Elève "sacrifié"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elève "sacrifié"

Message par roxanne le Sam 12 Juin 2010 - 10:55

J'ai une petite boule sur l'estomac depuis quelques temps à propos d'un gamin que j'ai depuis deux ans en bilangue.Famille limite les Misérables , avec des demis , quarts de frères et soeurs.Gamin assez pénible l'année dernière surtout en vie sco , mais attachant mais surtout bon élève , aimant travailler et apprendre.Cette année , en 3° , il s'est beaucoup calmé, et finit l'année avec un 15 de moyenne générale avec une très bonne classe.Sauf que la famille refuse qu'il aille en seconde et demande un apprentissage parce que "c'est en deux ans , que le stage de 3° s'est bien passé et que comme ça il travaillera!" ouais ...le pp et le cde les ont longuement rencontrés, ont discuté , parlementer , rien n'y fait.Le seul espoir qu'il reste c'est qu'ils ne trouvent pas d'apprentissage (ça devient rare) et qu'ils le mettent au lycée en dernier recours.Voilà , on n'a rien pu faire d'autre.En attendant , ce gamin vient moins en cours , quand il est là , il est malheureux , ne participe plus , mais continue de bosser au milieu d'une classe où 80 % vont aller au lycée général (les autres en bac pro).Et on assite à ça ..à quoi ça sert ,pfff ?

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par guillaume.ransinan le Sam 12 Juin 2010 - 12:32

! Sad Il reste un espoir, c'est que plus tard, il veuille reprendre ses études. Même si c'est dur. Et lui, qu'en pense-t-il vraiment, quels sont ses souhaits, ses rêves, même ceux qu'il pense irréalisables ?

guillaume.ransinan
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par Finrod le Sam 12 Juin 2010 - 12:39

Je vais m'essayer à trois remarques.

L'apprentissage n'est pas une condamnation. On stigmatise souvent ces sections "réservée à l'échec".
Je prend volontairement un avis naïf, mais s'il est brillant, peut être peut il envisager une formation de méca ou artisanat pour devenir chef d'entreprise.

Ensuite, on voit bien que ça n'a pas l'air de lui plaire. Ce serait vraiment énorme de pouvoir lui redonner espoir. Les moyen de se former a tout un tas de chose, il y en a plein. Je connais des tas de gens qui ont bien réussi à leur deuxième formation après avoir passé 2,3 ans sur la première.

Enfin, il est toujours possible de reprendre des études. Une des toutes meilleures élèves avec qui j'ai fait mes études était une ancienne pépiniériste, aujourd'hui agrégé de maths.

Quant à la troisième bourse de thèse de ma promo, c'est un ex fleuriste qui l'a eue.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par roxanne le Sam 12 Juin 2010 - 12:50

ouais mais bon l'apprentissage forcé à 15 ans pour un gamin qui en plus n'est pas manuel , aime apprendre , fait du latin , du grec et voit tous ses copains partir au lycée , désolée mais je ne vais pas lui dire que c'est une chance pour lui.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par Pseudo le Sam 12 Juin 2010 - 13:57

En même temps, il peut ne pas trouver de patron. Et c'est lui qui va à l'entretien d'embauche, avec toute sa motivation pour le métier Twisted Evil

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par Finrod le Sam 12 Juin 2010 - 14:02

Il est obligé de suivre la formation choisie par papa maman ?

La loi est si inadaptée que ça ?

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par guillaume.ransinan le Sam 12 Juin 2010 - 15:18

@Finrod a écrit:
L'apprentissage n'est pas une condamnation. On stigmatise souvent ces sections "réservée à l'échec".

Ah mais pour ma part, je serais ravi qu'il y ait des formations élitistes pour des métiers manuels. Mais elles sont très rares. En général, pour ceux qui souhaitent s'orienter vers ces formations par passion, ils se retrouvent tout simplement mélangés avec une masse d'élèves pas particulièrement motivés, mais qui n'auraient pas pu faire math sup non plus hein...
Alors c'est un tort de faire de ces filières des poubelles, mais il faudrait bien prévoir des filières adaptées aux moins bons, tout le monde ne peut pas devenir un bon ingénieur, un chaudronnier de qualité, ou un bon gestionnaire. Pas facile à entendre, c'est juste une réalité biologique que l'on peut tempérer (entre autre) avec un système éducatif performant, mais qu'on ne pourra jamais supprimer ( à moins de faire de l'eugénisme à outrance qui ferait passer Bienvenue à Gattaca pour un projet de société timoré). On a aussi besoin de petites mains, surtout si on relocalise les usines en Europe.

Et pour revenir au sujet, si ce type d'élève finit en apprentissage, c'est du gâchis pour lui, mais aussi pour la société. N'oubliez pas que si nous vivons dans des sociétés civilisées et presque démocratiques, avec le confort qu'offre les progrès techniques, c'est grâce à des gens brillants dans toutes sortes de domaines, à qui on a donné les moyens d'exprimer leurs talents.

guillaume.ransinan
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par roxanne le Sam 12 Juin 2010 - 15:28

Et puis on se croirait au début du XX° , quand les parents ne voulaient que leurs gamins brillants continuent.Et de ne pouvoir rien faire , ça gonfle et culpabilise.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par John le Sam 12 Juin 2010 - 15:33

Il y a de très bons étudiants qui sont passés par un bac pro.

Et l'apprentissage n'est pas réservé qu'au secteur secondaire : il y a de l'apprentissage dans le tertiaire aussi (commerce, compta, etc.).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par hophophop le Sam 12 Juin 2010 - 15:39

Je réfléchis depuis ce matin à ton "cas"...

Et pourquoi ne pas le prendre à part pour lui expliquer comment faire croire à ses parents qu'il a cherché un patron mais qu'il n'en a pas trouvé ? Je crois qu'à son âge, j'avais déjà un gros potentiel pour mentir à mes parents et leur faire gober un certains nombres de trucs plausibles, surtout quand j'étais motivée, voire passionnée. Mes parents, gros bornés qui étaient sûrs que j'avais les moyens d'aller en prépa L (en fait qui auraient voulu se vanter d'avoir une fille en prépa, je devrais dire), m'ont poussée à faire des dossiers. Pas moyen de leur faire entendre raison. Lorsque mes profs ont regardé mes voeux au conseil de classe, la déléguée est intervenue ( à ma demande en qq sorte ) pour expliquer que c'était un souhait de mes parents mais que je ne m'en sentais pas capable. Je pense que ça a soulagé mes profs, pour qui je devais être un cas "limite limite". En tt cas je n'avais pas les capacités pour travailler comme une brute, je me serais effondrée sans aucun doute. Ils ont mis un avis ni trop négatif ni trop positif du coup, et pour être sûre de ne pas être prise, j'ai fait exprès mes dossiers en demandant en 1er la prépa la + côtée de ma région, puis en allant decrescendo... Evidemment avec ça ma candidature n'a été retenue nulle part, et je m'en porte merveilleusement bien.

Bon, je raconte ma vie, mais c'est pour dire que si LUI se sent capable de louvoyer pour arriver à ses fins, tout n'est pas perdu.

hophophop
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par guillaume.ransinan le Sam 12 Juin 2010 - 16:05

Je crois qu'ici, beaucoup ont du mal à gérer les nuances entre tous, aucun, la plupart, une majorité, une minorité...et cherchent à appliquer un principe de base en mathématique, mais qui s'applique mal au monde réel, il ne suffit pas d'un contre exemple, ou même d'une minorité de contre exemple pour infirmer une propriéte...on ne cherche pas la perfection dans le monde réel, on cherche ce qui marche le moins mal possible.

guillaume.ransinan
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par John le Sam 12 Juin 2010 - 16:09

@guillaume.ransinan a écrit:Je crois qu'ici, beaucoup ont du mal à gérer les nuances entre tous, aucun, la plupart, une majorité, une minorité...et cherchent à appliquer un principe de base en mathématique, mais qui s'applique mal au monde réel, il ne suffit pas d'un contre exemple, ou même d'une minorité de contre exemple pour infirmer une propriéte...on ne cherche pas la perfection dans le monde réel, on cherche ce qui marche le moins mal possible.

@guillaume.ransinan a écrit:Et pour revenir au sujet, si ce type d'élève finit en apprentissage, c'est du gâchis pour lui, mais aussi pour la société.

Bel exemple de lucidité.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par roxanne le Sam 12 Juin 2010 - 16:35

@hophophop a écrit:Je réfléchis depuis ce matin à ton "cas"...

Et pourquoi ne pas le prendre à part pour lui expliquer comment faire croire à ses parents qu'il a cherché un patron mais qu'il n'en a pas trouvé ? Je crois qu'à son âge, j'avais déjà un gros potentiel pour mentir à mes parents et leur faire gober un certains nombres de trucs plausibles, surtout quand j'étais motivée, voire passionnée. Mes parents, gros bornés qui étaient sûrs que j'avais les moyens d'aller en prépa L (en fait qui auraient voulu se vanter d'avoir une fille en prépa, je devrais dire), m'ont poussée à faire des dossiers. Pas moyen de leur faire entendre raison. Lorsque mes profs ont regardé mes voeux au conseil de classe, la déléguée est intervenue ( à ma demande en qq sorte ) pour expliquer que c'était un souhait de mes parents mais que je ne m'en sentais pas capable. Je pense que ça a soulagé mes profs, pour qui je devais être un cas "limite limite". En tt cas je n'avais pas les capacités pour travailler comme une brute, je me serais effondrée sans aucun doute. Ils ont mis un avis ni trop négatif ni trop positif du coup, et pour être sûre de ne pas être prise, j'ai fait exprès mes dossiers en demandant en 1er la prépa la + côtée de ma région, puis en allant decrescendo... Evidemment avec ça ma candidature n'a été retenue nulle part, et je m'en porte merveilleusement bien.

Bon, je raconte ma vie, mais c'est pour dire que si LUI se sent capable de louvoyer pour arriver à ses fins, tout n'est pas perdu.
tu sais j'y ai pensé mais j'hésite...Et pour tout soit clair , je reste persuadée que l'apprentissage à 16 ans peut vraiment être la solution pour un certain nombre d'élèves et qu'on peut faire une belle carrière en partant de là.Sauf que dans ce cas , c'est différent , il ne veut pas , il est tout gamin, il n'a même pas la maturité pour aller bosser.Seulement voilà , le "stage" de trois jours s'est bien passé (comme quasiment tout le monde) alors bon , ses parents en concluent qu'il est fait pour ça et puis ça arrange bien, hop un "salaire".Alors si au XXI° , on en est encore-là, à quoi ça sert ? franchement.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par Cath le Sam 12 Juin 2010 - 17:43

Je n'ai pas d'idée...
Si !!!!!!!!!

Il faut qu'il trouve un patron et qu'il se fasse virer dans les 2 mois (date limite dans les CFA: fin octobre. Ou novembre? Zut, à vérifier).
ET, comme il n'a pas 16 ans, il a de droit une place dans son lycée de secteur!

EUREKA!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par Celeborn le Sam 12 Juin 2010 - 18:52

Cath, tu es machiavélique !!!

Roxanne, vraiment, pousse ton élève à se dépasser, je te dirais. même s'il va en apprentissage, peut-être que ces souvenirs lui donneront l'envie de reprendre des études + tard dans sa vie.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par ysabel le Sam 12 Juin 2010 - 19:15

C'est vraiment dommage pour le gamin mais même s'il va au lycée vu les parents, comment pourrait-il envisager des études supérieures de qualité ? je doute qu'ils l'entretiennent alors qu'il ferait une classe prépa ou autre...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par roxanne le Sam 12 Juin 2010 - 19:50

On pense que c'est aussi une des raisons je pense.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par sand le Sam 12 Juin 2010 - 21:00

Une collègue a été confrontée au même problème l'an dernier. Elle a juste prévenu les parents qu'elle allait prendre contact avec les services sociaux, et le gamin est parti en seconde.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par Cath le Sam 12 Juin 2010 - 23:34

Je maintiens ce que j'ai dit.
Beaucoup de patrons cassent le contrat dans les 2 premiers mois (délai max) pour diverses raison: apprenti qui ne convient pas,baisse d'activité...
Ton élève peut jouer le jeu 1 mois/1 mois1/2 et planter son apprentissage: le tuteur le vire, et le jeune retrouve une place de droit en lycée.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par moon le Dim 13 Juin 2010 - 7:01

cath5660 a écrit:Je maintiens ce que j'ai dit.
Beaucoup de patrons cassent le contrat dans les 2 premiers mois (délai max) pour diverses raison: apprenti qui ne convient pas,baisse d'activité...
Ton élève peut jouer le jeu 1 mois/1 mois1/2 et planter son apprentissage: le tuteur le vire, et le jeune retrouve une place de droit en lycée.

Pour l'aspect financier de la chose, n'y a-t-il pas moyen de voir du côté des bourses? Si l'aspect financier est l'une des raisons qui pousse les parents à vouloir l'apprentissage et qu'ils ont peu de revenus, ce gamin a peut-être droit aux bourses pour la scolarité et la cantine...dans ce cas-là il ne coûterait rien à ses parents...
Brr. Je trouve ça horrible et injuste comme situation.

moon
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par Pseudo le Dim 13 Juin 2010 - 8:32

@moon a écrit:
cath5660 a écrit:Je maintiens ce que j'ai dit.
Beaucoup de patrons cassent le contrat dans les 2 premiers mois (délai max) pour diverses raison: apprenti qui ne convient pas,baisse d'activité...
Ton élève peut jouer le jeu 1 mois/1 mois1/2 et planter son apprentissage: le tuteur le vire, et le jeune retrouve une place de droit en lycée.

Pour l'aspect financier de la chose, n'y a-t-il pas moyen de voir du côté des bourses? Si l'aspect financier est l'une des raisons qui pousse les parents à vouloir l'apprentissage et qu'ils ont peu de revenus, ce gamin a peut-être droit aux bourses pour la scolarité et la cantine...dans ce cas-là il ne coûterait rien à ses parents...
Brr. Je trouve ça horrible et injuste comme situation.

Si c'est l'aspect financier qui est important, en étant en apprentissage, il leur rapportera des sous...

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par Invité31 le Dim 13 Juin 2010 - 8:41

Vous en avez parlé à l'assistante sociale ? Elle pourrait peut-être leur parler différemment.

Avez-vous parlé franchement à cet élève ? Peut-être qu'il leur tiendra tête...

J'ai un cas exactement contraire: un gamin qui relevait de la SEGPA en 6e et qui est passé, la famille refusant l'orientation. Il a redoublé une deuxième fois et est toujours en échec. Il se sent une vraie vocation de plombier mais... la famille refuse et veut nous forcer à le mettre en seconde générale...

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par Invité31 le Dim 13 Juin 2010 - 8:42

@sand a écrit:Une collègue a été confrontée au même problème l'an dernier. Elle a juste prévenu les parents qu'elle allait prendre contact avec les services sociaux, et le gamin est parti en seconde.

Voilà, c'est ce qu'il faudrait faire ! Non mais ce genre de parents m'écoeurent au plus haut point.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par roxanne le Lun 4 Juil 2011 - 17:27

Je remonte ce vieux sujet.Le gamin est finalement allé en appretissage bac pro commerce et travaille dans un magasin de bricolage (grande enseigne) qui est à côté de chez lui.Mais voilà la suite : cette année j'avais sa demi-soeur en 3°.Gamine gentillette mais bien moyenne , qui peine et qui ne bosse pas toujours à fond.Elle finit l'année avec des notes très médiocres mais va quand même en seconde générale !!!Deux poids deux mesures ! ah, oui elle doit avoir le bon nom elle !

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elève "sacrifié"

Message par Sugnet le Mer 6 Juil 2011 - 0:24

Unedes filles de ma cousine est partie en CF2 coiffure il y a euh 12 ans? au grand désespoir de ses grands parents (enseignants) et surtout de ses profs (17 et demi de moyenne générale).
Après son CAP, une mention comp, la v'la ti pas qui sort avec un mec qui passait le concours d'aide soignant. Vu qu'elle avait trouvé qu'un contrat de 15 heures elle l'aide à le préparer et s'inscrit aussi pour voir...Elle l'a eu...
Cette année elle est en 2° année d'école d'inf qu'elle a eu du 1° coup en concours interne
Par contre si tu as l'occasion, va voir cet élève et dis lui que c'est super, qu'il ne lâche pas, qu'il ne lâche jamais, que tu crois en lui
Moi j'ai des anciens SEGPA qui ont eu des bac pros ou BTS, je leur avait dit "toi, tu pourrais continuer, c'est pas parce qu'on commence par un CAP qu'on peut pas continuer et blabla bla (à l'inverse un élève pr lequel je sais que ce sera mort, je lui ment pas non plus mais je lui dit de s'appuyer sur ses autres compétences)
Il suffit parfois d'avoir une personne qui te dise qu'il croit en toi et ça suffit, ça te trotte dans la tête
C'est p'têt'con ce que je dis mais moi j'y crois à ces gosses

Sinon quand tu aires le coup à l'avance ben essaie de leur faire passer le concours d'entrée aux compagnons du devoir. Tout le monde n'est pas capable d'en supporter les conditions, mais quelle expérience!!!

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault

Sugnet
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum