Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jean-François
Niveau 5

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Jean-François le Ven 25 Juin 2010 - 16:04
@iphigénie a écrit:J'ai l'impression que certains ont eu des consignes inverses....?

C'est dans ces moments-là que je me dis que les sciences dures, c'est quand même plus tranquille !

Question bête (je suis payé pour) : il se passe quoi si vous ne respectez pas ces consignes de correction ? Visiblement Ysabel a déjà joué les R3BelZ, quelles en ont été les suites ?
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Iphigénie le Ven 25 Juin 2010 - 16:31
iphigénie a écrit:J'ai l'impression que certains ont eu des consignes inverses....?


C'est dans ces moments-là que je me dis que les sciences dures, c'est quand même plus tranquille !


le pb ce n'est pas l'opposition sciences dures/ sciences... "molles",mais le fait que le travail en "corpus" en français conduit chaque année à fausser le sens des textes(je me souviens d'un corpus qui faisait faire un parallèle entre La Bruyère et Prévert:!)
On voit de fait venir une catastrophe de plus dans l'enseignement des lettres,celle qui au motif de partir du "ressenti" des élèves( ),fait dire qu'un texte n'a pas de sens hormis celui qu'on lui prête-voire celui dont on a besoin pour bâtir un sujet de bac!
Jean-François
Niveau 5

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Jean-François le Ven 25 Juin 2010 - 16:40
@iphigénie a écrit:On voit de fait venir une catastrophe de plus dans l'enseignement des lettres,celle qui au motif de partir du "ressenti" des élèves( ),fait dire qu'un texte n'a pas de sens hormis celui qu'on lui prête-voire celui dont on a besoin pour bâtir un sujet de bac!

Du bon gros relativisme démagogique quoi, pour changer. Après c'est affaire de qualité d'interprétation. Comme disait Valéry, "quand l'ouvrage a paru, son interprétation par l'auteur n'a pas plus de valeur que toute autre par qui que ce soit." Je maintiens, c'est compliqué l'enseignement de la littérature.
avatar
Carabas
Vénérable

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Carabas le Ven 25 Juin 2010 - 16:54
@iphigénie a écrit:le pb ce n'est pas l'opposition sciences dures/ sciences... "molles",mais le fait que le travail en "corpus" en français conduit chaque année à fausser le sens des textes(je me souviens d'un corpus qui faisait faire un parallèle entre La Bruyère et Prévert:!)
On voit de fait venir une catastrophe de plus dans l'enseignement des lettres,celle qui au motif de partir du "ressenti" des élèves( ),fait dire qu'un texte n'a pas de sens hormis celui qu'on lui prête-voire celui dont on a besoin pour bâtir un sujet de bac!
C'est vraiment l'art de faire rentrer un rond de force dans un carré.
A force de mépriser le contexte d'écriture et l'histoire culturelle, on a vient à des absurdités.

Mais pour moi, l'absurdité, c'est de voir de l'ironie dans le texte de Fénelon. L'ironie ne s'adresse pas aux enfants, d'une part, d'autre part on est dans un bon gros ouvrage bien didactique et Fénelon n'est pas Voltaire.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Iphigénie le Ven 25 Juin 2010 - 17:00
1- "compliqué" ne devrait pas dire confus .
De fait ,on a fait dire beaucoup de choses à Valéry:je ne suis pas sûre qu'il mettait "n'importe qui" derrière "qui que ce soit" ni "n'importe quoi" derrière "interprétation"....

2-d'accord avec Carabas.
avatar
ysabel
Devin

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par ysabel le Ven 25 Juin 2010 - 17:05
@Jean-François a écrit:
@iphigénie a écrit:J'ai l'impression que certains ont eu des consignes inverses....?

C'est dans ces moments-là que je me dis que les sciences dures, c'est quand même plus tranquille !

Question bête (je suis payé pour) : il se passe quoi si vous ne respectez pas ces consignes de correction ? Visiblement Ysabel a déjà joué les R3BelZ, quelles en ont été les suites ?

aucun pb, suaf vque mon IPR n'est pas prête de venir m'inspecter... elle m'évite depuis... Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par ysabel le Ven 25 Juin 2010 - 17:08
@Carabas a écrit:
@iphigénie a écrit:le pb ce n'est pas l'opposition sciences dures/ sciences... "molles",mais le fait que le travail en "corpus" en français conduit chaque année à fausser le sens des textes(je me souviens d'un corpus qui faisait faire un parallèle entre La Bruyère et Prévert:!)
On voit de fait venir une catastrophe de plus dans l'enseignement des lettres,celle qui au motif de partir du "ressenti" des élèves( ),fait dire qu'un texte n'a pas de sens hormis celui qu'on lui prête-voire celui dont on a besoin pour bâtir un sujet de bac!
C'est vraiment l'art de faire rentrer un rond de force dans un carré.
A force de mépriser le contexte d'écriture et l'histoire culturelle, on a vient à des absurdités.
Mais pour moi, l'absurdité, c'est de voir de l'ironie dans le texte de Fénelon. L'ironie ne s'adresse pas aux enfants, d'une part, d'autre part on est dans un bon gros ouvrage bien didactique et Fénelon n'est pas Voltaire.

oui, je commence à en avoir marre de lire que Fénelon est un philosophe des Lumières et qu'il a écrit un conte philosophique (les concepteurs du sujet aurait pu noter en paratexte qu'il s'agissait d'un roman et son contexte d'écriture) pour éviter la censure.

Mais je crois que le pire ce sont les trop nombreux élèves qui m'écrivent : que les textes du corpus appartiennent à l'OE "convaincre blabla" affraid comme si Voltaire c'était dit "ah, mais tiens argumentons pour l'OE !" :colere:

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Carabas
Vénérable

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Carabas le Ven 25 Juin 2010 - 20:04
@ysabel a écrit:(les concepteurs du sujet aurait pu noter en paratexte qu'il s'agissait d'un roman et son contexte d'écriture)
Oui, là, c'était nécessaire. Quand on voit que parfois ils mettent des notes pour expliquer des mots simples et que là, ils zappent le contexte...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
Contenu sponsorisé

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum