Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ysabel
Devin

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par ysabel le Mer 23 Juin 2010 - 20:40
Et bien pas chez nous (d'ailleurs on ne fait pas de bordereaux pour l'écrit)
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par scoeurs le Mer 23 Juin 2010 - 20:42
Pour l'oral tu peux puisque tu conserves pendant un an les n° des candidats et les dates de naissance. J'avais vérifié une année car j'étais la moyenne la plus basse du centre où j'interrogeais. Rien n'avait été changé.
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par scoeurs le Mer 23 Juin 2010 - 20:44
@ysabel a écrit:
@scoeurs a écrit:Ca voudrait donc dire que ce n'est pas pareil d'une académie à l'autre ?

mais sur ta convocation tu ne doit pas te rendre à une réunion/commission d'harmonisation ?

Si mais dans ces cas-là je ne suis pas jury, je suis coordonnateur.
thrasybule
Prophète

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par thrasybule le Mer 23 Juin 2010 - 20:46
Je viens de corriger les copies de sujet d'invention: moyenne de 6.75!! Une accumulation de platitudes sans rapport avec ce qui était demandé, le plus souvent réduit à une peau de chagrin. Et il est hors de question que je remonte les notes!
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Iphigénie le Mer 23 Juin 2010 - 20:49
Pour ma part,je n'ai pris connaissance de ces révisions par une commisssion après que nous ayons rendu les notes ,que depuis 2 ans,je crois et d'abord pour les BTS .
J'imagine que c'est une innovation récente:ce qui est étrange c'est que le fonctionnement du bac ne soit pas régi par les mêmes règles partout:c'est bien toujours un diplôme national?
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par scoeurs le Mer 23 Juin 2010 - 20:53
Si c'est général, ce qui ne serait pas étonnant vu le sujet, de même le texte support du commentaire ne sera pas compris de tous... tu peux prendre la précaution d'appeler la personne qui a coordonné la réunion afin de savoir si c'est pareil pour tout le monde.

C'est toujours le même problème: les sujets posent souci et après ce sont les correcteurs qui adaptent la notation pour que les moyennes académiques restent inchangées.

Je m'attends au pire pour mes élèves concernant ces deux sujets car l'an dernier j'ai proposé un texte similaire: utopie exagérée non perçue, pour les élèves c'était le paradis, pas de recul critique. Une de mes élèves m'a déjà écrit pour me dire: " je n'ai pas pris l'invention car moi je serais restée en Bétique, et du coup j'ai pris le commentaire". Elle n'a pas perçu que pour elle c'était aller de Charybde en Scylla.
avatar
ysabel
Devin

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par ysabel le Mer 23 Juin 2010 - 20:55
dans plusieurs copies les élèves ont tout simplement vu une critique de l'argent chez Fénelon... Suspect No

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par scoeurs le Mer 23 Juin 2010 - 20:56
@iphigénie a écrit:Pour ma part,je n'ai pris connaissance de ces révisions par une commisssion après que nous ayons rendu les notes ,que depuis 2 ans,je crois et d'abord pour les BTS .
J'imagine que c'est une innovation récente:ce qui est étrange c'est que le fonctionnement du bac ne soit pas régi par les mêmes règles partout:c'est bien toujours un diplôme national?


Si c'est un changement récent, il y en a un autre corrélatif, le tarif de la copie de bac. Le nombre de copies n'est pas le même pour une académie en BTS et en Bac. Pour le BTS on a peut être les moyens de superviser, en bac beaucoup moins, donc on compte peut être sur une autre motivation.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par doctor who le Mer 23 Juin 2010 - 21:09
@John a écrit:Faudrait peut-être pas généraliser outre mesure...

Effectivement.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
syrinxx
Niveau 9

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par syrinxx le Mer 23 Juin 2010 - 21:45
@ysabel a écrit: ben non ! seul le correcteur peut changer ses notes. Une année l'IPR voulait que je les remonte, j'ai refusé, tout simplement.
Justement à la réunion les Ipr ont bien insisté qu'il fallait avoir bien en tête que "les notes que nous mettions ne nous appartenaient pas" (dit comme ça, en plus) affraid
Après ça doit dépendre des académies.... ça a l'air pas mal chez toi Ysabel
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par totoro le Mer 23 Juin 2010 - 21:55
Fini de corriger les dissert' et il y en a une qui m'oblige à lui mettre 6 en tout. Une dissert' sans aucun exemple (même pas les testes du corpus). il m'en reste une à noter: plein de références sur les Lumières, pas une utilisées correctement et je suis obligée de chercher la moitié des mots dans le dico parce qu'il emploie plein d'expressions qui en jettent... mais qui après vérification (je me méfie avec les trucs que je n'emploie jamais) sont bien des âneries. Du coup, je me force à mettre des appréciations pour que s'il réclame sa copie, il voit que je ne me suis pas laissée berner . Mais si tu lis la copie un peu rapidement, ça en jette vraiment. Evil or Very Mad

_________________
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Iphigénie le Mer 23 Juin 2010 - 22:09
utopie exagérée non perçue, pour les élèves c'était le paradis, pas de recul critique.
Scoeurs,
je ne corrige pas l'EAF,mais pourrais-tu m'expliquer(un peu plus) ce que tu entends par là:que voulais-tu que disent les élèves?
A lecture rapide,il me semble que Fénelon reprend d'assez près les descriptions de l'âge d'or que l'on trouve dans quantité de textes latins.Je ne perçois pas vraiment de critique dans le passage:?
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par totoro le Mer 23 Juin 2010 - 22:12
Et bien l'inspecteur nous a expliqué qu'il faut voir que l'utopie repose sur des fondements fragiles (climat, agriculture, élevage...) Comment veux-tu que les élèves voient ça. Même moi, j'avoue que si l'on part du principe que c'est un monde idéal, je ne vois pas pourquoi il faudrait qu'il soit touché par le réchauffement climatique...

_________________
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Iphigénie le Mer 23 Juin 2010 - 22:22
franchement,je ne comprends pas!un est dans le mythe de l'âge d'or dans toute sa splendeur:une nature heureuse qui offre tout d'elle-même,un peuple qui dans sa sagesse limite ses besoins au nécessaire et bannit le superflu
avatar
Carabas
Vénérable

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Carabas le Mer 23 Juin 2010 - 23:03
@iphigénie a écrit:
utopie exagérée non perçue, pour les élèves c'était le paradis, pas de recul critique.
Scoeurs,
je ne corrige pas l'EAF,mais pourrais-tu m'expliquer(un peu plus) ce que tu entends par là:que voulais-tu que disent les élèves?
A lecture rapide,il me semble que Fénelon reprend d'assez près les descriptions de l'âge d'or que l'on trouve dans quantité de textes latins.Je ne perçois pas vraiment de critique dans le passage:?
Pareil.

Ce n'est pas le Mondain de Voltaire, quand même...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Iphigénie le Mer 23 Juin 2010 - 23:05
"dans plusieurs copies les élèves ont tout simplement vu une critique de l'argent chez Fénelon... "
ben,c'est quand même la critique du luxe et donc de l'argent que vise essentiellementce grand mystique de Fénelon,non?
Franchement il y a quelque chose qui m'échappe dans ces consignes....
Non seulement ce n'est pas le Mondain,mais c'est l'inverse du Mondain-ou alos je ne sais plus lire!
avatar
ysabel
Devin

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par ysabel le Mer 23 Juin 2010 - 23:21
mais ce n'est pas une simple critique de l'argent, réduire l'extrait de Fénelon à cela c'est un peu court quand même...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Carabas
Vénérable

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Carabas le Mer 23 Juin 2010 - 23:25
@ysabel a écrit:mais ce n'est pas une simple critique de l'argent, réduire l'extrait de Fénelon à cela c'est un peu court quand même...
Ah mais on est d'accord.
C'est un peu court, jeune homme. Vous auriez pu dire, ma foi, bien des choses en somme.
En variant le ton. Par exemple tenez
Par contre, je ne vois pas en quoi cette utopie reposerait sur des bases fragiles.

Surtout qu'aux XVII-XVIIIe siècles, je ne suis pas convaincue que l'on ait pu voir dans l'agriculture une base fragile pour fonder une société. Justement, le climat y est agréable. Ils n'avaient pas Hulot ni Artus Bertrand, à l'époque...

Ce sont les propos de Scoeurs que je ne comprends pas.
@scoeurs a écrit: utopie exagérée non perçue, pour les élèves c'était le paradis, pas de recul critique.

Et ceux de l'IPR de Totoro.
@Totoro a écrit: Et bien l'inspecteur nous a expliqué qu'il faut voir que l'utopie repose sur des fondements fragiles (climat, agriculture, élevage...) Comment veux-tu que les élèves voient ça. Même moi, j'avoue que si l'on part du principe que c'est un monde idéal, je ne vois pas pourquoi il faudrait qu'il soit touché par le réchauffement climatique...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
Carabas
Vénérable

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Carabas le Mer 23 Juin 2010 - 23:45
Et puis Télémaque était quand même destiné à un gamin. Vous croyez qu'il aurait compris un tel truc (c'est-à-dire une utopie tellement exagérée que ça en devient une critique de l'Âge d'or)?

Enfin, je sais que Wikipédia n'a pas toujours raison, mais ça me fait tilter :

http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9nelon

Dans ce roman à la fois pseudo-historique et utopique, il conduit le jeune Télémaque, fils d’Ulysse, flanqué de son précepteur Mentor (manifestement le porte-parole de Fénelon) à travers différents États de l’Antiquité, qui la plupart du temps, par la faute des mauvais conseillers qui entourent les dirigeants, connaissent des problèmes semblables à ceux de la France des années 1690, plongée dans des guerres qui l’appauvrissent, problèmes qui cependant peuvent se résoudre (au moins dans le roman) grâce aux conseils de Mentor par le moyen d’une entente pacifique avec les voisins, de réformes économiques qui permettraient la croissance, et surtout de la promotion de l'agriculture et l’arrêt de la production d’objets de luxe.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par totoro le Jeu 24 Juin 2010 - 6:42
Autant dans l'Eldorado voltairien, l'utopie exagérée peut se comprendre (mais n'est absolument pas comprise par les élèves), autant pour Fénelon, je ne la trouve pas si extraordinaire. enfin, chez nous, c'est un critère de valorisation de la copie et non de pénalisation. (l'un des seuls critères de pénalisation c'est de ne pas avoir vu qu'il s'agit d'un monde idéal )

_________________
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Iphigénie le Jeu 24 Juin 2010 - 9:24
'utopie exagérée

Y aurait-il sur ce forum un spécialiste de Fénelon pour nous éclairer?(ou un agrégatif qui l'a travaillé pour le programme,il me semble qu'il est tombé il n'y a pas longtemps?)
Pour moi,Fénelon reprend en moraliste chrétien la critique des vices contemporains en lui opposant une vision idéalisée d'un monde où seules les valeurs fondamentales sont la préoccupation de l'humanité.L'éloge de l'agriculture n'a rien de "léger" alors que la France Louis-quatorzième connaît la grande famine tandis que la cour vit dans le luxe et les dorures.(cf les "animaux "de La Bruyère).
Faire de Fénelon un Voltaire ne me paraît pas loin du contresens total.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Iphigénie le Jeu 24 Juin 2010 - 9:31
J'ajoute:il me semble que c'est le principe même de l'utopie qui conduit à l'exagération:toute utopie est par définition exagérée,non,puisque forcément idéale?
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Iphigénie le Jeu 24 Juin 2010 - 9:49
de fait,voilà ce qu'on lit sur le site d'un lycée de l'ac aix-marseille(trouvé sur google):
Par ailleurs, un survol improvisé des copies (lors de ma surveillance) a mis en évidence deux petites gênes : les élèves ont fait dire au texte de Fénelon deux choses qu’il ne contient pas. D’abord il y aurait de l’ « ironie » dans ce texte: rien n’est moins sûr. La comparaison à but argumentatif est à prendre au premier degré, comme une authentique confrontation nettement au désavantage des Grecs (= des « civilisés »). Autre point qui reste tout à démontrer (et qui me semble même contestable), le registre polémique ou même à ce que j’ai lu, épidictique : le polémique n’apparaît pas clairement (les questions en fin d’extrait sont rhétoriques et ne sont pas le signe d’une expressivité redoublée du locuteur, lequel parle bien à la première personne puisque la 1e personne reste la norme pour une prise de parole directe !). Le texte est encore moins lyrique car l’extrait ne donne lieu ni à aucune expression personnelle d’un sentiment ni à une ponctuation expressive ni à une musicalité particulière, et si fascination (pour ce pays utopique) et champ lexical de la nature il y a, cela sert plutôt l’apologue, donc le propos argumentatif.
En fait Fénelon reste un moraliste didactique du 17e et ne saurait être considéré comme un auteur des Lumières. Autrement dit, Fénelon n’est pas Diderot !


J'ai l'impression que certains ont eu des consignes inverses....?
avatar
scoeurs
Niveau 9

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par scoeurs le Jeu 24 Juin 2010 - 19:48
Si nous mêmes nous avons différentes lectures du texte... Les deux autres textes sont bien du XVIIIème, ce qui fait de Fénelon un précurseur dans la logique du groupement.

Au final je crois que c'est la démonstration de l'élève et sa cohérence qui prévaudra, et dans le meilleur des cas, cette même lecture à différents degrés.

La lecture de ce texte pose le souci du lecteur contemporain de Fénelon et de la nôtre: la culture du jeune prince à qui l'ouvrage est destiné n'est pas la même que celle de nos élèves, et les codes de la société ont changé.

Un agrégatif pourrait effectivement nous éclairer.
InvitéeHr
Expert

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par InvitéeHr le Ven 25 Juin 2010 - 16:01
@thrasybule a écrit:Je viens de corriger les copies de sujet d'invention: moyenne de 6.75!! Une accumulation de platitudes sans rapport avec ce qui était demandé, le plus souvent réduit à une peau de chagrin. Et il est hors de question que je remonte les notes!

Hélas si la moyenne est trop basse on te demandera de les remonter, à Versailles c'est ainsi en tout cas...
Jean-François
Niveau 5

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Jean-François le Ven 25 Juin 2010 - 16:04
@iphigénie a écrit:J'ai l'impression que certains ont eu des consignes inverses....?

C'est dans ces moments-là que je me dis que les sciences dures, c'est quand même plus tranquille !

Question bête (je suis payé pour) : il se passe quoi si vous ne respectez pas ces consignes de correction ? Visiblement Ysabel a déjà joué les R3BelZ, quelles en ont été les suites ?
Contenu sponsorisé

Re: EAF - Les consignes de correction absurdes

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum