Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Reine Margot le Mer 16 Juin 2010 - 16:40

Mais ce genre de comportement démagogique chez les profs vient aussi de là, on n'est plus dans l'autorité face aux élèves, car

- les parents sont dans l'école et les chefs les craignent
- les élèves d'aujourd'hui sont élevés souvent (pas toujours mais souvent) dans l'absence de frustration et de limites et se comportent comme à la maison
- on nous a enlevé quantité de moyens de sanction contre les élèves perturbateurs
-l' administration ne veut pas de vagues et incrimine le prof avant l'élève. (qui est jeune, victime de la société, a droit à l'erreur comme chacun sait)

résultat: il s'agit maintenant de "contenir" les élèves qu'on nous impose, faute de les affronter vraiment dans un rapport d'autorité qui est devenu impossible : d'où la démagogie de certains collègues, qui cherchent le rapport affectif pour survivre. c'est l'école de l'avenir, celle des "projets", de l'élève caressé dans le sens du poil (avant que le petit fauve ne morde la main qui l'a nourri) et du consumérisme scolaire.


Dernière édition par marquisedemerteuil le Mer 16 Juin 2010 - 16:41, édité 1 fois

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par InvitéN le Mer 16 Juin 2010 - 16:40

chanig a écrit:Nous on a un prof de rançais que tous les élèves adorent!
Ils lui offrent toujours des cadeaux en fin d'année.

Ce prof est sur face de bouc. Il a 360 amis dont plus des 9/10 sont ses élèves.
Il montre au public son "mur" et on peut y lire ce que lui écrit
:"mes élèves adorés", " je vous porterai toujours dans mon coeur","ma petite Charlotte","bisous mon petit Damien" là je vomis.

Ce prof, tous les collègues le haient. Il ne parle à personne . Il nous déteste car nous ne lui arrivons pas à la cheville.
Il a une comportement de gamin parfois.
Bref, ce prof est réellement malade. Et il contamine les élèves.

Bref, j'aimerai le


Je n'en ai jamais rencontré de ce type mais je me rappelle pour continuer dans l'anecdote d'une collègue d'EPS qui se faisait tutoyer et appeler par son prénom par ses élèves, qui leur faisait la bise et les prenait constamment dans ses bras. J'ai récupéré une de ses anciennes classes dont elle était P.P et celà a été 2 mois d'enfer car des élèves de la classe pleuraient régulièrement dans les bras de la collègue et la réclamaient en permanence; le chewing gum : pourquoi le jeter, avec madame ...qui elle nous faisait confiance on avait le droit de le garder à la bouche ; le MP3 : pourquoi ne pas nous le laisser , au moins en course longue, car avec madame ...qui elle était géniale, on pouvait écouter nos chansons préférées en courant; le portable ...mais enfin avec madame qui était si gentille et compréhensive on pouvait se prendre en photos avec les copains et les copines durant le temps de convivialité et de festivité qu'étaient les cours d'EPS ...Toute l'année la classe m'a fait payer mes exigences et de ne pas avoir leur prof adorée si affective !


Dernière édition par nateka le Mer 16 Juin 2010 - 16:45, édité 1 fois

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par kensington le Mer 16 Juin 2010 - 16:43

marquisedemerteuil a écrit:Mais ce genre de comportement démagogique chez les profs vient aussi de là, on n'est plus dans l'autorité face aux élèves, car

- les parents sont dans l'école et les chefs les craignent
- les élèves d'aujourd'hui sont élevés souvent (pas toujours mais souvent) dans l'absence de frustration et de limites et se comportent comme à la maison
- on nous a enlevé quantité de moyens de sanction contre les élèves perturbateurs
-l' administration ne veut pas de vagues et incrimine le prof avant l'élève. (qui est jeune, victime de la société, a droit à l'erreur comme chacun sait)

résultat: il s'agit maintenant de "contenir" les élèves qu'on nous impose, faute de les affronter vraiment dans un rapport d'autorité qui est devenu impossible : d'où la démagogie de certains collègues, qui cherchent le rapport affectif pour survivre. c'est l'école de l'avenir, celle des "projets", de l'élève caressé dans le sens du poil (avant que le petit fauve ne morde la main qui l'a nourri) et du consumérisme scolaire.

topela topela topela

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Haruki le Mer 16 Juin 2010 - 16:45

Ouais bon, en même temps, tant mieux si les élèves l'adorent. Du moment qu'ils bossent.

Je me souviens d'un prof comme ça dans mon premier collège, c'était le dieu des gamins, y' en avait même qui pleuraient quand ils apprenaient qu'ils ne l'avaient pas à la rentrée. Je récupérais une classe après lui, et franchement, les élèves m'avaient bien fait sentir qu'ils auraient préféré être avec lui qu'avec moi.

Il ne restait jamais dans la salle des profs. Il ne vivait que pour les gosses. Au début, je le jalousais, comme tout le monde, et puis, comme je sentais bien que mon enseignement, c'était pas trop ça, j'ai essayé de savoir quelle était sa recette. J'ai squatté ses cours et j'ai dix fois appris avec lui qu'avec l'IUFM.

Ceci dit, le type n'affichait pas ses petits mots d'amour dans la salle des profs.

Haruki
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Reine Margot le Mer 16 Juin 2010 - 16:51

Mais tant mieux pour lui, le problème c'est d'entendre des élèves (et des parents) réclamer un prof plutôt qu'un autre, on n'est pas un self service!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par roxanne le Mer 16 Juin 2010 - 16:59

Mais c'est parfois facile aussi d'être le "prof sympa et préféré".Mes zoos se montrent assez odieux cette fin d'année.J'ai eu le malheur de leur dire que le parc d'attraction et la boum prévus en fin d'année n'étaient pas acquis.Cris : mais la boum c'est le principal qui l'a dit et le parc c'est m.Le pp , vous avez rien à dire !
et au final , ils ont raison, sauf que c'est moi qui les ai eus le plus cette année.
A l'inverse , mes bilangue que j'ai depuis 2 ans , j'ai créé un lien sympa avec eux et si j'avais dû être remplacée, je pense qu'il y aurait eu des comparaisons....
Maintenant avoir un lien privilégié avec une classe , c'est sympa , mais laisser afficher des petits mots dans sa salle , c'est puérile , ça me rappelle quand j'étais animatrice de colo , les concours des monos pour savoir qui avait le plus de petits mots ..sauf qu'on avait 17 ans ....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lulucastagnette le Mer 16 Juin 2010 - 17:39

Mais pourquoi dire que le prof apprécié par les élèves est forcément un glandeur-démago-dérangé ?
Vous n'avez pas, dans vos bahuts, d'exemples de profs très très appréciés qui bossent dur et font cours dans le silence ?

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par MS le Mer 16 Juin 2010 - 17:42

@lulucastagnette a écrit:Mais pourquoi dire que le prof apprécié par les élèves est forcément un glandeur-démago-dérangé ?
Vous n'avez pas, dans vos bahuts, d'exemples de profs très très appréciés qui bossent dur et font cours dans le silence ?

Si et j'espère que c'est moi!

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lulucastagnette le Mer 16 Juin 2010 - 17:43

Tu me rassures, parce qu'à lire la majorité des messages, j'ai l'impression que les profs appréciés le sont parce qu'ils savent se vendre...

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Reine Margot le Mer 16 Juin 2010 - 17:44

mais non on a dit que ce n'était pas le problème d'être apprécié, c'est très bien et ça ne veut pas dire glandeur, le problème c'est que maintenant ça devient un impératif de notre boulot et un critère pour juger du "bon" prof. maintenant on doit en passer par là pour tenir une classe, si les élèves ne nous apprécient pas c'est vite intenable. Alors qu'on n'est pas là pour ça.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Invité14 le Mer 16 Juin 2010 - 17:45

@lulucastagnette a écrit:Mais pourquoi dire que le prof apprécié par les élèves est forcément un glandeur-démago-dérangé ?
Vous n'avez pas, dans vos bahuts, d'exemples de profs très très appréciés qui bossent dur et font cours dans le silence ?

Mais le prof dont je parle n' a pas de problème discipline.Ses élèves le respectent .

c'est ça que je ne comprends pas : comment peut il être copain avec eux et avoir le silence?

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par MS le Mer 16 Juin 2010 - 17:46

Mon message était à demi ironique lulu mais sérieusement je pense être appréciée des élèves, faire des cours corrects dans le silence ( ça cest certain) et je ne me vends absolument pas. Après je ne suis pas la super prof.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lulucastagnette le Mer 16 Juin 2010 - 17:46

Merci pour les explications !

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Reine Margot le Mer 16 Juin 2010 - 17:47

Tant mieux pour lui, la collègue que je remplaçais c'était un peu ça aussi, elle évitait les conflits (ex ne séparait pas les bavards) et pourtant avait le silence (relatif chez les 3e). mais peu importe, si ça marche tant mieux pour eux, c'est que ça devienne indispensable pour tenir une classe qui est inquiétant.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lulucastagnette le Mer 16 Juin 2010 - 17:51

marquisedemerteuil a écrit:Tant mieux pour lui, la collègue que je remplaçais c'était un peu ça aussi, elle évitait les conflits (ex ne séparait pas les bavards) et pourtant avait le silence (relatif chez les 3e). mais peu importe, si ça marche tant mieux pour eux, c'est que ça devienne indispensable pour tenir une classe qui est inquiétant.

Je rêve ou bien là tu sous-entends que si elle avait le calme c'est parce que c'était donnant donnant ? (oui, je sais, je cherche la petite bête...)

Pour le reste, je ne te suis pas vraiment...
Tu penses qu'il faut que les élèves adorent un prof pour être calmes ?

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Invité24 le Mer 16 Juin 2010 - 17:58

non, elle le déplore, je crois.

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lulucastagnette le Mer 16 Juin 2010 - 17:59

Aujourd'hui je crois que je ne comprends rien, il me faut des explications de texte (merci !), alors je vais arrêter de me poser des questions et je reprendrai le fil quand mes neurones se seront réveillées !

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par InvitéN le Mer 16 Juin 2010 - 18:11

@lulucastagnette a écrit:Aujourd'hui je crois que je ne comprends rien, il me faut des explications de texte (merci !), alors je vais arrêter de me poser des questions et je reprendrai le fil quand mes neurones se seront réveillées !

c'est mon cas bien souvent aussi. Et nous commençons à fatiguer en cette fin d'année.

Je crois comprendre ce que voulait dire marquise et qui rejoint ce que craignait audrey sur ce post et un autre. Ce n'est pas le fonctionnement à l'affectif qui pose un problème et ok s'il permet l'investissement des élèves. Ce qui pose problème - ce qui est susceptible d'en poser - c'est que ce fonctionnement devienne une norme, un dû pour eux . Je ne crois pas à une autorité fondée sur un "charisme" pour ma part et lui préfère une autorité fondée sur les compétences.

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Libé-Ration le Mer 16 Juin 2010 - 18:13

Mes élèves m'écrivent des tas de mots, des "je t'aime, mme Lunelaure" dans toutes les langues du monde, et me font des cadeaux tout au long de l'année. Ils sont sur mon facebook, où je réserve une page pour eux (ne pas mélanger le professionnel et le privé), et ça me permet de faire mon suivi de cohorte chaque année.

Oui, je suis LA prof dont ils se souviendront toute leur vie, et quand la fin de l'année arrive, ils pleurent tous à chaudes larmes (pas moi, hein, j'attends qu'ils soient partis ! )

J'ai mes élèves 15 heures par semaine, à un moment de leur vie particulièrement dense, compliqué, et je leur donne une bulle, une parenthèse, pour apprendre le français, pour comprendre la vie en France, pour réapprendre tout, les relations avec les autres, l'image qu'on a de soi, de nouveaux codes, de nouvelles valeurs.

Et pourtant, je peux vous assurer que je ne fais jamais de démagogie, oh, que non, au contraire, ma classe est leur seule et unique chance, alors c'est "marche ou crève" !

Et au risque d'en choquer certains, avant d'avoir des primo arrivants, j'ai eu des classes ordinaires, en ZEP, dans des bahuts vraiment chauds, et bien, j'étais le genre de prof qui monte des projets, qui s'emballe et qui emballe les gamins avec elle, qui fait cours la porte ouverte et il n'y a pas de bruit, et qui tient ses p*t* de petits c* par la peau des fesses, en les faisant bosser vraiment, et qui récolte les "merci" des élèves, des parents, des collègues mais pas toujours des CDE.

Attention, je ne dis pas qe je suis meilleure prof que les autres, oh que non, surtout pas aujourd'hui où je me sens un peu découragée de m'être encore battue avec ma CDE sur les textes pour l'intégration de mes élèves... Mais qu'on casse du sucre sur le dos des profs qui font des projets et qui emporte l'adhésion des gamins...ben, je ne comprends pas !

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Haruki le Mer 16 Juin 2010 - 18:24

En fait, maintenant, les élèvent décident qui ils bordéliseront. Et ce n'est pas les profs les moins autoritaires. Autorité et respect n'ont plus grand chose à voir. Les élèves peuvent très bien faire silence dans un cours où le prof se montre peu autoritaire, en revanche j'ai connu des profs super autoritaires qui avaient la misère.
J'ai souvent entendu ce discours: si tu es aimé des élèves, c'est que tu es démago, tu n'as aucune exigence. Je l'avais en début de carrière, j'en suis revenu.
Je connais des profs qui ne sanctionnent pas et qui font cours dans le silence, parce qu'il est acquis qu'on ne bordélise pas M Truc, parce qu'on l'aime bien (ça marche bp en ZEP, où les élèves se foutent de la sanction).
Par ailleurs mon discours est peut être biaisé car je n'ai connu que la ZEP et mon poste actuel n'a plus grand chose à voir avec tout ça.

Haruki
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Violet le Mer 16 Juin 2010 - 18:25

@Haruki a écrit:
Je connais des profs qui ne sanctionnent pas et qui font cours dans le silence, parce qu'il est acquis qu'on ne bordélise pas M Truc, parce qu'on l'aime bien (ça marche bp en ZEP, où les élèves se foutent de la sanction).
.

Tout à fait d'accord avec ça !

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par roxanne le Mer 16 Juin 2010 - 18:26

Je crois qu'il y a projet et projet , et façon de les faire et de le faire savoir surtout.Très bien de "mnter des projets" , mais à mon sens on est aussi là , (on est même surtout là ) pour les faire avancer en français , les faire progresser .Cela peut passer par des pédagogies différenciées (et c'est ce qui m'a manqué cette année avec les zoos) , mais ça peut passer aussi par de la rigueur , des exos, et celui qui tous les jours fait son boulot , "juste" son boulot, il est aussi son travail bien même si c'est moins "vendeur et spectaculaire".
Une année , dans un lycée j'ai eu une collègue qui ne prenait que les classes techniques (donc pas de grosses pressions), des mecs , elle faisait "projet poésie" c'est à dire que pendant 8 mois ils écrivaient des poèmes (franchement j'ai lu niveau CE2) , faisait un recueil , un concours , avec photos dans la presse (mari proviseur d'un autre lycée) et elle mettait les phtos dans toutes les salles du lycée et le recueil en 12 exemplaires au CDI avec mots de remerciement à l'ipr et au proviseur (à côté les remerciements aux Césars c'est soft).BON.Sauf que quand un copain l'a remplacée pour son congé mater , on s'est rendus compte qu'elle avait vaguement étudié 1 livre (Le Champ de personne) qu'il y avait de grosses conneries dans ses cours, qu'elle n'avait jamais parlé du commentaire ou de la dissert à ses élèves (pas la peine , ils sauraient pas).Ces mêmes élèves qui ont demandé au remplaçant de les renoter (ils avaient tous entre 15 et 18 !!!) pour voir leur "vrai niveau" .Alors des projets oui..mais le tape à l'oeil...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par roxanne le Mer 16 Juin 2010 - 18:31

@Haruki a écrit:En fait, maintenant, les élèvent décident qui ils bordéliseront. Et ce n'est pas les profs les moins autoritaires. Autorité et respect n'ont plus grand chose à voir. Les élèves peuvent très bien faire silence dans un cours où le prof se montre peu autoritaire, en revanche j'ai connu des profs super autoritaires qui avaient la misère.
J'ai souvent entendu ce discours: si tu es aimé des élèves, c'est que tu es démago, tu n'as aucune exigence. Je l'avais en début de carrière, j'en suis revenu.
Je connais des profs qui ne sanctionnent pas et qui font cours dans le silence, parce qu'il est acquis qu'on ne bordélise pas M Truc, parce qu'on l'aime bien (ça marche bp en ZEP, où les élèves se foutent de la sanction).
Par ailleurs mon discours est peut être biaisé car je n'ai connu que la ZEP et mon poste actuel n'a plus grand chose à voir avec tout ça.
et puis , dans le m^me collège , tu peux être "bordélisée" par une classe et être réputée super -sévère par d'autres...et même un jour une classe peut être adorable et infecte le lendemain...alors....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par Reine Margot le Mer 16 Juin 2010 - 18:31

je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas de projet, ce que je veux dire c'est exactement ce que disait haruki (mais apparemment je ne sais pas me faire comprendre): en effet les élèves choisissent qui ils vont bordéliser, et le plus grave c'est que pour tout le monde, eux, l'administration, les parents, la vie sco...dans ce cas c'est le prof le responsable.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lilith888 le Mer 16 Juin 2010 - 18:35

@Audrey a écrit:Voilà, on en parlait l'autre jour sur le post de Sibylle et un autre (j'ai oublié l'auteur, pardon!) qui évoquait la part de l'affectif dans notre job, et j'évoquais le fait que certains passaient les limites et que ça avait des conséquences professionnelles parfois ahurissantes.
Eh bien aujourd'hui, j'ai appris une chose qui m'a fait bondir.
La collègue que j'évoquais, qui depuis 2 ans a les mêmes élèves, parce qu'elle monte un projet tellement super que ses élèves s'en vantent auprès des autres et critiquent ce qui se fait dans les autres classes ("Molière c'est nul! Nous, les sketches de notre prof,c'était drôle, et on a joué au théâtre, pas dans la salle polyvalente comme vous!! On a bossé avec un metteur en scène, des techniciens, patati, patata..."), aura le bonheur immense (ben oui, quand elle parle d'eux, elle parle d'" âge d'or" dans son métier, qu'elle ne revivra jamais avec une autre classe...) de les retrouver l'an prochain. Une troisième fois. Pour un nouveau projet. Toujours avec sa meilleure amie comme partenaire sur le coup.

Comment se fait-ce?

Oh, c'est simple, vous allez voir...

Les parents d'élèves ont massivement réclamé par courrier que leur chérubin ait à nouveau cette collègue comme prof de français l'an prochain.Et le principal a dit oui.

Je pense que je vais écrire des lettres aux parents moi, pour leur dire que je ne veux plus jamais de leur gosse comme élève tiens. Ça doit pouvoir marcher dans ce sens-là aussi, non, vous croyez pas?

Audrey, que te dire à part le fait que je me retrouve en cette fin d'année exactement dans le même cas que ta collègue ?
Les parents d'élèves et les élèves font le forcing pour que je les récupère pour une 4ème année consécutive (6ème, 5ème, 4ème et donc ce serait 3ème).

Sinon, c'est quoi le problème au fond ?
Tu annonces un truc du tonnerre dans le titre, et ça retombe dans le développement, qui ne laisse rien apparaître de scandaleux

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profs à fond dans l'affect et conséquences directes: exemple.

Message par lilith888 le Mer 16 Juin 2010 - 18:38

@Audrey a écrit:Pour enfoncer le clou... les élèves ont organisé un anniversaire surprise à cette collègue. Fleurs, petits mots...
Elle a affiché tous les mots sur les murs de sa salle de classe, avec des choses du genre: "Madame, on vous adore!" "Madame, vous êtes la meilleure prof du collège et tout le monde le sait!" "J'espère qu'on vous aura encore l'année prochaine".... patati, patata...

et.... what else ? Audrey, ne serait-ce pas un brin de jalousie par hasard ? hum

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum