Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Invité le Ven 18 Juin 2010 - 13:05

erreur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par John le Ven 18 Juin 2010 - 13:06

Gné

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Invité le Ven 18 Juin 2010 - 14:46

Dsl, j'avais commencé à écrire un post , je l'ai posté, et ça ne me convenait pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par bellaciao le Ven 18 Juin 2010 - 15:24

@mel93 a écrit:Et si vous vous mettiez deux secondes à la place du bouche-trou qui vous remplace ? Quand on entame un remplacement dès septembre et pour plusieurs semaines, c'est normal que les élèves nous considère comme Leur Prof, les élèves, les histoires de poste fixe, ZR, barème etc, ils n'en ont cure. Et quand on s'en va, c'est parfois un crève-coeur, un TZR ne se fait pas aimé pour pourrir le collègue qu'il remplace, estimez-vous plutôt heureux d'être remplacé par des gens motivés, qui s'investissent dans leur boulot même s'ils savent que c'est du provisoire.
En fait, les TZR veulent remplacer des profs nazes pour être accueillis comme le messie, et les profs en congé veulent être remplacés par des TZR nazes pour que leur retour soit une fête, mais, dieu merci, ça ne se passe pas comme ça car la plupart des profs sont compétents.
Il est évident que prendre une classe en cours d'année est plus difficile qu'en septembre, c'est un exercice d'équilibriste : ne pas trop bouleverser les habitudes de travail des élèves, et en même temps imposer sa marque pour ne pas se faire bouffer par un fantôme...

Ca, c'est bien une façon "affective" de voir les choses. Est-ce qu'au fond ce ne serait pas de la peur ? Les profs qui entrent en compétition ne sont finalement pas sûrs d'eux.
Je trouve que tu as raison quand tu écris que la plupart des gens sont compétents. Cela n'a pas grand intérêt d'aller se mettre en avant.

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Herrelis le Ven 18 Juin 2010 - 21:09

Non la prof en congé mater qui a quand même eu le droit de se faire insulter par une élève à la suite de son remplacement, a commencé dans ce même bahut l'année précédente dans la position de bouche trou justement, en poste dès la deuxième semaine de septembre, et qui, en plus (au contraire de la collègue qui m'a remplacée), ne savait jamais si le lundi elle serait encore là ou non. Je faisais juste remarquer par mon expérience personnelle que le prof qui est remplacé peut aussi avoir des problèmes à son retour, et que justement ce n'est pas agréable à vivre, quelque soit la position. Je préfère au contraire que mes classes aient été prises en charge par qqn de compétent et de motivé, parce que sincèrement je n'en ai mais alors rien à carrer que mes élèves me fassent la fête à mon retour. Par contre j'ai moyen gouté leur agressivité à mon "retour" justement, et je crois que j'en ai eu largement le "droit".

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par mel93 le Ven 18 Juin 2010 - 22:32

Mon post n'était une attaque envers personne et visait plutôt à montrer que quelle que soit notre expérience, on attend un peu tous la même chose : être reconnu dans notre travail. Or, il me paraît naturel que ce soit difficile pour un TZR de remplacer un prof apprécié et vice-versa. Même si le prof ne joue pas particulièrement sur l'affectif, les élèves, surtout au collège, se projettent affectivement dans leur prof (qui ne s'est jamais fait appeler "maman" à la place de "madame ?). Et même hors remplacement, d'une année sur l'autre, qui n'a jamais entendu "je préférais l'année dernière avec Mme Gertrude !" ?
C'est nous qui sommes dans l'affectif quand nous donnons du crédit à ce genre de propos, il faut laisser glisser. On a le droit d'être blessé, d'éprouver un sentiment d'injustice, mais je ne crois pas qu'il soit juste de remettre en cause le précédent collègue et ses méthodes. Nous faisons un métier de rapports humains, il y a donc forcement une part d'affect, il faut en prendre son parti selon moi au lieu de le nier.

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Herrelis le Ven 18 Juin 2010 - 22:52

My bad, désolée, un peu claquouille, donc lu de travers le sens du post. Vu sous cet angle, je te suis largement. Moi on m'appelle parfois papa ou monsieur... >< De la part d'un 6ème ça passe, d'un 3ème des fois je m'inquiète.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par mel93 le Ven 18 Juin 2010 - 22:54

No problemo !

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par charlottofraise le Sam 19 Juin 2010 - 0:39

@Herrelis a écrit:Moi on m'appelle parfois papa ou monsieur... >< De la part d'un 6ème ça passe, d'un 3ème des fois je m'inquiète.
Un jour où je me plaignais qu'on m'appelle "Monsieur" alors que je n'ai vraiment pas l'allure androgyne, une collègue m'a certifié que c'était bon signe : les élèves sentent que la classe est cadrée et ont donc le réflexe "papa" plutôt que "maman". Je ne sais pas si cette théorie est valide mais je fais moins la tête quand on me donne du monsieur à présent…

charlottofraise
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par John le Sam 19 Juin 2010 - 0:55

Ah oui mais oh, non non non !

Parce que moi on m'a déjà appelé Madame !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Iasion le Sam 19 Juin 2010 - 1:23

Mon dieu, et moi à qui on donne régulièrement du "Madame", c'est grave docteur ?

Iasion
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par MS le Sam 19 Juin 2010 - 6:57

@charlottofraise a écrit:
@Herrelis a écrit:Moi on m'appelle parfois papa ou monsieur... >< De la part d'un 6ème ça passe, d'un 3ème des fois je m'inquiète.
Un jour où je me plaignais qu'on m'appelle "Monsieur" alors que je n'ai vraiment pas l'allure androgyne, une collègue m'a certifié que c'était bon signe : les élèves sentent que la classe est cadrée et ont donc le réflexe "papa" plutôt que "maman". Je ne sais pas si cette théorie est valide mais je fais moins la tête quand on me donne du monsieur à présent…

Voilà qui est rassurant, j'ai assez souvent été appelée "monsieur".

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par cannelle21 le Sam 19 Juin 2010 - 8:15

Moi j'ai le droit à des "mamans" en veux-tu en voilà. Je dois être trop gentille. J'ai remarqué que c'était souvent de la part de gamins placés en foyer: Il doit y avoir un manque.
Généralement je leur dis: "Chut, je t'avais dit de ne pas le dire"....

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Kilmeny le Sam 19 Juin 2010 - 8:18

@charlottofraise a écrit:
@Herrelis a écrit:Moi on m'appelle parfois papa ou monsieur... >< De la part d'un 6ème ça passe, d'un 3ème des fois je m'inquiète.
Un jour où je me plaignais qu'on m'appelle "Monsieur" alors que je n'ai vraiment pas l'allure androgyne, une collègue m'a certifié que c'était bon signe : les élèves sentent que la classe est cadrée et ont donc le réflexe "papa" plutôt que "maman". Je ne sais pas si cette théorie est valide mais je fais moins la tête quand on me donne du monsieur à présent…

C'est ce que l'on m'avait dit à l'IUFM aussi.

Moi j'ai droit au deux : Monsieur et Maman, et même une fois maîtresse...

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Reine Margot le Sam 19 Juin 2010 - 8:22

j'ai aussi souvent du "monsieur", et du "maman" ou parfois "maitresse".

Monsieur: je réponds "oui jeune homme" si c'est une fille, "oui jeune fille" si c'est un garçon, succès garanti dans la classe.

Maman "ah ben non je vais pas t'adopter, hein..." ou alors "oui, d'ailleurs je t'ai apporté ton petit 4 heures"...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Celeborn le Sam 19 Juin 2010 - 8:37

marquisedemerteuil a écrit:
Monsieur: je réponds "oui jeune homme" si c'est une fille, "oui jeune fille" si c'est un garçon, succès garanti dans la classe.

Tout pareil (enfin, juste que je fais ça quand on m'appelle "madame").

Jamais eu "papa" ;eu une fois "maman" Shocked

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Cécilia le Sam 19 Juin 2010 - 8:38

@charlottofraise a écrit:
@Herrelis a écrit:Moi on m'appelle parfois papa ou monsieur... >< De la part d'un 6ème ça passe, d'un 3ème des fois je m'inquiète.
Un jour où je me plaignais qu'on m'appelle "Monsieur" alors que je n'ai vraiment pas l'allure androgyne, une collègue m'a certifié que c'était bon signe : les élèves sentent que la classe est cadrée et ont donc le réflexe "papa" plutôt que "maman". Je ne sais pas si cette théorie est valide mais je fais moins la tête quand on me donne du monsieur à présent…


Ca me plaît beaucoup ! J'aimerais bien que cela explique pourquoi les élèves persistent à m'appeler monsieur alors que je suis enceinte jusqu'aux oreilles!

Cécilia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Herrelis le Sam 19 Juin 2010 - 10:07

Ben alors et moi avec mes 10 cm de talons, mes robes et mon maquillage? Razz Si c'est rapport avec l'autorité, je comprends mieux, je passe parfois mon temps à les gronder (enfin la classe dont je suis pp). Very Happy

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Hermione0908 le Sam 19 Juin 2010 - 10:38

@Celeborn a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
Monsieur: je réponds "oui jeune homme" si c'est une fille, "oui jeune fille" si c'est un garçon, succès garanti dans la classe.

Tout pareil (enfin, juste que je fais ça quand on m'appelle "madame").

Jamais eu "papa" ;eu une fois "maman" Shocked

Quand on m'appelle Monsieur, je réponds "Pas encore" ou "Après l'opération" (avec des grands, sinon, ils ne comprennent pas).
Bon, si ça veut dire qu'ils reconnaissent ma poigne de fer dans un gant de velours, je suis d'accord pour qu'ils m'appellent Monsieur ^^

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par leyade le Sam 19 Juin 2010 - 10:42

Quand on m'appelle Maman, je réponds "Oui mon p'tit poussin?", ils rougissent jusqu'à la fin de l'heure...

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Gryphe le Sam 19 Juin 2010 - 13:40

"Madame" ? Tout le temps, mais bon ça c'est normal.

"Monsieur", il ne me semble pas.

"Maman", de temps en temps, en général avec des terribles. C'est très drôle.

"Papa", une fois.

"Maîtresse, tu", alors là si souvent, en tout début de sixième. On explique qu'au collège, ils ont grandi, c'est différent... et le tour est joué.
(Tout ceci dans mon ancienne vie, hein, cette année, c'est beaucoup plus conventionnel... )


Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Fabienne le Dim 20 Juin 2010 - 9:44

Je reviens sur un aspect du sujet plus haut dans le fil:

Lynette a écrit:
Ce que je trouve malsain, dans ce que raconte Audrey, c'est que cette dame garde la même classe trois ans de suite, avec deux HSE à son emploi du temps.

Moi ce que je trouve choquant, c'est que tous les profs qui font des projets n'aient pas ces 2 HSE à leur emploi du temps. Cette année, j'ai "accompagné" (de loin, en touriste) une collègue qui tient le club théâtre du lycée tous les mercredis après-midi, en plus de ses heures.
Qui plus est, elle organise des sorties théâtre "à la ville" distante de 80 kms: une fois par mois, les élèves volontaires prennent le car et peuvent ainsi suivre une vraie saison théâtrale dans une scène nationale.

Jamais la moindre reconnaissance de l'administration, ni des collègues. Elle a fait un "burn-out", n'arrivant plus à assumer tout toute seule.

Cette année, pour l'an prochain, on a ENFIN réussi à lui obtenir 2 HSE (qui ne couvriront jamais les heures passées à tout organiser, à rédiger, récupérer les autorisations de sorties, l'argent du déplacement, les allers-retours à l'administration, les réunions avec le théâtre, les heures passées avec les gamins au-delà de son emploi du temps).

Qu'est-ce que c'est que ce système où on en vient à trouver ça "dégueulasse" que le travail effectué soit payé?
Je ne sais pas si c'est le cas de la collègue, j'ignore si elle travaille effectivement en dehors de ses cours pour "mériter" ces deux HSE. Mais si tel est le cas, franchement, je trouve ça plus que normal.

Fabienne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Audrey le Dim 20 Juin 2010 - 13:26

Merci Fabienne de recentrer le débat....
Ma collègue bosse en dehors, elle utilise aussi largement ces deux HSE.... pendant que nous, alors que nous avons des classes pac, et des projets tout aussi chronophages qu'elle, nous prenons sur nos heures de cours, et sur notre temps perso pour tout mener à bien. Bien sûr, elle finit son programme, nous non. ON pourrait ne pas faire de projet nous direz-vous... sauf qu'on nous demande d'en faire: une 6è, un projet, voilà.

La direction là-dedans? Oh....bien sûr, dès qu'il s'agit d'un projet auquel les parents sont conviés pour la réalisation finale, le boss vient serrer les mains..mais quand il s'agit, comme pour notre projet avec ma copine d'HG, qui pourtant était le premier et le seul à concerner tous les élèves de 6è (plus de 120...) qu'on a occupés pendant 3h à un méga question pour un champion, ben là, bizarrement, il n'y a eu personne....et si on arrive à se faire payer quelques heures de concertation, on sera bien contentes....

Là, oui, je suis un peu aigrie, je le reconnais. N'avoir eu aucune remarque sur notre travail vendredi, puisque ni l'adjoint ni le principal ne sont venus nous voir en salle polyvalente, ça me met en rogne. La prochaine fois, on fera venir un journaliste, là, ptêt qu'on aura droit à l'insigne honneur de la présence des chefs. Même si ce n'est que pour 5 minutes.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Invité31 le Dim 20 Juin 2010 - 13:33

@Fabienne a écrit:Je reviens sur un aspect du sujet plus haut dans le fil:

Lynette a écrit:
Ce que je trouve malsain, dans ce que raconte Audrey, c'est que cette dame garde la même classe trois ans de suite, avec deux HSE à son emploi du temps.



Qu'est-ce que c'est que ce système où on en vient à trouver ça &quot;dégueulasse&quot; que le travail effectué soit payé?
Je ne sais pas si c'est le cas de la collègue, j'ignore si elle travaille effectivement en dehors de ses cours pour &quot;mériter&quot; ces deux HSE. Mais si tel est le cas, franchement, je trouve ça plus que normal.

Je ne trouve pas ça "dégueulasse", comme je l'ai expliqué je fais moi-même un gros projet qui implique énormément d'heures, de mercredis passés à organiser tout cela (mes élèves mettent en scène, en musique et en théâtre d'ombre les contes de Perrault, dans la version originale, avec des marionnettistes, des comédiens, un musicien) ainsi que de nombreuses sorties au théâtre et à l'opéra...

Je suis payée selon le bon vouloir du CDE et comme j'ai de la chance il se trouve qu'il reconnaît mon travail et me verse un certain nombre d'HSE à la fin de l'année pour compenser en partie ce que j'ai donné de moi.

Mais ce qui est injuste dans le cas d'Audrey, c'est qu'elle et d'autres collègues en font apparemment autant que la collègue dont elle parlait, sans bénéficier des deux HSE inscrites dans l'emploi du temps. C'est cela que je dénonçais, et nous nous rejoignons sur ce point: si une en bénéficie alors tous ceux qui s'investissent autant devraient bénéficier des mêmes dispositions.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Audrey le Dim 20 Juin 2010 - 13:39

C'est exactement ça Lynette...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Iphigénie le Dim 20 Juin 2010 - 13:44

entendu sur Inter il y a quelque jour un extrait de l'émision de D.Mermet où un sociologue expliquait que le mot roi aujourd'hui dans le management d'entreprise était le mot "projet":la meilleure façon d'exploiter à fond les employés et de les mettre en rivalité les uns contre les autres au plus grand bénéfice des dirigeants.....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum