Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lilith888 le Dim 20 Juin - 13:35

@Audrey a écrit:Ce qui est évident, c'est que vous jugez in abstracto... forcément, vous pensez que je grossis le trait, que je m'emporte, que je suis jalouse, tout ça... mais vous ne la voyez pas, cette collègue. Vous ne l'entendez pas. Vous n'avez pas à vivre au boulot dans cette ambiance-là. Peut-être faudrait-il que je rameute ici mes collègues pour qu'ils témoignent de ce qui se passe dans mon bahut pour que vous commenciez enfin à croire que mon discours n'est pas simplement celui d'une personne jalouse?

Mais putain, (là, oui, c'est emporté, et je suis dans l'affect!) de quoi serais-je jalouse? Vous avez lu les posts que j'ai mis sur ce forum cette année et les années précédentes? J'ai l'air d'avoir une relation de merde avec mes élèves? j'ai l'air d'une prof qui ne se bouge pas le cul pour faire des projets? J'ai l'air d'une prof qui n'arrive plus à vivre une seule réussite avec ses élèves? J'ai l'air d'une prof qui vit mal son job...?

Là franchement, oui, je suis énervée. Je n'ai jamais critiqué un seul collègue de mon bahut sur ce forum, si j'évoque cette collègue aujourd'hui, alors que je bosse avec elle depuis bientôt 8 ans, c'est bien qu'il y a un problème... je ne viendrais pas ici simplement pour baver d'envie après quelqu'un qui est la "chouchoute du principal"...
Mais bon, ceux qui me connaissent, et il y en a, y compris sur ce forum, savent bien que je ne pique pas une crise de gosse capricieuse. Les autres, pensez ce que vous voulez, hein...

Audrey, là où nous ne sommes pas d'accord, c'est que tu as toi-même présenté ce topic comme une preuve des dérives d'une relation, disons "dans l'affect" avec les élèves, suite à un autre topic où tu as quand même été un peu vive avec un membre du forum venu demander des idées de cadeaux (et on a pu voir que ce fut, finalement, une très bonne idée et que tout le monde était content)

Pour moi, il n'y a pas de problème majeur à entretenir une relation affectueuse avec les gamins tant que l'on reste exigent sur le travail et la discipline. Ensuite ça a dérivé sur d'autres sujets. Ce que je veux dire c'est que ce que tu énonces là, vu de notre point de vue de forum, pour moi, n'est pas convaincant A CE SUJET (voir les propos de Mel plus haut : les ados peuvent être bêtes, indépendament de l'adulte en face, la relation de cause à effet est difficile à établir de manière franche)

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Audrey le Dim 20 Juin - 13:35

Voilà, il préfère le prof qui leur écrit des sketches parodiques sur les contes, avec des gros mots, les fait se déguiser en grissom et horatio, plutôt que celle qui leur fait jouer le Médecin malgré lui....

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lilith888 le Dim 20 Juin - 13:36

marquisedemerteuil a écrit:Bah oui c'est normal, aujourd'hui c'est l'élève qui décide, et il préfère le prof qui fait faire des trucs marrants, joue sur la relation affective, cherche la popularité...

mais on en est encore là après 17 pages ?
Il me semble qu'il a déjà été dit que oui, c'est possible d'être apprécié tout en faisant travailler...
Le cliché des "trucs marrants" associé à la relation affective et la popularité n'est-il pas dépassé (ou simpliste) ?

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par mel93 le Dim 20 Juin - 13:37

@Audrey a écrit:Ce qui est évident, c'est que vous jugez in abstracto... forcément, vous pensez que je grossis le trait, que je m'emporte, que je suis jalouse, tout ça... mais vous ne la voyez pas, cette collègue. Vous ne l'entendez pas. Vous n'avez pas à vivre au boulot dans cette ambiance-là. Peut-être faudrait-il que je rameute ici mes collègues pour qu'ils témoignent de ce qui se passe dans mon bahut pour que vous commenciez enfin à croire que mon discours n'est pas simplement celui d'une personne jalouse?

Mais putain, (là, oui, c'est emporté, et je suis dans l'affect!) de quoi serais-je jalouse? Vous avez lu les posts que j'ai mis sur ce forum cette année et les années précédentes? J'ai l'air d'avoir une relation de merde avec mes élèves? j'ai l'air d'une prof qui ne se bouge pas le cul pour faire des projets? J'ai l'air d'une prof qui n'arrive plus à vivre une seule réussite avec ses élèves? J'ai l'air d'une prof qui vit mal son job...?

Là franchement, oui, je suis énervée. Je n'ai jamais critiqué un seul collègue de mon bahut sur ce forum, si j'évoque cette collègue aujourd'hui, alors que je bosse avec elle depuis bientôt 8 ans, c'est bien qu'il y a un problème... je ne viendrais pas ici simplement pour baver d'envie après quelqu'un qui est la "chouchoute du principal"...
Mais bon, ceux qui me connaissent, et il y en a, y compris sur ce forum, savent bien que je ne pique pas une crise de gosse capricieuse. Les autres, pensez ce que vous voulez, hein...

Je ne comprends pas pourquoi tu t'emportes, tu lances un débat sur l'affect à partir d'un exemple concret, évidemment on ne peut se baser que sur ce que tu nous racontes, ce n'est pas pour ça qu'on n'est forcement d'accord avec ta façon d'analyser les faits. Si en lançant un débat, tu attends seulement qu'on soit d'accord avec toi, il vaut mieux s'abstenir. Combien de fois ai-je écrit dans mes derniers posts qu'elle semblait détestable cette collègue ? T'ai-je reproché quoique ce soit dans ta façon d'enseigner ? T'ai-je traité de "capricieuse", ai-je remis en doute ta version des faits ?
Encore une fois, je ne vois pas ce qu'il y a de grave à ne pas analyser la situation sous le même angle : tu penses que c'est la collègue qui fout la merde (ce qui est en partie vrai), je penses que c'est la Direction qui lui permet de foutre la merde.
Je trouve ton dernier post complètement disproportionné par rapport à la discussion.

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lilith888 le Dim 20 Juin - 13:38

@Audrey a écrit:Voilà, il préfère le prof qui leur écrit des sketches parodiques sur les contes, avec des gros mots, les fait se déguiser en grissom et horatio, plutôt que celle qui leur fait jouer le Médecin malgré lui....

franchement, quelle hypocrisie ! combien de fois sur ce forum partageons-nous des idées "qui font mouche" ? qui font l'unanimité parmi les élèves ? des idées originales, ludiques parfois, qui marchent ?

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par mel93 le Dim 20 Juin - 13:39

@lilith888 a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Bah oui c'est normal, aujourd'hui c'est l'élève qui décide, et il préfère le prof qui fait faire des trucs marrants, joue sur la relation affective, cherche la popularité...

mais on en est encore là après 17 pages ?
Il me semble qu'il a déjà été dit que oui, c'est possible d'être apprécié tout en faisant travailler...
Le cliché des "trucs marrants" associé à la relation affective et la popularité n'est-il pas dépassé (ou simpliste) ?
+ 1

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Reine Margot le Dim 20 Juin - 13:40

@lilith888 a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Bah oui c'est normal, aujourd'hui c'est l'élève qui décide, et il préfère le prof qui fait faire des trucs marrants, joue sur la relation affective, cherche la popularité...

mais on en est encore là après 17 pages ?
Il me semble qu'il a déjà été dit que oui, c'est possible d'être apprécié tout en faisant travailler...
Le cliché des "trucs marrants" associé à la relation affective et la popularité n'est-il pas dépassé (ou simpliste) ?

oui heureusement que c'est possible. Là je pointais l'idée que les élèves réclament tel prof, comme si c'étaient eux qui choisissaient. et sinon je faisais dans la provoc.

à part ça, on peut quand même constater que les élèves sont zappeurs et qu'on passe quand même pas mal de temps à chercher des choses qui vont leur plaire, avant on ne s'en souciait pas tant que ça et ça marchait. je ne vais pas reprendre ce que j'ai dit sur le fait que maintenant il est indispensable de "plaire" aux élèves pour tenir une classe (ce qui ne passe pas forcément par du ludique), mais que c'est au prof de savoir intéresser les élèves, et pas aux élèves de travailler.
J'ai remarqué un truc; quand j'essaie de faire un "truc marrant" en pensant que ça va leur plaire, généralement ça tombe à plat. Et quand je fais un truc dont je crains que ça les ennuie, ça marche mieux. Alors, finalement je crois que je suis faite pour être une prof ennuyeuse


Dernière édition par marquisedemerteuil le Dim 20 Juin - 13:44, édité 1 fois

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Audrey le Dim 20 Juin - 13:44

@lilith888 a écrit:
@Audrey a écrit:Voilà, il préfère le prof qui leur écrit des sketches parodiques sur les contes, avec des gros mots, les fait se déguiser en grissom et horatio, plutôt que celle qui leur fait jouer le Médecin malgré lui....

franchement, quelle hypocrisie ! combien de fois sur ce forum partageons-nous des idées "qui font mouche" ? qui font l'unanimité parmi les élèves ? des idées originales, ludiques parfois, qui marchent ?

Mais le problème est que ces élèves, qui se sont déguisés en Horatio, en sont venus à dire à ceux qui jouaient Molière que Molière, c'était chiant! Tu la vois pas, la conséquence pédagogique directe, là?

Trouver une idée qui fait mouche, ok, mais pas au point de mettre des conneries dans la tête des élèves.....

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Reine Margot le Dim 20 Juin - 13:46

oui et puis les idées ludiques ne marchent pas toujours...chez moi ce sont les trucs sérieux qui marchent.

rabelais? ah madame, c'est dégoutant! bah...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lilith888 le Dim 20 Juin - 14:05

@Audrey a écrit:
Mais le problème est que ces élèves, qui se sont déguisés en Horatio, en sont venus à dire à ceux qui jouaient Molière que Molière, c'était chiant! Tu la vois pas, la conséquence pédagogique directe, là?

Trouver une idée qui fait mouche, ok, mais pas au point de mettre des conneries dans la tête des élèves.....

désolée, encore une fois : non !
que ces élèves soient puants envers leurs petits camarades n'est pas forcément lié à la prof qu'ils ont : ils seraient puants dans tous les cas, à propos d'autre chose (ils ont plein d'idées en réserve, prêtes à servir de "prétexte")

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Audrey le Dim 20 Juin - 14:07

Tu penses qu'entendre leur prof vanter constamment leurs trouvailles pour leur spectacle, et dans le même temps critiquer le travail des collègues avec leurs élèves n'est pour rien dans l'attitude puante des élèves? Allons bon...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Passerose le Dim 20 Juin - 14:13

Bon c'est bien beau tout ça, mais comment on fait quand la polémique reste entre deux-trois personnes et qu'on ne tient pas compte de ce que vous dites ?
Et bien, je décroche, na ! Et tant pis si c'est de l'affect !

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Audrey le Dim 20 Juin - 14:17

euh, passerose, j'ai lu ce que tu as écrit hein... vu que tu étais d'accord avec moi, je n'ai pas répondu spécifiquement à ton message...c'est tout..

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Fabienne le Dim 20 Juin - 14:41

Lynette a écrit:
Mais ce qui est injuste dans le cas d'Audrey, c'est qu'elle et d'autres collègues en font apparemment autant que la collègue dont elle parlait, sans bénéficier des deux HSE inscrites dans l'emploi du temps. C'est cela que je dénonçais, et nous nous rejoignons sur ce point: si une en bénéficie alors tous ceux qui s'investissent autant devraient bénéficier des mêmes dispositions.

Exactement!
On est tout à fait d'accord. Smile
Mais là, ce n'est pas la collègue, pour moi, qui est à blâmer, mais l'administration (CDE et plus haut).
Ces HSE ne devraient pas être au bon vouloir des uns et des autres, mais systématiques pour qui tient un club journal, un club théâtre, club ciné ou monte un projet.
Ca devrait systématiquement faire partie du cahier des charges d'un projet.

Fabienne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Passerose le Dim 20 Juin - 14:48

@Audrey a écrit:euh, passerose, j'ai lu ce que tu as écrit hein... vu que tu étais d'accord avec moi, je n'ai pas répondu spécifiquement à ton message...c'est tout..

Merci de le souligner. Ce n'est quand même pas si grave d'être d'accord avec toi, hein ?

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Audrey le Dim 20 Juin - 14:49

Ben euh...non. scratch

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Passerose le Dim 20 Juin - 14:51

Bon, ça va.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par mel93 le Dim 20 Juin - 14:53

Je ne vois pas bien ce que tu veux dire Passerose. Moi aussi, j'ai lu ton post, mais il ne m'a pas fait réagir. Il faut réagir à tous les posts de façon systématique quand on participe à une discussion ?
Quand je poste dans ce type de fil, c'est en général pour opposer de nouveaux contre-arguments ou les expliciter. Si je n'ai rien de neuf à ajouter, je ne dis rien.

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Passerose le Dim 20 Juin - 14:54

Ben je ne dis rien, n'ayant rien de neuf à ajouter.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par InvitéN le Dim 20 Juin - 15:24

bon 18 pages sur ce thème : heureusement que beaucoup avaient des choses neuves à ajouter !
mais bon là je parle encore pour ne rien dire

C'est juste une intervention pour détendre l'atmosphère ... BIENTOT LES VACANCES et une parenthèse sur tout ce nous agace au boulot !

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Fabienne le Dim 20 Juin - 15:29

@Audrey a écrit: Quand ses élèves lui ont mis sur les petits mots pour son anniv qu'ils voulaient la ravoir l'année prochaine, elle leur a dit qu'ils n'avaient qu'à écrire au principal. Point. Ce sont les faits. Rien à analyser là-dedans. Libre à vous de trouver ça normal.

Je suis quand même curieuse d'un truc: comment peux-tu en être sûre? Tu n'as pas la classe en barrette avec elle, comme tu es prof de la même matière. De plus, j'imagine que comme tu traites ses élèves de "poulets élevés au grain" ou encore de "puants", tu ne dois pas avoir envie de leur parler souvent. (Je te présente par avance mes excuses si ce que je dis là t'énerve, ce n'est pas le but, c'est juste que j'ai toujours du mal, quand j'entends ou que je lis ce genre d'expressions qui met tout les élèves d'une même classe dans un même panier, c'est un peu épidermique).
Donc tu parles de "faits", mais forcément ce n'est pas de cela qu'il s'agit. Cela est arrivé à tes oreilles par le biais d'un intermédiaire (tu parlais de téléphone arabe plus tôt, mais ça me semble être exactement la même chose ici). Qui est cet intermédiaire, que cherche-t-il en colportant ce genre de choses?

Autre chose qui me chiffonne: l'histoire des petits mots affichés dans sa salle. Elle t'a fait venir dans sa salle pour les voir? Si ce n'est pas le cas, ce n'est pas non plus de l'étalage en salle des profs...

Et enfin, l'histoire des gamins qui ont fumé l'herbe dans la cour: moi, j'y vois une manière humoristique (pas forcément de bon goût certes), de dédramatiser la situation, de te dire "ne t'inquiète pas, je suis passée par là aussi, ils vont se prendre une dérouillée qui va bien les calmer". Tu dis toi-même que tu étais effondrée. Peut-être a-t-elle simplement cherché à te remonter le moral?

Fabienne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par mel93 le Dim 20 Juin - 17:46

@mel93 a écrit: Si je n'ai rien de neuf à ajouter, je ne dis rien.
Une fois n'est pas coutume, je m'auto-cite pour expliciter mon propos. La phrase ci-dessus ne vise personne, n'est pas une attaque ou un reproche, elle veut dire ce qu'elle veut dire, il n'y a pas à lire entre les lignes, il n'y a pas de sous-entendu. J'ai trouvé l'ensemble des réactions (dans un sens ou dans un autre) sur ce fil intéressantes, sinon je n'y aurais pas participé. Et il m'arrive très souvent de parler pour ne rien dire sur beaucoup de fils, et encore plus dans la vraie vie, plus rarement quand je débats, car j'aime alors structurer ma penser pour argumenter le plus efficacement possible.

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par InvitéN le Dim 20 Juin - 17:56

Je trouve tes interventions très pertinentes mel93 et je partage le plus souvent tes points de vue argumentés .
Mais tu fais bien d'expliciter car je pensais en effet qu'il s'agissait d'un reproche ( ce qui n'est pas dramatique non plus ) envers la pauvre passerose

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par mel93 le Dim 20 Juin - 18:24

C'est justement après m'être expliqué avec Passerose en MP, que j'ai compris qu'on pouvait comprendre mon post de travers, j'espère n'avoir blessé personne d'autre, ce n'était vraiment pas mon propos !
Par ailleurs, je suis assez d'accord avec le dernier post de Fabienne, le tout blanc ou tout noir me laisse souvent perplexe.

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Passerose le Dim 20 Juin - 19:08

Merci les filles. Je m'adressais simplement à Audrey, m'étonnant qu'elle n'ait pas du tout relevé mes posts où je la citais. Nous avons des usages différents du forum, de la discussion, source effectivement de malentendus, heureusement réglés avec toi, Mel.
Nateka, c'est vrai qu'en cette période, mieux vaudrait se détendre, car ça peut vite partir en vrille.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Gryphe le Dim 20 Juin - 19:17

@Passerose a écrit:Nateka, c'est vrai qu'en cette période, mieux vaudrait se détendre, car ça peut vite partir en vrille.
Ouaip, qui veut ouvrir un topic "nos boulettes de fin d'année, parce qu'on est bien fatigué" ?

Je pense qu'il peut y avoir matière...

[Ce message n'a rien à voir avec l'exemple donné par Audrey, hein, c'était juste une idée en passant...]

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum