Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sessi
Expert spécialisé

Estula

par Sessi le Lun 26 Avr 2010 - 18:59
Je suis en plein dans les fabliaux et pour l'instant je me suis pas mal inspirée de la séquence parue dans l'Ecole des Lettres en l'adaptant à ma sauce, mais je crois que je vais lâcher l'affaire parce que les activités me paraissent plutôt compliquées. Bref, en dernier texte était proposé "Merlin Merlot" qui me paraît long. J'ai changé pour "Estula" qui me paraît plus accessible pour ma classe. A ce moment-là, j'aurais vu le quiproquo dans le récit, les principales caractéristiques du fabliau, la différence entre sens propre et sens figuré, le présent de vérité générale.

J'ai pensé approfondir l'étude du personnage-type, mais je ne sais pas très bien comment commencer...
Je cherche une entrée sympa pour les amener au texte et aussi des pistes pour ma lecture analytique, si vous avez des idées...? Merci !

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus
avatar
sand
Esprit sacré

Re: Estula

par sand le Lun 26 Avr 2010 - 20:56
1. Résumez ce fabliau en indiquant les étapes du schéma narratif.

2. Qu’est-ce qu’un quiproquo ? Expliquez les différents quiproquos qui s’enchaînent dans ce récit.

3. Faites un rapide portrait des personnages présents : les deux frères, le bourgeois et son fils, le prêtre.

4. Pour quels personnages le narrateur prend-il parti ? Desquels se moque-t-il ? Justifiez votre réponse en vous appuyant sur le texte.
avatar
Sessi
Expert spécialisé

Re: Estula

par Sessi le Mar 27 Avr 2010 - 14:42
Merci Sand! En fait, je pense que comme ce texte sera étudié en fin de chapitre juste avant une séance d'écriture de fabliau, j'en profiterai pour revoir les composantes du fabliau et insister sur le personnage-type.

Tes questions me seront sans doute bien utile à ce moment-là!

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus
Invité
Invité

Re: Estula

par Invité le Mar 27 Avr 2010 - 14:49
Il serait peut-être intéressant de faire relever les substituts nominaux :

Frères
Fermier
Fils du fermier
Chien
Curé

(les) deux frères

le premier

le second

les 2 apprentis larrons

une (la) voix

le voleur

les 2 affamés

celui qui s’occupait des choux

son frère (2X)

le coupeur de choux

celui qui a le surplis


un homme qu’on sait très riche



le fermier (2X)

son père


son fils (le fils)

le jeune homme

le (son) chien

Estula

le curé

le prêtre

Messire
avatar
Eole
Niveau 9

Re: Estula

par Eole le Mar 27 Avr 2010 - 22:10
Pour ma part, j'avais surtout insisté sur les ressorts du comique (avec le quiproquo), puisque c'était la contrainte du sujet d'écriture (reprendre une expression en jouant sur sens propre et figuré)...
avatar
Sessi
Expert spécialisé

Re: Estula

par Sessi le Mer 28 Avr 2010 - 7:33
@Eole a écrit:Pour ma part, j'avais surtout insisté sur les ressorts du comique (avec le quiproquo), puisque c'était la contrainte du sujet d'écriture (reprendre une expression en jouant sur sens propre et figuré)...

J'ai également travaillé ce point avec "Brunain, la vache au prêtre". Je profiterai d'Estula pour faire une piqure de rappel!

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus
avatar
moon
Grand sage

Re: Estula

par moon le Mer 28 Avr 2010 - 9:58
Je ne sais pas si je vais beaucoup t'aider, mais je consacre un chapitre entier à ce fabliau après l'étude du roman de renard.
Pour le moment on a fait une séance d'intro avec un document historique qui rappelle l'origine des fabliaux, leur structure, les auteurs, etc. Je n'ai prévu que deux séance de LA : pour la première ils ont lu le fabliau, fait un petit résumé et cherché la morale. En une heure on a fait : 1. Situation des personnages. 2. Structure du fabliau a. Le récit (à partir de leurs résumés) b. la morale 3. Une satire (rappel de ce qui a été vu dans le chapitre précédent). A l'oral on a beaucoup comparé avec le roman de Renart (prise de parti du narrateur, personnages qui volent par "nécessité", caractères typiques.)
La deuxième LA est consacrée au comique : déjà vus dans le chapitre précédent, mais peu appliqué. Je pense leur demander d'en relever différents exemples dans ce texte, et introduire le quiproquo.
Le reste du travail du chapitre est consacré au dialogue, avec une suite de texte à écrire, aux homophones évidemment, et les élèves doivent lire un autre fabliau et présenter ses caractéristiques en groupe à l'oral (personnages, comique, morales). Ensuite on enchaîne en atelier d'écriture pour le transformer en pièce de théâtre.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum