Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Passerose
Expert

les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Passerose le Ven 30 Avr 2010 - 13:51
Je pense aux situations de cours non liées aux attitudes des élèves, et je voulais exclure les corrections, puisque cela me paraît évident.
Je n'aime plus du tout corriger les exercices en classe , c'est devenu une plaie pour moi. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai souhaité un tableau numérique, pour le faire directement sur le texte de l'exercice.
Et vous ?

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)
tabou
Niveau 9

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par tabou le Ven 30 Avr 2010 - 14:10
pourquoi ? le fait d'écrire au tableau ou parce que les élèves étaient perdus les deux ?
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Jane le Ven 30 Avr 2010 - 14:12
j'ai de plus en plus de mal avec les cours de grammaire, surtout avec les 3°. Ils ont souvent horreur de ça et l'affichent ouvertement; du coup, j'ai l'impression de tirer des boulets derrière moi.
tabou
Niveau 9

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par tabou le Ven 30 Avr 2010 - 14:14
voir mon post ci dessous : gros moment de solitude face aux leçons de grammaire, mais bon mince c'est essentiel
avatar
lina
Niveau 8

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par lina le Ven 30 Avr 2010 - 15:04
Moi depuis le début d'année, mes cours de correction de contrôle n'arrivent pas à intéresser les élèves...
MS
Neoprof expérimenté

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par MS le Ven 30 Avr 2010 - 15:12
Ce sont en effet les séance de corrections qui pèsent le plus, pour les exercices, ça passe encore, mais pour les questionnaires de lecture par exemple, je m'ennuie beaucoup, je n'arrive pas à intéresser les élèves, intéressés uniquement par leurs notes. Parfois je ne rends pas le contrôle tout de suite, mais de toute façon, pour les élèves le contrôle est fait, ils ont une note, et on passe à autre chose.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!
avatar
Anwynna
Niveau 1

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Anwynna le Ven 30 Avr 2010 - 15:21
Je vous rejoins avec les corrections de contrôle , surtout pour les troisièmes...
Pour les plus petits, ça passe mieux, mais les grands....Pffffffff!
Si on pouvait trouver qqch ce serait génial!
avatar
Ornella
Vénérable

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Ornella le Ven 30 Avr 2010 - 15:24
oh oui correction de contrôle... est-ce que ça a vraiment une utilité?
en gros, les gamins reçoivent leur copie, avec un peu de chance lisent les remarques, recomptent leurs points puis c'est fini pour eux...
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Libé-Ration le Ven 30 Avr 2010 - 15:49
Oui, je trouve utile de corriger les évaluations. Je ne corrige pas au tableau. Je donne quelques indications, je rends les copies, et ls élèves se corrigent, avec leur cours, et en s'aidant les uns les autres, je ramasse la correction (copiée sur copie double bien présentée !!!!) et parfois je vérifie à l'oral que c'est su.

Moi, ce que je n'aime pas, c'est aller pleurer pour avoir... du matériel, des sous pour un projet, des profs (et donc des heures, quoi, payées ! mais vous n'y pensez pas madale Lunelaure ?!) pour mes élèves...
avatar
Anwynna
Niveau 1

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Anwynna le Ven 30 Avr 2010 - 16:11
Tu as raison, ça aussi c'est pénible.

Les joies des TZR: tu peux toujours pleurer, tu ne seras plus là après!
Bon la bonne nouvelle, c'est que les luttes ne sont pas toutes inutiles et que les collègues qui restent en bénéficierons!
avatar
nuages
Doyen

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par nuages le Ven 30 Avr 2010 - 18:13
Même en lycée les corrections des sujets de devoirs sont pénibles. Les élèves veulent connaître leur note, ils sont souvent sensibles à ce qu'on leur dit en leur rendant individuellement leur copie et ils lisent l'appréciation écrite. Mais quand j'explique comment il aurait fallu traiter le sujet, je parle dans le vide ou parmi les bavardages. Donc , en seconde je corrige souvent les devoirs en module . Dans certaines classes j'ai renoncé à faire une correction en classe, je distribue mon corrigé photocopié, qu'ils lisent ou non (et je m'aperçois que c'est plus efficace )
avatar
lina
Niveau 8

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par lina le Ven 30 Avr 2010 - 18:15
Cela me rassure vos témoignages car je suis en lycée et j'ai l'impression de parler dans le vide à chaque correction...
J'avais des scrupules à donner des polycopiés (qu'ils ne liront surement pas) mais je pense que je vais m'y résoudre.
avatar
Kiki
Habitué du forum

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Kiki le Ven 30 Avr 2010 - 18:19
Mes élèves aiment bien les corrections de contrôle car ils aiment donner les bonnes réponses.
Ils n'aiment pas les cours de langue car "il faut écrire beaucoup" et il faut "réfléchir".
J'ai horreur des travaux d'écriture à plusieurs qui me sont imposés : les élèves parlent fort car ils ont dû mal à se mettre d'accord. Enfin, il y en a toujours un qui ne travaille pas et qui attend que le temps passe.
L'année prochaine, j'accepterai moins de projets, de sorties... car les élèves n'écoutent pas les intervenants. "Ben, c'est pas un prof, madame ! ".
avatar
nuages
Doyen

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par nuages le Ven 30 Avr 2010 - 18:20
Ils ne lisent pas le polycopié de correction sur le moment , mais je constate que plusieurs élèves le gardent dans leur classeur et ils me demandent au devoir suivant s'ils ont le droit de s'aider du corrigé polycopié précédent pour la méthode. Donc ils y jettent un oeil et c'est déjà bien .
avatar
Passerose
Expert

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Passerose le Ven 30 Avr 2010 - 18:51
Je donne aussi maintenant le corrigé photocopié surtout pour les 4ème, avec qui j'ai seulement 4 heures de cours : on le lit ensemble et on souligne les éléments de réponse. Ca leur donne une base our relire leur propre devoir et voir ce qui n'a pas été.
Pour les corrections d'exercices, c'est surtout parce qu'ils ne sont pas au même rythme ; ils aiment aller au tableau mais ça prend un temps fou et à l'oral à la suite ça devient vite ennuyeux. J'en arrive à envisager une auto-correction exercice par exercice pour les motiver à continuer et donner un rythme. Je ne vais plus savoir où donner de la tête pendant vingt minutes , mais ça vaudrait la peine.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)
avatar
Singing in The Rain
Fidèle du forum

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Singing in The Rain le Ven 30 Avr 2010 - 19:11
@Passerose a écrit:Je donne aussi maintenant le corrigé photocopié surtout pour les 4ème, avec qui j'ai seulement 4 heures de cours : on le lit ensemble et on souligne les éléments de réponse. Ca leur donne une base our relire leur propre devoir et voir ce qui n'a pas été.

IDEM et c'est très bien ! Une demi-page avec les points diffciles, on relit ensemble sur 15-20mn, ils soulignent juste des éléments, je rajoute de brefs commentaires à l'oral.
ET SEULEMENT A LA FIN DE LA LECTURE DU COMPTE-RENDU (!!!), je rends les copies ! Et je suis intraitable sur ce point.
Je l'annonce dès le début de l'année : "pas la peine de râler pour avoir les copies avant le compte-rendu, tout contestataire peut se voir au contraire retenir sa copie quelques jours de plus."
avatar
ysabel
Devin

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par ysabel le Ven 30 Avr 2010 - 20:30
@lina a écrit:Cela me rassure vos témoignages car je suis en lycée et j'ai l'impression de parler dans le vide à chaque correction...
J'avais des scrupules à donner des polycopiés (qu'ils ne liront surement pas) mais je pense que je vais m'y résoudre.

je ne distribue même plus de photocopie de correction, je mets sur l'ENT ; les élèves sérieux vont la chercher, les autres tant pis pour eux...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Kika
Je viens de m'inscrire !

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Kika le Ven 30 Avr 2010 - 22:31
Tous vos témoignages me rassurent: je sens une telle solitude lors de la correction!!! L'option que j'ai finalement choisie, en 5ème comme en 4ème, pour les exercices d'expression écrite, est un commentaire général avant de rendre les copies. Puis, après distribution des devoirs, les élèves refont le travail en tenant compte des indications livrées par la grille d'évaluation et les critères de correction. J'obtiens ainsi une écoute et une implication. Je ne relève pas systématiquement toutes les nouvelles copies...
Pour la grammaire...on ne peut l'éviter! Le point de départ est un exemple extrait d'un texte abordé en lecture analytique. Je souhaite les convaincre que la grammaire est un outil indispensable à l'écrivain; ainsi, je vais par exemple insister sur la pertinence d'un discours direct par rapport aux paroles rapportées. Cela me permet alors d'introduire de manière inductive la leçon, puis de proposer des exercices de réécriture.
avatar
Pom
Niveau 3

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Pom le Ven 30 Avr 2010 - 22:48
Les études d'oeuvre intégrale. C'est de pire ne pire avec le temps. Je ne devrais pas, mais rien ne me fait plus ch*** que d'étudier, décortiquer, "activiser" une oeuvre que les gamins ont lue intégralement, appréciée ou pas.
En ce moment, je fais "vendredi ou la vie sauvage" avec mes 5ème et j'aurais bien fait une séquence informelle de 2 heures, à l'oral, parce qu'ils ont plein de trucs intéressants à dire. Et qu'en gros, ils ont compris l'essentiel du message de l'oeuvre. Mais non, on y passera 10 heures, et au final, ceux qui n'avaient pas lu le bouquin en auront une vague idée, et ceux qui l'avaient lu risquent d'en être dégouté à force de dissection et autre activité pédagogique...
Bref, vive le groupement de textes !
avatar
gautier
Niveau 9

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par gautier le Ven 30 Avr 2010 - 23:03
@Pom a écrit:Les études d'oeuvre intégrale. C'est de pire ne pire avec le temps. Je ne devrais pas, mais rien ne me fait plus ch*** que d'étudier, décortiquer, "activiser" une oeuvre que les gamins ont lue intégralement, appréciée ou pas.
En ce moment, je fais "vendredi ou la vie sauvage" avec mes 5ème et j'aurais bien fait une séquence informelle de 2 heures, à l'oral, parce qu'ils ont plein de trucs intéressants à dire. Et qu'en gros, ils ont compris l'essentiel du message de l'oeuvre. Mais non, on y passera 10 heures, et au final, ceux qui n'avaient pas lu le bouquin en auront une vague idée, et ceux qui l'avaient lu risquent d'en être dégouté à force de dissection et autre activité pédagogique...
Bref, vive le groupement de textes !

C'est pour cela que je trouve idiot de leur faire lire l'oeuvre avant de commencer la séquence. Je préfère leur demander de lire en faisant des étapes au fil de la séquence. D'autant que les oeuvres étudiées en OI sont des oeuvres plus difficiles que celles que l'on fait lire en cursive et elles demandent un accompagnement.
avatar
Pom
Niveau 3

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Pom le Ven 30 Avr 2010 - 23:09
@gautier a écrit:
@Pom a écrit:Les études d'oeuvre intégrale. C'est de pire ne pire avec le temps. Je ne devrais pas, mais rien ne me fait plus ch*** que d'étudier, décortiquer, "activiser" une oeuvre que les gamins ont lue intégralement, appréciée ou pas.
En ce moment, je fais "vendredi ou la vie sauvage" avec mes 5ème et j'aurais bien fait une séquence informelle de 2 heures, à l'oral, parce qu'ils ont plein de trucs intéressants à dire. Et qu'en gros, ils ont compris l'essentiel du message de l'oeuvre. Mais non, on y passera 10 heures, et au final, ceux qui n'avaient pas lu le bouquin en auront une vague idée, et ceux qui l'avaient lu risquent d'en être dégouté à force de dissection et autre activité pédagogique...
Bref, vive le groupement de textes !

C'est pour cela que je trouve idiot de leur faire lire l'oeuvre avant de commencer la séquence. Je préfère leur demander de lire en faisant des étapes au fil de la séquence. D'autant que les oeuvres étudiées en OI sont des oeuvres plus difficiles que celles que l'on fait lire en cursive et elles demandent un accompagnement.

C'est pas faux. parce qu'une fois que l'œuvre est lue intégralement par une partie (faut pas rêver) de la classe, j'ai du mal à casser le plaisir de lecteur. Je suis tellement contente qu'ils aient lu l'oeuvre intégrale, que j'aimerais que notre échange reste sur le mode du plaisir de lecteur, ce qui n'empêche pas la réflexion et l'analyse. Mais tous ne l'ont pas lue, aloprs laborieusement, nous étudions ensemble, des aspects assez évidents...
Le problème, c'est que lire l'oeuvre en classe et l'analyser demande un temps fou... Et puis, il ne faut pas déconner, demander la lecture d'un roman de 150 pages, est-ce vraiment abuser ?
avatar
gautier
Niveau 9

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par gautier le Ven 30 Avr 2010 - 23:23
@Pom a écrit:
Le problème, c'est que lire l'oeuvre en classe et l'analyser demande un temps fou... Et puis, il ne faut pas déconner, demander la lecture d'un roman de 150 pages, est-ce vraiment abuser ?

Ah mais je demande la lecture des 150 pages mais, plutôt que de leur demander, au début de la séquence 3, de bien vouloir lire telle oeuvre pour la séquence 4 et leur laisser 3 ou 4 semaines et bien je préfère leur distribuer le livre au début de la séquence 4. Cela me laisse la possibilité de faire une séance découverte (hypothèse de lecture, analyse de couverture) totalement inconcevable autrement. Ensuite, on ne lit pas l'oeuvre en classe mais ils ont à lire tant de chapitres ou de pages pour la semaine suivante et, paf, contrôle de lecture. En classe, on analyse l'oeuvre tout à fait normalement.
Enfin, c'est une pratique assez courante, je crois.
avatar
Pom
Niveau 3

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Pom le Ven 30 Avr 2010 - 23:34
[quote="gautier"]
@Pom a écrit:
Enfin, c'est une pratique assez courante, je crois.

Tout à fait, mais cela ne change pas vraiment le fond de mon problème. Peut-être qu'ils découvrent plus progressivement, et guidés. Mais cela n'empêche qu'il va falloir revenir, étudier des passages qui leur ont bien plu, à moi aussi, et que l'on va disséquer. Et que je n'apporterai d'aide qu'aux très mauvais lecteurs - qui n'avaient rien capté- ou à ceux qui n'avaient pas pris la peine de lire, et cela frustre les autres et moi-même. Bref, les OI, ça me faisait ch*** en tant qu'élève, et ça n'a pas changé en tant que prof...
Un roman est fait pour être lu du début à la fin, discuté autour d'un verre ou sur un banc de cour de récré, pas analysé et réinventé dans une salle de classe (en tout cas, pas en collège).
avatar
gautier
Niveau 9

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par gautier le Sam 1 Mai 2010 - 0:23
[quote="Pom"][quote="gautier"]
@Pom a écrit:
Mais cela n'empêche qu'il va falloir revenir, étudier des passages qui leur ont bien plu, à moi aussi, et que l'on va disséquer. Et que je n'apporterai d'aide qu'aux très mauvais lecteurs - qui n'avaient rien capté- ou à ceux qui n'avaient pas pris la peine de lire, et cela frustre les autres et moi-même. Bref, les OI, ça me faisait ch*** en tant qu'élève, et ça n'a pas changé en tant que prof...
Un roman est fait pour être lu du début à la fin, discuté autour d'un verre ou sur un banc de cour de récré, pas analysé et réinventé dans une salle de classe (en tout cas, pas en collège).

Mais dans ce cas, le problème est le même pour les GT. On distribue le texte, ils le lisent et on peut tous rentrer chez nous.

On peut aussi emmener un verre en classe si cela aide vraiment.

Excuse-moi mais je t'avoue que j'ai du mal à comprendre : c'est carrément le rôle du prof de français que tu remets en cause.
avatar
Albertine
Niveau 9

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Albertine le Sam 1 Mai 2010 - 9:56
La correction des contrôles, c'est l'horreur!

Dans les classes difficiles, je note la correction, ça paraît dingue mais c'est le seul moyen pour qu'ils écoutent et prennent correctement la correction: je mets une note sur 10, ils sont prévenus que je ramasserai 5 corrections.
Contenu sponsorisé

Re: les situations d'enseignement que vous n'aimez plus

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum