Anti-manuel de littérature

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Poups le Dim 28 Sep 2008 - 10:40

le lien ne marche pas dommage !

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Maissa le Dim 28 Sep 2008 - 10:41

On essaie cette entrée : cliquer sur "La littérature c'est trop de la frime" (sic)

http://www.marianne2.fr/

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Poups le Dim 28 Sep 2008 - 10:46



Dernière édition par Poups le Dim 28 Sep 2008 - 10:48, édité 1 fois

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Maissa le Dim 28 Sep 2008 - 10:47

Non, non.... regarde ce que j'ai mis plus haut.

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Poups le Dim 28 Sep 2008 - 10:49

J'ai trouvé ! J'ai édité mo message et misl'adresse correcte !

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Invité le Dim 28 Sep 2008 - 10:49

et même http://www.marianne2.fr/Begaudeau-la-litterature-c-est-trop-de-la-frime!_a91569.html

Quand je disais que Begaudeau allait se faire une sortie magistrale de l'éducation nationale.. il nous montre que l'enseignement du Français ne sert strictement à rien. Là c'est franchement inquiétant.

edit: trop tard tant pis

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Carabas le Dim 28 Sep 2008 - 10:50

C'est bien : il donne de l'eau au moulin à ceux qui veulent transformer les cours de français en cours de com'!

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par ysabel le Dim 28 Sep 2008 - 10:53

il ne fonctionne pas le lien...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Poups le Dim 28 Sep 2008 - 10:54

J'ai lu ! C'est lamentable !Envever la poésie de notre langue !C'est tout ce qui fait son charme !
De la provocation pour se faire du fric ! Qu'est- ce qui cherche à prouver ?
Pas grand chose .... A part dénigrer l'enseignement du français !

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Invité le Dim 28 Sep 2008 - 10:57

si il faut que tu prennes la totalité de l'adresse et que tu la colles dans ta barre supérieure..

le plus amusant est quand même la bataille des pro et contra Begaudeau.. qui invoque leurs états de service, la lutte anti sarko ( on est sur Marianne) .. Certains y vont dans leur réécriture incisive de l'invitation au voyage de Baudelaire ..


Dernière édition par Farnace le Dim 28 Sep 2008 - 11:00, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Poups le Dim 28 Sep 2008 - 10:58

Voici l' article :
Bégaudeau : la littérature c'est trop de la frime!
Dans son nouveau livre, François Bégaudeau, auteur de Entre les murs, explique que la littérature, c'est pour les oisifs et les bourgeois, que la grammaire ne sert à rien… Au fait, il était prof de quoi, déjà? Ah oui : de français.




(capture d'écran - extrait de Entre les murs)
Avec son Anti-manuel de littérature (1), François Bégaudeau entend dépoussiérer le bon vieux Lagarde et Michard de notre enfance. Fort de son expérience dans des collèges réputés difficiles, le professeur de Français le plus médiatique de l'Education Nationale ambitionne de rendre les Lettres Françaises moins « intimidantes » et plus « désirables ». Louable intention. Mais la lecture de ce livre laisse une étrange impression. Car à trop vouloir « désacraliser » la littérature, l'auteur finit par la mépriser !
A ses yeux, la moindre liste de courses relève des Belles Lettres car le « style », cette notion fumeuse inventée par la bourgeoisie pour se distinguer de la plèbe, n'est qu'un artifice de « frimeur ». Ainsi, pour François Bégaudeau, les figures de styles (métaphores et autres oxymores) sont à la littérature « ce que le « tuning » est à l'automobile : un surcroît de beauté sans modification qualitative du moteur » ! Rappelons tout de suite qu'il a lui-même recours à ce qu'il dénonce puisqu'il utilise une comparaison, la plus célèbre des figures de styles, pour démontrer son point de vue. D'autre part, il est désolant qu'un professeur de Français accorde si peu d'importance à la dimension poétique de la littérature. « Quel est l'intérêt d'écrire « les collines s'auréolaient des derniers rayons du soleil couchant » plutôt que « la nuit tombait » ? », s'interroge-t-il. Mais peut-on honnêtement aimer la littérature si l'on considère que la façon dont un écrivain raconte une histoire est moins importante que l'histoire elle-même ? Les synonymes sont victimes du même mépris : pourquoi dénombre-t-on une dizaine de mots exprimant l'amour… puisqu'il s'agit à chaque fois du même sentiment ? Car, comme Bégaudeau le précise avec lyrisme, « d'apprendre que cela s'appelle aussi anaphrodisie n'arrangera rien à la frigidité de ma cousine Chantal »…




La grammaire c'est pour ta mère !
Non content de déprécier la notion de « plume d'écrivain », François Bégaudeau entend tordre le cou à la grammaire, cette matière inutilement enseignée aux collégiens. Pour ce professeur de français, reconnaître un complément d'objet direct ou transposer une phrase de la voie passive à la voix active est un exercice que les « oisifs s'amuseront » à faire ! On finirait presque par s'inquiéter de ce qu'il raconte à ses élèves en salle de classe… D'une manière générale, François Bégaudeau semble n'avoir que peu de respect pour sa profession. Ainsi, il n'estime pas nécessaire de transmettre un savoir. « Zola est-il le premier à faire usage du style indirect libre ? Nous l'ignorons et rechignons à prendre le métro pour aller vérifier à la Bibliothèque Nationale de France », écrit-il. Dans ces conditions, on se demande quel est l'intérêt, pour le lecteur, d'acheter un « anti-manuel scolaire » quand n'importe quel manuel classique a au moins le mérite d'apporter des connaissances élémentaires !
Avec Le Jourde et Nollau, précis de littérature du XXème siècle, les écrivains Pierre Jourde et Eric Nollau s'étaient déjà essayés au pastiche du Largarde et Michard. Plus corrosifs et plus subtils, ils ont réussi ce que François Bégaudeau a raté : désacraliser la littérature pour mieux… donner envie de lire !

(1) éditions Bréal, 312 p., 21 euros

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Invité le Dim 28 Sep 2008 - 10:59

@Poups a écrit:J'ai lu ! C'est lamentable !Envever la poésie de notre langue !C'est tout ce qui fait son charme !
De la provocation pour se faire du fric ! Qu'est- ce qui cherche à prouver ?
Pas grand chose .... A part dénigrer l'enseignement du français !



Evidemment gagner un maximum d'argent ..et faire parler de lui.. un narcisse des temps modernes..

En tout cas, je suis bien content de ne pas avoir dépensé de l'argent pour ce type.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Maissa le Dim 28 Sep 2008 - 11:01

J'ai un peu honte.... Il enseigne toujours ?

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Carabas le Dim 28 Sep 2008 - 11:03

Non. Pas fou, le gars!

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Poups le Dim 28 Sep 2008 - 11:04

Il a trouver le filon : faire parler de lui en provoquant et succes s' en suit... ( pas dans le bon sens du terme) .... GRRRRRRRRR !
Alors qu'on a un beau métier !
Dire que j'ai acheté le livre et que je ne l'avais pas trouvé mal ! au niveau du style !

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Invité le Dim 28 Sep 2008 - 11:09

Ceci dit, il souligne bien que le but de l'enseignement est d'amener à progresser et à préciser son expression. Le problème pour lui est justement de ne pas enseigner.. et de laisser là où il est....

Il faudrait encore traduire son livre en langage phonétique.. Le pire est aussi que plus on va parler de son navet, comme pour le film , plus on va pousser la population à aller le voir, l'acheter, le feuilleter. Comme dans Illusions perdues de Balzac, le scandale est le meilleur moyen de faire vivre une littérature qui n'est pas une pratique artistique mais seulement un objet comme le ready made de Duchamps.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Pseudo le Dim 28 Sep 2008 - 11:48

Mais quel con ce type ! Sans compter que, paradoxalement (mais peut-être de façon très consciente) pisser à la raie de la littérature et du style "bourgeois", c'est confisquer le droit à la plèbe d'accéder à cette même "bourgeoisie". Qu'est-ce qui distingue une racaille de banlieue du jeun's de Neuilly ? Le style ! Mépriser le style, le beau langage, c'est non seulement une insulte à l'intelligence et au beau mais c'est aussi défendre une société figée : les riches garderont le "beau style" et les "« les collines qui s'auréolaient des derniers rayons du soleil couchant » qui leur permettent de se distinguer, quand les bouseux et smicards continuront de constater que la nuit tombe (avant de seulement montrer du doigt les collines en éructant un "han.. han.." disgracieux, car après tout à quoi bon dire "le soleil se couche" quand on peu juste le montrer. Et d'ailleurs à quoi bon s'en préocuper, ça arrive tous les soirs)

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Poups le Dim 28 Sep 2008 - 11:49

Farnace a écrit:Ceci dit, il souligne bien que le but de l'enseignement est d'amener à progresser et à préciser son expression. Le problème pour lui est justement de ne pas enseigner.. et de laisser là où il est....

Il faudrait encore traduire son livre en langage phonétique.. Le pire est aussi que plus on va parler de son navet, comme pour le film , plus on va pousser la population à aller le voir, l'acheter, le feuilleter. Comme dans Illusions perdues de Balzac, le scandale est le meilleur moyen de faire vivre une littérature qui n'est pas une pratique artistique mais seulement un objet comme le ready made de Duchamps.
je partage pleinement ton avis !

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Invité23 le Dim 28 Sep 2008 - 15:36

Pourquoi ne pas l'embaucher dans 1984 pour créer une "novlangue" ?

Encore un mec stupide qui se fait de l'argent sur fond de haine du français et de sa prétendue inutilité...

Démago !

Invité23
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par val09 le Dim 28 Sep 2008 - 15:52

Lilyrose a écrit:Démago !

Oui clairement !!!! furieux

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Abraxas le Dim 28 Sep 2008 - 18:31

Complètement d'accord avec Pseudo !

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Invité le Dim 28 Sep 2008 - 18:36

Si j’avais eu un professeur de Lettres comme François Bégaudeau, je me serais inscrit au télé-enseignement.

c'est presque la clausule de l'article d'Assouline sur cette oeuvre étenelle..nous en avons quelques extraits de surcroit.

sur passouline

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Reine Margot le Dim 28 Sep 2008 - 18:51

je pense qu'on lui donne du grain à moudre en parlant de lui...et effectivement comme le dit pseudo le style c'est ce qui fait la différence entre les élites cultivées et les autres. bizarrement dans le film il rappelait bien à ses élèves de zep qu'en perdant 5 mn de cours ils perdaient du terrain par rapport aux autres élèves plus favorisés, et il essayait de leur apprendre le subjonctif imparfait, temps peu usité sauf à l'écrit.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anti-manuel de littérature

Message par Invité le Dim 28 Sep 2008 - 18:58

je pense qu'on lui donne du grain à moudre en parlant de lui



Tout à fait d'accord ...il aime se voir démoli par les "réacs".. cela fait vendre... mais il faudrait être aveugle pour ne pas voir la machine médiatique qui tend à l'encenser...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum