L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par lene75 le Sam 15 Mai 2010 - 11:48

@Ruthven a écrit:Hum ... On n'en sort pas comme cela, surtout si tu as une sensibilité platonicienne qui suppose qu'on ne peut philosopher que s'il y a du désir.

C'est le gros problème.
Je devrais plaider auprès du rectorat que je ne suis adaptée qu'aux lycées calmes

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Invité le Sam 15 Mai 2010 - 11:48

moi, j'ai mal tourné. Vinaigre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Fourseasons le Dim 16 Mai 2010 - 17:47

Lorica a écrit:moi, j'ai mal tourné. Vinaigre.

D'après ce que j'ai pu lire dans tes posts ce n'est pas lié à toi mais à ton poste et à la hiérarchie...

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par eowyn le Lun 17 Mai 2010 - 14:17

Pour moi ce qui a été très formateur au niveau de la gestion de classe sont les deux années de TZR (8 établissements la 1ere année, soit finalement l'équivalent de 8 rentrées scolaires). Après le fait de rester dans le même établissement aide aussi,et je suis consciente de n'avoir jamais enseigner dans un établissement vraiment difficile.

eowyn
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Invité le Jeu 20 Mai 2010 - 17:30

Au moment où je parle, je ne sais pas.
J'ai passé 10 ans dans des bahuts pourris et je n'ai rien appris en gestion de classe. J'ai juste appris à relativiser. Quand je me faisais inspecter ou que le CdE faisait une remarque sur ma gestion de classe, ça me touchait beaucoup, puis j'oubliais.

Les "trucs" des collègues ne marchaient pas. Les inspecteurs disaient qu'il fallait faire des cours "intéressants" mais je n'ai jamais compris ce qu'ils entendaient par là, et les CdE disaient qu'il fallait faire autrement, mais là aussi, quoi?
Donc c'est bien joli de pointer du doigt les profs qui ont des difficultés, mais rien n'est fait pour nous aider. On nous stigmatise, on nous culpabilise, ce qui renforce davantage la mauvaise image que nous avons de nous-mêmes.
Quand par miracle des stages existent, on te raconte que le public a changé, que maintenant, c'est la génération zapping etc et que donc c'est normal d'avoir en face de soi des élèves turbulents.

Alors quoi? c'est normal ou ce n'est pas normal?

Dans des moments de fol optimisme, tu te décides à te prendre en mains et donc tu décides
-de virer de cours. Ah mais là, on te remonte les élèves (au pire) ou on te fait comprendre que c'est pas bien, que t'as pas le droit si y'a pas danger (au mieux)
- de coller, mais au mieux on t'explique que tu colles trop, au pire on te demande de coller sur tes heures de libre pour surveiller les élèves toi-même (cest c'la, ouii)
- d'enlever des points pendant les contrôles aux bavards. C'est interdit, c'est pas "éthique" mais qu'est-ce que ça marche bien dans certaines classes!

j'en ai marre. D'autant plus que oui, effectivement, je vis ces derniers temps une situation difficile. Mais aussi parce que dans mon bahut, ce sont les parents les arbitres! pas la direction!
Ils appellent sans arrêt en cas de problèmes dans les classes, sans doute pour expliquer que la classe où est fifils/fifille se comporte de manière innommable pendant certains cours, mais que se passe-t-il? Rien. Ou alors on tape de plus belle sur le prof qui vit déjà assez mal cette situation.
Quand il y a des problèmes avec un élève perturbateur et que c'est signalé, on encourage les parents à prendre RDV avec le prof, et là le prof doit s'expliquer avec l'élève avec les parents sont là en guise d'arbitre! du délire!!
Il est très rare qu'il y ait un travail d'équipe, que ce soit entre profs ou profs/CPE/direction. C'est toujours "démerdez-vous"

Les élèves que j'ai actuellement sont certes plus faciles que ceux du 93, mais la gestion très différente des problèmes de discipline aboutit finalement au même résultat quand on ne maîtrise pas les "trucs qui font qu'on a le calme" (je ne les connais toujours pas et je doute de leur existence; je crois plutôt que c'est lié à une attitude que je n'ai donc pas, faut se rendre à l'évidence)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par leyade le Jeu 20 Mai 2010 - 17:49

Lorica a écrit:
Dans des moments de fol optimisme, tu te décides à te prendre en mains et donc tu décides
-de virer de cours. Ah mais là, on te remonte les élèves (au pire) ou on te fait comprendre que c'est pas bien, que t'as pas le droit si y'a pas danger (au mieux)
- de coller, mais au mieux on t'explique que tu colles trop, au pire on te demande de coller sur tes heures de libre pour surveiller les élèves toi-même (cest c'la, ouii)
- d'enlever des points pendant les contrôles aux bavards. C'est interdit, c'est pas "éthique" mais qu'est-ce que ça marche bien dans certaines classes!

(( Je me permets de réagir sur cette partie du message, parce que je ne te connais pas assez pour cerner ta situation, qui, comme l'a dit Izzy, a plus l'air d'être de la faute du sytème que de la tienne. ))

ça m'énerve toujours de constater que sous couvert de ne pas traumatiser les pauvres petits, on nous boycotte tout l'attirail qui pourrait nous aider à avoir le calme.
Pas le droit de faire telle ou telle punition, pas le droit de laisser seul dans le couloir, pas le droit de mettre une note de comportement, pas le droit de virer de cours, pas le droit de coller trop souvent, pas le droit de donner une punition trop longue, pas le droit d'enlever des points sur la copie, pas le droit de leur demander de la fermer....
Et bien à force de ne pas avoir le droit, j'ai pris le gauche.
Je pratique tout ce que je viens de dire. Avec discernement, mais sans avoir honte de le faire.

Certes, il faut assumer un rapport d'ipr sur lequel il est écrit que je suis trop directive, magistrale et pire encore, mais du coup j'ai l'impression d'établir de bonnes conditions pour pouvoir travailler.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Lornet le Jeu 20 Mai 2010 - 18:00

Pas l'impression d'avoir fait des progrès.
Neuvième année, huit établissements avec des hauts et des bas.
Ça ne dépend pas de moi. Je ne change rien, mais selon les endroits, on me dit que je suis incroyable, que je gère un public très difficile sans aucun souci, et dans d'autres, on me dit que je manque d'autorité. Mais j'aime bien ne pas rester longtemps au même endroit, à moins de trouver un jour le bahut idéal.

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par pallas le Jeu 20 Mai 2010 - 18:14

D'accord avec Leyade, tout ce qui est décrit, je le fais et picétou, et je me fais "engueuler" par le CPE, enfin disons qu'il essaye "tu sais que tu n'as pas le droit de faire ci, de faire ça" etc. Ce à quoi je lui réponds qu'il s'est trompé, que ce ne sont pas les profs qu'il doit éduquer, mais les gosses. Qu'il m'emm* et que pas de problème, lundi je lui laisse la classe et qu'il fasse cours de français. D'ailleurs il ne veut plus qu'on colle trop les élèves, car je cite, je n'arrive plus à les gérer, dis donc je n'arrive pas à les faire travailler dans le silence (sans blaaaaaague !)

Demain j'ai contrôle avec une classe ingérable, je sais que je vais devoir virer les deux leaders, pour pouvoir commencer le contrôle (ils contestent toujours le fait même qu'il y ait contrôle, rapports, retenues, exclusions tout ça a déjà été fait, on n'a plus de solution, ils sont soutenus par les parents, et la direction dit qu'ils sont en souffrance), ensuite il y en a qui vont commencer à papoter (donc j'enlève des points), ensuite ils soufflent, ils protestent, donc en général y'en a un qui se mange une heure de colle ou plus et ensuite on peut faire le contrôle dans le calme.
Lorica, c'est clair que l'on dépend énormément de la gestion du collège. Et c'est clair aussi que lorsque tu ne fais pas ce que souhaite ta direction (étouffer les problèmes), tu peux en payer les conséquences (je ne dis pas que c'est normal hein, c'est juste scandaleux !)

pallas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Lornet le Jeu 20 Mai 2010 - 18:22

@pallas a écrit: c'est clair que l'on dépend énormément de la gestion du collège. Et c'est clair aussi que lorsque tu ne fais pas ce que souhaite ta direction (étouffer les problèmes), tu peux en payer les conséquences (je ne dis pas que c'est normal hein, c'est juste scandaleux !)

Ça dépend complètement de la direction. Quand elle suit, ça se passe passe bien. Sinon, c'est la débandade.
J'aime bien ta manière de remettre le CPE de ton établissement à sa place.

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par leyade le Jeu 20 Mai 2010 - 18:23

@pallas a écrit:D'accord avec Leyade, tout ce qui est décrit, je le faiset picétou, (j'adore l'expression! ) et je me fais "engueuler" par le CPE, enfin disons qu'il essaye "tu sais que tu n'as pas le droit de faire ci, de faire ça" etc. Ce à quoi je lui réponds qu'il s'est trompé, que ce ne sont pas les profs qu'il doit éduquer, mais les gosses. Qu'il m'emm* et que pas de problème, lundi je lui laisse la classe et qu'il fasse cours de français. D'ailleurs il ne veut plus qu'on colle trop les élèves, car je cite, je n'arrive plus à les gérer, dis donc je n'arrive pas à les faire travailler dans le silence (sans blaaaaaague !)

Alors moi, le cpe il est bien content, parce que tout ce que je gère "en interne", du type points en moins ou debout au fond de la classe, ça lui fait des gamins en moins dans son bureau.

Demain j'ai contrôle avec une classe ingérable, je sais que je vais devoir virer les deux leaders, pour pouvoir commencer le contrôle (ils contestent toujours le fait même qu'il y ait contrôle, rapports, retenues, exclusions tout ça a déjà été fait, on n'a plus de solution, ils sont soutenus par les parents, et la direction dit qu'ils sont en souffrance), ensuite il y en a qui vont commencer à papoter (donc j'enlève des points), ensuite ils soufflent, ils protestent, donc en général y'en a un qui se mange une heure de colle ou plus et ensuite on peut faire le contrôle dans le calme.
Lorica, c'est clair que l'on dépend énormément de la gestion du collège. Et c'est clair aussi que lorsque tu ne fais pas ce que souhaite ta direction (étouffer les problèmes), tu peux en payer les conséquences (je ne dis pas que c'est normal hein, c'est juste scandaleux !)

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par harry james le Jeu 20 Mai 2010 - 18:34

@leyade a écrit:Certes, il faut assumer un rapport d'ipr sur lequel il est écrit que je suis trop directive, magistrale et pire encore, mais du coup j'ai l'impression d'établir de bonnes conditions pour pouvoir travailler.

tiens....c'est ce que m'a dit mon IPR aussi topela

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par leyade le Jeu 20 Mai 2010 - 18:54


leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par pallas le Jeu 20 Mai 2010 - 18:56

Leyade .
Au début de l'année, ça me déprimait de voir qu'on me mettait des bâtons dans les roues, maintenant ça me renforce, et la politique du "et picétou" ça fait un bien fou (je n'osais pas au début, je suis néo-tit, alors bon j'hésitais quand même).
Après j'ai été inspectée (tiens bizarre), ça s'est mal passé (tiens sans blague), Melle Pallas est trop "directive" aussi (ce n'est pas le mot qu'il a employé, je ne sais plus, mais c'est ce que ça voulait dire), donc ces pov*choux je ne "teste pas suffisamment leur sagacité" (hum, hum, la sagacité des élèves dont je parle plus haut hein ?) et il n'a rien voulu entendre de ce que je lui ai exposé sur ce que j'avais fait depuis le début de l'année pour "faire travailler" la classe.
Après bien sûr, rien n'est parfait, j'apprends tous les jours, je fais des con* comme beaucoup, et on aurait juste besoin de soutien de la direction quand on prend des décisions et malheureusement ce n'est pas le cas partout.

pallas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Mr le Jeu 20 Mai 2010 - 18:57

"L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps..."


Mais faut-il le mettre dans une bonne cave ?

Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par harry james le Jeu 20 Mai 2010 - 19:09

@pallas a écrit:Leyade .
Au début de l'année, ça me déprimait de voir qu'on me mettait des bâtons dans les roues, maintenant ça me renforce, et la politique du "et picétou" ça fait un bien fou (je n'osais pas au début, je suis néo-tit, alors bon j'hésitais quand même).
Après j'ai été inspectée (tiens bizarre), ça s'est mal passé (tiens sans blague), Melle Pallas est trop "directive" aussi (ce n'est pas le mot qu'il a employé, je ne sais plus, mais c'est ce que ça voulait dire), donc ces pov*choux je ne "teste pas suffisamment leur sagacité" (hum, hum, la sagacité des élèves dont je parle plus haut hein ?) et il n'a rien voulu entendre de ce que je lui ai exposé sur ce que j'avais fait depuis le début de l'année pour "faire travailler" la classe.
Après bien sûr, rien n'est parfait, j'apprends tous les jours, je fais des con* comme beaucoup, et on aurait juste besoin de soutien de la direction quand on prend des décisions et malheureusement ce n'est pas le cas partout.

Alors ce discours, que mon IPR m'a tenu également (un clone? Laughing ) me sort par les yeux : vous êtes trop directif, il faut attendre (sic!) que cela vienne d'eux...(et bien à ce rythme on étudiera peut-être une nouvelle de deux pages par trimestre Suspect ) furieux

edit: père noël, je veux bien qu'on me mette dans une cave, si effectivement il y a du bon vin pour me tenir compagnie Twisted Evil

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Emeraldia le Jeu 20 Mai 2010 - 20:48

@harry james a écrit:
@leyade a écrit:Certes, il faut assumer un rapport d'ipr sur lequel il est écrit que je suis trop directive, magistrale et pire encore, mais du coup j'ai l'impression d'établir de bonnes conditions pour pouvoir travailler.

tiens....c'est ce que m'a dit mon IPR aussi topela
Moi aussi, en avril, par la chargée de mission. C'est à la mode pour les profs qui bossent en ZEP et quelle utopie de prétendre q tout vient d'eux...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par harry james le Jeu 20 Mai 2010 - 20:57

et encore, je ne suis pas en ZEP...;

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Invité31 le Jeu 20 Mai 2010 - 21:01

Lorica a écrit:Au moment où je parle, je ne sais pas.
J'ai passé 10 ans dans des bahuts pourris et je n'ai rien appris en gestion de classe. J'ai juste appris à relativiser. Quand je me faisais inspecter ou que le CdE faisait une remarque sur ma gestion de classe, ça me touchait beaucoup, puis j'oubliais.

Les "trucs" des collègues ne marchaient pas. Les inspecteurs disaient qu'il fallait faire des cours "intéressants" mais je n'ai jamais compris ce qu'ils entendaient par là, et les CdE disaient qu'il fallait faire autrement, mais là aussi, quoi?
Donc c'est bien joli de pointer du doigt les profs qui ont des difficultés, mais rien n'est fait pour nous aider. On nous stigmatise, on nous culpabilise, ce qui renforce davantage la mauvaise image que nous avons de nous-mêmes.
Quand par miracle des stages existent, on te raconte que le public a changé, que maintenant, c'est la génération zapping etc et que donc c'est normal d'avoir en face de soi des élèves turbulents.

Alors quoi? c'est normal ou ce n'est pas normal?

Dans des moments de fol optimisme, tu te décides à te prendre en mains et donc tu décides
-de virer de cours. Ah mais là, on te remonte les élèves (au pire) ou on te fait comprendre que c'est pas bien, que t'as pas le droit si y'a pas danger (au mieux)
- de coller, mais au mieux on t'explique que tu colles trop, au pire on te demande de coller sur tes heures de libre pour surveiller les élèves toi-même (cest c'la, ouii)
- d'enlever des points pendant les contrôles aux bavards. C'est interdit, c'est pas "éthique" mais qu'est-ce que ça marche bien dans certaines classes!

j'en ai marre. D'autant plus que oui, effectivement, je vis ces derniers temps une situation difficile. Mais aussi parce que dans mon bahut, ce sont les parents les arbitres! pas la direction!
Ils appellent sans arrêt en cas de problèmes dans les classes, sans doute pour expliquer que la classe où est fifils/fifille se comporte de manière innommable pendant certains cours, mais que se passe-t-il? Rien. Ou alors on tape de plus belle sur le prof qui vit déjà assez mal cette situation.
Quand il y a des problèmes avec un élève perturbateur et que c'est signalé, on encourage les parents à prendre RDV avec le prof, et là le prof doit s'expliquer avec l'élève avec les parents sont là en guise d'arbitre! du délire!!
Il est très rare qu'il y ait un travail d'équipe, que ce soit entre profs ou profs/CPE/direction. C'est toujours "démerdez-vous"

Les élèves que j'ai actuellement sont certes plus faciles que ceux du 93, mais la gestion très différente des problèmes de discipline aboutit finalement au même résultat quand on ne maîtrise pas les "trucs qui font qu'on a le calme" (je ne les connais toujours pas et je doute de leur existence; je crois plutôt que c'est lié à une attitude que je n'ai donc pas, faut se rendre à l'évidence)

Je suis dans le 93, et je ne vis pas de choses aussi dures. Peut-être que parce que c'est le 93 justement, on se serre les coudes, je n'en sais rien; mais à ta place je vivrais tout cela très mal aussi. J'ai même peur de connaître un jour ces dérives avec les parents qui dirigent tout au milieu...
Bon et puis je suis bien certaine que dans certains endroits (le Nord, ou la banlieue lyonnaise ou strasbourgeoise) c'est aussi "chaud" que dans le 93.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Lornet le Jeu 20 Mai 2010 - 22:39

C'est mieux en ZEP - Zone violence. On s'y serre plus les coudes. On est plus compris par les CPE et la direction.
Enfin...d'après mon expérience.

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Emeraldia le Jeu 20 Mai 2010 - 23:00

@Lornet a écrit:C'est mieux en ZEP - Zone violence. On s'y serre plus les coudes. On est plus compris par les CPE et la direction.
Enfin...d'après mon expérience.
Je suis ds une ZEP où les coudes ne st pas serrés du tt. Pas de direction digne de ce nom, CPE mal remplacé et bcp de collègues individualistes.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par eowyn le Jeu 20 Mai 2010 - 23:01

moi aussi je pratique tout ça, et personne ne conteste, ni les élèves, ni la CPE (mais c'est une super CPE)... bon ok, les parents essayent... et se font remballer...
Donc oui, je suis totalement d'accord, la direction joue beaucoup dans la bonification de l'enseignant

eowyn
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enseignant est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps...

Message par Fourseasons le Ven 21 Mai 2010 - 6:24

Pour ma part, depuis 2 ans maintenant, je ne fais plus appel à la direction, au CPE ou encore à la famille pour ce qui est de la discipline (ni colle, ni exclusion vers le bureau du CPE, ni mots ou coup de tél aux parents)... J'attends exige donc que ceux-ci n'interviennent pas concernant ma gestion de classe... La loi en vigueur dans ma classe c'est la mienne et j'estime que j'ai suffisamment d'éthique pour qu'on me fiche la paix. Ca roule très bien comme ca mais bon c'est vrai que l'établissement dans lequel je remplace le plus souvent n'est pas non plus un établissement ultra difficile (RAD+AFA) et les établissements des remplacements courts non plus.

Le changement du système passera pt dans un premier temps par une révolte, une résistance des enseignants sur le terrain au quotidien... (moi j'y crois)

Je pense tout de même qu'on fait tous des progrès plus ou moins importants et qui sont plus ou moins facilités/freinés (rayez la mention inutile) par la dite cave dans laquelle on évolue (selon je ne sais plus qui ).

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum