Grève des professeurs des lycées français à l'étranger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grève des professeurs des lycées français à l'étranger

Message par John le Ven 14 Mai 2010 - 21:02

http://www.france-amerique.com/articles/2010/05/14/les_professeurs_des_lycees_francais_au_bresil_reprennent_la_greve.html

Les professeurs des lycées français au Brésil reprennent la grève

AFP

14 mai 2010

Les professeurs titulaires de l'Education nationale des trois lycées français du Brésil ont repris leur grève mercredi pour réclamer le rétablissement de leur pouvoir d'achat, rogné par l'inflation et la forte baisse du cours de l'euro par rapport à la monnaie locale, le real.

La semaine dernière, ils avaient déjà cessé le travail du lundi au mercredi.

En l'absence de réponse des autorités françaises, les professeurs ont décidé de reconduire leur mouvement qui est suivi à 80% et touche une centaine de professeurs résidents de Brasilia, Sao Paulo et Rio de Janeiro où étudient 2.000 élèves, affirment les grévistes de la capitale dans un communiqué transmis à l'AFP.

Ils expliquent qu'ils sont des fonctionnaires français et non des fonctionnaires expatriés. Leur salaire est identique à celui des professeurs exerçant dans l'Hexagone et leur est versé en France et en euros. S'ajoute néanmoins une indemnité, appelée ISVL, censée compenser les variations du change et du coût de la vie.

Les grévistes revendiquent notamment "un réajustement immédiat de l'indemnité ISVL pour le Brésil afin de rétablir le pouvoir d'achat au niveau de 2002".

"Cette ISVL est actuellement au même niveau qu'en 2002, alors que l'inflation au Brésil a dépassé les 70% sur la même période et que le taux de change de l'euro est aujourd'hui au plus bas niveau ces huit dernières années. Notre pouvoir d'achat a été divisé par deux sur cette période", avaient-ils affirmé la semaine dernière.

Les professeurs ont déposé mercredi un nouveau préavis de grève pour la semaine prochaine dans les trois villes.

L'AEFE (Agence de l'Enseignement Français à l'Étranger), est jusqu'à présent restée sourde à leurs revendications et ils demandent à être de nouveau "reçus par M. l'Ambassadeur de France au plus vite, un mois après leur première rencontre".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève des professeurs des lycées français à l'étranger

Message par neo le Ven 14 Mai 2010 - 23:26

La mobilisation est forte, on devrait en prendre de la graine ! Et le mouvement touche le Brésil, mais aussi Colombie.
La question des salaires et de l'ISVL (indemnité des détachés résidents) est, dans beaucoup de pays, au centre des revendications lors des grèves à l'AEFE ; la paupérisation des profs français détachés dans certains pays est telle que des postes de "résidents" restent vacants (et sont alors transformés en contrats locaux non titulaires) faute de candidats, en raison du coût de la vie et de l'insuffisance de l'indemnité. Problème de recrutement qui ne se poserait pas si les postes en question étaient sous statut d'"expatrié" (avec salaire attractif) ; malheureusement, les postes d'expatriés sont supprimés en masse, malgré l'épuisement du vivier de résidents dans certains lycées...

Sur le site du SNES Hors-de-France : http://www.hdf.snes.edu/circulaires/2010/hdfinfo11.pdf
2. Action ISVL au Brésil et en Colombie
BRESIL / SITUATION MATERIELLE TRES DEGRADEE POUR LES RESIDENTS.
Les sections SNES du Brésil de Rio, Sao Paulo et
Brasilia déposeront un préavis de grève à partir du
mardi 4 mai.

L'Agence connaît depuis longtemps les motifs du
mécontentement des collègues mais n'a jamais rien
fait pour y remédier. On ne s'étonnera donc pas de
l'exaspération et du degré de forte mobilisation
démontrée aujourd'hui par les collègues du Brésil.
Voici les raisons de cette colère, raisons qui ont été
exposées à l'ambassadeur par les représentants
syndicaux sur place :
- La stagnation en montant de l'ISVL depuis 2002
combinée à l'inflation et à la valorisation du real
par rapport à l'euro ont conduit à une lourde perte
de pouvoir d'achat. Les collègues la chiffrent à 50
% en monnaie locale depuis 2002, date de la mise en
application du décret 2002-22.
- Un avantage familial qui ne couvre même pas les
frais de scolarité comme le prévoit le décret. En
une année, à Brasilia par exemple, les écarts
peuvent atteindre jusqu'à 2000 euros entre ce qui
est versé par l'Agence aux collègues au titre de
l'AF et ce qu'ils doivent effectivement payer
comme frais de scolarité.
- Le comble du mépris pour les personnels est
atteint quand l'Agence considère que ce maigre
avantage familial est une aide à la scolarité pour, de
fait exclure les résidents du bénéfice des bourses.
- Enfin dernier point qui contribue à dégrader
davantage la situation de ces collègues :
l'interdiction de travailler au Brésil pour les
conjoints français de titulaires. Interdiction qui
est d'autant plus inadmissible que les autres agents
du MAEE bénéficient d'une indemnité
compensatoire dont l'AEFE prive ses personnels.
Les collègues des trois établissements brésiliens
ont envoyé une lettre en date du 5 avril 2010, à la
Directrice de l'AEFE. Ils ont rencontré
l'Ambassadeur le 12 avril. Ils attendent maintenant
des réponses concrètes et non de simples gestes.

ISVL A BOGOTA : 80 % DES EXPATRIÉS ET RÉSIDENTS EN GRÈVE À BOGOTA LE 13 AVRIL POUR L’ISVL
La grève continue le 14 et le 15 et elle se
poursuivra le 20, 21 et 22 si la direction de l’AEFE
ne veut pas entendre
. Le SNES national intervient
auprès de celle-ci pour qu’une augmentation
conséquente soit décidée immédiatement.
Les personnels de Bogota s’adressent à la direction
de l’AEFE :
Aucun salarié ne peut supporter une perte de 20%
de son pouvoir d’achat.
Le 4 mars 2010, nous vous avons envoyé une lettre
vous faisant part de notre grande préoccupation
face à la baisse énorme de pouvoir d’achat que les
professeurs résidents en Colombie subissent en ce
moment du fait de la chute de l’euro par rapport au
dollar et au peso colombien. Nous vous avons
demandé instamment un nouveau calcul de l’ISVL en
Colombie qui tienne compte des réalités que nous
vivons.
Nous avons déposé le 11 mars 2010 un préavis de
grève reconductible pour les mardi 13, mercredi 14
et jeudi 15 avril
afin de soutenir cette
revendication et de vous laisser le temps de
prendre une décision.
Notre préoccupation a été relayée au Conseil
d’Administration de l’Agence du lundi 22 mars
2010 par notre secrétaire madame Blandine
Descloquemant qui est membre du CA.
Aujourd’hui, 13 avril 2010, la plupart des 46
résidents du lycée sont inquiets, mécontents voire
désabusés par des années de revendications
légitimes sans réponse concrète de la part de
l’Agence et se sont mis en grève locale
reconductible les 14 et 15 avril pour demander ce
nouveau calcul. Un nouveau préavis de grève locale
reconductible a été déposé pour les 20, 21 et
22 avril.

De plus, l’ensemble du personnel considère que
l’ISVL ne devrait plus grever le budget de
l’établissement mais que, vu la diminution notoire du
nombre d’expatriés, l’Agence devrait prendre en
charge la totalité de celle-ci pour éviter d’affecter
la masse salariale des établissements et par là
même les salaires des professeurs recrutés
localement.
D’une manière générale, le personnel est très
préoccupé du désengagement de l’Etat concernant
le budget des lycées français et les salaires des
enseignants. Il souhaite que les autorités
compétentes prennent enfin conscience des
conséquences négatives de ce désengagement et
prennent leurs responsabilités afin de préserver
l’excellente qualité du réseau.

Quant au problème de l’ISVL, il faut le régler
rapidement car, encore une fois, notre situation est
très difficile : Nous vous prions donc de bien
vouloir obtenir des autorités compétentes un
nouveau calcul de l’ISVL qui tienne compte des
réalités économiques que nous vivons et qui se
traduise par une augmentation substantielle de celle-ci.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève des professeurs des lycées français à l'étranger

Message par neo le Jeu 20 Mai 2010 - 20:08

Grève le 24 mai dans les établissements français du Maroc !
http://www.hdf.snes.edu/action/aefe/fraisscolarite_grevemaroc-24mai2010.htm

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève des professeurs des lycées français à l'étranger

Message par neo le Lun 7 Juin 2010 - 21:33

@neo a écrit:Grève le 24 mai dans les établissements français du Maroc !
http://www.hdf.snes.edu/action/aefe/fraisscolarite_grevemaroc-24mai2010.htm
C'est au tour de l'Espagne !

http://www.hdf.snes.edu/

L’Espagne dans l’action en juin.

Des préavis de grève ont été déposés par le SNES et le SNUipp Espagne le 09 et 10 juin, pour le moment. Les revendications sont simples et bien concrètes :


· les personnels demandent une exonération des frais de première inscription pour les personnels résidents. Les personnels locaux ne sont pas touchés car ils bénéficient d’une gratuité des frais d’écolages de par la convention collective. Les faux résidents non plus car ils ont des contrats locaux pendant trois mois, donc l’exonération ; même si certaines administrations se gardent bien de les informer à leur arrivée pour gagner quelques centaines ou milliers d’euros sur le dos des personnels. Comme dans de nombreux pays, ces frais ont subi une telle augmentation que les personnels résidents ne sont plus en mesure de les payer. Est-il juste de ne pas donner la possibilité pratique aux collègues résidents de scolariser leur/s enfant/s dans les établissements qui les emploient ?

· une revalorisation décente de l’ISVL (15% de l’IE). L’Espagne n’avait pas au départ de prime de cherté de vie et a toujours été à la traine sur les montants de l’ISVL. Certes, des évolutions ont été enregistrées depuis 2002 mais on est très loin du compte. Ces évolutions, en pourcentage, sont trop faibles dans la mesure où le montant de base était insuffisant. Quant au ratio ISVL/IE, il est parmi les derniers du monde. Les personnels sont durement touchés par les coûts des loyers, par exemple, et les résidents en famille sont fortement pénalisés par cette situation.

· un forfait de 90 € pour l’équivalent supplément familial de traitement. C’est une revendication du SNES hors de France. Les résidents en Espagne sont particulièrement concernés par ce dossier, source de litiges et d’actions de non paiement des frais d’écolages depuis de trop nombreuses années. Ils avaient obtenu par l’action syndicale le maintien d’un équivalent SFT, ainsi qu’une garantie écrite de la direction de l’AEFE qu’ « aucun résident, présent ou à venir, n’y perdrait ». Des réunions ont bien eu lieu il y a longtemps aux services culturels mais aucune réponse ni proposition n’a jamais été faite aux personnels et on feint de s’étonner que ces derniers se mobilisent !

La réaction des services culturels sur ces préavis de grève est d’ailleurs révélatrice : rien ! A part des échanges légitimes dans les établissements sur ce point, sauf à Barcelone où le dialogue social ne fait plus partie des murs depuis de nombreux mois, les personnels n’ont reçu aucune réponse, sans parler de proposition, sur leurs revendications. Ils sont donc ignorés jusqu’au dialogue et l’administration se contente pour l’instant d’appeler les collègues chez eux pour savoir s’ils seront grévistes (des épreuves orales et les capacités expérimentales ont lieu sur les jours de préavis) ou d’organiser avec la Mission Laïque Française, partenaire privilégié du réseau oblige, des remplacements de personnels pour briser la grève. Dans un tel contexte, on ne s’étonnera que la colère des personnels va croissant et ces derniers ne peuvent que déplorer l’ignorance quasi-totale que leur inflige leur employeur.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève des professeurs des lycées français à l'étranger

Message par neo le Jeu 10 Juin 2010 - 10:04

@neo a écrit:
C'est au tour de l'Espagne !

http://www.hdf.snes.edu/

L’Espagne dans l’action en juin.

Des préavis de grève ont été déposés par le SNES et le SNUipp Espagne le 09 et 10 juin, pour le moment. Les revendications sont simples et bien concrètes :

Grève fortement suivie hier, et décision de poursuite pour aujourd'hui :

Devant le refus de l'administration d'ouvrir une négociation immédiate et ce malgré la demande répétée des représentants syndicaux, nous poursuivrons le mouvement de grève le jeudi 10 juin, premier jour des épreuves écrites du Baccalauréat.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève des professeurs des lycées français à l'étranger

Message par neo le Jeu 10 Juin 2010 - 15:36

L'appel à la grève sur tout le réseau des lycées français en Espagne a donc été fortement suivi, hier et aujourd'hui, alors que des épreuves orales et écrites du bac avaient lieu.
Pour briser la grève, le Service Culturel de l'Ambassade a menacé des collègues de ne pas renouveler leur détachement, et est allé jusqu'à convoquer des collègues en poste au Portugal, pour assurer les oraux ! Le SNES Portugal a déclaré une grève le champ !
A suivre, de nouveaux préavis de grève ont été déposés pour la semaine prochaine sur le réseau Espagne !
Voilà une action qui a de la gueule ! :boxe:

http://www.hdf.snes.edu/action/aefe/greveespagne9juin2010.htm
Le SNES et le SNUipp dans l’action en Espagne : un déni de dialogue social !

Comme nous l’annoncions sur le site, le réseau d’enseignement français en Espagne est secoué par une très forte mobilisation, à l’appel du SNES et du SNUipp. Pour rappel, les personnels demandent une exonération des frais de première inscription pour les personnels résidents, une revalorisation décente de l’ISVL (15% de l’IE) et un forfait de 90 € pour l’équivalent supplément familial de traitement. La grève du 09 juin a été largement suivie et on compte des grévistes dans tous les établissements d’Alicante, Bilbao, Barcelone, Madrid (LFM et Villanueva) et Valence. Des piquets de grève ont été tenus. A Madrid, le SCAC et l’administration de l’établissement étaient là en nombre pour accueillir les non grévistes et les briseurs de grève convoqués par eux, parfois sous la menace. Une délégation s’est imposée à l’ambassade à Madrid et a été reçue par le représentant de l’ambassadeur.

L’administration a refusé jusqu’à l’ouverture du dialogue et a déployé tous les moyens pour briser la grève : chantage du type « on discute mais après le BAC si tout se passe bien », « si vous faites grève, votre contrat ne sera pas renouvelé ». Elle est même allée débaucher des collègues jusqu’au Portugal pour assurer des oraux, faisant fi au passage des règles d’organisation de passation de certaines épreuves nationales. Mais les collègues, semble-t-il plus avisé que les organisateurs d’épreuves à tout prix, ont pointé ces irrégularités et le SNES Portugal a déclaré une grève sur le champ : bel exemple de solidarité. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant de ceux qui ont fait courir le bruit que nos collègues recrutés locaux dans les EGD en Espagne n’avaient pas le droit de grève, au moment où les fonctionnaires espagnols étaient à 75% dans la rue et où la grève générale pointe à l’horizon ! En revanche, les syndicats de la FSU sont tout à fait prêts à soutenir leurs actions.

Nos collègues sont à juste titre furieux du traitement de défaveur qui leur est réservé par la Direction de l’AEFE. C’est là une méthode bien aléatoire pour ne pas dire dangereuse de traiter un conflit social que de refuser de dialoguer. Les ministres des Affaires Etrangères et du Budget ont été alertés. Des nouveaux préavis ont été déposés pour la semaine prochaine. Des assemblées générales sont convoquées pour décider de la suite du mouvement mais on peut d’ores et déjà affirmer que par cette décision délibérée d’ignorer ses personnels, l’AEFE a, à sa manière, contribué à amplifier le mécontentement des personnels : elle en assumera les responsabilités dans les jours qui viennent ou à la rentrée 2010.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève des professeurs des lycées français à l'étranger

Message par neo le Ven 11 Juin 2010 - 22:02

@neo a écrit:L'appel à la grève sur tout le réseau des lycées français en Espagne a donc été fortement suivi, hier et aujourd'hui, alors que des épreuves orales et écrites du bac avaient lieu.
Pour briser la grève, le Service Culturel de l'Ambassade a menacé des collègues de ne pas renouveler leur détachement, et est allé jusqu'à convoquer des collègues en poste au Portugal, pour assurer les oraux ! Le SNES Portugal a déclaré une grève sur le champ !
A suivre, de nouveaux préavis de grève ont été déposés pour la semaine prochaine sur le réseau Espagne !
Voilà une action qui a de la gueule ! :boxe:

Suite à la grève des 9 et 10 juin (date d'oraux du bac et d'évaluation des capacités expérimentales), et suite à une audience accordée par le Service Culturel de l'Ambassade le 11 juin, le SNUipp et le SNES Espagne reconduisent le préavis de grève pour les 14, 15, 16 juin (dates d'épreuves écrites du bac), conformément aux motions votées à l'unanimité par les AG de grévistes !

Communiqué du SNES Espagne :
Le SCAC rompt le dialogue social en Espagne
11 juin
Suite à la réunion d’aujourd’hui dont on pouvait espérer qu’elle initiait un retour vers le dialogue social en Espagne, la désillusion est amère, une fois encore, pour les personnels.
Est-il nécessaire de rappeler :
*
les 3 années d’attente pour une simple réponse officielle,
*
l’ultimatum du 24 juin qui imposait rien moins qu’un délai de 23 jours entre le dépôt des préavis et une éventuelle négociation, soumise qui plus est (et rien que cela) à la condition sine qua non de la levée de tous les préavis !? …

Tout cela pour une réunion dont le compte rendu est apparu en ligne sur les sites des établissements, sans reproduire aucun propos des représentants des personnels, malgré l’engagement pris de le faire avec exactitude. Bref, une attitude toujours plus irrespectueuse envers les personnels.

Les préavis de grève sont maintenus pour les établissements de l’AEFE et pour ceux de la MLF pendant les épreuves écrites du baccalauréat :

*
Lundi 14 juin (pour les inscrits au piquet de grève de 7 h 30, envoyez impérativement un mail à snesespagne@yahoo.fr)
*
Mardi 15 juin
*
Mercredi 16 juin

TOUS EN GREVE !

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum