Tout le monde peut-il devenir prof?

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout le monde peut-il être prof?

10% 10% 
[ 23 ]
90% 90% 
[ 207 ]
 
Total des votes : 230

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Reine Margot le Ven 23 Sep 2011 - 16:27

oui, à condition d'avoir suffisamment d'envie de se coltiner des ados, de les éduquer...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par sharon le Ven 23 Sep 2011 - 16:44

Bonjour , je pense que tout le monde peut le devenir , si la personne souhaite le devenir , évidemment , et comme le proverbe dit : "si on veut , on peut" ...

_________________
'' Qui donne ne doit jamais s'en souvenir ; qui reçoit ne doit jamais oublier ''

sharon
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Patissot le Ven 23 Sep 2011 - 16:51

Peut être faudrait il reformuler la question : "Tout le monde peut-il rester prof ?"

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Invité19 le Ven 23 Sep 2011 - 16:56

@MS a écrit:Pour revenir à la question de départ, je dirais non. Bien sûr comme Nestya j'étais une élève timide, mais allez savoir pourquoi dès ma première heure de cours, le miracle a eu lieu, et malgré tous les défauts de ces premières heures, j'ai tout de suite senti que j'étais faite pour ça et que j'étais capable d'assurer devant les élèves. Ce qui ne veut pas dire que ceux qui peinent au début n'y parviendront pas, évidemment.
Pour autant après quinze ans en collège pèpère, pourrais-je assurer devant un public de fauves?
Pour le côté intellectuel du prof de collège, je rejoins Leyade, mes neurones sont loin d'être anéantis parce que je dois apprendre qu'il faut un S à tu chantes. Certes j'ai perdu en connaissances, mais ma réflexion est toujours affutée face aux stratégies à mettre en place.


alors, moi la non-encore-titularisée, j'ai le même sentiment. Peut être que je me plante complètement et que l'EN ne voudra pas de moi... (mon tuteur n'a pas l'air catastrophé cela dit). Y a des milliards de trucs que je n'ai pas encore bien mis en place, mais je pense que ça viendra avec l'expérience.
Je me suis surtout rendue compte que j'aimais ce contact avec les ados, et dans un rapport avec ma discipline, que j'envisage sous un autre angle à présent. J'ai toujours bien aimé parler en public quand il s'agissait de ma matière ou d'une matière littéraire, je pense que c'est quelque chose qui joue beaucoup.
Après, je crois aussi que cela peut, pour certains, être plus progressif, révéler des personnalités timides.

Beaucoup de patience, pas trop de misanthropie, une certaine confiance en soi mais aussi une grande capacité de remise en question... après, certains ratent leur entrée dans le métier alors qu'ils ont ces qualités (peut être moins la confiance en soi), ça ne s'explique pas forcément. Une part d'alchimie.

bon, sur ce, je n'interviens plus, ma ridicule expérience de débutante ne me permet pas trop d'être légitime sur ce topic

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Reine Margot le Ven 23 Sep 2011 - 17:02

non, oiseau, un point de vue de stagiaire est important, les impressions du début ça compte.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Pryneia le Ven 23 Sep 2011 - 17:23

@V.Marchais a écrit:


Je connais peu de monde qui débarque dans le métier avec la maîtrise de l'espace, de sa voix, de la gestion d'un groupe... Prétendre que c'est inné, c'est se la jouer et décourager les autres, ceux qui ont encore à apprendre. Pas d'accord pour adopter cette posture crâne. Il y a certainement des personnalités pour lesquelles cela est plus facile, des comédiens dans l'âme, mais ce n'est pas là l'essentiel. J'ai connu un cabotin qui ne tenait pas la route sur le plan disciplinaire : les élèves finissaient toujours par le percer à jour. On ne les a pas seulement au charme. Eux aussi sont exigeants. On apprend de ses erreurs, à condition d'être entouré de collègues compétents et bienveillants. J'ai eu la chance de débuter dans un collège de Seine-Saint-Denis avec une équipe formidable. Avant mon premier cours, quand j'ai visité le collège et vu les cités autour avec les voitures désossées sur les parkings, j'ai pleuré, je ne voulais pas y aller. Mon premier cours, je n'ai pas pu placer un mot. C'était un bordel inénarrable. J'en calmais trois, il y en avait dix qui reprenaient plus fort. Mais j'ai été immédiatement soutenue, entourée, conseillée de façon avisée. J'ai appris très vite, grâce à une direction aidante et des collègues étayants, et mon année (et les suivantes) s'est bien passée. Je me dis parfois que les choses auraient pu être très différentes si j'avais eu, cette année-là, une direction démago, des collègues mesquins ou une IPR assassine dans les pattes. Il faut savoir rester modeste et reconnaître ce que nous devons aux autres.

L'agreg m'a semblé un marathon. Je suis arrivée aux oraux épuisée. J'ai le souvenir très net de certaines prestations médiocres, médiocrité dont j'avais une conscience dououreuse : parole malaisée, je butais sur les mots, je me perdais effectivement dans mes notes, je gérais mal mon temps (je me suis emportée à l'oral de comparée et je n'ai fait que la moitié de mon exposé, j'ai dû plier la fin en 5 minutes !) - et nerveuse comme je suis, je devais bien torturer quelque peu mes cheveux ou mes stylos. Pourtant, j'ai été admise. C'est à peine compréhensible si j'en crois le mail qui précède. Et je crois que je me débrouille, en tant que professeur. Les élèves disent que "j'explique bien". Certains collègues disent même que je parviens à les aider à mon tour - ce qui n'est que juste retour des choses.

Alors le coup du prof par essence ou presque, il faut pas me le faire.

Il y a dans ce métier, comme dans tout autre, un savoir-faire qui s'acquiert d'autant mieux qu'on bénéficie d'un compagnonnage bienveillant.

Ceci dit, non, je ne pense pas que tout le monde puisse devenir professeur. Je pense que la maîtrise disciplinaire, si elle ne fait pas tout, est indispensable, et que nous nous préparons des heures douloureuses à multiplier les vacations assurées par des gens trop mal formés.

+10000

C'est une question intéressante, je trouve. Comme Audrey, je pense qu'il est important d'avoir une souplesse d'esprit et une grande capacité à s'adapter. Ensuite, je rejoins complètement V. Marchais, l'environnement est capital... J'ai passé d'excellentes années en tant qu'enseignante, parce que j'étais bien entourée. Des collègues bienveillants, désireux de t'aider, drôles, avec lesquels tu peux exorciser les tensions de la classe, sont pour moi la condition sine qua non pour avoir du plaisir et réussir dans ce métier. J'ai eu la chance d'avoir une majorité d'expériences positives, sauf l'année dernière où je suis tombée dans une équipe pourrie, un vrai panier de crabes. L'ambiance était délétère au possible, et j'ai beaucoup déprimé. Aller travailler était devenu un supplice... Forcément, les élèves l'ont senti et ils ont été pénibles...
Pour ma part, je ne crois pas que tout le monde puisse faire ce métier. Il faut avoir cette faculté à s'adapter, qui permet de progresser, d'apprendre de ses erreurs, de se renouveler. Et il faut pouvoir devenir ce collègue bienveillant dont le stagiaire se souviendra... Bref, on nous reproche souvent d'être corporatiste, etc., mais on ne peut s'en sortir seul dans ce métier.

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Camille87 le Ven 23 Sep 2011 - 17:31

Du haut de mes 3 semaines de cours, je ne suis pas non plus très légitime pour intervenir: mais ce qui est indubitable à mon sens, c'est qu'on peut être bon prof avec certaines classes, et mauvais prof avec d'autres. J'ai une expérience double: deux lycées, pas du tout le même public (l'un est plutôt de centre-ville, même si pas trop "côté" non plus, l'autre est bon dernier de l'académie), et bien j'ai un plaisir immense à enseigner dans le premier lycée (et j'ai le sentiment d'être "bonne", même si évidemment j'ai encore un long chemin à parcourir), et c'est l'horreur dans le second. Pourtant je suis la même (et c'est bien le problème: je n'ai pas encore su m'adapter à des auditoires différents).

Camille87
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par lene75 le Ven 23 Sep 2011 - 17:53

@Reine Margot a écrit:non, oiseau, un point de vue de stagiaire est important, les impressions du début ça compte.

Mon année de stage s'est très mal passée (de mon point de vue en tout cas, mon inspecteur ayant été très élogieux en fin d'année). La situation de stagiaire biaise la relation aux élèves, surtout quand on nous laisse les classes pourries. L'année suivante a été merveilleuse et maintenant (= l'année dernière et cette année) ça se passe bien, je dirais même très bien si je n'en juge qu'à cette année, tout en sachant que ce n'est qu'un début d'année. 3 lycées différents, 3 métiers différents et de l'expérience acquise, aussi, entre temps. Une année de stage qui se passe mal, ça ne veut pas dire que c'est foutu.

PS : je suis très timide, j'ai très peu confiance en moi et je suis beaucoup trop patiente et gentille, mais tout ça se soigne avec ce métier.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Igniatius le Ven 23 Sep 2011 - 18:42

Je poserais bien une autre question : qu'est-ce qu'être prof dans le titre du topic ?

Est-ce etre un "bon" prof ?
Est-ce prendre du plaisir a pratiquer ce métier ?
Est-ce etre capable d'enseigner n'importe où, a n'importe qui ?


Personnellement, il y a des circonstances qui me font adorer ce métier (quand j'instruis des enfants en progression) et d'autres qui me persuadent de la profonde inutilité ( quand on me demande d'être éducateur).

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Pandorafa le Ven 23 Sep 2011 - 18:57

Oiseau phenix a écrit:

alors, moi la non-encore-titularisée, j'ai le même sentiment. Peut être que je me plante complètement et que l'EN ne voudra pas de moi... (mon tuteur n'a pas l'air catastrophé cela dit). Y a des milliards de trucs que je n'ai pas encore bien mis en place, mais je pense que ça viendra avec l'expérience.
Je me suis surtout rendue compte que j'aimais ce contact avec les ados, et dans un rapport avec ma discipline, que j'envisage sous un autre angle à présent. J'ai toujours bien aimé parler en public quand il s'agissait de ma matière ou d'une matière littéraire, je pense que c'est quelque chose qui joue beaucoup.
Après, je crois aussi que cela peut, pour certains, être plus progressif, révéler des personnalités timides.

Beaucoup de patience, pas trop de misanthropie, une certaine confiance en soi mais aussi une grande capacité de remise en question... après, certains ratent leur entrée dans le métier alors qu'ils ont ces qualités (peut être moins la confiance en soi), ça ne s'explique pas forcément. Une part d'alchimie.

bon, sur ce, je n'interviens plus, ma ridicule expérience de débutante ne me permet pas trop d'être légitime sur ce topic

Oiseau, je trouve que tu parles tres justement des qualités nécéssaires pour tenir dans ce métier difficile, et j'ai l'impression que tu fais de bons débuts, notamment grâce à cette belle capacité de remise en question, ce n'est pas si répandu... yesyes

Moi c'est étrange, plus j'enchaine les expériences et plus je m'en pose des questions, je me demande si je prends suffisamment de plaisir à enseigner pour compenser toutes les contraintes de ce métier... Je crois qu'il faut beaucoup de courage pour continuer à croire en ce que l'on fait dans les conditions actuelles, peut-être aussi qu'être moins passionné ça permet de se preserver, j'adopte ce mode de fonctionnement desormais, tout en essayant de m'impliquer "raisonnablement" dans ce boulot.

Pandorafa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Carabas le Ven 23 Sep 2011 - 19:08

@roxanne a écrit:
@Nestya a écrit:
@Carabas a écrit:Une petite remontée de topic pour vous dire que j'ai remis les pieds dans une salle de classe. Alors, évidemment, je n'ai pas le même public. Je n'ai pas de gestion de classe, même pas 2%. Je n'ai qu'à m'occuper du contenu et à la façon de le transmettre. Et ça se passe bien. Et pour la 1ere fois, j'aime ce métier, même face à un groupe. Je n'aurais jamais cru dire ça après ma démission.
Oui! J'ai suivi ta nouvelle aventure sur le Trouble! Je suis contente pour toi!
idem...
et puis tu as mûri, tu n'es plus tout à fait la même personne .Et je suis même convaincue que même dans un collège lambda , tu t'en sortirais .
Euh... rien n'est moins sûr!
Non, vraiment, la gestion de classe... je suis nulle. Je crois que c'est irrémédiable.

@lene75 a écrit:Quand on dit tout le monde, dans ce sujet, c'est quand même tout le monde ayant réussi les études et les concours permettant d'être prof, du moins je crois, du coup c'est quand même loin d'être tout le monde tout le monde : ça exclut déjà, par exemple, toute personne n'étant pas rigoureuse, ne sachant pas s'exprimer clairement à l'oral et en public, ordonner sa pensée, gérer son stress, etc. Du coup c'est vraiment uniquement la question de la gestion de classe qui me semble être en jeu ici (ce qui par ailleurs infirme l'hypothèse iufemesque selon laquelle la qualité du cours suffirait à assurer la discipline, la qualité du cours étant en principe garantie par le recrutement Twisted Evil ).
Bien sûr, c'est comme ça qu'il fallait comprendre ma question. Je le dis d'ailleurs dans mon 1er post.
Le sens de ma question, c'est plutôt : pourquoi, alors que je suis motivée, sérieuse, pas trop ignare ni trop conne, bienveillante envers les élèves, je me suis taulée à ce point avec les élèves. Pourquoi certains, simplement en entrant dans la classe, ont l'air d'en imposer, et d'autres (comme moi) non? Pourquoi certains, d'un mot, d'un regard, arrivent à se faire respecter et pas moi, même auprès d'un public plutôt bien de l'avis de tous?

Je peux vous dire que toute personne voulant exercer le métier de bibliothécaire ne sera pas confrontée à ce genre de déconvenue. Tout le monde peut être bibliothécaire, à condition d'aimer les livres et de ne pas être rétif au classement et à la part administrative. Or, tout le monde ne réussit pas à être prof, même en étant bon dans sa discipline et bienveillant envers les élèves.

Donc là, je ne me voile pas la face et ne me prends pas pour une super prof. J'ai un public en or. Mon boulot, c'est de privilégier le contenu et de savoir le transmettre, point.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par mimile le Ven 23 Sep 2011 - 19:11

Je pense également qu'avoir confiance en soi est primordial pour tenir une classe ! Ma 1ère année de stage, je n'avais pas confiance en moi et je suis tombée sur un tuteur qui, après m'avoir insuffisamment aidée par rapport à mes besoins, m'a bien enfoncée en m'expliquant que je n'étais pas faite pour enseigner.

sur mes 2 classes, j'étais en conflit permanent avec une. heureusement que les autres étaient bisounours, ça m'a permis de confirmer que j'aimais enseigner, que je pouvais y prendre du plaisir.

ma 2e année de stage, je suis tombée sur une tutrice bienveillante, et ça s'est mieux passé. Petit à petit, je reprends confiance en moi.

Je pense que quasiment tout le monde peut devenir prof à condition d'avoir les connaissances suffisantes. A part n'avoir aucune qualité pédagogique (ce qui est évalué lors du concours !), le reste peut s'acquérir avec le temps, mais cela nécessite bien sûr de rester motivé pour le métier...

mimile
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Thalia de G le Ven 23 Sep 2011 - 19:15

pandorafanny a écrit:
Oiseau phenix a écrit:

alors, moi la non-encore-titularisée, j'ai le même sentiment. Peut être que je me plante complètement et que l'EN ne voudra pas de moi... (mon tuteur n'a pas l'air catastrophé cela dit). Y a des milliards de trucs que je n'ai pas encore bien mis en place, mais je pense que ça viendra avec l'expérience.
Je me suis surtout rendue compte que j'aimais ce contact avec les ados, et dans un rapport avec ma discipline, que j'envisage sous un autre angle à présent. J'ai toujours bien aimé parler en public quand il s'agissait de ma matière ou d'une matière littéraire, je pense que c'est quelque chose qui joue beaucoup.
Après, je crois aussi que cela peut, pour certains, être plus progressif, révéler des personnalités timides.

Beaucoup de patience, pas trop de misanthropie, une certaine confiance en soi mais aussi une grande capacité de remise en question... après, certains ratent leur entrée dans le métier alors qu'ils ont ces qualités (peut être moins la confiance en soi), ça ne s'explique pas forcément. Une part d'alchimie.

bon, sur ce, je n'interviens plus, ma ridicule expérience de débutante ne me permet pas trop d'être légitime sur ce topic

Oiseau, je trouve que tu parles tres justement des qualités nécéssaires pour tenir dans ce métier difficile, et j'ai l'impression que tu fais de bons débuts, notamment grâce à cette belle capacité de remise en question, ce n'est pas si répandu... yesyes

Moi c'est étrange, plus j'enchaine les expériences et plus je m'en pose des questions, je me demande si je prends suffisamment de plaisir à enseigner pour compenser toutes les contraintes de ce métier... Je crois qu'il faut beaucoup de courage pour continuer à croire en ce que l'on fait dans les conditions actuelles, peut-être aussi qu'être moins passionné ça permet de se préserver, j'adopte ce mode de fonctionnement désormais, tout en essayant de m'impliquer "raisonnablement" dans ce boulot.

Au soir de ma carrière je n'ai toujours pas de réponse à tout ce questionnement. La passion je l'ai eue, maintenant je deviens plus "technicienne" (mais pas techniciste), je me détache de l'affectif et me sens laminée par les réformes qui se succèdent (le SCC étant pour moi l'horreur absolue, la négation de ce que veux faire passer, la sensibilité à la littérature).
Et me dire que je pourrais être la grand-mère de mes pas toujours choupinous de 6e, ça me fout un coup au moral.

Mais prof je suis, prof je resterai, je me vois mal ailleurs que dans une salle de classe.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Malaga le Ven 23 Sep 2011 - 19:23

Tout d'abord, félicitations Carabas. fleurs Je trouve génial que tu arrives à prendre du plaisir en faisant le métier qui était une vraie vocation pour toi.

J'ai lu tout ce topic que j'ai trouvé très intéressant. Au sondage, j'ai répondu non. Mais ma réponse serait en fait plus nuancée. Certains ont expliqué s'être sentis à leur place dès la première heure de cours. Pour ma part, j'ai passé le concours sans avoir de vocation, pour plutôt pour trouver un métier. J'ai détesté ma première heure de cours avec une classe de 5e, pourtant très gentille. J'ai pensé mille fois à démissionner durant mon année de stagiaire. J'étais dans un collège lambda donc je n'ai pas eu à subir de véritable "bordel" mais certains cours étaient franchement difficiles, notamment avec une 4e. Honnêtement, je me suis accrochée tout d'abord par fierté puis car, à ma grande surprise, je me suis attachée à mes élèves.

Durant mon année de néo-tit, un peu le même parcours. Des débuts difficiles, des pleurs en rentrant chez moi le soir. Puis un attachement aux élèves, et peu à peu, un vrai plaisir à être prof, à faire passer des connaissances.

Je dois dire que maintenant, je suis heureuse d'exercer ce métier. Mais cela n'a pas été le cas au début et si j'exerce toujours ce métier, c'est parce que les conditions de mes débuts ont été favorables.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Invité19 le Ven 23 Sep 2011 - 19:29

@Daphné a écrit:
@mel93 a écrit:aimer et s'intéresser à c'est très différent. Je n'aime pas mes élèves, je ne suis pas là pour ça, je m'intéresse à eux, ou plutôt à leur scolarité.

+ 1

Je n'ai pas à avoir de sentimenst quels qu'ils soient pour les élèves, ni les aimer /chouchouter/ mépriser /détester............

Je suis là pour les faire travailler point.

bah... quand je lis ça, je me dis que je ne suis pas dans mon rôle de prof. Mais oui, j'en apprécie certains, d'autres m'énervent fortement (voire, je les déteste ponctuellement). J'espère que ça ne fera pas de moi une mauvaise prof. Pour autant, je ne vois pas comment faire en sorte de n'avoir aucun sentiment pour eux, même si j'essaye toujours de faire en sorte d'etre juste avec chacun.

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Carabas le Ven 23 Sep 2011 - 19:32

@Malaga a écrit:J'étais dans un collège lambda donc je n'ai pas eu à subir de véritable "bordel" mais certains cours étaient franchement difficiles, notamment avec une 4e.
J'étais dans un collège plutôt correct avec une classe plutôt bien aussi, et pourtant... Rolling Eyes
Il y a vraiment un truc qui me fait défaut. La confiance en moi, oui, sûrement. Mais il y a probablement autre chose. Si je le savais, je réessaierais. Mais là, c'est niet. Je suis très contente d'être retournée devant une classe, mais je sais que je ne peux pas retourner dans l'EN traditionnelle. Déjà, des collégiens "normaux", je n'y arrive pas, alors une ZEP, je n'imagine même pas.

Et pourtant, l'enseignement en soi, j'adore ça. Mais la discipline, je n'y arrive pas. Ce n'est même pas que je n'aime pas (après tout, qui aime ça? Suspect ), c'est que c'est au-dessus de mes forces, je n'y arrive pas. C'est même physique : je maigrissais à vue d'oeil lors de mes stages, sans parler de l'épuisement. Là, je suis au même poids.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par ysabel le Ven 23 Sep 2011 - 19:37

Oiseau phenix a écrit:
@Daphné a écrit:
@mel93 a écrit:aimer et s'intéresser à c'est très différent. Je n'aime pas mes élèves, je ne suis pas là pour ça, je m'intéresse à eux, ou plutôt à leur scolarité.

+ 1

Je n'ai pas à avoir de sentimenst quels qu'ils soient pour les élèves, ni les aimer /chouchouter/ mépriser /détester............

Je suis là pour les faire travailler point.

bah... quand je lis ça, je me dis que je ne suis pas dans mon rôle de prof. Mais oui, j'en apprécie certains, d'autres m'énervent fortement (voire, je les déteste ponctuellement). J'espère que ça ne fera pas de moi une mauvaise prof. Pour autant, je ne vois pas comment faire en sorte de n'avoir aucun sentiment pour eux, même si j'essaye toujours de faire en sorte d'etre juste avec chacun.

Ne t'inquiète pas ! moi aussi j'aime bien mes gamins ; je ne sais pas faire autrement... et cela ne semble pas rédhibitoire ; enfin si, pour mon IPR ! (mais elle est le modèle d'Ombrage Twisted Evil ) mon ancienne CdE semblait apprécier plutôt ; on verra le nouveau.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Igniatius le Ven 23 Sep 2011 - 19:59

Moi ce sont les gamins qui m'aiment bien, et pourtant je ne leur fais pas de cadeau !

Ce qui a permis a mon IPR de me dire : "vous savez, il y a des gens qui aiment bien se faire battre."
J'ai éclaté de rire tellement c'était gros.



J'évite quand meme de trop rentrer ds l'affectif avec les gosses, mais c'est vrai qu'il y en a qui me gavent...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Marie Laetitia le Ven 23 Sep 2011 - 20:06

Si affectif il y a, c'est tjrs lié (enfin je crois) à notre enseignement. On les apprécie parce qu'ils sont bosseurs ou réactifs ou que ce sont de petits rigolos qui savent faire la réflexion percutante et utile, bref, c'est tjrs lié aux cours donnés. Un élève qui ne bosse pas risque fort de ne pas "m'intéresser".

J'avais trouvé ça horrible quand j'avais pris conscience - étant étudiante - des raisons qui font qu'un lien s'établit entre un prof et des élèves (ou que ce lien se rompt), mais à présent je ne vois pas comment il peut en être autrement.

De ce point de vue, Oiseau, tu ne dois avoir aucun scrupule à dire que tu en apprécies certains.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par anthinéa le Ven 23 Sep 2011 - 20:10

Et bien moi j'aime mes boulets et j'aime qu'ils m'aiment ...
Je sais que je ne suis pas là pour ça mais je ne peux /sais pas faire autrement ...

_________________
17 morts , 66 millions de blessés. 
Je suis Charlie et abonnée.
Paix à votre âme mes amis, on prend la suite.
Je suis flic , je suis Homme.
Je suis laïque, je suis libre, je suis La France.

anthinéa
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par thrasybule le Ven 23 Sep 2011 - 20:10

Il y a vraiment une chose qui m'ennuie à la lecture du topic. Tout le monde est d'accord pour dire que les concours,tels qu'ils-je devrais dire "étaient"- sont présentés, ne sont que la validation d'une maîtrise acceptable de l'analyse littéraire, la chambre d'enregistrement d'une culture digne d'un enseignement de notre langue. Certes, ils sont insuffisants pour prendre en compte toutes les qualités propres à enseigner....mais ce qui m'ennuie, c'est que ce constat est , à chaque fois, un prétexte à réduire à la portion congrue les qualités intellectuelles du candidat et valoriser des " savoir-êtres"( je vomis l'expression, tant l'oxymore me répugne) pour quantifier ce qui ne pourra jamais être réduit à une appréhension rationnelle.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Hannibal le Ven 23 Sep 2011 - 20:13

Pour moi, être prof c'est faire cours à des élèves.
Je prétends que face à de jeunes gens sachant se tenir en élèves, n'importe qui connaissant suffisamment sa discipline peut être prof.
Je crois savoir aussi qu'il est des élèves qui n'en ont que le nom, pour tout plein de raisons, parfois même fort compréhensibles.
Pourtant être élève, c'est aussi, après tout, à la portée de tout le monde - en tout cas, ça devrait l'être. C'est facile, il suffit de respecter le prof et de lui faire un peu confiance. Même pas besoin de le trouver sympathique.

Après, être à la fois prof et éducateur, non, ce n'est pas à la portée de tout le monde. Pas à la mienne déjà : je sais construire sur quelques fondations, je ne crois pas que je saurais les faire surgir de nulle part... et je n'ai pas la moindre envie de m'y essayer.


Dernière édition par Hannibal le Ven 23 Sep 2011 - 20:29, édité 2 fois

Hannibal
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par ysabel le Ven 23 Sep 2011 - 20:17

@Igniatius a écrit:Moi ce sont les gamins qui m'aiment bien, et pourtant je ne leur fais pas de cadeau !

Ce qui a permis a mon IPR de me dire : "vous savez, il y a des gens qui aiment bien se faire battre."
J'ai éclaté de rire tellement c'était gros.



J'évite quand meme de trop rentrer ds l'affectif avec les gosses, mais c'est vrai qu'il y en a qui me gavent...

comme on dit, qui aime bien châtie bien... araignée

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Marie Laetitia le Ven 23 Sep 2011 - 20:17

@thrasybule a écrit:Il y a vraiment une chose qui m'ennuie à la lecture du topic. Tout le monde est d'accord pour dire que les concours,tels qu'ils-je devrais dire "étaient"- sont présentés, ne sont que la validation d'une maîtrise acceptable de l'analyse littéraire, la chambre d'enregistrement d'une culture digne d'un enseignement de notre langue. Certes, ils sont insuffisants pour prendre en compte toutes les qualités propres à enseigner....mais ce qui m'ennuie, c'est que ce constat est , à chaque fois, un prétexte à réduire à la portion congrue les qualités intellectuelles du candidat et valoriser des " savoir-êtres"( je vomis l'expression, tant l'oxymore me répugne) pour quantifier ce qui ne pourra jamais être réduit à une appréhension rationnelle.

hé ça va, Thrasy ! Il n'y a pas que des littéraires ici ! Razz

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Marie Laetitia le Ven 23 Sep 2011 - 20:18

@anthinéa a écrit:Et bien moi j'aime mes boulets et j'aime qu'ils m'aiment ...
Je sais que je ne suis pas là pour ça mais je ne peux /sais pas faire autrement ...

les boulets-chieurs, tu les aimes? Shocked (les pauv'boulets qui rament, oui, eux, je les aime, ils font tout ce qu'ils peuvent en pure perte mais au moins ils essaient...)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par ysabel le Ven 23 Sep 2011 - 20:19

@Marie Laetitia a écrit:
@anthinéa a écrit:Et bien moi j'aime mes boulets et j'aime qu'ils m'aiment ...
Je sais que je ne suis pas là pour ça mais je ne peux /sais pas faire autrement ...

les boulets-chieurs, tu les aimes? Shocked (les pauv'boulets qui rament, oui, eux, je les aime, ils font tout ce qu'ils peuvent...)

les gentils boulets ! Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum