Cas de conscience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cas de conscience

Message par Sessi le Mar 18 Mai 2010 - 23:21

Petit problème au boulot qui me cause du tracas, il faut que j'en parle parce que ça commence un peu à m'énerver. Voilà: il y a une semaine, en rendant des devoirs, j'ai entendu un de mes élèves proférer à mon égard insultes et remarques désobligeantes, et jeter son devoir par terre. Comme ce n'était pas la première fois que je l'ai vu avoir une telle réaction, je n'ai pas laissé passer et je l'ai sommé de sortir. Il refuse. J'envoie chercher un surveillant qui l'emmène en permanence. C'est un jeune qui a de gros problèmes personnels (cas de maltraitance à la maison) mais qui peut avoir des réactions très violentes. Mais sur le coup, je me suis dis tant pis, j'en ai vraiment trop marre d'être gentille et j'ai décidé de faire pour lui ce que j'aurais fait avec n'importe quel autre élève. La chef m'a demandé un rapport d'incident en y mentionnant la punition que je voulais lui donner. J'ai fait le papier en demandant qu'il me fasse des excuses et qu'il rédige un petit texte réflexif pour expliquer sa réaction. Il a eu le papier hier et s'est excusé. Il a aussi eu des points retirés sur son permis. Aujourd'hui, il n'était pas là. La principale me demande s'il était en cours, je lui réponds par la négative. Elle me dit quelque chose comme: "alors il s'est sûrement passé quelque chose à la maison, je vais appeler" (ça fait un peu "Voyez ce que vous avez fait!"). Je n'ai pas eu de nouvelles. Je suis partagée, d'un côté je me dis que j'ai agi comme je l'aurais fait pour n'importe qui d'autre dans pareil cas (je me trouve bien laxiste en temps normal, mais là j'en ai vraiment eu ma claque) et puis d'un autre côté, connaissant la vie privée de ce gamin, je ne sais pas si j'ai bien fait. Je me dis qu'il y en a sûrement d'autres qui sont dans le même cas mais qu'on ignore et pour qui on n'a pas tant de scrupules... Je ne sais pas... Qu'en pensez-vous?

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par lulucastagnette le Mar 18 Mai 2010 - 23:49

Selon moi, tu n'as pas à culpabiliser. Tu as fait ce qu'il fallait faire. Tu n'allais pas laisser passer une insulte ! C'est inacceptable ! Quelle que soit la situation personnelle du gamin, il doit être logé à la même enseigne que les autres.

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par liliepingouin le Mar 18 Mai 2010 - 23:51

Je suis d'accord. Tu as bien fait. Tu dois réagir pour lui comme pour un autre, et tu n'es pas responsable de ce qui peut se passer, ou non, chez lui.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par neo le Mar 18 Mai 2010 - 23:56

+1.
Chez moi, un élève totalement hors-cadre, ingérable, a encore fait des siennes aujourd'hui (jet d'une chaise dans le couloir !).
On a déjà à plusieurs reprises demandé un conseil de discipline, mais rien... Aujourd'hui, suite à cet incident, la PP me dit que "ça va être compliqué", selon l'administration il faudrait l'exclure, "mais à la maison c'est compliqué"...
Du coup, on se coltine en classe comme ça pendant des mois, sans aucun bénéfice pour lui, et en sacrifiant une année de cours pour tout le reste de la classe !
Eh bien je trouve ça vraiment regrettable, pour lui comme pour la classe (qui du coup part en vrille, voyant en quotidien une telle impunité avec cet élève).

Les problèmes sociaux et/ou psychologiques voire psychiatriques nous dépassent, ne sont pas de notre ressort, notre rôle est d'enseigner notre discipline. Si l'institution ne suit pas pour le reste (orientation, services sociaux, prise en charge psy, etc.), eh bien c'est triste, mais nous n'en sommes pas responsables !

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par Sessi le Mer 19 Mai 2010 - 0:09

Merci de vos réponses. C'est vrai qu'on est bien démunis face à ces élèves qui n'ont que des problèmes. D'un autre côté, ça n'aurait pas été juste pour les autres si j'avais laissé passer ça. Et puis, il peut avoir des réactions vraiment dangereuses. La principale m'a parlé de commission disciplinaire pour lui, mais je pense qu'il n'en sera rien.

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par Hervé Hervé le Jeu 20 Mai 2010 - 12:55

@Sessi a écrit:Petit problème au boulot qui me cause du tracas, il faut que j'en parle parce que ça commence un peu à m'énerver. Voilà: il y a une semaine, en rendant des devoirs, j'ai entendu un de mes élèves proférer à mon égard insultes et remarques désobligeantes, et jeter son devoir par terre. Comme ce n'était pas la première fois que je l'ai vu avoir une telle réaction, je n'ai pas laissé passer et je l'ai sommé de sortir. Il refuse. J'envoie chercher un surveillant qui l'emmène en permanence. C'est un jeune qui a de gros problèmes personnels (cas de maltraitance à la maison) mais qui peut avoir des réactions très violentes. Mais sur le coup, je me suis dis tant pis, j'en ai vraiment trop marre d'être gentille et j'ai décidé de faire pour lui ce que j'aurais fait avec n'importe quel autre élève. La chef m'a demandé un rapport d'incident en y mentionnant la punition que je voulais lui donner. J'ai fait le papier en demandant qu'il me fasse des excuses et qu'il rédige un petit texte réflexif pour expliquer sa réaction. Il a eu le papier hier et s'est excusé. Il a aussi eu des points retirés sur son permis. Aujourd'hui, il n'était pas là. La principale me demande s'il était en cours, je lui réponds par la négative. Elle me dit quelque chose comme: "alors il s'est sûrement passé quelque chose à la maison, je vais appeler" (ça fait un peu "Voyez ce que vous avez fait!"). Je n'ai pas eu de nouvelles. Je suis partagée, d'un côté je me dis que j'ai agi comme je l'aurais fait pour n'importe qui d'autre dans pareil cas (je me trouve bien laxiste en temps normal, mais là j'en ai vraiment eu ma claque) et puis d'un autre côté, connaissant la vie privée de ce gamin, je ne sais pas si j'ai bien fait. Je me dis qu'il y en a sûrement d'autres qui sont dans le même cas mais qu'on ignore et pour qui on n'a pas tant de scrupules... Je ne sais pas... Qu'en pensez-vous?

A priori, je trouve que tu surinterprètes ce qu'il a dit qui me semble neutre à ton égard.

Tu as réagi correctement, même si la situation est difficile à accepter et à gérer.

S'il y a effectivement "maltraitance" et que la principale le sait, c'est à elle de faire un signalement aux services compétents.

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par Clarianz le Jeu 20 Mai 2010 - 13:09

Je ne suis pas d'accord du tout... Je m'explique.

S'il est désagréable, insultant et qu'en plus tu sais qu'il se fait battre chez lui, pourquoi ne pas le convoquer, lui, en tête à tête ou avec l'A-S ?
Je n'aurais pas fait de rapport d'incident à ta place, c'est un peu trop charger la barque. Ne rien laisser passer me semble normal, avec lui ou avec un autre, ensuite, oublier totalement la vie perso d'un ado en précarité... Non! Qui va lui tendre la main si ses propres parents se détournent de lui? Moi, ça me prend aux trippes à chaque fois ce genre de situation! Evidemment, c'est dur à gérer et à prendre en compte au quoitidien, mais c'est comme ça, il faut accepter la responsabilité que l'on a. Je ne crois pas que l'on puisse juste enseigner en se déchargeant de la responsabilité morale que l'on a fasse à des ado en crise.
Quant à se décharger du signalement sur la CDE... c'est bof aussi!l'a-t-elle déjà fait? En avez-vous parlé plus avant?
Tu as ce garçon en classe de nbses heures par semaine, tu vois que son comportement est anormal, tu sais qu'il est violent, en soi ça suffit pour demander de l'aide à l'ASE. Comment avez-vous eu la puce à l'oreille en ce qui concerne la maltraitance? Est-ce avéré?

Et question subsidiaire, est-il aisé chez vous de rencontrer une A-S?

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par Sessi le Jeu 20 Mai 2010 - 18:37

Le gamin est suivi par l'AS depuis le début de l'année scolaire. Oui le cas de maltraitance est avéré puisqu'elle vient de prévenir les services sociaux. Elle a travaillé avec le jeune et ses parents tout au long de l'année. J'ai moi-même appelé la maman (impossible à voir en rendez-vous) pour lui parler à elle il y a plusieurs mois. La seule chose qu'elle a su me dire c'était qu'elle ne savait plus quoi faire de lui. Quand on essaie de lui parler, il nous retourne aussi sec ce qu'on lui dit. J'ai même essayé d'en discuter avec la classe pour voir ce qu'on pouvait faire ensemble et les gamins ont vraiment essayé.

Clarianz, ça me bouffe les tripes aussi, comme tu dis. Mais ce n'est pas comme si je n'avais rien tenté, ni comme si rien n'avait été mis en place pur l'aider. J'ai laissé passer des trucs énormes depuis le début de l'année, justement parce que je connaissais sa situation. Mais il n'en était pas à sa première remarque désobligeante. J'en ai eu marre de me laisser faire. Et les gamins ne comprennent pas forcément pourquoi à lui, on lui laisse plus de permissivité qu'à eux. Je pense qu'il a aussi le droit de savoir qu'il y a des lois qui existent pour tout le monde. Il me semble avoir fait tout ce qui était en mon pouvoir de prof pour l'aider.

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par Clarianz le Jeu 20 Mai 2010 - 19:19

je comprends mieux! pff pas facile!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par borderline88 le Jeu 20 Mai 2010 - 20:14

Question tout bete surement: Pourquoi ne pas demander une réunion avec l'assistante sociale, la mère, toi, le proviseur, les gens qui le connaissent (je pense en l'occurence peut etre a des surveillants ou autre...) et le faire venir lui aussi. Il faut qu'il comprennen que cette situation n'est pas accepetable et lui exposer les risques d'un tel comportement. Si les choses sont mises en place comme il faut l'aide proposé par l'assistante sociale pourrait etre plus importante et si maltraitance il y a cela pourrait etre abordée de manière très enveloppée et très cadrée....

Juste une proposition...

borderline88
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par Nestya le Jeu 20 Mai 2010 - 20:18

Tu as bien fait. Ne serait-ce que par rapport aux autres élèves, comme tu le dis très bien. Si tu laisses passer une telle chose avec lui, les autres se croiront tout permis. Ils ne comprendront pas pourquoi lui aurait droit à un traitement de faveur et pas eux. Il est nécessaire de réagir si tu veux pouvoir maintenir ton autorité sur le groupe.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par Sessi le Jeu 20 Mai 2010 - 20:22

Oui... Non, pas facile, c'est vrai. Mais avec ce que j'entends dans mon bahut, Clarianz, je t'assure que je pourrais faire un livre (pourtant on ne croirait pas comme ça, petit collège éloigné de la ville, mais gros taux de chômage). Si je n'avais pas la force de prendre tout ça avec distance, il y aurait de quoi devenir folle tellement il y a de gamins dans des situations malsaines ou compliquées. L'AS et l'infirmière abattent un travail phénoménal, elles sont très présentes et très actives. Et puis, tu vois, la question est aussi de savoir comment apprendre le respect à un jeune qui n'est pas respecté... Au bout d'un moment, trêve de discours (surtout s'ils n'ont eu aucun effet), il faut agir. Mais ton message m'a fait réfléchir. Je pense que je vais le convoquer un jour, seul, pour qu'on en reparle tranquillement.

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par Sessi le Jeu 20 Mai 2010 - 20:25

@Nestya a écrit:Tu as bien fait. Ne serait-ce que par rapport aux autres élèves, comme tu le dis très bien. Si tu laisses passer une telle chose avec lui, les autres se croiront tout permis. Ils ne comprendront pas pourquoi lui aurait droit à un traitement de faveur et pas eux. Il est nécessaire de réagir si tu veux pouvoir maintenir ton autorité sur le groupe.

Les messages se sont croisés! Merci Nestya! J'attends de voir demain, ce que le cours va donner.

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cas de conscience

Message par Clarianz le Ven 21 Mai 2010 - 8:44

@Sessi a écrit:Oui... Non, pas facile, c'est vrai. Mais avec ce que j'entends dans mon bahut, Clarianz, je t'assure que je pourrais faire un livre (pourtant on ne croirait pas comme ça, petit collège éloigné de la ville, mais gros taux de chômage). Si je n'avais pas la force de prendre tout ça avec distance, il y aurait de quoi devenir folle tellement il y a de gamins dans des situations malsaines ou compliquées. L'AS et l'infirmière abattent un travail phénoménal, elles sont très présentes et très actives. Et puis, tu vois, la question est aussi de savoir comment apprendre le respect à un jeune qui n'est pas respecté... Au bout d'un moment, trêve de discours (surtout s'ils n'ont eu aucun effet), il faut agir. Mais ton message m'a fait réfléchir. Je pense que je vais le convoquer un jour, seul, pour qu'on en reparle tranquillement.


Je te souhaite bien du courage... C'est tellement éprouvant tout ça... C'est sûr qu'un d'un côté il faut bien que lui aussi apprenne le respect d'autrui comme le dit Nestya, et en même tant il a sans doute besoin de sentir qu'il suscite de l'intérêt chez quelqu'un... mais le truc c'est qu'en tant que prof on se doit de rester qd même relativement distant... C'est très délicat, on est toujours sur le fil... J'espère que votre entretien se passera bien et qu'il lui servira de déclic, se conduire comme un petit con ne lui apportera que des emmerdes supplémentaires. Pourvu qu'il comprenne!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum