Allez, on brise le tabou des salaires.

Page 5 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1. Combien gagnez vous ? 2. Quel est votre âge ?

5% 5% 
[ 33 ]
7% 7% 
[ 52 ]
16% 16% 
[ 113 ]
10% 10% 
[ 68 ]
6% 6% 
[ 46 ]
3% 3% 
[ 24 ]
2% 2% 
[ 11 ]
0% 0% 
[ 2 ]
2% 2% 
[ 12 ]
2% 2% 
[ 17 ]
3% 3% 
[ 24 ]
17% 17% 
[ 117 ]
14% 14% 
[ 97 ]
9% 9% 
[ 61 ]
1% 1% 
[ 10 ]
1% 1% 
[ 6 ]
1% 1% 
[ 4 ]
0% 0% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
1% 1% 
[ 9 ]
 
Total des votes : 708

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Daphné le Sam 5 Juin - 13:25

Du simple au double, Pierre au carré, mais ce n'est pas nouveau, ça a toujours été comme ça dans la fonction publique. Et c'est largement moins comme écart que dans le privé : quel rapport entre le salaire du smicard et celui du PDG, sans parler des retraites chapeau et autre abus qu'on peut voir.
Nous au moins c'est cadré.
Quant à partir, pour faire quoi, ça aussi j'aimerais qu'on me dise

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Zarko le Sam 5 Juin - 13:31

Il serait intéressant de connaître les indices et l'indice médian chez les enseignants... Rolling Eyes

_________________
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. (Gandhi)
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. (Albert Einstein)

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort...ou bien très malade ! (Nietzsche...et moi, mais pas malade !)

Zarko
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par InvitéN le Sam 5 Juin - 13:33

@Iasion a écrit:En ce qui me concerne je pense surtout que chacun voit midi à sa porte.

J'estime personnellement que me casser les fesses comme je le fais pour à peine 1650 € / mois n'est pas cher payé (échelon 4).

Après au niveau de mes collègues, soit ils ne parlent pas de leur rémunération, soit ils estiment aussi avoir besoin d'un peu plus d'argent, y compris mon collègue agrégé en fin de carrière avec 5 HSA et demie + PP + cours à la fac (et dont je ne nie pas les qualités professionnelles, hein).

Finalement, celui qui a tout compris c'est notre collègue fantôme qui cumule 7 HSA et en brigue 9 l'année prochaine. Bon, ses élèves ont retrouvé le site internet sur lequel il télécharge ses cours ainsi que les rares évaluations qu'il leur soumet (il préfère les exposés, ça prend la moitié du cours et cela évite les corrections à la maison), mais comme l'a dit notre chef "un bon enseignant reste un bon enseignant, la durée du service n'y change rien" (évidemment un bon enseignant se repère au fait que ses classes aient 14 de moyenne, le fait qu'elles aient le filon pour se procurer les sujets à l'avance n'est qu'anecdotique).


Celui là on ne l'accusera pas de travailler moins que ses collègues certifiés.

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Barnafée la Patouille le Sam 5 Juin - 13:35

@Iasion a écrit:
Finalement, celui qui a tout compris c'est notre collègue fantôme qui cumule 7 HSA et en brigue 9 l'année prochaine. Bon, ses élèves ont retrouvé le site internet sur lequel il télécharge ses cours ainsi que les rares évaluations qu'il leur soumet (il préfère les exposés, ça prend la moitié du cours et cela évite les corrections à la maison), mais comme l'a dit notre chef "un bon enseignant reste un bon enseignant, la durée du service n'y change rien" (évidemment un bon enseignant se repère au fait que ses classes aient 14 de moyenne, le fait qu'elles aient le filon pour se procurer les sujets à l'avance n'est qu'anecdotique).


C'est possible, ça????

Barnafée la Patouille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Daphné le Sam 5 Juin - 13:38

Les indices tout le monde les connait.
Les échelons tout le monde les gravit, plus ou moins vite mais tout le monde arrive au 11ème échelon, enfin je parle de ceux qui font une carrière plus ou moins "normale" c'est à dire qui rentrent dans le métier asse ztôt et qui restent jusqu'à la retraite. Même à l'ancienneté il faut 30 ans pour parcourir les 11 échelons de la classe normale, une carrière fait 41 ans alors..........
pour la hors classe c'est un peu différent, en gros 50 % des collègues y accèdent du moins dans le second dégré.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Frisouille le Sam 5 Juin - 13:39

Agamemnon a écrit:
40 % pour Martinique, Guyane et Guadeloupe.
50 % pour la Réunion.
entre 80 % et 100 % pour Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, Wallis et Futuna selon l'emplacement sur l'île (ville ou brousse).
Prime spécifique pour Mayotte.

Visiblement tu t'es bien renseigné pour ta prochaine mut'....

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Jane le Sam 5 Juin - 13:41

@Daphné a écrit:Je sais bien que ton but n'était pas polémique Jane mais enfin quand tu parles des vieux profs hors classe ou agrégés par rapport aux jeunes profs méritants - je te cite - déracinés de leur région dans des établissements difficiles pendant que les vieux aguerris se la coulent douce en gagnant le double .............. je cite toujours, tu avoueras que c'est maladroit.
C'est pour cela que je t'ai fait une réponse non polémique mais enfin hein, les vieux qui se palment dans l'EN dans des postes peinards
Ils sont moins mal payés certes mais avec de grands enfants étudiants ça coûte aussi, sans oublier ceux qui ont en plus la charge d'ascendants trèèèèèèèèèèèès âgés.
L'herbe est toujours plus verte de l'autre côté de la rue comme on dit

Bon ok pour la maladresse
Mea culpa donc: le mérite ne se compte pas au nombre des années (je ne l'ai jamais pensé)
C'est vrai surtout que j'ai rédigé mon message avec devant les yeux cette scène hallucinante en SDP: le collègue hors classe (pas agrégé) se plaignant à te faire sortir les larmes de ses problèmes d'argent devant notre stagiaire et un contractuel, le collègue en question (fort sympathique au demeurant) n'ayant plus d'enfant à charge.

J'avais cependant écrit dans mon texte " mais je m'agace toujours d'entendre se plaindre les "vieux profs" hors-classe de leur manque de moyens ou certains agrégés de ma connaissance de leur surcroît de travail (je ne veux pas relancer la polémique, hein, pas taper, ce n'est pas le but)."

Bref, pour le "se la coulent douce" c'était tout aussi maladroit. Mais quand même Daphné, reconnaissons que la moyenne d'âge en ZEP n'a rien de commun avec celle des "bons établissements". Et puis dans notre métier, l'expérience nous sert plus qu'elle ne nous dessert, et il me semble, à moi, qu'on est meilleur prof avec de la bouteille que lorsqu'on est grand débutant. Quand on est installé, que notre "réputation" est faite et qu'on a enfin pu prendre du recul, c'est aussi un avantage.

Sinon, vieux ou jeunes, agrégés, certifiés, contractuels, vacataires et à partir de septembre, stagiaires, onest tout dans le même bateau.

Enfin, tout ça n'est pas bien grave, il fait beau, c'est bientôt les vacances, la vie est belle...


Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par thierry75 le Sam 5 Juin - 13:43

ribery touche en un mois ce qu'un prof gagne en un quart de siècle (quelque 860 000 euros). C'est par ailleurs le prix d'un appart à Paris.

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Iasion le Sam 5 Juin - 13:53

C'est
possible, ça????

Et bien pire encore, mais là n'est pas la question (mais on cerne tout de même les limites du système).

Je discutais récemment projet immobilier avec une collègue en début de carrière comme moi. Une conclusion s'est imposée, à moins de vivre en reclus et de ne consommer que du riz et des pâtes, un jeune enseignant célibataire en début de carrière à le temps de regarder l'eau passer sous les ponts avant d'avoir un apport personnel convenable (en ne comptant que sur ses propres moyens).

Iasion
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Daphné le Sam 5 Juin - 13:55

@Jane a écrit:
@Daphné a écrit:Je sais bien que ton but n'était pas polémique Jane mais enfin quand tu parles des vieux profs hors classe ou agrégés par rapport aux jeunes profs méritants - je te cite - déracinés de leur région dans des établissements difficiles pendant que les vieux aguerris se la coulent douce en gagnant le double .............. je cite toujours, tu avoueras que c'est maladroit.
C'est pour cela que je t'ai fait une réponse non polémique mais enfin hein, les vieux qui se palment dans l'EN dans des postes peinards
Ils sont moins mal payés certes mais avec de grands enfants étudiants ça coûte aussi, sans oublier ceux qui ont en plus la charge d'ascendants trèèèèèèèèèèèès âgés.
L'herbe est toujours plus verte de l'autre côté de la rue comme on dit

Bon ok pour la maladresse
Mea culpa donc: le mérite ne se compte pas au nombre des années (je ne l'ai jamais pensé)
C'est vrai surtout que j'ai rédigé mon message avec devant les yeux cette scène hallucinante en SDP: le collègue hors classe (pas agrégé) se plaignant à te faire sortir les larmes de ses problèmes d'argent devant notre stagiaire et un contractuel, le collègue en question (fort sympathique au demeurant) n'ayant plus d'enfant à charge. Là encore tu parles d'un collègue en disant les vieux et en généralisant je me suis sentie visée.

J'avais cependant écrit dans mon texte " mais je m'agace toujours d'entendre se plaindre les "vieux profs" hors-classe de leur manque de moyens ou certains agrégés de ma connaissance de leur surcroît de travail (je ne veux pas relancer la polémique, hein, pas taper, ce n'est pas le but)."

Bref, pour le "se la coulent douce" c'était tout aussi maladroit. Mais quand même Daphné, reconnaissons que la moyenne d'âge en ZEP n'a rien de commun avec celle des "bons établissements".
Alors là je ne suis pas d'accord et pas mal de collègues ne demandent pas de mut pour diverses raisons depuis longtemps et il y a beaucoup de "vieux" en ZEP. J'en suis d'ailleurs étonnée.
Et puis dans notre métier, l'expérience nous sert plus qu'elle ne nous dessert, et il me semble, à moi, qu'on est meilleur prof avec de la bouteille
Je n'en suis pas si sûre, les choses changent tellement, les méthodes, les objectifs, les programmes, les élèves......... ce n'est pas parce qu'on est plus âgé dirais-je qu'on est meilleur prof. Sans compter que les plus anciens ont plus de mal à se mettre au niveau des élèves et sont moins bien perçus par eux: la tête des gamins quand ils voient arriver de vieux collègues
que lorsqu'on est grand débutant. Quand on est installé, que notre "réputation" est faite et qu'on a enfin pu prendre du recul, c'est aussi un avantage.

Sinon, vieux ou jeunes, agrégés, certifiés, contractuels, vacataires et à partir de septembre, stagiaires, onest tout dans le même bateau.
Pour ça je suis bien d'accord.

Enfin, tout ça n'est pas bien grave, il fait beau, c'est bientôt les vacances, la vie est belle... +1




Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Daphné le Sam 5 Juin - 13:58

@thierry75 a écrit:ribery touche en un mois ce qu'un prof gagne en un quart de siècle (quelque 860 000 euros). C'est par ailleurs le prix d'un appart à Paris.

C'est vrai qu'à côté de ça dire que les collègues plus âgés gagnent deux fois plus que les débutants ça fait vraiment petit joueur

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Jane le Sam 5 Juin - 14:15

oups, je vais faire ma vilaine et en rajouter une couche
Moins que les salaires, et qui me parait arbitraire (les collègues siégeant aux réunions pour les muts pourront peut-être l'expliquer ?), c'est la différence existant d'un prof à l'autre. Je veux dire, il y a les chanceux qui (comme moi, je l'avoue) vont bénéficier d'un poste fixe rapidement (je n'ai qu'une année de tézédariat à mon actif) pendant que d'autres vont se retrouver TZR pour longtemps. Ceux qui vont obtenir la mut de leurs rêves dès la 1ère demande, et ceux qui vont être coincés pendant des années. Ceux qui vont se retrouver victimes une ou plusieurs fois de MCS et ceux qui n'y seront jamais confrontés. Ce n'est pas une question de mérite, ni d'âge (une ancienne collègue a eu à 58 ans sa 2ème MCS), alors, quoi ?

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Invité le Sam 5 Juin - 14:18

@violet a écrit:je n'en reviens pas que le nombre d'enfants intervienne dans le calcul du salaire...

Ca te choque ?.Parce que c'est pas dans l'EN qu'on est le mieux "rétribuée" pour ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Daphné le Sam 5 Juin - 14:28

Pour le muts, ça dépend de beaucoup de paramètres :
L'académie, la discipline, tes exigences.
Il y a des disciplines où c'est la croix et la bannière, suppressions d'options, etc.........
Sont dans le collimateur les LV rares, il est évident qu'il est plus difficile d'obtenir une mut en allemand ou en portugais qu'en anglais.
Egalement sinistrées des disciplines comme les STI, la Philo, les LC.........
Ensuite tout dépend des exigences de chacun.
Celui qui aime trifoullis les oies, y arrive en début de carrière, s'y installe et fait bâtir, y fait sa carrière et ne demande plus de mut. Il aura d el'ancienneté dans le bahut et ne sera pas touché par une mesure de CS ou de complément de service.
Celui qui veut une grosse agglomération ou tel ou tel lycée, il lui faudra attendre, procéder par palier, et il arrivera vers 45 ou 50 ans dans son bahut. Et encore ça dépend des villes.
Il y a ceux qui bougent régulièrement pour suivre un conjoint qui mute souvent et qui n'ont jamais beaucoup de points, qui sont obligés de faire des voeux larges et qui récupèrent à chaque fois ce qui reste. Et qui repartent.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Adri le Sam 5 Juin - 14:29

un peu plus de 3000 pour moi aussi, agrégée, 8ème échelon et 2HSA parce que pas le choix ...
et pour reprendre la classification de Jane, je ne me compte pas parmi les chanceux (hormis pour le salaire) : TZR depuis 4 ans, sur 2 établissements après 5 ans en ZEP


Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par InvitéN le Sam 5 Juin - 14:44

@Adri a écrit:un peu plus de 3000 pour moi aussi, agrégée, 8ème échelon et 2HSA parce que pas le choix ...
et pour reprendre la classification de Jane, je ne me compte pas parmi les chanceux (hormis pour le salaire) : TZR depuis 4 ans, sur 2 établissements après 5 ans en ZEP


Idem pour moi adri, je ne suis pas des plus chanceuses. Et ma perspective quasi assurée l'an prochain : LP ZEP, APV, Zone sensible ...malgré tout je suis contente car il est à 18kms de la maison le seul lycée accessible à l'aube de mes 19 ans de carrière. Je ne risque pas de la couler douce avec mes 17 heures de cours ( un abrégé en EPS ne fait pas 15 heures mais 17 heures ).

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Violet le Sam 5 Juin - 14:57

morgane9513 a écrit:
@violet a écrit:je n'en reviens pas que le nombre d'enfants intervienne dans le calcul du salaire...

Ca te choque ?.Parce que c'est pas dans l'EN qu'on est le mieux "rétribuée" pour ça.

Ben disons que je trouve que notre société en demande beaucoup aux célibataires et aux sans-enfants qui sont toujours défavorisés : moins de points pour les muts, plus d'impôts à payer...

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Frisouille le Sam 5 Juin - 15:17

nateka a écrit:un abrégé en EPS ne fait pas 15 heures mais 17 heures ).

oh ! le joli lapsus !
Et mon compagnon me souffle : "c'est quoi un abrégé ? Un demi-prof ?"

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par lene75 le Sam 5 Juin - 15:18

@violet a écrit:
morgane9513 a écrit:
@violet a écrit:je n'en reviens pas que le nombre d'enfants intervienne dans le calcul du salaire...

Ca te choque ?.Parce que c'est pas dans l'EN qu'on est le mieux "rétribuée" pour ça.

Ben disons que je trouve que notre société en demande beaucoup aux célibataires et aux sans-enfants qui sont toujours défavorisés : moins de points pour les muts, plus d'impôts à payer...

Tu sais, je ne voudrais pas relancer ce sujet, mais je crois que même après impôts, il doit te rester beaucoup plus d'argent pour ton usage personnel que morgane avec ses 6 enfants, ses allocs et ses réductions d'impôts...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Violet le Sam 5 Juin - 15:18

Mais non ! elle est en Picardie, elle tape avec ses moufles ! (pas taper Nateka ! lol! )

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Adri le Sam 5 Juin - 15:20

Je croise les doigts pour ton poste, nateka (Qui sait, peut-être encore une amélioration lors des commissions ?)

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Daphné le Sam 5 Juin - 15:20

@violet a écrit:
morgane9513 a écrit:
@violet a écrit:je n'en reviens pas que le nombre d'enfants intervienne dans le calcul du salaire...

Ca te choque ?.Parce que c'est pas dans l'EN qu'on est le mieux "rétribuée" pour ça.

Ben disons que je trouve que notre société en demande beaucoup aux célibataires et aux sans-enfants qui sont toujours défavorisés : moins de points pour les muts, plus d'impôts à payer...

Heuh les enfants ça coûte cher aussi tu sais et franchement quand j'étais célibataire j'avais tout mon salaire à disposition pour moi alors que les aides pour les enfants bon ce n'est pas avec ça qu'on les élève hein, crois moi.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Jane le Sam 5 Juin - 15:21

@Daphné a écrit:Pour le muts, ça dépend de beaucoup de paramètres :
L'académie, la discipline, tes exigences.
Il y a des disciplines où c'est la croix et la bannière, suppressions d'options, etc.........
Sont dans le collimateur les LV rares, il est évident qu'il est plus difficile d'obtenir une mut en allemand ou en portugais qu'en anglais.
Egalement sinistrées des disciplines comme les STI, la Philo, les LC.........
Ensuite tout dépend des exigences de chacun.
Celui qui aime trifoullis les oies, y arrive en début de carrière, s'y installe et fait bâtir, y fait sa carrière et ne demande plus de mut. Il aura d el'ancienneté dans le bahut et ne sera pas touché par une mesure de CS ou de complément de service.
Celui qui veut une grosse agglomération ou tel ou tel lycée, il lui faudra attendre, procéder par palier, et il arrivera vers 45 ou 50 ans dans son bahut. Et encore ça dépend des villes.
Il y a ceux qui bougent régulièrement pour suivre un conjoint qui mute souvent et qui n'ont jamais beaucoup de points, qui sont obligés de faire des voeux larges et qui récupèrent à chaque fois ce qui reste. Et qui repartent.

Je vais te donner un exemple concret; une collègue de SVT, chanceuse, fait son stage dans un très bon établissement. Elle s'y plait, demande à rester dans l'académie (bingo !), puis son 1er poste dans l'établissement du stage et l'obtient (coup de bol ! son collègue avait lui aussi obtenu sa mut, libérant donc le poste). Coup de chance ! La même année, une autre collègue de SVT, maman de 2 enfants, fait son stage dans un établissement lambda. Elle demande et obtient l'académie, mais se retrouve TZR. Manque de bol, elle n'avait pas demandé l'établissement de la 1ère.
C'est dans ce sens que je parle de chance, de cette capacité qu'ont certains de toujours se trouver au bon moment au bon endroit, et qui peut changer bien des choses.

Bon sur ce, les copies m'appellent !

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Frisouille le Sam 5 Juin - 15:23

@lene75 a écrit:
@violet a écrit:
morgane9513 a écrit:
@violet a écrit:je n'en reviens pas que le nombre d'enfants intervienne dans le calcul du salaire...

Ca te choque ?.Parce que c'est pas dans l'EN qu'on est le mieux "rétribuée" pour ça.

Ben disons que je trouve que notre société en demande beaucoup aux célibataires et aux sans-enfants qui sont toujours défavorisés : moins de points pour les muts, plus d'impôts à payer...

Tu sais, je ne voudrais pas relancer ce sujet, mais je crois que même après impôts, il doit te rester beaucoup plus d'argent pour ton usage personnel que morgane avec ses 6 enfants, ses allocs et ses réductions d'impôts...

Enfin c'est quand même, à l'heure actuelle, un choix personnel et vaguement égoïste d'avoir six enfants... A un moment on ne peut pas demander à l'Etat d'assumer tous nos choix individualistes....

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Daphné le Sam 5 Juin - 15:23

Ah oui pour les muts mieux vaut bien faire ses voeux, c'est le secret de la réussite.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Allez, on brise le tabou des salaires.

Message par Violet le Sam 5 Juin - 15:24

@lene75 a écrit:
@violet a écrit:
morgane9513 a écrit:
@violet a écrit:je n'en reviens pas que le nombre d'enfants intervienne dans le calcul du salaire...

Ca te choque ?.Parce que c'est pas dans l'EN qu'on est le mieux "rétribuée" pour ça.

Ben disons que je trouve que notre société en demande beaucoup aux célibataires et aux sans-enfants qui sont toujours défavorisés : moins de points pour les muts, plus d'impôts à payer...

Tu sais, je ne voudrais pas relancer ce sujet, mais je crois que même après impôts, il doit te rester beaucoup plus d'argent pour ton usage personnel que morgane avec ses 6 enfants, ses allocs et ses réductions d'impôts...

Je n'ai rien contre Morgane en particulier.
C'était plus pour répondre à sa question.
Et je ne suis pas certaine de ce que tu avances... depuis que j'avais comparé ce que je payais comme impôt avec mon frère (marié, deux enfants) qui à l'époque de la comparaison gagnait plus que moi et payait beaucoup moins d'impôt...
De plus, je comprends que l'on favorise les familles mais j'ai parfois l'impression que les célibataires sont un peu des laisser-pour- compte (ortho ?)... souvent corvéables à merci dans certains discours car pas d'obligations, plus d'impots, pas de points pour les mutations... mais bon, c'était une remarque en passant, plus générale que le monde de l'EN. Je n'en fais pas un cheval de bataille.

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum