Vous avez dit salaires ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous avez dit salaires ?

Message par Abraxas le Mer 16 Juin 2010 - 7:01

Trouvé ça ce matin en furetant sur les blogs :

http://bonnetdane.midiblogs.com/archive/2010/06/16/vendanges.html

Ce serait drôle si ce n'était pas triste…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par micaschiste le Mer 16 Juin 2010 - 8:55

pour réactualiser le texte, il faudrait prendre en compte ce que E. WOERTH est en train d'annoncer sur les retraites.
notre salaire va diminuer peu à peu en dix...histoire d'éviter une révolution.On va à peine le voir sur nos feuilles de paie 2% et des poussières étalés sur dix ans...

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par harry james le Mer 16 Juin 2010 - 14:43

merci Abraxas...ça fait du bien comme souvent.... de se faire mal

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Lunna le Mer 16 Juin 2010 - 18:25

Il faudrait le faire lire précisément à tous ceux qui ne sont pas profs... Nous, on le sait qu'on se fait entuber: je pense en particulier aux TZR parce que, selon qu'on est en poste fixe ou TRZ, en collège ou en lycée, établissement tranquille ou difficile, on ne fait pas le même métier, désolée!
Mais les autres, ceux qui pensent que nous sommes des nantis, n'imaginent pas tout ça ! Les idées reçues ont la vie dure dans la tête des gens bien pensant !

Lunna
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Karine B. le Mer 16 Juin 2010 - 18:46

@Abraxas a écrit:Trouvé ça ce matin en furetant sur les blogs :

http://bonnetdane.midiblogs.com/archive/2010/06/16/vendanges.html

Ce serait drôle si ce n'était pas triste…

dommage quel e postulat de départ soit faux (10/12)

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par thrasybule le Mer 16 Juin 2010 - 18:49

Mais alors est-ce ou non une légende urbaine cette histoire de 10 mois payés sur 12?

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Karine B. le Mer 16 Juin 2010 - 19:05

@thrasybule a écrit:Mais alors est-ce ou non une légende urbaine cette histoire de 10 mois payés sur 12?

c'en est une

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Karine B. le Mer 16 Juin 2010 - 19:08

Jean Marc Astruc, responsable SNES Aix aujourd'hui retraité :



"déclassés ou pas, le
salaire des enseignants ne déroge pas aux règles générales de la fonction
publique : il s’agit, comme pour tous les fonctionnaires, d’un salaire
annuel versé en 12 mensualités et ni notre service tel qu’il est calculé en
heures de cours ni le temps de vacances des établissements scolaires n’entrent
et ne sont jamais entrés en ligne de compte dans ce calcul, comme peuvent le
montrer toutes les archives, compte- rendus ou PV de toutes les réunions de
négociations sur le sujet. Aucun élément sérieux ne peut étayer cette rumeur
pourtant fortement répandue.



Remarquons au passage
que le temps de vacances n’a jamais répondu aux revendications des enseignants,
mais à celles des familles et cela de tout temps : des familles rurales
qui récupéraient de la main d’œuvre en été aux familles bourgeoises qui
quittaient les centres urbains pendant les chaleurs avec armes et bagages, le
consensus fut large, sans compter l’engouement pour les sports d’hiver à
l’origine des vacances de février qui n’ont pas toujours existé, ou de la
querelle du samedi, ou des semaines de 4 jours etc…






POURQUOI ?


Qu’est ce qui motive
donc notre enseignant d’économie à rassembler sans les vérifier, à répandre
sans aucun appareil critique (aucune référence, aucune bibliographie) cet
ensemble d’allégations sans fondement ? La question se pose forcément.
Pourquoi ce texte, que l’on invite à diffuser largement, à reproduire sans
retenue et que l’on retrouve un peu partout de blog de gauche en blog de droite
et même sur des sites SNES, le plus souvent sans commentaires (il doit se
suffire à lui-même) et qui apparaît comme une vérité assurée sans besoin de
preuves ni d’un minimum de référence historique ? Pour ma part j’y vois
une première explication. La volonté de laisser/faire croire qu’il y a et qu’il
y a toujours eu, avec l’accord des organisations représentatives des
personnels, un lien structurel entre nos conditions de services et nos
salaires, (ce que tente par ailleurs,est-ce un hasard ?, une étude récente
sur notre « paupérisation »),et que si nous gagnons peu c’est que
nous travaillons peu, ou, comme le dit Sarkozy, que si nous voulons gagner plus
il nous faudra travailler plus. Certes on peut penser que, pour certains,
toiletter le décret de 1950 n’est pas vouloir nous faire travailler plus mais
nous faire travailler autrement.(Les plus anciens reconnaîtront là un slogan de
la défunte FEN et de sa majorité UID ou du SGEN). Peut-être est-ce la même
chose ? Car, n’y a-t-il pas dans cette démarche l’idée que c’est notre
statut de privilégié qui est un obstacle à l’amélioration du système éducatif,
et que si nous acceptions de l’abandonner aux orties, subitement tout irait
mieux et qu’alors nous pourrions obtenir une meilleure situation
salariale ? Bref, « acceptez comme les autres de travailler 35 heures
ou plus dans les établissements et vous verrez tout ira mieux. » Autrement
dit, pour parler moins vulgaire et plus convenu, « abandonnez partie de
votre enseignement disciplinaire pour assurer plus d’aide méthodologique,
psychologique, etc.., assurez un encadrement pédagogique renforcé et nous
passerons d’une massification en échec à une démocratisation réussie. »
Mais cet encadrement, n’est-ce pas ce que nous avions quand une petite partie
des jeunes accédait aux second degré ? Parce qu’enfin, qui peut penser que
les élèves d’aujourd’hui qui en 6° bénéficient dans le meilleur des cas de 4h30
de français ne tireraient pas bénéfice des 6 heures élèves dont 3 en petits
groupes qu’avaient des enfants de milieu plus favorisé en 1950 ? A
l’époque un prof certifié de lettres pouvait faire son service avec 2 classes
de 6° et moins de 70 élèves contre 4 classes aujourd’hui et au moins 100 élèves
voire 120. Si l’on veut améliorer l’encadrement pédagogique sans sacrifier le
contenu de l’enseignement, il est vain de modifier le service des enseignants
et il vaudrait mieux augmenter les recrutements d’enseignants formés pour
accompagner l’augmentation des effectifs. Bien sûr que le système éducatif
coûte plus cher aujourd’hui qu’hier, mais veut-on former les jeunes ou faire
semblant, ce que l’on fait depuis des années avec le succès que l’on voit.



Alors peut-être le
décret de 1950 est-il vieux, certainement devons-nous, enseignants, continuer
sans cesse de remettre sur le métier notre enseignement, mais n’est-ce pas
vieille recette que de colporter l’idée que notre rêve est celui du lycée
napoléonien, que nous ne sommes que d’affreux corporatistes alors que sans nous
l’élévation générale du niveau de formation ne serait pas ce qu’elle est,
malgré tout ?"

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par John le Mer 16 Juin 2010 - 22:24

@Karine B. a écrit:
@Abraxas a écrit:Trouvé ça ce matin en furetant sur les blogs :

http://bonnetdane.midiblogs.com/archive/2010/06/16/vendanges.html

Ce serait drôle si ce n'était pas triste…

dommage quel e postulat de départ soit faux (10/12)

Mais la conclusion ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Karine B. le Mer 16 Juin 2010 - 22:28

@John a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Abraxas a écrit:Trouvé ça ce matin en furetant sur les blogs :

http://bonnetdane.midiblogs.com/archive/2010/06/16/vendanges.html

Ce serait drôle si ce n'était pas triste…

dommage quel e postulat de départ soit faux (10/12)

Mais la conclusion ?

pas lu, pas le temps, c'est les muts et la hors classe en même temps

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Zarko le Mer 16 Juin 2010 - 23:27

La conclusion, c'est qu'on se fait avoir profond...D'autant plus qu'il va falloir batailler sur les retraites ...et comme on ne peut pas lutter sur plusieurs fronts à la fois (alors que finalement, ils sont liés; c'est une question de répartition des richesses), eh bien, on va finir par tout perdre et se retrouver avec des classes et des élèves impossibles... Sad furieux

_________________
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. (Gandhi)
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. (Albert Einstein)

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort...ou bien très malade ! (Nietzsche...et moi, mais pas malade !)

Zarko
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Iasion le Jeu 17 Juin 2010 - 13:57

Et quand bien même la grille indiciaire serait la même, quid des différentes primes qui comptent jusqu'à 30 % dans la rémunération des autres fonctionnaires ?

Iasion
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Invité le Jeu 17 Juin 2010 - 14:00

@Iasion a écrit:Et quand bien même la grille indiciaire serait la même, quid des différentes primes qui comptent jusqu'à 30 % dans la rémunération des autres fonctionnaires ?

voilà! très bonne question!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par gym le Jeu 17 Juin 2010 - 21:51

C'est vrai je confirme, mon régime indemnitaire correspond à environ 25% de mon salaire, mais cela ne me plaît pas pour autant. Même si ces primes faisaient partie intégrante de mon salaire (et ce n'est malheureusement pas le cas pour les retraites) ce salaire serait encore bien inférieur (euphémisme) à l'équivalent dans le privé...

On est tous sous-payés et point n'est nécessaire de nous faire la guerre entre nous...on est presque tous à la même enseigne. Nos écarts de salaires sont epsilonesque entre nous à comparer aux vrai salaire du privé et aux salaires des hauts-fonctionnaires.

Ce qu'il faudrait c'est juste recréer l'échelonnement qui existait il y a 20-30 ans c-a-d qu'un cat A fonction publique qui débute soit à 2,5 fois le SMIC....recréer des classe sociales avec de vrais classes moyennes..

gym
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Pierre_au_carré le Jeu 17 Juin 2010 - 23:52

@gym a écrit: Même si ces primes faisaient partie intégrante de mon salaire (et ce n'est malheureusement pas le cas pour les retraites) ce salaire serait encore bien inférieur (euphémisme) à l'équivalent dans le privé...

Ben oui, mais on peut retourner l'argument imparable à donner à ceux qui critiquent les profs "t'as qu'à passer le concours"...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par yseult le Ven 18 Juin 2010 - 13:15

Ce n'est pas un argument imparable. Vous trouvez vraiment que c'est un argument imparable?? Je ne comprends pas pourquoi. Les gens te répondent que ce métier ne les intéresse pas, et qu'ils ne font pas un métier à cause de ses avantages mais parce qu'il leur plait. Alors toi, prof, franchement t'as pas à te plaindre!

yseult
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par lene75 le Ven 18 Juin 2010 - 13:20

Ouais, on m'a même déjà répondu : "Je suis pas un fainéant, je veux faire un vrai job, moi"...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Abraxas le Ven 18 Juin 2010 - 16:22

Pour enfoncer le clou, j'ai piqué ça sur bonnetdane :

"Certains de vos lecteurs continuant à mettre en avant les vacances des professeurs pour justifier n’importe quoi, je me permets de poster quelques calculs en espérant que les lecteurs visés aient eu d’assez bons professeurs de mathématiques pour les comprendre. Prêt à taux 0% 10 mois payés et le salaire réparti sur 12 mois, c’est un prêt gratuit à l’état. Comment a été calculé en 1950 l’horaire hebdomadaire de cours d’un professeur certifié ? En 1950, la durée légale du travail était de 40 heures par semaine sur 50 semaines. Cela faisait donc 40x50=2000 heures par an. Pour 10 mois de travail payé, un professeur doit donc (2000/12)x10=1667 heures. Un professeur travaille 37 semaines (36 devant élèves + 1 pour examen et prérentrée). Par semaine, il doit donc 1667/37=45 heures. Une heure de cours correspond à 2,5 heures de travail (et c’est une moyenne !) donc un professeur doit 45/2,5=18 heures de cours. Mais la durée effective de travail en 1950 étant plutôt 42 heures que 40, on a imposé aux professeurs 2 heures supplémentaires moins payées que les autres. Pour conclure ce paragraphe, le nombre d’heures de cours d’un professeur a été calculé pour qu’il travaille autant en 1950 que tout autre salarié pendant les 10 mois où il est payé. Calcul de la dette de l’état envers les professeurs en activité de 1982 à 2010 La loi du 13-1-1982 instaura le passage de 40 heures hebdomadaires à 39 et la 5ème semaine de congés payés. À partir de cette date et jusqu’au 1-1-2000, un salarié devait 39x47=1833 heures par an. Un professeur a continué à travailler 1667 heures. L’état aurait donc dû payer (1667/1833)x12=10,91 mois au lieu de 10 mois et doit donc à chaque professeur pour chaque année de cette période 9,1% de son salaire annuel à revaloriser en euros 2010. Depuis le 1-1-2000 (pour une entreprise de plus de 20 salariés ce qui est le cas de l’éducation nationale), un salarié doit 35x47=1645 heures par an. Un professeur travaillant toujours 1667 heures, l’état doit donc à chaque professeur pour chaque année de cette période non seulement 2 mois c'est-à-dire 20% de son salaire annuel mais également (1667-1645)/2,5=8,8 heures supplémentaires, le tout revalorisé en euros 2010. Cela représente un certain nombre de bouteilles de … Romanée-Conti ! Et encore il manque ci-dessus la dette due au passage de 2 à 4 semaines de congés payés car je n’en connais pas la date. Une petite remarque pour conclure : vous dites que pour rattraper le reste de la fonction publique, un professeur devrait toucher les 2 mois qui manquent en fin d’année. Je suis d’accord, mais cela fait 3144 € et non 2620 € pour un professeur débutant car il ne faut pas prendre pour un mois le douzième de 10 mois de salaire mais le dixième c'est-à-dire (1310x12)/10=1572 €.""

Alors, on demande combien ? Alors, les syndicats, vous vous y mettez ?
Et je ne parle même pas des réductions de salaires encaissées (si je puis dire…) depuis 1983 — 20% en total cumulé…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Pierre_au_carré le Ven 18 Juin 2010 - 16:32

@yseult a écrit:Ce n'est pas un argument imparable. Vous trouvez vraiment que c'est un argument imparable?? Je ne comprends pas pourquoi.

Souvent les gens finissent par dire "ah, non, moi je ne pourrais pas faire ce métier".

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Iasion le Ven 18 Juin 2010 - 16:33

Des nantis qu'on vous dit, des nantis...

J'ai beau vous suivre dans vos assertions, toujours est-il que l'inertie du monde enseignant cumulée à une communication gouvernementale bien huilée (absentéisme, rythmes scolaires, contexte économique actuel...) nous condamne à nous contenter de notre sort.

A mon sens, le clou est enfoncé avec l'augmentation du taux de cotisation pour la retraite (bien profond, là où ça fait mal)

Nous pouvons ajouter cela à la quasi non augmentation de nos traitements...

Iasion
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Pierre_au_carré le Ven 18 Juin 2010 - 16:38

@Abraxas a écrit:Pour enfoncer le clou, j'ai piqué ça sur bonnetdane :

"Certains de vos lecteurs continuant à mettre en avant les vacances des professeurs pour justifier n’importe quoi, je me permets de poster quelques calculs en espérant que les lecteurs visés aient eu d’assez bons professeurs de mathématiques pour les comprendre. Prêt à taux 0% 10 mois payés et le salaire réparti sur 12 mois, c’est un prêt gratuit à l’état. Comment a été calculé en 1950 l’horaire hebdomadaire de cours d’un professeur certifié ? En 1950, la durée légale du travail était de 40 heures par semaine sur 50 semaines. Cela faisait donc 40x50=2000 heures par an. Pour 10 mois de travail payé, un professeur doit donc (2000/12)x10=1667 heures. Un professeur travaille 37 semaines (36 devant élèves + 1 pour examen et prérentrée). Par semaine, il doit donc 1667/37=45 heures. Une heure de cours correspond à 2,5 heures de travail (et c’est une moyenne !) donc un professeur doit 45/2,5=18 heures de cours. Mais la durée effective de travail en 1950 étant plutôt 42 heures que 40, on a imposé aux professeurs 2 heures supplémentaires moins payées que les autres. Pour conclure ce paragraphe, le nombre d’heures de cours d’un professeur a été calculé pour qu’il travaille autant en 1950 que tout autre salarié pendant les 10 mois où il est payé. Calcul de la dette de l’état envers les professeurs en activité de 1982 à 2010 La loi du 13-1-1982 instaura le passage de 40 heures hebdomadaires à 39 et la 5ème semaine de congés payés. À partir de cette date et jusqu’au 1-1-2000, un salarié devait 39x47=1833 heures par an. Un professeur a continué à travailler 1667 heures. L’état aurait donc dû payer (1667/1833)x12=10,91 mois au lieu de 10 mois et doit donc à chaque professeur pour chaque année de cette période 9,1% de son salaire annuel à revaloriser en euros 2010. Depuis le 1-1-2000 (pour une entreprise de plus de 20 salariés ce qui est le cas de l’éducation nationale), un salarié doit 35x47=1645 heures par an. Un professeur travaillant toujours 1667 heures, l’état doit donc à chaque professeur pour chaque année de cette période non seulement 2 mois c'est-à-dire 20% de son salaire annuel mais également (1667-1645)/2,5=8,8 heures supplémentaires, le tout revalorisé en euros 2010. Cela représente un certain nombre de bouteilles de … Romanée-Conti ! Et encore il manque ci-dessus la dette due au passage de 2 à 4 semaines de congés payés car je n’en connais pas la date. Une petite remarque pour conclure : vous dites que pour rattraper le reste de la fonction publique, un professeur devrait toucher les 2 mois qui manquent en fin d’année. Je suis d’accord, mais cela fait 3144 € et non 2620 € pour un professeur débutant car il ne faut pas prendre pour un mois le douzième de 10 mois de salaire mais le dixième c'est-à-dire (1310x12)/10=1572 €.""

Alors, on demande combien ? Alors, les syndicats, vous vous y mettez ?
Et je ne parle même pas des réductions de salaires encaissées (si je puis dire…) depuis 1983 — 20% en total cumulé…

Effectivement (même si je n'ai pas suivi les calculs ), c'est ce que je disais dans un autre post :
ça pouvait être normal à l'époque, mais entre-temps les autres ont eu la "réduction du temps de travail" et les profs, eux, "l'aggravation des conditions de travail" avant même de parler des salaires...
Et comme par hasard, le nombre d'inscrits aux concours diminue encore plus vite que le nombre de postes. C'est bien ça ?

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par thrasybule le Ven 18 Juin 2010 - 16:51

@Iasion a écrit:Des nantis qu'on vous dit, des nantis...

J'ai beau vous suivre dans vos assertions, toujours est-il que l'inertie du monde enseignant cumulée à une communication gouvernementale bien huilée (absentéisme, rythmes scolaires, contexte économique actuel...) nous condamne à nous contenter de notre sort.

A mon sens, le clou est enfoncé avec l'augmentation du taux de cotisation pour la retraite (bien profond, là où ça fait mal)

Nous pouvons ajouter cela à la quasi non augmentation de nos traitements...
Et souvent entretenu par les profs eux-mêmes

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Karine B. le Ven 18 Juin 2010 - 20:34


_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par marc027 le Ven 18 Juin 2010 - 20:42

Ce n'est pas avec de tels raisonnements que l'on va créer des "vocations" ...

marc027
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit salaires ?

Message par Karine B. le Ven 18 Juin 2010 - 20:47

@marc027 a écrit:Ce n'est pas avec de tels raisonnements que l'on va créer des "vocations" ...

mais c'est avec de tels raisonnements qu'on va créer des manifestants nombreux et en colère, le 24 juin, et à la rentrée !

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum