encore ma fille

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Invité24 le Mer 9 Juin 2010 - 10:30

bon je reviens à la charge parce qu'en vrai, ça me fout les boules pour de bon ce post.
J'ai relu les messages avec attention, et je suis atterrée par le nombre d'entre nous qui admet avec facilité qu'un "dérapage est possible...", comme si c'était un aléa de notre boulot....
Vous êtes sérieux???
Vous pensez vraiment qu'on peut "ne pas se controler"?
Mais c'est grave de ne pas pouvoir garder son sang froid dans l'exercice de son métier, même si ce dernier est énervant....
Non mais sans blague, je ne me vois pas envoyer mes enfants dans une école où les profs avouent "faire cours les mains dans les poches..."

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par DH le Mer 9 Juin 2010 - 10:39

rose a écrit: bon je reviens à la charge parce qu'en vrai, ça me fout les boules pour de bon ce post.
J'ai relu les messages avec attention, et je suis atterrée par le nombre d'entre nous qui admet avec facilité qu'un "dérapage est possible...",


Ce n'est pas admettre avec facilité . Enfin... moi j'ai du mal à comprendre le fait qu'on puisse être sûr , complètement sûr qu'on saura toujours se contrôler. Je suis très admirative. En ce qui me concerne, j'ai un doute. C'est d'ailleurs ce doute qui fait que je suis très vigilante.
comme si c'était un aléa de notre boulot....

Ce n'est pas un aléa du boulot, c'est un aléa de tous les boulots. Car l'humain peut supplanter le professionnel... Ce n'est pas une excuse mais il m'est arrivé de laisser l'humain DH être avant le prof DH. Pour des raiosns plus jolies. Un craquage est un craquage. Il y en a qui pleure devant une classe. L'humain a supplanté le prof. oui, dans les faits c'est moinsg rave, gânant. N'empêche, il n'a pas pu tenir ses nerfs. Et qui peut être SUR de ne jamais craquer d'une façon ou d'une autre????Vous êtes sérieux???
Vous pensez vraiment qu'on peut "ne pas se controler"?

Mais c'est grave de ne pas pouvoir garder son sang froid dans l'exercice de son métier, même si ce dernier est énervant....

Les manifestations peuvent être diverses et variées. Tu penses vraiment pouvoir toujours garder ton sang-froid? Ne pas pleurer? péter un câble d'une façon ou d'une autre? Je suis incapable d'être sûre à 100%
Non mais sans blague, je ne me vois pas envoyer mes enfants dans une école où les profs avouent "faire cours les mains dans les poches..."

je comprends pas la fin "les mains dans les poches"

_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 10:46

rose a écrit: bon je reviens à la charge parce qu'en vrai, ça me fout les boules pour de bon ce post.
J'ai relu les messages avec attention, et je suis atterrée par le nombre d'entre nous qui admet avec facilité qu'un "dérapage est possible...", comme si c'était un aléa de notre boulot....
Vous êtes sérieux???
Vous pensez vraiment qu'on peut "ne pas se controler"?
Mais c'est grave de ne pas pouvoir garder son sang froid dans l'exercice de son métier, même si ce dernier est énervant....
Non mais sans blague, je ne me vois pas envoyer mes enfants dans une école où les profs avouent "faire cours les mains dans les poches..."

Je suis aussi un peu surprise...perso si je partais au boulot en ayant dans l'idée qu'il est possible que je puisse frapper un ou une élève parce que je peux craquer, je me poserais de sérieuses questions.
Là je suis en CLM, c'est en partie par rapport au boulot, on peut dire que je suis fragile psychologiquement car je n'arrive pas à gérer comme je le voudrais mes classes, que mes élèves parlent en cours, que j'ai des relations souvent conflictuelles avec mes principaux(mais bon j'en ai eu des gratinés)..pour autant, je n'ai jamais eu l'idée de frapper un gamin, de l'insulter comme le disait Housette , oui...de sortir un "sale con" ou "une connasse", oui....je n'ai jamais pleuré en cours, ou laissé ma classe en plan... parce que la prof en question est partie en laissant ses élèves seuls, ce qui est quand même dangereux (j'ai une collègue qui faisait ça pour aller faire des photocopies , elle est revenue et un des gamins était sur le point de se jeter par la fenêtre)...j'ai pleuré en salle des profs une fois, dans ma voiture une autre fois, après des cours avec des quatrièmes exécrables, j'ai somatisé énormément.Mais frapper, tirer les cheveux, ensuite écrire un rapport mensonger, ça va loin.
Mon seul désir serait que cette personne s'arrête un peu pour souffler et prendre conscience que ça ne va pas. Je suis ennuyée d'avoir à le demander, car si elle ne le fait pas d'elle même, je me sens embarrassée d'avoir à insister....quant au rapport qu'elle a transmis au CPE, cela prouve qu'elle souhaite quand même se couvrir, alors qu'il aurait été plus simple de parler calmement entre adultes et de reconnaître ses fautes. Je ne souhaite pas briser sa carrière. De plus, elle ne veut plus prendre ma fille en cours, et ma fille a trop peur d'y retourner, si elle en est à refuser à son cours une petite quatrième ricaneuse certes, insolente dans le genre dit plus haut, comment songe t'elle à continuer l'enseignement ? c'est pour elle que j'ai peur en fait.Je sais trop bien combien ce métier est dur, mais il faut savoir un moment que l'on a atteint ses limites psychologiques.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Raph le Mer 9 Juin 2010 - 10:51

Dr Housette a écrit:
rose a écrit: bon je reviens à la charge parce qu'en vrai, ça me fout les boules pour de bon ce post.
J'ai relu les messages avec attention, et je suis atterrée par le nombre d'entre nous qui admet avec facilité qu'un "dérapage est possible...",


Ce n'est pas admettre avec facilité . Enfin... moi j'ai du mal à comprendre le fait qu'on puisse être sûr , complètement sûr qu'on saura toujours se contrôler. Je suis très admirative. En ce qui me concerne, j'ai un doute. C'est d'ailleurs ce doute qui fait que je suis très vigilante.
comme si c'était un aléa de notre boulot....

Ce n'est pas un aléa du boulot, c'est un aléa de tous les boulots. Car l'humain peut supplanter le professionnel... Ce n'est pas une excuse mais il m'est arrivé de laisser l'humain DH être avant le prof DH. Pour des raiosns plus jolies. Un craquage est un craquage. Il y en a qui pleure devant une classe. L'humain a supplanté le prof. oui, dans les faits c'est moinsg rave, gânant. N'empêche, il n'a pas pu tenir ses nerfs. Et qui peut être SUR de ne jamais craquer d'une façon ou d'une autre????Vous êtes sérieux???
Vous pensez vraiment qu'on peut "ne pas se controler"?

Mais c'est grave de ne pas pouvoir garder son sang froid dans l'exercice de son métier, même si ce dernier est énervant....

Les manifestations peuvent être diverses et variées. Tu penses vraiment pouvoir toujours garder ton sang-froid? Ne pas pleurer? péter un câble d'une façon ou d'une autre? Je suis incapable d'être sûre à 100%
Non mais sans blague, je ne me vois pas envoyer mes enfants dans une école où les profs avouent "faire cours les mains dans les poches..."

je comprends pas la fin "les mains dans les poches"

Les mains dans les poches = trouver un moyen d'éviter de lever la main sur un élève

_________________
"Il faut rire de tout. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans." Pierre Desproges

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Invité24 le Mer 9 Juin 2010 - 10:52

DH, je pleurerai certainement, je m'énerverai certainement chez moi, en salle des profs, sur le trajet...je dirai certainement des horreurs sur les élèves à mon mari (je ne sais pas pq j'emploie le futur, mais bon )

mais je peux le dire: je n'irai jamais jusqu'à la violence physique. J'en suis absolument certaine. Vraiment. J'ai déjà été au bord de l'injure raciale (c'est tres mal, je sais), il y a 5 ans.... j'en étais alors à mes début, mais je me suis controlée et cette limite, cet instant de border line, je les garde en mémoire pour tout le reste du temps qu'il me reste à passer devant les enfants. Je me suis d'ailleurs grandement apaisée.
Je pense que chacun peut en faire autant, et a forciori avec un peu d'expérience.

par ailleurs, quand je parle de la violence comme "alea" pour notre travail en particulier, je m'appuie également sur le fait que cette violente peut être considérée par certains comme une tradition éducative (voir post sur la fessée) et qu'elle a donc plus de chance d'émerger dans une école que dans une boulangerie ou une maison d'édition, hein. C'est ce que je reoute et conteste.

pour faire cours les mains dans poches, ce qui signifie en se retenant de ne pas frapper, je cite nestya en page 2 ou 3.

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 10:57

C'est vrai que je suis prise entre mon "corporatisme" et le fait que je sois maman. J'ai aussi pas mal souffert du comportement de certains parents d'élèves, je sais le mal que des parents pénibles peuvent faire .
Quand j'ai eu le principal qui voulait me baisser de 3.5 ma notre administrative, il a eu le soutien de parents de la FCPE dont une instit et une éducatrice qui étaient les plus virulentes en conseil de classe, mais aussi en organisant une réunion spécialement pour me descendre (avec feuille à coller à ce sujet pendant mon cours sur le carnet de correspondance)....Tout ce ramdam parce que j'avais du bruit en cours, et parce qu'un élève en fermant une fenêtre avait provoqué un accident (la vitre est tombée d'un seul tenant dans la cour) sans conséquence heureusement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Clarianz le Mer 9 Juin 2010 - 10:59

je te trouve extrêmement mesurée et très juste veneration

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par DH le Mer 9 Juin 2010 - 11:00

Je ne pense pas que je taperai un élève un jour. Mais je ne peux pas écrire "je suis sûre de".
C'est tout. Parce que je ne pensais pas foncer plusieurs secondes dans une haie en scooter Razz et d'insister en accélérant Shocked
Cette incertitude me rassure. Elle peut inquiéter mais, moi, elle me rassure... Je dois être bizarre No

_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Lornet le Mer 9 Juin 2010 - 11:07

morgane9513 a écrit:
Aujourd'hui ma fille a ricané en allemand, elle a été exclue dans le couloir ( ce qui est interdit pour des raisons de sécurité, mais je sais que bcp de profs continuent à le faire).

En effet, on exclut normalement l'élève chez la/le CPE accompagné(e) par un(e) délégué(e) sauf quand le/la CPE refuse les exclusions (est-ce le cas ici ? Est-ce que le/la CPE laisse l'enseignante, bien que fragile, se débattre dans ses difficultés ?) et dans ce cas, à moins de trouver un collègue compréhensif...
Maintenant : "rouée de coups" ? Y a-t-il des bleus ? Si ça s'est passé dans le couloir, avec les élèves en classe, quels témoins de l'incident ? Ce n'est jamais que la parole de l'élève contre celle de l'enseignant...

Enfin bref : cette vie scolaire qui appelle aussitôt après l'incident mais laisse les élèves dans le couloir au lieu de les prendre en charge en permanence me laisse sceptique.

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Celeborn le Mer 9 Juin 2010 - 11:11

Personnellement, je vérifierais ce qui s'est passé de façon très rigoureuse comme le conseille Lornet avant de faire le procès de qui que ce soit (celui de l'enseignante comme celui de la fille de Morgane).

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Lornet le Mer 9 Juin 2010 - 11:12

morgane9513 a écrit:En fait, la prof l'a tirée par les cheveux et l'a frappée dans le dos, puis l'a attrapée par le bras pour la conduire à la vie scolaire (elle a donc laissé sa classe), ensuite la prof a pleuré .
Voilà, peut être que le terme "rouée de coups" est un peu fort.

Mais ce n'est pas à la prof d'amener l'élève à la vie scolaire. N'y a-t-il pas des délégués ?
Que fait la vie scolaire dans cet établissement ?
heu

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par lene75 le Mer 9 Juin 2010 - 11:15

Je trouve la position de DH très mesurée, elle monte bien les deux positions qu'on peut adopter face à la situation, la réaction de la maman et celle de la prof.

Et en tant que prof, je me pose les mêmes questions. Je ne pense pas en venir à frapper un élève (mais qui sait ? qui peut être sûr ?), et pourtant, Dieu sait qu'ils l'attendent, les "vas-y, continue", "vas-y, elle va craquer", "vas-y, fais-toi frapper, comme ça tu pourras porter plainte", j'en ai entendu l'année dernière. En revanche, il m'arrive de leur dire des choses que je ne veux pas leur dire, des : "Mais vous croyez que j'en ai quelque chose à foutre que vous n'ayez pas votre bac ?", alors que je ne le pense pas, que justement, si je me bats pour les faire travailler, c'est pour qu'ils l'aient, leur p* de bac. Et surtout, il m'est arrivé d'être à deux doigts de pleurer devant mes élèves, alors même que j'allais très bien psychologiquement. Et comme DH, je me dis que certains craquent de cette manière et d'autres autrement.

Pour ce qui est de la prof en question, dans l'état où elle était apparemment hier, j'ai aussi pensé qu'il serait difficile de la revoir : si elle arrive à trouver un médecin complaisant, je ne suis pas sûre qu'elle revienne. Et j'ai aussi pensé à ce qu'elle aurait pu écrire sur néo et qu'elle risquait de perdre pied et de faire une connerie.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par lene75 le Mer 9 Juin 2010 - 11:19

@Celeborn a écrit:Personnellement, je vérifierais ce qui s'est passé de façon très rigoureuse comme le conseille Lornet avant de faire le procès de qui que ce soit (celui de l'enseignante comme celui de la fille de Morgane).

+1

En revanche, pour l'histoire des délégués. D'une part beaucoup de profs mettent les élèves dans le couloir sans passer par la vie scolaire parce qu'exclure est très mal vu (cf. le post d'héliandre et les ennuis que ça lui attire) et d'autre part obtenir des délégués qu'ils accompagnent un élève à la vie sco n'est souvent pas une mince affaire. Quelqu'un avait parlé d'un bouton pour appeler la vie sco, je trouve ça vraiment bien, mais bon, là, on s'éloigne du sujet, puisque visiblement, au départ, la prof voulait éviter une exclusion lourde et se contenter de l'envoyer se calmer dans le couloir, c'est après que ça a dérapé.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Lornet le Mer 9 Juin 2010 - 11:19

morgane9513 a écrit:
Il n 'est pas question d'insolence ici, je rappelle que ma fille n'a eu aucune mesure disciplinaire autre que des colles et encore données par la vie scolaire parce qu'elle sort en fin de journée avant le bus (interdit)

Là encore, ça ne tient pas.

Il n'y a que la vie scolaire qui la sanctionne alors que les enseignants écrivent sur le bulletin qu'elle ricane, montre que ça ne va pas à travers leurs appréciations mais pas à travers des sanctions. Pourquoi ?...
Ça a tout l'air d'une vie scolaire qui écoute les élèves et ne soutient pas les enseignants. Alors les enseignants craquent.

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 11:21

@Lornet a écrit:
morgane9513 a écrit:En fait, la prof l'a tirée par les cheveux et l'a frappée dans le dos, puis l'a attrapée par le bras pour la conduire à la vie scolaire (elle a donc laissé sa classe), ensuite la prof a pleuré .
Voilà, peut être que le terme "rouée de coups" est un peu fort.

Mais ce n'est pas à la prof d'amener l'élève à la vie scolaire. N'y a-t-il pas des délégués ?
Que fait la vie scolaire dans cet établissement ?
heu

La prof n'a pas demandé d'exclusion de cours, ce qui se fait , elle a choisi de mettre la gamine dans le couloir. Pour le coup la vie scolaire ne peut le savoir, à moins de faire passer des pions à intervalles réguliers.
C'est la prof qui de son propre chef a conduit ma fille à la vie scolaire en abandonnant sa classe.
Je ne vois pas là, en quoi, la vie scolaire est responsable de qque chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 11:25

@Lornet a écrit:
morgane9513 a écrit:
Il n 'est pas question d'insolence ici, je rappelle que ma fille n'a eu aucune mesure disciplinaire autre que des colles et encore données par la vie scolaire parce qu'elle sort en fin de journée avant le bus (interdit)

Là encore, ça ne tient pas.

Il n'y a que la vie scolaire qui la sanctionne alors que les enseignants écrivent sur le bulletin qu'elle ricane, montre que ça ne va pas à travers leurs appréciations mais pas à travers des sanctions. Pourquoi ?...
Ça a tout l'air d'une vie scolaire qui écoute les élèves et ne soutient pas les enseignants. Alors les enseignants craquent.

Ca, c'est possible....mais elle a eu aussi des colles pour des avertissements donnés par des profs (3 avertos=1 h de colle)...les avertos c'était pour des retards, des ricanements...elle en a eu 6, donc deux colles, dont une aujourd'hui.
Je peux te dire que les cpe soutiennent les enseignants du moins verbalement, là c'est la première fois qu'il me semblait que les choses n'allaient pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 11:26

Puis, bon, je suis une prof trop laxiste, mais je peux mettre sur un bulletin que l'élève est bavard, à la limite de l'insolence sans l'avoir sanctionné gravement (rapport, exclusion)...

J'édite parce que j'ai l'impression de passer pour la "mytho" de service parfois.


Dernière édition par morgane9513 le Mer 9 Juin 2010 - 11:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Lornet le Mer 9 Juin 2010 - 11:27

Elle n'a pas demandé d'exclusion de cours, mais peut-elle exclure de cours ?
Dans certains établissements, on ne peut pas exclure de cours.
Cette année dans mon bahut, une collègue a de grosses difficultés avec une classe. Le CDE lui a interdit d'exclure, lui disant qu'elle perdait toute crédibilité en excluant. En gros, elle se retrouve avec les mains liées.

Une élève jamais collée par ses enseignants mais qui se fait frapper par deux d'entre eux en deux ans, c'est quand même bizarre. Est-ce qu'ils peuvent sanctionner et exclure ?

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 11:31

@Lornet a écrit:Elle n'a pas demandé d'exclusion de cours, mais peut-elle exclure de cours ?
Dans certains établissements, on ne peut pas exclure de cours.
Cette année dans mon bahut, une collègue a de grosses difficultés avec une classe. Le CDE lui a interdit d'exclure, lui disant qu'elle perdait toute crédibilité en excluant. En gros, elle se retrouve avec les mains liées.

Une élève jamais collée par ses enseignants mais qui se fait frapper par deux d'entre eux en deux ans, c'est quand même bizarre. Est-ce qu'ils peuvent sanctionner et exclure ?

Oui, elle peut exclure, d'ailleurs ma fille a eu deux exclusions depuis le début de l'année. On reçoit un courrier immédiatement. Comme par hasard, les exclusions viennent des deux profs en, question.
Sanctionner et exclure, je ne sais pas, je ne suis pas (encore) prof dans ce collège.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Lornet le Mer 9 Juin 2010 - 11:32

Attention ! Je n'excuse pas l'enseignante.
Simplement, on ne peut faire ce qu'elle a fait que lorsqu'on est à bout.
Quitter sa salle pour aller prendre une élève dans le couloir et la traîner à la vie scolaire, c'est un acte qui montre qu'elle sait très bien que la vie scolaire ne prendrait pas en charge l'élève si elle ne l'amenait pas elle-même...Elle doute même que comme ça, on la prendra en charge, et elle finit par pleurer.

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Lornet le Mer 9 Juin 2010 - 11:35

morgane9513 a écrit:
@Lornet a écrit:Elle n'a pas demandé d'exclusion de cours, mais peut-elle exclure de cours ?
Dans certains établissements, on ne peut pas exclure de cours.
Cette année dans mon bahut, une collègue a de grosses difficultés avec une classe. Le CDE lui a interdit d'exclure, lui disant qu'elle perdait toute crédibilité en excluant. En gros, elle se retrouve avec les mains liées.

Une élève jamais collée par ses enseignants mais qui se fait frapper par deux d'entre eux en deux ans, c'est quand même bizarre. Est-ce qu'ils peuvent sanctionner et exclure ?

Oui, elle peut exclure, d'ailleurs ma fille a eu deux exclusions depuis le début de l'année. On reçoit un courrier immédiatement. Comme par hasard, les exclusions viennent des deux profs en, question.

Elles ne peuvent peut-être plus exclure. Ma collègue excluait en début d'année et le CDE le lui a interdit ensuite.
Du coup, elle a fait tomber une élève qui la traitait de sorcière en tirant sur sa chaise. Ça n'a pas été des coups, mais ça aurait pu, d'un côté comme de l'autre.
Et ça aurait été la collègue qui aurait eu des problèmes, pas le CDE qui lui a interdit d'exclure.

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Celeborn le Mer 9 Juin 2010 - 11:37

@lene75 a écrit: Quelqu'un avait parlé d'un bouton pour appeler la vie sco, je trouve ça vraiment bien, mais bon, là, on s'éloigne du sujet,

Je m'éloigne deux secondes du sujet avec toi : j'ai une collègue qui n'hésite pas à sortir le portable en cours pour appeler la vie scolaire (juste pour montrer qu'il y a des choses à faire en attendant le bouton Wink )

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Clarianz le Mer 9 Juin 2010 - 11:53

+1


c'est à faire, même l'appel aux parents... et voir leur tête... un ravissement....

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Mina le Mer 9 Juin 2010 - 12:06

Pour être dans un établissement où enseigner est devenu vraiment très très difficile, où la violence prend chaque jour de plus en plus d'importance, je peux vous dire que c'est très difficile de prétendre qu'on arrivera toujours à se contrôler et qu'on ne fera jamais un pas de travers. Bien sûr, on essaie de garder son calme, bien sûr on temporise, mais un jour on craque, et je crois que dans certaines circonstances personne n'est à l'abri d'un geste malheureux. Il n'est pas toujours facile de voir venir le problème tant la violence, l'insolence sont latentes, rampantes, et qu'on tient le coup jour après jour. Ce n'est pas toujours facile de se mettre en arrêt, les médecins ne sont pas tous à l'écoute. Bien sûr, cela n'excuse en rien le geste de professeur de la fille de Morgane, mais sincèrement, il existe des endroits où personne n'est à l'abri d'un pétage de plombs.

Mina
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Invité le Mer 9 Juin 2010 - 12:12

Bon j'ai appelé le cpe...il n'a pas voulu parler car en rendez vous avec un parent...par contre il m'a dit d'appeler le proviseur.
C'est un collège lycée donc le principal est le subordonné du proviseur, le proviseur avait le rapport de la dame, il m'a dit que ce qui s'était passé était inexcusable et qu'il allait la convoquer. Apparemment elle a reconnu dans son rapport qu'elle avait été trop loin.
Par contre ce qui est horrible c'est que pour une gamine qui est censée être insolente,atroce, etc...ni le principal, ni le proviseur ne la connaissent.


Dernière édition par morgane9513 le Mer 9 Juin 2010 - 12:24, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: encore ma fille

Message par Tremere le Mer 9 Juin 2010 - 12:13

Indépendamment de la conduite à tenir avec l'enseignante, il faut quand même reconnaître que les coups dans le dos et l'empoignade des cheveux sont violents. J'ai vraiment l'impression qu'on stigmatise la victime, ici. Oui, la prof a craqué, oui ça peut arriver à n'importe qui. Mais on ne va pas refaire l'histoire, quand même.

Si dans votre classe, un élève en frappe un autre dans le dos, lui tire les cheveux et lui prend le bras brusquement, vous allez bien considérer ce comportement comme violent, non ? Vous n'allez pas attendre qu'il y ait des bleus et du sang pour juger que les limites sont outrepassées ?

Je pense que ça doit être très dur à lire pour Morgane cette négation de la violence et l'incrimination de sa fille.

Tremere
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum