Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
nad'
Sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par nad' le Dim 9 Mai 2010 - 14:03


avatar
mel93
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par mel93 le Dim 9 Mai 2010 - 14:04
Je suis assez optimiste, c'est en effet un peu gros que tu sois convoquée par ton établissement de rattachement et ton établissement d'affectation !
Selon tes rapports avec ton Proviseur, tu peux aussi lui toucher un mot du problème pour voir s'il ne peux pas contacter son homologue au collège...
Pour la CLA, non ce n'est pas pour tout le monde pareil ! Il y a souvent des imbroglios administratifs à démêler qu'il n'y a pas en classe banale, n'hésite pas à le faire valoir ! Au cas où, tu peux aussi contacter le CASNAV, s'ils peuvent donner un coup de pouce, faut pas se priver !
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Dim 9 Mai 2010 - 14:09
Merci pour les doigts croisés !

Ma proviseur adjointe n'a pas eu l'air emballée quand je lui ai parlé de mon problème, je n'ai pas osé insister.
Le CASNAV est au courant, mais ne peut rien faire.

Bon, il ne me reste qu'à appeler...
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Invité31 le Dim 9 Mai 2010 - 16:22
Je croise les doigts aussi! Bon courage!
avatar
Invité6
Habitué du forum

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Invité6 le Dim 9 Mai 2010 - 17:59
l'an dernier Monsieur (aussi prof de lettres) et moi avons été tous deux convoqués pour faire passer les oraux 5 jours à 2 heures de route de chez nous. Nous avons appelé le rectorat (qui pensait nous arranger en nous envoyant ensemble là-bas !) pour expliquer qu'avec les enfants (que nulle crèche ne prend à 6 heures du matin !) nous ne pouvions pas nous déplacer tous les deux.
Et bien, j'y suis allée seule et Monsieur a eu une autre convocation pour interroger dans notre ville et pouvoir ainsi gérer les enfants.
Je ne vois pas en quoi les problèmes de garde ne pourraient pas intervenir (surtout que dans ton cas Lunelaure, il n'y a pas que ça !).
avatar
nad'
Sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par nad' le Lun 10 Mai 2010 - 20:54
Alors Lunelaure, as-tu contacté le rectorat ?
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Lun 10 Mai 2010 - 22:03
Personne ne répond au téléphone, et un répondeur explique qu'il faut passer par son chef d'établissement.
J'ai plusieurs collègues de LM qui ne sont pas convoqués au bac dans mon lycée.

Bon, je dois faire un courrier, pas moyen de faire autrement et par voie hiérarchique... Ma proviseur me suggère de joindre à mon courrier copie de toutes mes convovations (7 jours pour la partie prof de FLS et 8 pour la partie prof de LM...!!!+ les copies, évidemment ! ) Et puis d'argumenter mon courrier... Ca, pour argumenter, je compte bien argumenter ! Tiens, je vous demanderais votre avis...
avatar
Adri
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Adri le Lun 10 Mai 2010 - 22:16
@Tournesol a écrit:J'ajoute à votre sagacité un autre cas tordu : comme je l'ai dit sur un autre post, je suis convoquée pour les écrits et les oraux de BTS, sans avoir eu de BTS, ce à quoi tu m'as répondu, Daphné, qu'on pouvait être convoqué pour n'importe quel niveau. Soit.

En ce qui me concerne, cependant, j'avais été affectée en septembre dernier sur un remplacement à l'année dans un collège. En février, le rectorat m'annonce sans ménagement qu'il me faut quitter mes classes pour aller faire un autre remplacement dans un lycée à l'autre bout de ma zone car on ne trouve personne depuis janvier pour effectuer le remplacement (curieusement, on aura trouvé un vacataire pour prendre "mes" classes...). Or, j'avais depuis le début de l'année pris mes dispositions pour des contraintes familiales (je sais, c'est irrecevable aux yeux de beaucoup...), réservé mon billet de train et organisé le remplacement de mes cours en amont. N'étant plus sur cet établissement, pas plus que sur le lycée d'ailleurs, je me retrouve dans une situation absurde où ma rancoeur est telle que je n'ai envie de faire aucun effort pour être conciliante. (j'ajouterai que le rectorat m'avais téléphoné pendant mon arrêt maladie...pour savoir quand je comptais reprendre... No comment. La personne que j'ai eu au bout du fil - toujours la même d'ailleurs - m'annonçait qu'à partir du 3 mai, je devais aller faire un remplacement dans un autre collège... J'appelle le 3 mai le rectorat, comme convenu : cette même dame me réponds qu'ils ont trouvé un vacataire pour ce remplacement, et que je dois "retourner" au lycée (où il ne "reste" plus que les BTS, les 1ères et Tles ayant été pris en charge par un collège qui était en congé formation...).

Désolée pour ce message un peu long, mais comment réagiriez-vous, vous ? Quels efforts consentiriez-vous à faire en pareille circonstance ?...

Je comprends que tu n'aies pas envie de faire d'efforts, tournesol, à force d'être considéré comme un bouche-trou, on prend le costume de la fonction...

Courage pour la suite !
Cath
Bon génie

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Cath le Lun 10 Mai 2010 - 22:40
@Daphné a écrit:
Il faut en effet que les collègues soient avertis suffisament à l'avance pour pouvoir justement prendre des dispositions telles que faire venir les grand-parents ou autres, s'organiser, que le conjoint puisse éventuellement prendre quelques jours s'il le peut........

En même temps, y a-t-il beaucoup de métiers où on doit demander à son conjoint de prendre des jours, c'est à dire de perdre de l'argent, pour aller soi-même travailler? (et accessoirement perdre aussi de l'argent parce que les indemnisations...).
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Lun 10 Mai 2010 - 22:46
Voilà mon courriel : qu'en pensez-vous ?

Madame,

Je suis surprise de recevoir une convocation pour les épreuves anticipées de français, via le collège où je suis titulaire, le collège XXX de la Ville XXX (78) alors que j'ai déjà reçu d'autres convocations, pour la certification complémentaire FLS, pour le DELF B1 et pour le DELF A2, via le lycée où j'exerce en délégation fonctionnelle, le Lycée YYY, de la ville YYY(92).

En effet, j'ai été convoquée
- le 11 février 2010, pour la préparation du jury au DELF
- le 17 février 2010, pour la préparation du jury à la certification complémentaire Français Langue Seconde
- le 24 mars 2010, pour la certification complémentaire Français Langue Seconde
- le 11 mai 2010, pour le DELF B1, écrits et oraux.
- le 17 mai 2010, pour le DELF B1, écrits.
- le 3 juin 2010, pour le DELF A2, écrits et oraux.
- le 4 juin 2010, pour le DELF A2, écrits.

J'ai été convoquée, pour ces travaux, via le lycée YYY où je travaille, en qualité de professeur de Français langue Seconde en Classe d'accueil.


Par conséquent, je ne comprends pas pourquoi je reçois d'autres convocations, via le collège XXX.

Je suis en effet convoquée en plus :
- le 7 juin, pour le retrait des descriptifs du bac de français
- le 23 juin, pour le retrait des copies de bac de français
- le 24 juin, pour les oraux du bac de français
- le 25 juin, pour les oraux du bac de français
- le 28 juin, pour les oraux du bac de français
- le 29 juin, pour les oraux du bac de français
- le 30 juin, pour les oraux du bac de français
- le 08 juillet, pour la remise des copies du bac de français.

Le 28 juin, je suis aussi appelée à la cérémonie de remise des diplômes DELF à ville 444, par M. machin, Inspecteur d'Académie.

Il me semble que tant de convocations représentent une charge de travail plutôt considérable.

De plus, je suis convoquée pour ces épreuves anticipées de français à Ville ZZZ, dans les Yvelines, alors que j'habite et que je travaille dans les Hauts-de-Seine. D'après le site de la RATP, il ne faut pas moins d'une heure trente de trajet, avec quatre moyens de transports différents pour s'y rendre. Cela m'oblige donc à faire garder mes deux bébés de moins de trois ans de 6h30 à 20h au moins, pendant les 5 jours d'oraux. Or, on ne peut légalement obliger une nourrice à travailler plus de 11 heures par jour, ni plus de 48 heures par semaine. J'ai déjà pris des dispositions pour les faire garder pendant toutes les convocations liés à mon statut de professeur en classe d'accueil. N'ayant pas de classe en Lettres Modernes, je n'imaginais pas être convoquée à d'autres examens, et je ne peux pas multiplier à l'infini les solutions de garde. De plus, comment, dans de telles conditions, être disponible professionnellement pour évaluer dans les meilleures conditions des élèves qui se sont, eux, préparés toute une année à ces épreuves ?

Je ne peux pas croire qu'il ne s'agisse pas là d'une erreur due à mon rattachement à deux établissements de deux départements différents, et je vous saurai infiniment gré de bien vouloir reconsidérer ces convocations au épreuves anticipés de français.

Je vous prie d'agréer, madame, l'expression de mon entière considération.

Lunelaure,
professeur de Français Langue Seconde en Classe d'accueil au Lycée YYY de la ville YYY, en délégation fonctionnelle.
avatar
mel93
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par mel93 le Lun 10 Mai 2010 - 22:56
Mon avis, qui n'est peut-être pas pertinent :
J'enlèverais le paragraphe sur les enfants (je ne pense pas que ce soit un argument recevable officiellement parlant, et il me gêne à titre tout à fait personnel pour des raisons exposées par d'autres plus haut, même si je comprends que tu sois dans une situation plus que délicate !).
En revanche, j'ajouterais un paragraphe sur les dommages causés par ces convocations successives concernant tes élèves de CLA (fais le calcul des heures perdues pour eux), les impératifs administratifs que tu dois gérer les concernant. Je développerais aussi davantage l'argument portant sur le fait que tu n'enseignes pas en 1ere (que tu ne l'as jamais fait, si tel est le cas) et qu'à ce titre, tu ne te sens pas des plus qualifiées pour faire passer un tel examen.
BON COURAGE ! trefle trefle trefle
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Lun 10 Mai 2010 - 23:02
Merci de ton avis !
J'avais oublié de parler des dommages pour les élèves de CLA, l'orientation, etc...
J'ai déjà enseigné en 1ère, avant le changement de programme... bon, en même temps, ça n'a pas trop changé... Mais ça fait quand même 4 années scolaires.

Il me semblait ne pas trop parler des enfants, mais peut-être ne faut-il pas en parler du tout ?
avatar
leyade
Bon génie

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par leyade le Lun 10 Mai 2010 - 23:06
Exactement le même avis que Mel,
et de la même manière, ne parle pas du tout de tes enfants, comme cela personne ne pourra te reprocher de jouer cette carte.

Et puis surtout : tu n'as pas de 1ère!
Je n'ai quasiment que des 6èmes depuis quelques années, j'aurais énormément de mal à corriger des copies de bac!
Ce n'est pas normal de faire appel pour des corrections à des gens qui n'ont pas le niveau concerné, surtout si des professeurs enseignant à ce niveau sont chez eux, sans aucune convoc!
avatar
ysabel
Devin

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par ysabel le Lun 10 Mai 2010 - 23:14
ah si il faut parler des enfants ! merde à la fin ! un gamin n'est pas un sac qu'on peut balancer et trimballer ! convaincre et persuader !

rien à cirer des reproches et des qui les reproches ? du collègue de lycée qui n'est pas convoqué et qui devra y aller ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Lun 10 Mai 2010 - 23:20
J'aurais préféré régler cela par téléphone, mais comme ils ne répondent pas...

Le problème du courrier, c'est qu'il reste on ne sait trop où. Comme j'espère partir un jour à l'étranger, j'essaie d'avoir un dossier nickel chrome... alors dire que je ne suis pas capable de corriger le bac parce que je n'ai pas de 1ère, hem, ça me paraît fort compromettant pour la suite (je dis au contraire dans mes dossiers que je sais faire ça...!)

Parler, ou ne pas parler du problème de garde. En principe, je dirais non. Dans l'année scolaire, je gère, pour les examens FLS aussi. Si j'en parle c'est peut-être pour montrer que bon, passée une certaine limite, ce n'est plus jouable. Mais même sans être maman, ça fait double convocation, donc rien que cela peut suffire.
avatar
mel93
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par mel93 le Lun 10 Mai 2010 - 23:39
L'argument des enfants est à double tranchant : vous avez pu vous démerder pour le delf et la mention, vous vous démerderez bien pour le bac...
Pour ce qui est de l'argument sur les 1eres, tu as sûrement raison de le zapper.
Mais j'insiste pour que tu en rajoutes sur tes pauvres NF, fais pleurer dans les chaumières !
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Invité31 le Mar 11 Mai 2010 - 3:54
@ysabel a écrit:ah si il faut parler des enfants ! merde à la fin ! un gamin n'est pas un sac qu'on peut balancer et trimballer ! convaincre et persuader !

rien à cirer des reproches et des qui les reproches ? du collègue de lycée qui n'est pas convoqué et qui devra y aller ?

Tout à fait d'accord. Ce sont là de vraies contraintes qu'on ne peut passer sous silence. Pourtant je ne fais pas partie de celles qui refusent d'assister à des conseils ou partent plus tôt "parce qu'il y a des enfants", mais enfin là, quand même, comment faire ? A moins d'avoir de la famille sur place, je ne vois pas.
avatar
Invité31
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Invité31 le Mar 11 Mai 2010 - 3:55
lunelaure a écrit:

Parler, ou ne pas parler du problème de garde. En principe, je dirais non. Dans l'année scolaire, je gère, pour les examens FLS aussi. Si j'en parle c'est peut-être pour montrer que bon, passée une certaine limite, ce n'est plus jouable. Mais même sans être maman, ça fait double convocation, donc rien que cela peut suffire.

Tout à fait ! A ta place, j'en parlerais aussi, pourtant comme toi d'habitude je me débrouille toujours. Mais là, quand même, faut pas pousser!
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Mar 11 Mai 2010 - 18:16
Je sors d'une journée de DELF, on nous avait annoncé que ce serait à flux tendu, aucun suppléant possible. Bien sûr, un collègue manquait... et qui s'est retrouvée seule dans son jury ? Ben, Lunelaure ! Bon, ça va, j'ai géré, et une fois le matin et une fois l'après-midi, une collègue du jury à côté est venue me donner un coup de main. Et je n'ai même pas fini en retard ! Par contre, j'ai le cerveau en compote !

Du coup, je n'ai plus l'esprit très clair pour écrire mon courrier. Il faut que je rajoute un laïus sur les orientations de CLA qui vont me prendre du temps et de l'énergie les semaines à venir, mais je voudrais noter les dates précises, des faits concrets, genre dossier de tel type à rendre à telle date commission truc à telle autre date, et là, ce soir... pff!

De toute façon, je vais joindre à mon courrier copie de toutes mes convocations, et je ne les ai pas toutes reçues...

Et vous savez quoi ? J'ai une collègue volontaire pour faire les oraux !
avatar
lene75
Empereur

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par lene75 le Mar 11 Mai 2010 - 18:28
@ysabel a écrit:ah si il faut parler des enfants ! merde à la fin ! un gamin n'est pas un sac qu'on peut balancer et trimballer ! convaincre et persuader !

rien à cirer des reproches et des qui les reproches ? du collègue de lycée qui n'est pas convoqué et qui devra y aller ?

L'argument légal me paraît un argument de poids. Ça permet de parler des enfants sans essayer de faire pleurer dans les chaumières. Et c'est bien la preuve que même la loi trouve cette situation (devoir laisser son enfant en garde de 6h30 à 20h pendant 5 jours d'affilée) inadmissible.

Si une collègue se propose, c'est en super bonne voie, non ? Le rectorat ne va quand même pas refuser un échange ?

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Odalisq
Neoprof expérimenté

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Odalisq le Mar 11 Mai 2010 - 19:45
contente pour toi! heureusement parfois on a des collègues sympas!

_________________
"There is nothing like staying at home for real comfort." Jane Austen
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Mar 11 Mai 2010 - 21:00
Voilà ce que je pensais rajouter à propos des élèves de CLA:

Et les deux derniers mois de l'année en Classe d'accueil sont déjà très chargés pour le professeur principal que je suis, qui doit, en plus d'accueillir jusqu'à la fin de nouveaux élèves, s'occuper des orientations des élèves, aussi diverses que CAP à public réservé, retour au pays avec inscription en Lycée Français, passage en 2nde, en 1ère générale ou technologique, en Terminale, changement de région, départ dans le lycée de secteur, maintien en CLA, etc. Les rencontres avec les parents sont obligatoirement fréquentes et longues, avec des personnes qui ne maîtrisent pas le système français, qui ne parlent pas forcément notre langue, mais qui veulent néanmoins que leurs enfants réussissent leurs études. Quant aux élèves de 2e année, ils ont besoin d'un surcroit d'aide pour préparer l'épreuve anticipée de français, ou le bac de Terminale (en philosophie, notamment, mais pas seulement). Les élèves non-francophones de lycée ont particulièrement besoin de leur professeur de Français Langue Seconde jusqu'à la fin de l'année scolaire.


Qu'en pensez-vous ? C'est assez, pas assez, trop ? Au secours, j'ai le cerveau en compote !!!
avatar
henriette
Médiateur

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par henriette le Mar 11 Mai 2010 - 23:26
Ben ça me semble très bien.
avatar
mel93
Grand sage

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par mel93 le Mar 11 Mai 2010 - 23:30
J'enlèverais le "etc.".
J'ajouterais, si c'est parlant, le nombre d'heures de cours déjà perdues par tes élèves du fait des précédentes convocations, et celles qui seraient perdues du fait de la nouvelle.
Et toujours : trefle
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Mer 12 Mai 2010 - 12:48
Ah, oui, le nombre d'heures de cours perdues ! mais j'en perds beaucoup plus à cause des examens FLS que du bac (seulement 3 heures de cours)... mais c'est plus l'énergie pour lire les textes des descriptifs de bac et me mettre au point dans le programme de 1ère... Ce n'est sans doute pas très "parlant"...
avatar
Libé-Ration
Guide spirituel

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Libé-Ration le Mer 12 Mai 2010 - 18:36
Bon, je vais diminuer le paragraphe concernant les problèmes de garde, pour faire allusion aux difficultés d'organisation liées à deux mois d'examens.

Le paragraphe sur les CLA, je vais le reformuler, mon mari me dit qu'il n'est pas clair...

Et il trouve le dernier paragraphe trop agressif...

Au secours, je me prends la tête, je fais des cauchemars depuis plusieurs nuits à propos de cette convocation, et de ce courrier de contestation...
Contenu sponsorisé

Re: Contester sa convocation à l'EAF ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum