question pour s'améliorer !

L'année d'après encore droit au chomage et azimut IUFM préparation au CAPET TECHNO a 100 km de chez moi ; trajet quotidien de 4 h tous les jours pour y aller en voiture + train + bus . J'avais droit à passer le CAPET externe de TECHNOLOGIE je l'ai raté à pas grand chose mais je l'ai raté ...

Année d'après fin aout fin de mes droit j'envoi des CV à tous les college existant un seul m'apppelle pour me proposer un poste je prend de suite . La formation de l'externe me permet de réussir l'interne car le niveau rencontré est accessible ( pas de bête à concours bloqué par les 3 années d'enseignement exigée)

Année suivante stage puis année d'après mutation à 1000 km de chez moi

marcopolo
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par deroute le Mer 5 Mai 2010 - 21:45

Merci de ta réponse Marcopolo mais en fait je ne fais pas ça parce que je n'arrive pas à avoir le concours mais parce que je ne veux pas me lancer dans une carrière de professeur. Donc je fais quelques vacations pour dépanner mais je préfererais si possible vivre de cours particuliers. C'est compliqué tout ça...

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par marcopolo le Jeu 6 Mai 2010 - 7:51

le privé sous contrat peut être pas mal car à partir de4/5 ans si tu as fait tes preuves on te garde en CDI , et à côté tu peux donner des cours part . TU peux doubler voir même faire plus pour ton salaire ....

marcopolo
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par Sessi le Jeu 6 Mai 2010 - 9:31

Oui mais, dans le privé comme dans le public, le 5 ou 6 années, il faut avoir l'occasion de les faire (c'est peut-être plus "facile" d'être réemployé dans le privé, je ne sais pas...) et ensuite, le CDI ne garantit pas un poste et ne vaut pas une titularisation.

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par marcopolo le Jeu 6 Mai 2010 - 9:38

me semble que dans le privé sous contrat place beaucoup plus sure et CDI beaucoup plus accesible , les chefs d'établissement ont plus de pouvoir pour gérer leur bahut, car il y a très peu de titulaires

marcopolo
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par deroute le Jeu 6 Mai 2010 - 13:54

Oui j'ai une amie qui a travaillé comme contractuelle dans un collège privé et qui a tenté le capes en même temps. Le chef d'établissement lui a dit qu'il l'embaucherait si elle ne l'avait pas et qu'il ferait une sorte de dérogation pour qu'elle soit embauchée sans le concours. Je lui ai dit que je trouvais ça un peu suspect mais elle m'a dit que c'était possible.

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par lulubellule le Jeu 6 Mai 2010 - 14:54

Ah les joies des contractuel(le)s, je suis en plein dedans.
Jusqu'à présent, j'ai toujours eu du travail, un salaire correct et des conditions pas trop pourries, je suis donc une méga veinarde!
Ca risque de changer... Entre la réforme des lycées qui baisse la dhg des lycées et la masterisation qui donne 18h aux stagiaires, j'ai bien peur d'avoir du mal à travailler régulièrement l'année prochaine...
Je voudrais passer le concours en interne, mais là encore, avec les réformes, c'est très flou... je valide un M1, mais est-ce que ça sera suffisant pour le passer en interne? Le passer en interne exige trois ans, mais au moment du concours ou de l'inscription? Tout pleins de questions en fait parce que contractuelle, c'est précaire... Si c'est temporaire, c'est bien, enrichissant, un rythme qui change...
Moi aussi je me suis posée la question du privé mais si je devais partir maintenant du public, je perdrais le bénéfice de mes presque 2 ans dans le public.

lulubellule
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par deroute le Jeu 6 Mai 2010 - 16:14

@lulubellule a écrit:Ah les joies des contractuel(le)s, je suis en plein dedans.
Jusqu'à présent, j'ai toujours eu du travail, un salaire correct et des conditions pas trop pourries, je suis donc une méga veinarde!
Ca risque de changer... Entre la réforme des lycées qui baisse la dhg des lycées et la masterisation qui donne 18h aux stagiaires, j'ai bien peur d'avoir du mal à travailler régulièrement l'année prochaine...
.
Oui moi aussi c'est ça qui me fait peur parce que cet été je n'aurai rien mais je compte vivre de mes économies jusqu'à la rentrée. Je compte vraiment trouver quelque chose le plus vite possible. Je pense que j'aurai quelques heures de latin mais je ne pense pas que je pourrais en vivre. J'avais donc pensé chercher un autre boulot dès le mois prochain pour être sure d'avoir un revenu.

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: vie d'un professeur sans concours.

Message par Isolina le Sam 15 Mai 2010 - 21:45

@lulubellule a écrit: Le passer en interne exige trois ans, mais au moment du concours ou de l'inscription?

Au moment de l'inscription (en octobre, je crois)

La vie de contractuelle n'a rien de reposant: mutations aux 4 coins de l'académie, temps plein ou temps partiel, compléments de service dans des établissements proches ou très éloignés -jusqu'à 1h30 pour moi il y a quelques années-,
Difficile d'avoir des projets (notamment pour l'achat d'un logement) et une vie stable.

Et une fois qu'on est dans l'engrenage, pas toujours facile d'en sortir ...

Isolina
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum