Laure Tograf et vous?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Laure Tograf et vous?

Message par Igniatius le Jeu 14 Mar 2013 - 20:27

@Goeland a écrit:Je relance ce vieux fil de discussion, car il est de plus en plus d'actualité je crois. Je dis de plus en plus car -sans vouloir jouer les vieux grigous passéistes- si c'était affreux jusqu'à il y a trois-quatre ans je pense qu'on a passé un cap dangereux. Dangereux car membre du jury d'écrit du CRPE depuis plusieurs années je me trouve confronté à un phénomène d'une gravité que je ne pouvais soupçonner : les candidats qui veulent devenir professeurs des écoles présentent des tares inadmissibles en orthographe. Qu'on en juge : à l'automne dernier (2012), sur soixante copies, cinq présentaient une orthographe de bonne à acceptable... Il y a des erreurs indignes d'un collégiens (ex. participe passé/infinitif, -ent à la fin d'un nom au pluriel, absence de ponctuation, etc.). Le plus désolant est que j'ai vu le phénomène monter...

Mais revenons à nos moutons, à nos élèves plutôt. Je suis professeur en collège, j'ai tous les niveaux. Comme je suis assez pointilleux sur l'orthographe-conjugaison, voici ce que je fais cette année.

- je me concentre davantage sur quelques erreurs lourdes (je ne dis jamais "fautes" mais "erreurs") particulièrement inacceptables et d'une telle récurrence que si elles étaient abolies un bond formidable serait fait : a/à, participe passé/infinitif, et/est, ce/se, majuscule en début de phrase, point en fin de phrase, phrases de moins de trois lignes, etc.
Souvent en dictant quelque chose, je demande quelle version est correcte ; à présent (en mars) ça doit faire une trentaine d'occasions d'y réfléchir par chacun dans chaque classe. Le petit gimmick que j'utilise fréquemment est "vérifiez que votre voisin n'a pas fait cette erreur, s'il l'a commise vous pouvez lui tirer l'oreille", ça amuse beaucoup et ça dédramatise l'erreur.
- j'ai produit une fiche reprenant ces "erreurs de la mort" (en classe nous les appelons ainsi !), avec exemples à la clé (exercice de pédagogie passionnant, lors de la mise en page...), que je photocopie sur feuille de couleur et distribue aux élèves : ils ont le droit d'avoir cette fiche sur leur table pendant les contrôles.
- le volet sanction : à partir d'octobre, pour un contrôle sur 20, c'est -0,5 à chaque fois que l'une de ces "erreurs de la mort est commise". Je recense précisément les élèves concernés.
- après quelques mois, ceux qui étaient les plus concernés mais ont visiblement fait l'effort attendu sont félicités d'une façon ou d'une autre, de façon à bien marquer le coup (bonus de points, petit mot d'encouragement, note alphabétique supérieure malgré une note numérique basse*, etc.).
- pour certaines de ces erreurs, j'ai créé des fiches de textes à trous spécifiques à chaque type d'erreur, dans lesquelles les élèves concernés posent la bonne version. Pour le moment, je dois avouer que si les élèves les complètent de bon cœur, je n'ai pas observé une efficience particulière pour cette idée.

Voilà ce que je fais cette année, avec un certain degré de réussite chez plusieurs de mes élèves, pas tous malheureusement, ce qui m'invite à rester humble.

Pour conclure, je crois que notre état d'esprit doit être de ne pas stigmatiser les élèves commettant des erreurs importantes, dans ce domaine plus que d'autres la blessure d'une parole peu amène, de surcroit en groupe-classe, peut être définitivement rédhibitoire. Pour autant notre discours doit demeurer systématique sur l'importance d'avoir une orthographe de qualité, à commencer par la notre évidemment ; je ne supporte pas ce discours de certains professeurs relativisant cette nécessité, peut-être pour dissimuler leurs propres turpitudes en ce domaine. Enfin la valorisation des progrès -qui sous-tend un recensement systématique des cas de façon à pouvoir observer ces progrès, particulièrement lorsqu'on a de nombreux élèves- est une condition sine qua non dans cette bataille.

Amitiés

Franck


Nota * : je mets toujours deux notes à chaque copie : la note classique, sur 10 ou 20, et une note alpha (de A+ à C-) concernant les efforts produits ; j'ai ainsi des élèves avec 5/20 en contrôle mais A- pour les efforts évidents qu'ils ont produit, ne serait-ce que sur la forme ; l'inverse est également fréquent...

Je crois que c'est ce que j'ai surligné en gras qui est le plus désolant : c'est totalement logique, mais je trouve incroyable de voir de plus en plus de collègues, PE ou profs, prétendre savoir comment enseigner alors qu'ils ne sont pas eux-mêmes capables de savoir écrire français correctement.
Dernière énormité lue sur twitter sous la "plume" d'un ayatollah qui sait tout : "Tu quotionnes ces insultes ?"

J'ai failli pleurer.

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laure Tograf et vous?

Message par User5899 le Jeu 14 Mar 2013 - 20:29

@Hermiony a écrit:
Cripure a écrit:"Y'a des fote mé y'a des zidééééééés"

Cripure, savez-vous que notre IPR nous a dit, l'an dernier, que pour la nouvelle mouture du brevet, seul comptait le fond...et pas la forme ? Je sais bien que ce n'est pas nouveau, mais entendre ce discours de la bouche d'un inspecteur... affraid
Lors des trois heures de la "rencontre" 3e/2e pendant laquelle il a causé tout seul, un des nôtres nous a dit aussi qu'enseigner en général et les lettres en particulier est une longue suite de renoncements... Shocked

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laure Tograf et vous?

Message par User5899 le Jeu 14 Mar 2013 - 20:30

@Hermiony a écrit:
Lux-Aeterna a écrit:
@Hermiony a écrit: Les élèves écrivent comme ils le veulent en HG, en physique ...alors pourquoi feraient-ils des efforts en français ?
Je ne suis pas d'accord. En HG, les élèves écrivent (ou essaient d'écrire 15 lignes). Je souligne et corrige toujours les multiples fautes d'orthographe de mes élèves. Peut-être suis-je la seule à le faire en HG, mais je ne le pense pas.
Je parlais de certains de mes collègues. Je le sais pour en avoir déjà parlé avec eux...Ils ne sanctionnent pas si la réponse est écrite n'importe comment par exemple. Le fond, toujours le fond...
Ben à force, ils doivent y être, non ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laure Tograf et vous?

Message par Olympias le Jeu 14 Mar 2013 - 20:46

Lux-Aeterna a écrit:
@Hermiony a écrit: Les élèves écrivent comme ils le veulent en HG, en physique ...alors pourquoi feraient-ils des efforts en français ?

Je ne suis pas d'accord. En HG, les élèves écrivent (ou essaient d'écrire 15 lignes). Je souligne et corrige toujours les multiples fautes d'orthographe de mes élèves. Peut-être suis-je la seule à le faire en HG, mais je ne le pense pas.

Tu as raison...je commence ma lecture de la copie en soulignant systématiquement les fautes...certains élèves de L en font un nombre terrifiant. Une année, récupération d'un DM...plus de 150 fautes. Mon sang n'a fait qu'un tour : j'ai dit ) l'élève que comme il rédigeait chez lui, il pouvait ouvrir le dictionnaire, le Bescherelle, qu'au prochain DM, au bout de 20 fautes, j'arrêterais la lecture et mettrais 2/20. Radical

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laure Tograf et vous?

Message par Olympias le Jeu 14 Mar 2013 - 20:47

Qui rédige mal souvent pense mal. Je ne crois pas que le fond puisse être excellent quand on écrit comme un pied

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laure Tograf et vous?

Message par Ragnetrude le Ven 15 Mar 2013 - 9:42

@Igniatius a écrit:Dernière énormité lue sur twitter sous la "plume" d'un ayatollah qui sait tout : "Tu quotionnes ces insultes ?"

J'ai failli pleurer.

Dernière énormité lue sur facebook de la part d'une collègue de lettres-histoire : "l'inspection c'est bien passer !!!" Sad Sad Sad Sad

En histoire géo je mets toujours 2 points d'orthographe + je tiens compte de l'expression écrite dans la notation des réponses rédigées. Je suis de moins en moins patiente avec les fautes, notamment sur les noms propres (dernièrement : "Didro et l'inciclopédi" Suspect ). Le problème c'est que si l'on tient vraiment compte de l'orthographe certains élèves n'auront jamais au dessus de 5 en histoire géo alors qu'ils sont capables de répondre juste à beaucoup de questions.

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laure Tograf et vous?

Message par Goeland le Dim 24 Mar 2013 - 10:04

Et là se pose une autre question majeure (et très débattue) de notre métier : la notation... Smile
En attendant, voici de quoi sourire quand-même, je pense que beaucoup apprécieront :
http://www.youtube.com/watch?v=C_jByE6Cxv8

Amitiés

Franck

Goeland
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum