Les profs se tirent les balles dans les pieds

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par géraldine le Jeu 3 Juin 2010 - 18:53

Code:
Mon message n'était en aucun cas agressif, on ne peut en dire autant du tien d'où émane un ressentiment diffus, qui prouve bien que tes propos ne sont guère rationnels...je te suggère d'ailleurs du repos: peut-être un arrêt-maladie te rendra plus sereine! Que dire de ton post qui n'ait déjà été dit dans les réponses, je te lance quelques pistes qui t"aiguilleront: la méconnaissance des problèmes de santé de tes collègues qui-je te rappelle ce point de détail-concernent leurs vies privées et qui donc ne te concernent en rien, le double blind qui rend insupportable la vie des enseignants( devoir faire progresser les élèves mais ne rien exiger dans le même temps), la pression sociale qui déconsidère les profs(et pour des problèmes beaucoup plus complexes que les problèmes d'absence) et, encore une fois - et c'est la grande victoire des politiques de tous bords depuis Allègre- les petites guéguerres vaines dont ce post offre le consternant exemple]


Je pense que tu n'as pas compris ce que je disais ou voulais dire... Ressentiment contre quoi? Je fais des sorties le soir, j'accompagne une fois dans l'année quand on me le demande. Je suis prof., j'ai toujours voulu l'être. Je ne dis pas que je suis parfaite, mais je dis qu'il y en a des nuls. Cherche bien autour de toi, tu en trouveras. La majorité des collègues est responsable, consciencieuse, mais nous avons des brebis galeuses, pourquoi le nier?Je ne peux rentrer dans les détails concernant la fameuse "vie privée" parce que je ne sais pas qui fréquence le forum, mais il y a de vraies taches parmi nous qui n'ont rien à faire dans cette profession.
On est sur un forum pour discuter de tout: maintenant, s'il faut taire certains propos pour ménager les susceptibilités, et garder l'illusion que nous sommes un corps et un seul, je n'ai rien à faire ici. Je n'ai pas non plus dit - loin de moi l'idée même - que notre situation était parfaite et qu'il fallait encore donner plus, pour se faire insulter plus. Chercher à me faire bien voir, moi? Vu le nombre de prise de bec que j'ai avec mon CDE, ça me faire rire...
Allez, je remets le couvercle sur la cocotte !

géraldine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Lornet le Jeu 3 Juin 2010 - 18:55

"Nuls", "brebis galeuses", "vraies taches".

Mieux vaut effectivement remettre le couvercle sur la cocotte.

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par géraldine le Jeu 3 Juin 2010 - 18:56

Ou les mains sur les yeux. Z'êtes drôles ! Tout va bien dans le meilleur des mondes?

géraldine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par sand le Jeu 3 Juin 2010 - 18:57

En te souhaitant de ne jamais avoir de grave problème de santé, Géraldine.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par géraldine le Jeu 3 Juin 2010 - 19:00

Qui a dit qu'on n'avait pas le droit d'être malade? 3 grossesses, 3 arrêts durant 6 mois. Je parle de ceux qui abusent du système, pas de ceux qui sont malades. Bref, internet, c'est la merde, on ne se fait pas comprendre !

géraldine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Lornet le Jeu 3 Juin 2010 - 19:03


Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par ysabel le Jeu 3 Juin 2010 - 19:09

Mais pourquoi tiens-tu à jouer au chevalier blanc ?

Des glandus, des fumistes et des profiteurs il y en a partout. (Et je pense que parmi les profs le pourcentage semble plutôt faible)

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Violet le Jeu 3 Juin 2010 - 19:11

Géraldine, tu écris "La majorité des collègues est responsable, consciencieuse, mais nous avons des brebis galeuses, pourquoi le nier?"

Certes, c'est vrai.

Mais comme on te l'a montré, c'est la même chose dans tous les métiers, non ?
Après, juger de la légitimité des arrêts des uns et des autres... effectivement, tu ne vas pas te faire des amis.
Mais je crois comprendre ce que tu veux dire...

Oui, certains collègues prennent leur travail par dessous la jambe, certes...
Maintenant, c'est une évidence.
On ne va pas lister tous les métiers.

Et une petite tisane pour tout le monde, hein ? Oups Géraldine n'est pas forcément hyper adroite... mais bon, elle est presque nouvelle parmi nous.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Chocolat le Jeu 3 Juin 2010 - 19:22

@thrasybule a écrit:
Tu as des preuves de ce que tu avances ou est-ce de pures présemptions que tu avances sur le ton de "y'en a qui..."?

Ben évidemment, parce que les personnes concernées s'en vantent...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par neo le Jeu 3 Juin 2010 - 19:26

@thrasybule a écrit: je te suggère d'ailleurs du repos: peut-être un arrêt-maladie te rendra plus sereine!

mdr aaf

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par géraldine le Jeu 3 Juin 2010 - 19:29

C'est pire que la cour de récré ! Quel défouloir.
Bon, le prochain message concernera les méchants-parents, méchants-enfants, méchants-élèves, méchants-principaux, méchantes-secrétaires, méchants-méchants... tout le monde sera d'accord et on ne me tirera pas dessus.

Cela étant, les réactions de certaines sont édifiantes !

géraldine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par géraldine le Jeu 3 Juin 2010 - 19:30

Chouette, j'ai changé de niveau avec tout ça !

géraldine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Chocolat le Jeu 3 Juin 2010 - 19:32

@géraldine a écrit:Chouette, j'ai changé de niveau avec tout ça !

En tout cas, tu te prends au jeu... de la cour de récré, puisque tu es contente de... changer de niveau

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Reine Margot le Jeu 3 Juin 2010 - 19:32

Des statistiques ont montré que le taux d'absences dans l'enseignement était plutôt plus faible que dans d'autres secteurs, ou du moins pas plus élevé.

Le véritable problème n'est pas ces collègues que tu désignes et qui existent partout, mais le fait qu'on soit de plus en plus fliqués, et de plus en plus pressurés. bientôt les CDE pourront choisir leurs profs, et l'annualisation du service pointe le bout de son nez. Nos salaires ne sont en rien revalorisés, le seul moyen étant de faire toujours plus d'heures sup.
Et des profs en arrêt, avec les stagiaires à plein temps et les titulaires de plus en plus chargés, il y en aura de plus en plus. Et de moins en moins de remplaçants. Et ça c'est le vrai problème.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Finrod le Jeu 3 Juin 2010 - 19:34

Le terme irresponsable conviendrait mieux pour qualifier l'absentéisme (sous-entendu celui des prof en bonne santé).

Une de mes amies est dans ce cas. Le collège ça l'ennui, elle a eu un DEA récemment. Elle a raté presque toute l'année.

Bien entendu la taille réelle en est toujours exagéré, et pour cause, contrairement aux autres métier, quand un prof manque un cours, il y a 30, 60 voir 90 braillard qui était censé l'avoir ce jour là qui vont tout répéter à papa-maman, sans compter les problème de garde qui pourrait bousculer toutes ces petites familles biens rangée (ou bien dérangées).

Les gens fonctionnent toujours de la même manière. Dès qu'il y a une grève des train, idem, ça râle, sur TF1, chez Ruquier (j'ai eu vu un magnifique trio Bravo-Bigeard, Steevy sur le sujet en prime time, c'était à se griller un neurone)


Tout ça pour dire que, d'une part, on a aucune raison de stresser entre nous sur le problème.
La solution est simple, soit on flique plus, c'est dans la logique actuelle mais ça rendra le métier, l'ambiance encore pire.
Soit on travaille sur la dimension humaine du boulot. Je suis atterré quand je lis tous les témoignages d'autres topics qui soulignent autant comportement individualistes.
Que ce soit des prof qui se moque des problèmes d'indiscipline des autres, qui laisse tomber les collègues ou qui les mettent carrément en cause lorsqu'ils sont en difficulté.

Et ça aussi c'est l'expression d'une certaine irresponsabilité. Sans doute plus grave encore dans ses conséquence et dans ce qu'elle implique de la perception du métier par une majorité.

Tant qu'on ne parlera que de problèmes individuels, on ne pourra arriver à rien.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par leyade le Jeu 3 Juin 2010 - 19:38

Tu parles avec sagesse, Finrod.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Ruthven le Jeu 3 Juin 2010 - 19:40

marquisedemerteuil a écrit:
Nos salaires ne sont en rien revalorisés, le seul moyen étant de faire toujours plus d'heures sup.
Ah bon ? Pourtant je croyais qu'avec l'élévation du niveau de recrutement il y avait eu revalorisation ...

Quant à Géraldine, oui, on balance sur tout ce qui n'est pas prof, les élèves, les CdE (désolé Gryphe), l'administration, les parents, le ministre, c'est le principe du défoulement; on n'est pas ici pour s'autoflageller en geignant sur la lamentable conscience professionnelle de nos collègues. C'est leur problème, c'est le problème du CdE qui ne tient pas son équipe, sûrement pas le nôtre ; ce n'est ni dans nos fonctions ni dans nos attributions de jouer les zorros contre les odieux absentéistes...

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par géraldine le Jeu 3 Juin 2010 - 19:42

marquisedemerteuil a écrit:Des statistiques ont montré que le taux d'absences dans l'enseignement était plutôt plus faible que dans d'autres secteurs, ou du moins pas plus élevé.

Le véritable problème n'est pas ces collègues que tu désignes et qui existent partout, mais le fait qu'on soit de plus en plus fliqués, et de plus en plus pressurés. bientôt les CDE pourront choisir leurs profs, et l'annualisation du service pointe le bout de son nez. Nos salaires ne sont en rien revalorisés, le seul moyen étant de faire toujours plus d'heures sup.
Et des profs en arrêt, avec les stagiaires à plein temps et les titulaires de plus en plus chargés, il y en aura de plus en plus. Et de moins en moins de remplaçants. Et ça c'est le vrai problème.

Nous sommes d'accord, c'est pourquoi j'affirme qu'il faut faire attention à ce que l'on fait, pour ne pas perdre encore plus la face. J'ai très peur de ce qui peut nous arriver, c'est pourquoi j'en veux à certains de creuser notre tombe. Je ne vois pas notre avenir avec sérénité, parce que l'on prendra ces prétextes pour nous enterrer tous. J'ai pas envie d'être fliquée parce que je suis responsable, et que si je ne vais pas travailler, c'est parce que je suis malade. Je ne crie pas haut et fort dans la salle des profs que j'ai préféré rester en Normandie parce qu'il faisait tellement beau. Je l'ai entendu, et je ne cautionne pas, mais alors pas du tout !

géraldine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par thrasybule le Jeu 3 Juin 2010 - 19:43

@Chocolat a écrit:
@thrasybule a écrit:
Tu as des preuves de ce que tu avances ou est-ce de pures présemptions que tu avances sur le ton de "y'en a qui..."?

Ben évidemment, parce que les personnes concernées s'en vantent...
Dans ce cas-là, je comprends mieux

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par neo le Jeu 3 Juin 2010 - 19:46

marquisedemerteuil a écrit:
Et des profs en arrêt, avec les stagiaires à plein temps et les titulaires de plus en plus chargés, il y en aura de plus en plus.
Sans compter la multiplication des arrêts maladie qui sera mécaniquement entraînée par le recul de l'âge de la retraite... humhum


Dernière édition par neo le Jeu 3 Juin 2010 - 19:49, édité 1 fois

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Reine Margot le Jeu 3 Juin 2010 - 19:47

@géraldine a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Des statistiques ont montré que le taux d'absences dans l'enseignement était plutôt plus faible que dans d'autres secteurs, ou du moins pas plus élevé.

Le véritable problème n'est pas ces collègues que tu désignes et qui existent partout, mais le fait qu'on soit de plus en plus fliqués, et de plus en plus pressurés. bientôt les CDE pourront choisir leurs profs, et l'annualisation du service pointe le bout de son nez. Nos salaires ne sont en rien revalorisés, le seul moyen étant de faire toujours plus d'heures sup.
Et des profs en arrêt, avec les stagiaires à plein temps et les titulaires de plus en plus chargés, il y en aura de plus en plus. Et de moins en moins de remplaçants. Et ça c'est le vrai problème.

Nous sommes d'accord, c'est pourquoi j'affirme qu'il faut faire attention à ce que l'on fait, pour ne pas perdre encore plus la face. J'ai très peur de ce qui peut nous arriver, c'est pourquoi j'en veux à certains de creuser notre tombe. Je ne vois pas notre avenir avec sérénité, parce que l'on prendra ces prétextes pour nous enterrer tous. J'ai pas envie d'être fliquée parce que je suis responsable, et que si je ne vais pas travailler, c'est parce que je suis malade. Je ne crie pas haut et fort dans la salle des profs que j'ai préféré rester en Normandie parce qu'il faisait tellement beau. Je l'ai entendu, et je ne cautionne pas, mais alors pas du tout !

oui, mais ce que je veux dire c'est que profs fainéants ou pas, ce qui nous plombe ce n'est pas ceux-là, c'est la politique actuelle, qui serait aussi délétère même si tous les profs étaient des modèles de dévouement.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par John le Jeu 3 Juin 2010 - 19:50

J'ai pas envie d'être fliquée parce que je suis responsable, et que si je ne vais pas travailler, c'est parce que je suis malade.

Si tu ne vas pas travailler, c'est parce que tu as un arrêt-maladie, point.

Je n'ai jamais connu un établissement où les enseignants ne venaient pas enseigner au gré de leur envie, sans présenter d'arrêt-maladie.

Si c'est le cas dans le tien, c'est grave.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par thrasybule le Jeu 3 Juin 2010 - 19:51

@John a écrit:
J'ai pas envie d'être fliquée parce que je suis responsable, et que si je ne vais pas travailler, c'est parce que je suis malade.

Si tu ne vas pas travailler, c'est parce que tu as un arrêt-maladie, point.

Je n'ai jamais connu un établissement où les enseignants ne venaient pas enseigner au gré de leur envie, sans présenter d'arrêt-maladie.

Si c'est le cas dans le tien, c'est grave.
Idem et dans mon cas, jamais entendu un collègue dire ouvertement qu'il s'agissait d'arrêts de travail de complaisance

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Zarko le Jeu 3 Juin 2010 - 20:10

Le nombre d'arrêts maladie dans l'EN est inférieur à ceux des fonctionnaires des impôts ou des ...militaires (je peux retrouver les stats)...La grande majorité des collègues viennent travailler même s'ils pourraient être en arrêt...
Puis ce n'est pas avec cela qu'on se tire une balle dans le pied...Accepter, sans rien dire, les dégradations de nos conditions de travail, des absurdités telles que le SCC ou autre, là oui, on se flingue carrément... :colere:


Dernière édition par Zarko le Jeu 3 Juin 2010 - 21:55, édité 1 fois

_________________
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. (Gandhi)
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. (Albert Einstein)

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort...ou bien très malade ! (Nietzsche...et moi, mais pas malade !)

Zarko
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par neo le Jeu 3 Juin 2010 - 20:10

@Zarko a écrit:
Puis ce n'est pas avec cela qu'on se tire une balle dans le pied...Accepter, sans rien dire, les dégradations de nos conditions de travail, des absurdités telles que le SCC ou autre, là oui, on se flingue carrément... :colere:
C'est clair !

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les profs se tirent les balles dans les pieds

Message par Reine Margot le Jeu 3 Juin 2010 - 20:14

+1

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum