Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Odalisq
Neoprof expérimenté

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Odalisq le Sam 08 Mai 2010, 20:55
@roxanne a écrit:
@Odalisq a écrit:Oui, enfin il arrive un âge où les enfants n'ont plus de nounou, ils n'en demeurent pas moins petits: quand ils seront en vacances et nous à faire passer les oraux, faudra bien payer quelqu'un de confiance pour s'en occuper...
Je suis de l'avis d'Ysabel, Lunelaure doit expliquer son cas personnel en premier chef et professionnel ensuite (d'expérience je sais que le rectorat prendra en compte le 1er argument -n'en déplaise à celle qui n'ont pas de bambins en bas-âge... , parce que sinon comme elle est tzr, on lui dira qu'elle doit s'adapter à toutes les missions.) Et puis franchement lunelaure, le soir tu seras lessivée après toute une journée d'oraux de français et il faudra que tu t'occupes de ton petit monde... Bon courage!
sauf que il faudra bien que quelqu'un les fasse passer ces oraux , et donc qui..celles qui n'ont rien à foutre le soir ..désolée mais ça m'énerve .

Désolée mais faut pas se sentir visée! c'est beaucoup plus compliqué avec les enfants, c'est indéniable. Seul et sans enfant on peut s'accommoder de ces difficultés ponctuelles.
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Sam 08 Mai 2010, 23:51
En plus, je ne suis pas TZR, je suis titulaire en collège international, mais en délégation fonctionnelle en CLA de lycée.

C'est avec ma casquette de prof de Français Langue Seconde que j'ai fait passer la certification complémentaire, et que je m'apprête à faire passer le DELF B1 et A2. Et je vais même dire que j'apprécie de faire passer ces examens. Je me suis arrangée pour faire garder mes enfants pour ces 5 jours d'examens.

Je ne suis pas surhumaine. Je ne m'attendais pas à être convoquée pour le bac. D'autant que j'ai été convoquée par mon collège, et non par mon lycée d'exercice. Ma fin d'année est très chargée, comme celle de tout le monde : le DELF, les orientations des non-francophones (c'est déjà un casse-tête pour les élèves français, alors pour ceux qui parlent peu le français, imaginez !) J'ai toujours travaillé avec passion, même avec mes deux bébés, j'ai fait des projets et des heures sup".

Mais en plus de tout ça, rattraper le programme de 1ère...et de toute façon, faire garder mes enfants de 6h30 à 20h, toute une semaine, ça fait 67h30 de garde, c'est illégal, c'est 19h30 de plus que le maximum autorisé, et je n'ai déjà pas les moyens de payer les 40 heures par semaine qui sont le temps complet de la nourrice au domicile des parents.

Alors quoi ?
avatar
ysabel
Devin

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par ysabel le Dim 09 Mai 2010, 00:25
Lunelaure ; téléphone au rectorat pour qu'on te supprime cet oral et si tu as une tête de c*** au bout du fil, sois sans complexe, fais toi porter pâle le matin du premier jourà 8h (une méchante migraine, BB malade...) il faut être sans pitié vu comment on nous considère

Nous ne sommes pas corvéables à merci...

Bon courage

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Dim 09 Mai 2010, 09:25
Merci, Ysabel, de ton soutien. Merci à toutes.

J'hésite à protester car j'ai peur d'être "fichée" comme emmerdeuse, or j'essaie de partir à l'étranger et pour le moment j'ai un "très bon dossier"...
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Dim 09 Mai 2010, 09:27
Est-ce que quelqu'un a déjà essayé de contester sa convoc' ?

Le coup de s'arrêter le matin même, c'est dégueu pour les "réservistes", je trouve, qui vont être appelés au saut du lit...
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Celeborn le Dim 09 Mai 2010, 09:40
Je comprends parfaitement les problèmes pratiques qui se posent à ceux et celles qui ont des enfants (et si vous pouviez arrêter de tout mettre au féminin, au passage, quand vous parlez de façon générale...).

Maintenant, le premier ou la première qui évoque le fait qu'il a des enfants pour obtenir un passe-droit quelconque sur le plan professionnel, je lui hurle dessus, et copieusement encore. Ça me révolte : on n'imagine pas à quel point.

Maintenant, et là je reviens au cas particulier de Lunelaure, à qui il me semble on en demande beaucoup, enfants ou pas enfants, que le système soit mal foutu, on n'en est plus à le découvrir. je ne suis pas sûr qu'il y ait une solution élégante.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Daphné le Dim 09 Mai 2010, 09:43
Ben voilà, comme c'est bien dit celeborn
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Invité31 le Dim 09 Mai 2010, 09:52
Celeborn, si on met tout au féminin parce que ce sont les femmes qui doivent les régler... C'est bien malheureux mais on en est là, moi en tout cas avec mon mair c'est comme ça.

Je suis assez d'accord avec tout ce qui a été dit: d'un côté sur un plan seulement humain c'est impossible pour Lunelaure de faire tout cela (une question au passage: pourquoi as-tu une nounou à domicile si tu as des difficultés à la payer ? C'est beaucoup plus cher qu'une ass. mat. alors je ne comprends pas trop).

D'un autre les enfants ne sont pas une excuse, ça peut se retourner contre nous. Maintenant faut quand même voir qu'en effet comment faire si la nounou n'accepte pas de changer ses horaires ? Il faut voir alors avec voisins, famille etc. mais ce n'est malheureusement pas toujours possible.
Quand ça ne l'est pas, je suis désolée mais je ne vois pas d'autre choix que d'évoquer sa situation personnelle au rectorat.
avatar
lene75
Empereur

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par lene75 le Dim 09 Mai 2010, 10:25
Bah moi je ne suis pas d'accord avec ce qui est dit sur ce fil. Ça fait peut-être donnant-donnant, mais si ceux qui n'ont pas d'enfants ne sont pas prêts à aider ceux qui en ont quand ils se retrouvent dans des situations impossibles, alors ensuite, il ne faudrait pas qu'ils bénéficient de ce qu'apportent les enfants des autres à la société. Parce que si c'est chacun sa m*, c'est chacun sa m* jusqu'au bout. Ça dure combien de temps, sur une carrière, d'avoir des enfants en bas âge ? Lunelaure, d'habitude, elle se débrouille avec ses enfants, là, exceptionnellement, elle a besoin d'aide parce que ça devient vraiment trop compliqué. C'est si choquant que ça de l'aider en invoquant sa situation personnelle ? Et faire des enfants, ça ne relève pas tant que ça de la sphère privée, sinon, il n'y aurait aucune justification à l'école gratuite.
On aide plein de gens pour plein de choses sans en être choqué : ça s'appelle l'humanité. Quand quelqu'un tombe malade, on le remplace, alors que ça relève de sa vie privée On soigne même les fumeurs, qui ont délibérément décidé de se rendre malades.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Celeborn le Dim 09 Mai 2010, 10:32
@lene75 a écrit:Bah moi je ne suis pas d'accord avec ce qui est dit sur ce fil. Ça fait peut-être donnant-donnant, mais si ceux qui n'ont pas d'enfants ne sont pas prêts à aider ceux qui en ont

Ça s'appelle l'impôt. Je ne reçois pas d'allocations familiales, de primes diverses, je n'ai pas d'avantages fiscaux, moi.
Ce n'est donc pas chacun sa m*. Faudrait voir à ne pas l'oublier.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
roxanne
Devin

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par roxanne le Dim 09 Mai 2010, 11:07
@lene75 a écrit:Bah moi je ne suis pas d'accord avec ce qui est dit sur ce fil. Ça fait peut-être donnant-donnant, mais si ceux qui n'ont pas d'enfants ne sont pas prêts à aider ceux qui en ont quand ils se retrouvent dans des situations impossibles, alors ensuite, il ne faudrait pas qu'ils bénéficient de ce qu'apportent les enfants des autres à la société. Parce que si c'est chacun sa m*, c'est chacun sa m* jusqu'au bout. Ça dure combien de temps, sur une carrière, d'avoir des enfants en bas âge ? Lunelaure, d'habitude, elle se débrouille avec ses enfants, là, exceptionnellement, elle a besoin d'aide parce que ça devient vraiment trop compliqué. C'est si choquant que ça de l'aider en invoquant sa situation personnelle ? Et faire des enfants, ça ne relève pas tant que ça de la sphère privée, sinon, il n'y aurait aucune justification à l'école gratuite.
On aide plein de gens pour plein de choses sans en être choqué : ça s'appelle l'humanité. Quand quelqu'un tombe malade, on le remplace, alors que ça relève de sa vie privée On soigne même les fumeurs, qui ont délibérément décidé de se rendre malades.
oula !!! que de grands mots ! attention là on parle de collègues qui ont le même statut et désolée de le dire les mêmes obligations .Donc c'est pas "chacun sa merde" mais chacun fait son boulot , c'est tout.Et je ne vois pas bien ce que l'humanité vient faire là-dedans .Quant à Lunelaure ce qui est inadmissible dans son cas , c'est qu'elle n'a pas de classes de lycée.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Daphné le Dim 09 Mai 2010, 11:09
On - les syndicats - a demandé à ce que les collègues femmes ne soient pas pénalisées dans leur carrière en ce qui concerne les avancements de grade et les promotions, on a demandé la parité et l'égalité de traitement. Il faut être cohérent.
Je conçois que ce n'est pas toujours facile, mais tout les collègues sont suceptibles d'être pris pour les examens. Cela fait partie de nos obligations de service.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Celeborn le Dim 09 Mai 2010, 11:11
Merci à Roxanne et à Daphné d'exprimer ce que je pense de façon moins polémique que moi, pour le coup Very Happy.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Invité31 le Dim 09 Mai 2010, 11:18
Daphné je suis d'accord avec toi.
Le souci, là, et tout le monde l'a noté, c'est que, enfants ou pas, ça fait énormément de convocations. Et avec des enfants en plus, bonjour l'organisation.

L'une de mes meilleures amies est régulièrement jury d'examen, elle part toute une semaine à chaque fois et son mari est cadre sup régulièrement aux quatre coins de la planète. Heureusement pur elle, elle a des parents qui acceptent de prendre ses enfants quand aucun des deux n'est là. Mais quand ça n'est pas possible, que faire ?
Bien sûr qu'on doit assurer autant que ceux qui n'ont pas d'enfants, mais il faut tout même il me semble prendre humainement en compte les situations particulières où cela pose vraiment problème. Il y a peut-être du reste des collègues qui ne sont pas convoqués et que cela intéresserait.
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Invité31 le Dim 09 Mai 2010, 11:23
On a voulu l'égalité, on l'a: on ne l'a pas tant que ça dans la mesure où dans les faits, c'est toujours à nous, les femmes, de régler le problème de la garde d'enfant (comme le remarque Badinter dans son bouquin). Pourquoi les horaires des hommes sont-ils de fait plus rigides que les nôtres ? Parce que la société n'a pas bougé et a enregistré que c'était aux femmes de se débrouiller avce les gamins. Tout en leur demandant aussi de travailler autant que les hommes etc, mais sans leur donner les moyens de le faire (en développant des possibilité de télétravail, en décalant les horaires des réunions ou en assouplissant les horaires de crèches ou en développant les services de garde à la maison, ect.) C'est là d'ailleurs l'une des explications que les sociologues offrent à la féminisation du métier de profs.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Daphné le Dim 09 Mai 2010, 11:25
Je ne suis pas sûre Lynette que ça intéresse grand monde et des collègues jamais convoqués je n'en connais pas sauf bien entendu ceux rayés des listes par les IPR : paraît que c'est une sanction

Il faut en effet que les collègues soient avertis suffisament à l'avance pour pouvoir justement prendre des dispositions telles que faire venir les grand-parents ou autres, s'organiser, que le conjoint puisse éventuellement prendre quelques jours s'il le peut........
Voilà, sans polémique.
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Invité31 le Dim 09 Mai 2010, 11:51
Je suis d'accord avec toi -et pour moi aussi c'est sans polémique.
Pour les collègues intéressés jamais convoqués j'avais un exemple dans une de mes connaissances, c'est pour ça... Je ne suis pas en lycée, dommage, parce que moi c'est mon rêve de préparer des gamins au Bac ou à un examen sérieux.
avatar
Tournesol
Érudit

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Tournesol le Dim 09 Mai 2010, 11:56
J'ajoute à votre sagacité un autre cas tordu : comme je l'ai dit sur un autre post, je suis convoquée pour les écrits et les oraux de BTS, sans avoir eu de BTS, ce à quoi tu m'as répondu, Daphné, qu'on pouvait être convoqué pour n'importe quel niveau. Soit.

En ce qui me concerne, cependant, j'avais été affectée en septembre dernier sur un remplacement à l'année dans un collège. En février, le rectorat m'annonce sans ménagement qu'il me faut quitter mes classes pour aller faire un autre remplacement dans un lycée à l'autre bout de ma zone car on ne trouve personne depuis janvier pour effectuer le remplacement (curieusement, on aura trouvé un vacataire pour prendre "mes" classes...). Or, j'avais depuis le début de l'année pris mes dispositions pour des contraintes familiales (je sais, c'est irrecevable aux yeux de beaucoup...), réservé mon billet de train et organisé le remplacement de mes cours en amont. N'étant plus sur cet établissement, pas plus que sur le lycée d'ailleurs, je me retrouve dans une situation absurde où ma rancoeur est telle que je n'ai envie de faire aucun effort pour être conciliante. (j'ajouterai que le rectorat m'avait téléphoné pendant mon arrêt maladie...pour savoir quand je comptais reprendre... No comment. La personne que j'ai eue au bout du fil - toujours la même d'ailleurs - m'annonçait qu'à partir du 3 mai, je devais aller faire un remplacement dans un autre collège... J'appelle le 3 mai le rectorat, comme convenu : cette même dame me répond qu'ils ont trouvé un vacataire pour ce remplacement, et que je dois "retourner" au lycée (où il ne "reste" plus que les BTS, les 1ères et Tles ayant été pris en charge par un collègue qui était en congé formation...).

Désolée pour ce message un peu long, mais comment réagiriez-vous, vous ? Quels efforts consentiriez-vous à faire en pareille circonstance ?...


Dernière édition par Tournesol le Mar 11 Mai 2010, 00:02, édité 1 fois (Raison : Message truffé de fautes ...)

_________________
J'habite près de mon silence
à deux pas du puits et les mots
morts d'amour doutant que je pense
y viennent boire en gros sabots
comme fantômes de l'automne
mais toute la mèche est à vendre
il est tari le puits, tari.

(G. Perros)

Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours. (Gandhi)
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Daphné le Dim 09 Mai 2010, 11:57
Lynette a écrit:Je suis d'accord avec toi -et pour moi aussi c'est sans polémique.
Pour les collègues intéressés jamais convoqués j'avais un exemple dans une de mes connaissances, c'est pour ça... Je ne suis pas en lycée, dommage, parce que moi c'est mon rêve de préparer des gamins au Bac ou à un examen sérieux.

Tu trouves que le bac est toujours un examen sérieux
avatar
lene75
Empereur

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par lene75 le Dim 09 Mai 2010, 12:04
Lynette a écrit:On a voulu l'égalité, on l'a: on ne l'a pas tant que ça dans la mesure où dans les faits, c'est toujours à nous, les femmes, de régler le problème de la garde d'enfant (comme le remarque Badinter dans son bouquin). Pourquoi les horaires des hommes sont-ils de fait plus rigides que les nôtres ? Parce que la société n'a pas bougé et a enregistré que c'était aux femmes de se débrouiller avce les gamins. Tout en leur demandant aussi de travailler autant que les hommes etc, mais sans leur donner les moyens de le faire (en développant des possibilité de télétravail, en décalant les horaires des réunions ou en assouplissant les horaires de crèches ou en développant les services de garde à la maison, ect.) C'est là d'ailleurs l'une des explications que les sociologues offrent à la féminisation du métier de profs.

+1
C'est aussi une des raisons pour lesquelles beaucoup de femmes ont des emplois précaires et/ou à temps partiel. Une des raisons pour lequelles il y a beaucoup de femmes dans le secondaire mais peu de femmes professeurs d'université, etc.
À partir du moment où, au nom de l'égalité, on refuse tout aménagement pour cause d'enfants (pour les femmes ET les hommes), il y en a forcément un qui doit se sacrifier. Quelques entreprises l'ont compris et proposent des crèches d'entreprise, qui ont tout intérêt à avoir des horaires flexibles pour permettre aux parents d'assister aux réunions par exemple. Certaines entreprises proposent aussi un aménagement du temps de travail ou du poste en fin de grossesse (pas bête, ça évite les arrêts maladie), d'autres proposent de compléter le congé postnatal. Pas par charité, évidemment, mais ça permet d'avoir des employés plus performants, parce que plus reposés. À l'EN, on peut postuler pour des places en crèche... sauf que pour pouvoir y prétendre, on me demande de donner mes horaires de travail... pour l'année prochaine... alors que je suis TZR

Il y a fort à parier que ça arrangerait quelqu'un (avec ou sans enfants) d'échanger son lieu de convocation avec Lunelaure : tout le monde serait gagnant, à commencer par les élèves.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
mel93
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par mel93 le Dim 09 Mai 2010, 13:01
Je ne vois pas pourquoi vous vous écharpez, et pourquoi la pauvre Lunelaure se retrouve au milieu des tirs croisés.
Lunelaure, tu as bien assez d'arguments, en dehors des enfants, pour appeler le rectorat (un coup de fil, ça ne laisse pas de trace) et leur expliquer que tu as fait ta part en ce qui concerne les convoc' aux examens et qu'en plus tu ne peux te permettre de perdre du temps avec tes élèves de CLA.
Par ailleurs, pour ce qui est du problème des enfants, au cas où le rectorat ne serait pas raisonnable, j'ose cette question indiscrète, sous-entendue par Lynette : et Monsieur ?
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Invité31 le Dim 09 Mai 2010, 13:37
@Daphné a écrit:
Lynette a écrit:Je suis d'accord avec toi -et pour moi aussi c'est sans polémique.
Pour les collègues intéressés jamais convoqués j'avais un exemple dans une de mes connaissances, c'est pour ça... Je ne suis pas en lycée, dommage, parce que moi c'est mon rêve de préparer des gamins au Bac ou à un examen sérieux.

Tu trouves que le bac est toujours un examen sérieux


lol! Je l'attendais. Disons un peu plus que le brevet. Quand j'ai passé l'agreg, je voulais être en lycée, c'est ce qui m'a fait choisir ce concours. Au final, depuis que j'enseigne, j'ai dû à tout casser passer 18 mois en lycée (dont une courte période avec des BTS) donc bon...
Je suis bien en collège mais bon, le Brevet, ça va bien 5 mn...


Dernière édition par Lynette le Dim 09 Mai 2010, 13:46, édité 1 fois
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Invité31 le Dim 09 Mai 2010, 13:44
J'ai honte des fautes que j'ai laissées Embarassed
Je vais aller corriger mon message d'origine: "métier de prof" au singulier, "avec","possibilitéS"
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Dim 09 Mai 2010, 13:53
@mel93 a écrit:Je ne vois pas pourquoi vous vous écharpez, et pourquoi la pauvre Lunelaure se retrouve au milieu des tirs croisés.
Lunelaure, tu as bien assez d'arguments, en dehors des enfants, pour appeler le rectorat (un coup de fil, ça ne laisse pas de trace) et leur expliquer que tu as fait ta part en ce qui concerne les convoc' aux examens et qu'en plus tu ne peux te permettre de perdre du temps avec tes élèves de CLA.
Par ailleurs, pour ce qui est du problème des enfants, au cas où le rectorat ne serait pas raisonnable, j'ose cette question indiscrète, sous-entendue par Lynette : et Monsieur ?

C'est vrai que je peux toujours tenter de téléphoner, et de voir si une solution du type "échanger le lieu de convocation" serait possible. Ou leur rappeler que je participe déjà à d'autres examens, mais pas selon le même établissement. En effet, j'ai été convoqué pour la certification et pour le DELF via mon lycée d'exercice, mais au bac via mon collège de rattachement... Ils se sont peut-être mélangés les pinceaux, non ?

Quant à leur parler de la course contre la montre pour boucler l'année avec les CLA, les orientations, les élèves qui rentrent au pays, etc... Ils vont me répondre que c'est pour tout le monde pareil. Sauf que manquer les cours de lycéens pour le bac, OK, manquer les cours de CLA pour le DELF, OK, mais manquer deux fois plus de cours juste pour les CLA, sachant que j'en ai trois qui viennent d'arriver sans parler le premier mot de français...

Monsieur papa ne rentre pas avant 21h ou 22h, çe ne va pas beaucoup m'aider, sauf le mercredi, ouf, où il est à la maison. Mary Poppins est super, même si on a du mal à la payer, et elle veut bien faire des heures sup" de -ci, de-là, mais pas...33h30 supplémentaires !!!! Le double de son temps de travail habituel !!!! Pas de famille à qui laisser les bestioles non plus.

Bon, demain, je tente le coup de téléphone, qui ne tente rien n'a rien, je parle d'abord du nombre total de convocations, puis de la distance avec impossibilité de faire garder mes enfants sur une si grande amplitude horaire, et je propose d'être convoquée plus près de chez moi... ca se tient, non ?

Y'a pas un smiley qui se croise les doigts ?
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Celeborn le Dim 09 Mai 2010, 14:00
lunelaure a écrit:
Bon, demain, je tente le coup de téléphone, qui ne tente rien n'a rien, je parle d'abord du nombre total de convocations, puis de la distance avec impossibilité de faire garder mes enfants sur une si grande amplitude horaire, et je propose d'être convoquée plus près de chez moi... ca se tient, non ?

Effectivement, ça ne te coûte rien d'essayer, et j'espère que tu seras entendue : le côté surcharge sur la plan professionnel me paraît assez délirant.

Je n'ai pas trouvé de smiley croisant les doigts, alors je t'envoie celui-ci :

:abj:

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
nad'
Sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par nad' le Dim 09 Mai 2010, 14:03


Contenu sponsorisé

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum