Tout le monde peut-il devenir prof?

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout le monde peut-il être prof?

10% 10% 
[ 23 ]
90% 90% 
[ 207 ]
 
Total des votes : 230

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par arria le Sam 15 Mai 2010 - 8:19

je crois que le CAPES ne juge pas de la capacité des gens à devenir de bons profs, j'ai connu des gens très brillants (trop sans doute pour enseigner à des gosses) qui étaient sortis dans les premiers au concours et qui n'ont jamais réussi à transmettre quoi que ce soit à leurs élèves
je crois que beaucoup de choses s'apprennent dans ce métier mais je crois aussi qu'il y a des choses qu'on ne pourra jamais apprendre (il faut quand même un minimum aimer les gosses, aimer transmettre et ça, ça ne s'apprend pas) et que même avec la meilleure volonté du monde certains ne seront jamais de bons profs
après, dans toute une carrière, il y a forcément des hauts et des bas, souvent liés à notre situation perso, quand on a des problèmes dans notre vie, ça s'en ressent forcément dans notre travail, plus peut-être que dans d'autres métiers

arria
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Daphné le Sam 15 Mai 2010 - 8:33

@Celeborn a écrit:
@Jane a écrit:je plussoie !

Je trisse.

Je quadruple.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Palombella Rossa le Sam 15 Mai 2010 - 8:33

Pour avoir été pendant quatre ans membre du jury (français) à l’oral du CAPES de Lettres Classiques, je peux essayer d’expliquer ce qui fait qu’un candidat a ou non « le profil » pour enseigner. Je vais parler au masculin, mais tout le monde comprendra que mon propos concerne également les candidates…

Même si c’est parfois au « feeling » que cela se passe, il y a tout de même des critères objectifs :

Éliminons tout de suite le « touriste »qui n’a pas travaillé, puisque ce n’est pas la question. Il est peut-être fait pour le job, certes, mais il reviendra l’an prochain quand il aura bûché le programme.

N’est pas fait pour enseigner celui qui ne sait pas parler. C’est le critère numéro 1 : le bafouilleur, celui qui n’articule pas, celui qui se perd dans ses phrases, est mal parti. Idem pour celui qui est incapable de répondre simplement à une question simple, celui qui coupe les cheveux en huit ou qui ergote.

N’est pas fait pour enseigner le pagailleux, l’inorganisé, qui se perd dans ses notes, est infichu de faire un plan, et procède par coqs à l’âne sans structurer son exposé.

N’est pas fait pour enseigner celui qui ne sait pas écouter, l’obstiné, le psychorigide, celui qui suit son idée, c.à.d. qui répond systématiquement à côté de la question parce qu’il est incapable de démêler l’essentiel de l’accessoire

N’est pas fait pour enseigner celui qui rougit, a tellement peur qu’il sue au point d’en incommoder le jury (désolée, mais cela existe), qui entortille ses cheveux autour de ses doigts, se trémousse sur sa chaise, tremble au point de faire tomber ses notes, etc. il se fera bouffer par les élèves, le malheureux, comme un Chrétien dans la fosse aux lions.

N’est pas mieux fait pour le métier le prétentieux, le « bouffon », celui qui a décidé d’en mettre plein la vue au jury – en oubliant qu’il a en face de lui des vieux de la vieille à qui on ne la fait pas.

Fort peu fait pour le métier, celui qui arrive mal rasé, pas coiffé, en tee-shirt crasseux, intimement persuadé que son génie est au-dessus de ces consignes « bourgeoises » de présentation. On ne vous demande ni le costard-cravate ni le tailleur Chanel, mais une tenue correcte. L’incapacité à se discipliner de ce point de vue-là, même le jour du concours, laisse mal augurer de la suite : un enseignant sale et mal tenu ne peut pas être respecté de ses élèves. Les IPR sont très regardants là-dessus, que vous le vouliez ou non…

Bref, c’est aussi une prestation de comédien que l’on vous demande. À savoir égal, c’est celui qui « passe la rampe « qui aura une bonne note, parce que l’enseignement est aussi un métier de représentation. Il y a des « ficelles », certes, comme au théâtre, mais il y a aussi une question de charisme personnel qui entre en ligne de compte. C’est immoral, mais c’est ainsi.

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Leclochard le Sam 15 Mai 2010 - 8:38

Non. Car ça supposerait que seules les connaissances universitaires permettraient d'enseigner. Il y a évidemment d'autres qualités nécessaires qui s'apprennent... ou pas. Là, je ne peux pas répondre.
Maintenant juger qu'on est un "bon prof" simplement à partir d'une expérience ou deux me paraît léger car les élèves qu'on a en face de soi font 50 % du cours. Je connais des profs qui ne quitteraient pas la ZEP où je suis et d'autres qui rêvent d'en partir. Certains détestent l'aspect garderie du collège et d'autres l'adorent. On n'est pas définitivement et absolument "bon" ou "mauvais": cela dépend beaucoup du public.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Invité31 le Sam 15 Mai 2010 - 8:41

@Palombella Rossa a écrit:

N’est pas fait pour enseigner celui qui rougit, a tellement peur qu’il sue au point d’en incommoder le jury (désolée, mais cela existe), qui entortille ses cheveux autour de ses doigts, se trémousse sur sa chaise, tremble au point de faire tomber ses notes, etc. il se fera bouffer par les élèves, le malheureux, comme un Chrétien dans la fosse aux lions.


Voilà pourquoi sans doute j'ai raté l'agrégation (à 0,5 point près) la première fois que je l'ai passée. De bonnes notes à l'écrit, mais un oral minable en effet parce que j'avais peur. J'ai bégayé etc (mais j'avais un anti-transpirant, je vous rassure...)
Eh bien j'ai recommencé l'année d'après et j'ai été reçue. Eh bien, savez-vous ? Je m'épanouis pleinement dans mon travail, et je suis respectée des élèves et de ma direction. Ça se passe très bien avec mes élèves, pourtant je suis en zone dite "violence" depuis quelques années.

Alors je suis désolée mais vous voyez, j'étais tout de même faite pour enseigner. Vous avez beau être membre du jury, vous pouvez parfois vous tromper. Un candidat qui a peur peut avoir simplement peur du jury -et n'aura jamais peur des élèves.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par leyade le Sam 15 Mai 2010 - 8:44

Je plussoie : je suis totalement dans mon élément en salle de classe, avec mes élèves, pourtant je m'étais liquéfiée devant le jury : mon exposé tenait la route, puisque j'ai eu de très bonnes notes, mais j'ai perdu des litres sur cette chaise. ça avait un petit côté inquisition...

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par leyade le Sam 15 Mai 2010 - 8:46

@Palombella Rossa a écrit:N’est pas fait pour enseigner celui qui ne sait pas écouter, l’obstiné, le psychorigide, celui qui suit son idée, c.à.d. qui répond systématiquement à côté de la question parce qu’il est incapable de démêler l’essentiel de l’accessoire

Alors celui-là, ok !

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par latiteso le Sam 15 Mai 2010 - 9:03

Tout le monde ne peut pas être prof.
Comme disait un contractuel passé par mon établissement, "finalement, prof c'est un vrai métier !". Je crois qu'il y a aussi la personnalité qui rentre en ligne de compte.

_________________
et une nouvelle tzr... une !

latiteso
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par arria le Sam 15 Mai 2010 - 9:19

je rajouterai que s'obstiner à être prof quand on n'est pas fait pour ce métier c'est aller au-devant de beaucoup de souffrances,
déjà que quand on aime ce métier et qu'on se débrouille pas trop mal avec les élèves, l'administration, les parents, c'est loin d'être rose tous les jours...

arria
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par lalilala le Sam 15 Mai 2010 - 9:33

moi je me pose des questions....je me suis retrouvée prof "par défaut" on va dire et ça ne se passe pas bien pour moi cette année...j'ai du mal à gérer le côté garderie et le côté cours, je m'emmêle régulièrement les pinceaux, je ne suis pas efficace....et j'en bave!
Mes parents sont profs et selon eux "ça va venir avec l'expérience", je suis juste pas très dégourdie pour le moment....et sous pression aussi à cause de l'IUFM (c'est vrai que quand il n'y a pas de visite en vue, ça va mieux). Mon copain par contre me dit que je ne suis pas faite pour ça....

je pense m'orienter rapidement vers la fac et la recherche, je pense que ça me correspondra plus, j'ai toujours été plus branchée par l'écrit et c'est bien grâce à l'écrit que j'ai eu l'agreg....

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Invité24 le Sam 15 Mai 2010 - 9:48

carabas:
Ta question n'est pas idiote, au contraire, comme dit je ne sais plus quel autre membre, elle est tabou. Tellement tabou que les réponses t'affectent, d'ailleurs, ce que je comprends au regard de ton parcours.
Effectivement, tu l'as bien vu, la question de la volonté est occultée. Pour ma part, conformément aux propos de ma réponse initiale, je ne pense pas que la volonté puisse combler les carences de celui qui n'est pas fait pour être enseignant. Comme j'estime que l'on fait cours avec ce que l'on est, je pense illusoire d'espérer se changer soi même (et ce n'est d'ailleurs pas souhaitable...).

a John:
justement, pour les raisons que j'ai invoquées, confortées par les propos d'abraxas, à titre personnel, je ne défends pas les concours actuels. On a tous vu des élèves plutot brillants devenir des enseignants minables, et des recalés briller devant la classe qu'ils ont obtenue dans la cadre précaire de la vacation.
Et je pense que l'éducation nationale irait bien mieux si on se préoccupait un peu plus de qui on met en face des gamins....

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Anna de Noailles le Sam 15 Mai 2010 - 9:59

@John a écrit:En fait, y a que moi qui pense que tout le monde peut être prof et que le métier s'apprend ! Very Happy chevalier

Non visiblement dans certains pays on apprend à devenir prof. Au Royaume Unis, il y a 42 règles je crois à suivre, qui sont mises en pratique au cours de l'apprentissage du prof. Les enseignants s'observent, se donnent des conseils et apprennent à gérer les situations. Le métier ne s'apprend pas que sur le volet disciplinaire. Devenir prof n'est pas inné mais s'apprend là-bas. On ne naît pas prof, on le devient... idee

Anna de Noailles
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Daphné le Sam 15 Mai 2010 - 11:02

choupigloup a écrit:
@John a écrit:En fait, y a que moi qui pense que tout le monde peut être prof et que le métier s'apprend !

Non visiblement dans certains pays on apprend à devenir prof. Au Royaume Unis, il y a 42 règles je crois à suivre, qui sont mises en pratique au cours de l'apprentissage du prof. Les enseignants s'observent, se donnent des conseils et apprennent à gérer les situations. Le métier ne s'apprend pas que sur le volet disciplinaire. Devenir prof n'est pas inné mais s'apprend là-bas. On ne naît pas prof, on le devient...

Je pense que non, on peut apprendre le métier mais si on n'est vraiment pas fait pour ça on va souffrir pendant 40 et quelques années.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par InvitéeHr le Sam 15 Mai 2010 - 11:06

@Abraxas a écrit:Non, bien sûr — et ça se voit dès le départ : j'ai mis des notes correctes à des candidats qui le méritaient, tout en croisant les doigts pour qu'ils se cassent la figure dans l'escalier et ne soient jamais profs, parce qu'il était évident, visible, patent, qu'ils n'étaient pas fait pour ça

Sur quels éléments vous vous fondiez Abraxas pour dire cela ?

InvitéeHr
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Anna de Noailles le Sam 15 Mai 2010 - 12:05

@Daphné a écrit:
choupigloup a écrit:
@John a écrit:En fait, y a que moi qui pense que tout le monde peut être prof et que le métier s'apprend !

Non visiblement dans certains pays on apprend à devenir prof. Au Royaume Unis, il y a 42 règles je crois à suivre, qui sont mises en pratique au cours de l'apprentissage du prof. Les enseignants s'observent, se donnent des conseils et apprennent à gérer les situations. Le métier ne s'apprend pas que sur le volet disciplinaire. Devenir prof n'est pas inné mais s'apprend là-bas. On ne naît pas prof, on le devient...

Je pense que non, on peut apprendre le métier mais si on n'est vraiment pas fait pour ça on va souffrir pendant 40 et quelques années.


Pour ma part, j'ai voté non également. A savoir, qu'il faut une base pour devenir prof et qu'on aura beau apprendre, il n'y aura pas de miracle. Certains ne sont pas faits pour ce métier. Je disais juste que dans certains pays, on part du postulat que tout n'est pas inné et que certaines situations sont plus faciles à gérer quand on a quelques pistes. En France, à l'iufm, je ne vois pas vraiment quelle aide cela nous apporte concrètement dans l'exercice de nos fonctions;

Anna de Noailles
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par lalilala le Sam 15 Mai 2010 - 12:06

en même temps, donnent-ils des pistes à l'IUFM? Moi j'ai pas vu grand chose cette année....

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Emeraldia le Sam 15 Mai 2010 - 12:16

Je pense que tout le monde ne peut pas devenir prof mais qui peut être un bon prof de nos jours dans certains endroits ?
Je pense aussi qu'on ne naît pas prof, on le devient. Tout le monde n'est pas fait pour ça mais c'est devenu tellement difficile dans certains établissements qu'on se demande bien quels sont les critères. Pour ma part, j'essaie de pratiquer la main de fer dans un gant de velours alors que ça n'est pas dans mon caractère d'être un tyran. Les élèves le sentent, même si je me force plus que dans la vie à râler etc. En même temps, ils m'aiment bien, vont venir se confier, je vais les faire travailler pour ça même s'ils n'adorent pas le français.
Ils me disent aussi être moins chiants avec des collègues infects, qui n'échangent pas, mais qui se font moins "embêter"...
Alors, il faudrait déjà se demander de nos jours, ce que peut être un bon prof...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par liliepingouin le Sam 15 Mai 2010 - 12:27

Moi je ne crois pas à l'inné, au charisme naturel, tout ça.
Dès lors qu'on a envie d'être prof, que l'on aime le métier, je suis persuadé qu'on peut être prof, quelle que soit sa personnalité de départ. Je suis totalement convaincue que c'est un métier qui s'apprend. Certains seront certainement plus doués que d'autres, mais tout le monde peut y arriver.
Je vois tout à fait ce qu'Abraxas peut vouloir dire en mentionnant des personnes qui ont l'air de s'excuser d'exister, mais je suis sûre qu'on peut apprendre plus ou moins vite à changer cette attitude.
Alors je vote OUI!

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Anacyclique le Sam 15 Mai 2010 - 12:45

Je répondrais que non, tout le monde ne le peut pas.

Je rejoins tout à fait l'avis de Rose et d'autres; on n'échappe pas à notre pourcentage de , qui ne seront jamais bien dans ce boulot, quelle que soit la raison. D'ailleurs, seraient-ils bien ailleurs ? J'en doute...

Je pense sincèrement que le fait qu'il ait été choisi par défaut ou par passion n'est pas le problème (loin de là!).
La timidité n'a rien à voir non plus; ce métier peut complètement métamorphoser le plus timide d'entre nous.

Je vais être affreuse, mais certain(e)s ne sauront jamais s'adresser convenablement ou intelligiblement à leurs collègues, aux parents, à des jeunes, ni s'en faire respecter malheureusement ou les intéresser. C'est une question d'individu.

Je crois que cela relève vraiment de la personnalité du professeur.

Bien sûr qu'une vraie formation pratique permettrait à tous les néos d'être mieux dans leurs basques en T1, bien sûr que les années permettent de prendre de l'assurance : tout cela est nécessaire et bon, il faut se battre pour le défendre mais n'empêche; certains profs vieilliront comme du bon vin, d'autres tourneront au vinaigre; quelques-uns sont déjà tuilés dès le concours, si ce n'est avant, en fait...

Anacyclique
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Anacyclique le Sam 15 Mai 2010 - 12:52

@arria a écrit:je crois que le CAPES ne juge pas de la capacité des gens à devenir de bons profs, j'ai connu des gens très brillants (trop sans doute pour enseigner à des gosses) qui étaient sortis dans les premiers au concours et qui n'ont jamais réussi à transmettre quoi que ce soit à leurs élèves
je crois que beaucoup de choses s'apprennent dans ce métier mais je crois aussi qu'il y a des choses qu'on ne pourra jamais apprendre (il faut quand même un minimum aimer les gosses, aimer transmettre et ça, ça ne s'apprend pas) et que même avec la meilleure volonté du monde certains ne seront jamais de bons profs
après, dans toute une carrière, il y a forcément des hauts et des bas, souvent liés à notre situation perso, quand on a des problèmes dans notre vie, ça s'en ressent forcément dans notre travail, plus peut-être que dans d'autres métiers

Sage !

Anacyclique
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Abraxas le Sam 15 Mai 2010 - 12:57

heather a écrit:
@Abraxas a écrit:Non, bien sûr — et ça se voit dès le départ : j'ai mis des notes correctes à des candidats qui le méritaient, tout en croisant les doigts pour qu'ils se cassent la figure dans l'escalier et ne soient jamais profs, parce qu'il était évident, visible, patent, qu'ils n'étaient pas fait pour ça

Sur quels éléments vous vous fondiez Abraxas pour dire cela ?

Palombella Rossa, qui a elle aussi une expérience du CAPES (en Lettres classiques, moi en Lettres Modernes) a répondu plus haut : je contresigne à peu près toutes ses remarques.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par mask le Sam 15 Mai 2010 - 14:34

Non, tout le monde ne peut pas, ça tient à quelque chose de non identifiable: la confiance en soi, l'assurance.
Pour ma part, j'ai toujours berné les adultes: très bonnes notes à l'oral du CAPES, pas de problème de validation de stage, inspections favorables ou l'on loue mon dynamisme, mon autorité naturelle (là, ça m'a fait marrer jaune)...
Je berne à peu près les 6èmes et 5èmes, ils croient à mon rôle.
Pourtant je ne berne pas les adolescents, ils sentent ma fragilité et j'ai des problèmes avec toutes les classes un peu difficiles.
Après cinq ans à essayer de m'améliorer, je dois renoncer.
J'en suis très triste, c'est un échec pour moi.
Je n'arrive pas vraiment à expliquer pourquoi ça marche avec les autres et pas avec moi... C'est du l'ordre du ressenti. Les ados ont un sixième sens qui leur permet de détecter le mal être profond et on ne peut guère le leur cacher malgré les parades qui leurrent les adultes.
J'ajouterai que j'ai des collègues habillés comme des sacs qui gèrent à merveille leur classe. Ce n'est pas un argument suffisant non plus. Celui qui s'habille comme un sac parce qu'il est mal dans sa peau sera bordelisé. Celui qui le fait pour des convictions propres (refus de la société de consommation, mentalité soixante-huitarde assumée) passe très bien, je dirai même que ça rajoute à sa perosnnalité et son charisme et souvent les élèves adorent! (J'ai un collègue qui venait en sabots par exemple et qui est dans les plus respectés de l'établissement!)


Dernière édition par mask le Sam 15 Mai 2010 - 14:49, édité 4 fois

mask
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par V.Marchais le Sam 15 Mai 2010 - 14:42

Lynette a écrit:
@Palombella Rossa a écrit:

N’est pas fait pour enseigner celui qui rougit, a tellement peur qu’il sue au point d’en incommoder le jury (désolée, mais cela existe), qui entortille ses cheveux autour de ses doigts, se trémousse sur sa chaise, tremble au point de faire tomber ses notes, etc. il se fera bouffer par les élèves, le malheureux, comme un Chrétien dans la fosse aux lions.


Voilà pourquoi sans doute j'ai raté l'agrégation (à 0,5 point près) la première fois que je l'ai passée. De bonnes notes à l'écrit, mais un oral minable en effet parce que j'avais peur. J'ai bégayé etc (mais j'avais un anti-transpirant, je vous rassure...)
Eh bien j'ai recommencé l'année d'après et j'ai été reçue. Eh bien, savez-vous ? Je m'épanouis pleinement dans mon travail, et je suis respectée des élèves et de ma direction. Ça se passe très bien avec mes élèves, pourtant je suis en zone dite "violence" depuis quelques années.

Alors je suis désolée mais vous voyez, j'étais tout de même faite pour enseigner. Vous avez beau être membre du jury, vous pouvez parfois vous tromper. Un candidat qui a peur peut avoir simplement peur du jury -et n'aura jamais peur des élèves.

D'accord avec toi, Lynette. Le coup du charisme, on est fait pour ce métier ou pas, c'est des histoires qu'on se raconte pour se faire plaisir, bercer notre narcissisme. Il y a des profs charismatiques, bien sûr, comme il y a d'autres personnes qui le sont, et, bien sûr encore, ça aide énormément, mais ce n'est pas ça fondamentalement qui fait un bon prof.

Au cours de ma courte carrière, j'ai traversé trois ZEP et côtoyé de bons collègues très différents les uns des autres, des rieurs, des sévères, des maternants, des cassants... Au-delà des personnalités, je crois qu'ils avaient en commun un intérêt réel pour ce métier qui les poussait, comme l'on dit d'autres, à chercher les meilleures façon de faire et à améliorer leur maîtrise disciplinaire, une réelle capacité d'écoute, mais aussi des repères clairs sur leur position, celle des enfants, les règles communes.

Je connais peu de monde qui débarque dans le métier avec la maîtrise de l'espace, de sa voix, de la gestion d'un groupe... Prétendre que c'est inné, c'est se la jouer et décourager les autres, ceux qui ont encore à apprendre. Pas d'accord pour adopter cette posture crâne. Il y a certainement des personnalités pour lesquelles cela est plus facile, des comédiens dans l'âme, mais ce n'est pas là l'essentiel. J'ai connu un cabotin qui ne tenait pas la route sur le plan disciplinaire : les élèves finissaient toujours par le percer à jour. On ne les a pas seulement au charme. Eux aussi sont exigeants. On apprend de ses erreurs, à condition d'être entouré de collègues compétents et bienveillants. J'ai eu la chance de débuter dans un collège de Seine-Saint-Denis avec une équipe formidable. Avant mon premier cours, quand j'ai visité le collège et vu les cités autour avec les voitures désossées sur les parkings, j'ai pleuré, je ne voulais pas y aller. Mon premier cours, je n'ai pas pu placer un mot. C'était un bordel inénarrable. J'en calmais trois, il y en avait dix qui reprenaient plus fort. Mais j'ai été immédiatement soutenue, entourée, conseillée de façon avisée. J'ai appris très vite, grâce à une direction aidante et des collègues étayants, et mon année (et les suivantes) s'est bien passée. Je me dis parfois que les choses auraient pu être très différentes si j'avais eu, cette année-là, une direction démago, des collègues mesquins ou une IPR assassine dans les pattes. Il faut savoir rester modeste et reconnaître ce que nous devons aux autres.

L'agreg m'a semblé un marathon. Je suis arrivée aux oraux épuisée. J'ai le souvenir très net de certaines prestations médiocres, médiocrité dont j'avais une conscience dououreuse : parole malaisée, je butais sur les mots, je me perdais effectivement dans mes notes, je gérais mal mon temps (je me suis emportée à l'oral de comparée et je n'ai fait que la moitié de mon exposé, j'ai dû plier la fin en 5 minutes !) - et nerveuse comme je suis, je devais bien torturer quelque peu mes cheveux ou mes stylos. Pourtant, j'ai été admise. C'est à peine compréhensible si j'en crois le mail qui précède. Et je crois que je me débrouille, en tant que professeur. Les élèves disent que "j'explique bien". Certains collègues disent même que je parviens à les aider à mon tour - ce qui n'est que juste retour des choses.

Alors le coup du prof par essence ou presque, il faut pas me le faire.

Il y a dans ce métier, comme dans tout autre, un savoir-faire qui s'acquiert d'autant mieux qu'on bénéficie d'un compagnonnage bienveillant.

Ceci dit, non, je ne pense pas que tout le monde puisse devenir professeur. Je pense que la maîtrise disciplinaire, si elle ne fait pas tout, est indispensable, et que nous nous préparons des heures douloureuses à multiplier les vacations assurées par des gens trop mal formés.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par V.Marchais le Sam 15 Mai 2010 - 14:47

Petit ajout.

Je n'ai point l'honneur de siéger au jury du CAPES. Mais il m'arrive de faire partie de celui du CRPE.
Critères essentiels de validation :
- maîtrise disciplinaire ;
- clarté et cohérence de l'exposé ;
- capacité à établir le dialogue avec le jury (écoute, regards, attitude, réponses...).

Je vois beaucoup de candidats arriver très tendus, et il me semble que c'est normal. J'essaie de les mettre à l'aise et il n'est pas rare de découvrir alors des personnes posées, claires, exigeantes.

Jamais je ne me suis dit que j'avais la capacité de détecter qui avait la fibre et qui non.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par Emeraldia le Sam 15 Mai 2010 - 14:50

@mask a écrit:Non, tout le monde ne peut pas, ça tient à quelque chose de non identifiable: la confiance en soi, l'assurance.
Pour ma part, j'ai toujours berné les adultes: très bonnes notes à l'oral du CAPES, pas de problème de validation de stage, inspections favorables ou l'on loue mon dynamisme, mon autorité naturelle (là, ça m'a fait marrer jaune)...
Je berne à peu près les 6èmes et 5èmes, ils croient à mon rôle.
Pourtant je ne berne pas les adolescents, ils sentent ma fragilité et j'ai des problèmes avec toutes les classes un peu difficiles.
Après cinq ans à essayer de m'améliorer, je dois renoncer.
J'en suis très triste, c'est un échec pour moi.
Je n'arrive pas vraiment à expliquer pourquoi ça marche avec les autres et pas avec moi... C'est du l'ordre du ressenti. Les ados ont un sixième sens qui leur permet de détecter le mal être profond et on ne peut guère le leur cacher malgré les parades qui leurrent les adultes.
Je te trouve dure avec toi-même et du coup, manichéen : qui de nos jours, n'a jamais eu de problèmes avec des 4èmes ou des 3èmes ? Ou alors, tu as affaire à des collègues qui mentent bcp... Tu utilises le verbe "berner", et si tu changeais déjà le vocabulaire que tu utilises vis à vis de toi ? Je ne pense pas aller en cours pour berner qui que ce soit mais pour transmettre, tu dois penser pareil. En quoi y aurait-il arnaque ?

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde peut-il devenir prof?

Message par mask le Sam 15 Mai 2010 - 14:57

Depuis cinq ans, j'ai toujours eu au moins une classe avec laquelle ça ne fonctionnait pas, souvent les 3èmes ou les 4èmes, effectivement.
Ils m'ont à l'usure: je joue la confiance en moi autant que je le peux et puis un jour, je suis plus fatiguée par leur comportement et le masque tombe, je leur apparaîs telle que je suis au fond de moi, fragile, peu sûre de moi et derrière, impossible de rattraper le coup!
Quand j'emploie le mot "berner" c'est parce que pour moi, prof est vraiment un rôle de composition. J'ai un rapport difficile à l'autorité, je suis de nature très introvertie, être celle qui s'impose et s'expose ne me correspond guère.
J'ai beaucoup travaillé sur moi, fais du théâtre pour y parvenir. Mais lutter contre sa nature profonde est épuisant et j'en ai marre de souffrir. Je cherche donc un autre métier, à regrets car je suis passionnée par ma matière et j'aimais beaucoup les cours se passant bien.

mask
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum