Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
doctor who
Vénérable

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par doctor who le Mer 30 Juin - 7:55
@Ruthven a écrit:
@doctor who a écrit:Je suis dans la même situation que toi, Nervermore. 3 heures sup' qui me font arriver à 18 heures. Mais je ne vois pas comment ne pas accepter, puisuq tous les certifiés font ce taf sans être payés davantage.

Cela a été l'argument de mon proviseur.

Après, on est d'accord que c'est trop si on veut bien faire son boulot. Mais je pense que la ramener sur ses 15 heures d'agérégs, c'est pas terrible pour les rapports avec les collègues.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par Ruthven le Mer 30 Juin - 7:59
@doctor who a écrit:
@Ruthven a écrit:
@doctor who a écrit:Je suis dans la même situation que toi, Nervermore. 3 heures sup' qui me font arriver à 18 heures. Mais je ne vois pas comment ne pas accepter, puisuq tous les certifiés font ce taf sans être payés davantage.

Cela a été l'argument de mon proviseur.

Après, on est d'accord que c'est trop si on veut bien faire son boulot. Mais je pense que la ramener sur ses 15 heures d'agérégs, c'est pas terrible pour les rapports avec les collègues.

Je n'ai pas de collègue ! Je voulais laisser le CS à 12h (et non à 8h); apparemment, cela n'est pas possible, et laisser un service de 3h pour un éventuel TZR ce n'est pas génial.
C'est difficile de savoir ce que l'on peut remettre en cause quand on arrive.
avatar
nevermore
Niveau 10

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par nevermore le Mer 30 Juin - 8:01
C'est clair doctor who, les chefs te piègent comme ça, si tu refuses, merci l'ambiance dans l'équipe pédagogique pale
Enfin comme je ne connais pas encore les collègues, je ne connais pas la proportion certifié/agrégé, les agrégés font-ils tous un service de certifié, la personne que je "remplace" était-elle certifiée, auquel cas ils avaient prévu ce service pour cette année, mais pour l'année d'après ça peut changer... Enfin that is the question?
Et pour toi Ruthven, cela peut-il changer éventuellement?
avatar
nevermore
Niveau 10

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par nevermore le Mer 30 Juin - 8:03
Ah tu n'as pas de collègue, alors c'est clair que c'est mission impossible. En revanche, je ne comprends pas pourquoi ils ne peuvent pas mettre un CS ou un BMP de 12h plutôt que 8.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par doctor who le Mer 30 Juin - 8:03
[quote="Ruthven]
Je n'ai pas de collègue ! [/quote]

Quelle chance !!!! Tu es ton propre coordinateur, donc ?


@Ruthven a écrit:C'est difficile de savoir ce que l'on peut remettre en cause quand on arrive.

Effectivement. J'ai la chance de connaître déjà le lycée où j'atteris. Je pourrais, si je le voulais, demander moins ou plus, en connaissance de cause.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par Iphigénie le Mer 30 Juin - 8:10
rapprochez vous d'un syndicat cet argument:
doctor who a écrit:Je suis dans la même
situation que toi, Nervermore. 3 heures sup' qui me font arriver à 18
heures. Mais je ne vois pas comment ne pas accepter, puisuq tous les
certifiés font ce taf sans être payés davantage.

Cela a été l'argument de mon proviseur.
est tout à fait inacceptable!Il ya des statuts et des maxima de service.Il ne faut pas à mon avis céder là-dessus,sinon c'est la porte ouverte à n'importe quoi:on trouvera toujours qu'elqu'un qu arrive à faire 18,20 et pourquoi pas 27 heures:les prof des écoles y arrivent bien!
avatar
doctor who
Vénérable

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par doctor who le Mer 30 Juin - 8:13
Au lycée, je n'y crois pas du tout. J'avais 20 heures il y a quatre ans, et je ne m'en suis sorti qu'en sacrifiant la qualité de mes cours et la quantité des mes évaluations. J'étais jeune, il est vrai, sans aucun cours de prêt, mais tout de même.

Je précise que je trouve que la charge des jeunes instits est très lourde.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par Iphigénie le Mer 30 Juin - 8:21
sans doute mais ce n'est pas la question.
Tu es certifié:18 heures.
Tu es agrégé 15 heures
1 HS possible pour les variables d'ajustement.

et stop:la loi est faite pour être appliquée.

Ca ne sert à rien de protester contre les suppressions de poste si tout le monde accepte de faire tourner la machine sans....!
avatar
doctor who
Vénérable

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par doctor who le Mer 30 Juin - 8:33
Moi je veux bien, mais mes collègues (certifiés et agrégés) en prennent eux-mêmes. Dans ce cas-là, je ne vais pas cracher dans la soupe et être le seul péquin à ne pas en prendre. Je ne ferais pas la même chose dans un bahut ayant organisé le refus collectif des HS.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
varia
Habitué du forum

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par varia le Mer 30 Juin - 8:37
Je viens d'avoir la provieur adjointe et elle m'a bien fait remarquer que les collègues avaient souvent 20-21h !
Après, pour mon pb, elle me renvoie au proviseur lui-même qui n'était pas joignable et que je dois rappeler dans 1/4 d'h.
Je ne comprends pas que les collègues acceptent tous ces heures supp., ou alors ils le font eux aussi, comme doctor who, au détriment de la qualité de leurs cours... ou ils ont tous de la bouteille et cela ne leur pose pas de pb...
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par Iphigénie le Mer 30 Juin - 8:45
Moi je veux bien, mais mes collègues (certifiés et agrégés) en prennent
eux-mêmes. Dans ce cas-là, je ne vais pas cracher dans la soupe et être
le seul péquin à ne pas en prendre.

eh bien voilà....
Saine émulation!
avatar
doctor who
Vénérable

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par doctor who le Mer 30 Juin - 9:06
@iphigénie a écrit:
Moi je veux bien, mais mes collègues (certifiés et agrégés) en prennent
eux-mêmes. Dans ce cas-là, je ne vais pas cracher dans la soupe et être
le seul péquin à ne pas en prendre.

eh bien voilà....
Saine émulation!

Merci pour le compliment.

Dans le lycée de la cité scolaire où je bossais cette année, ils ont organisé un refus des HS par les conseils d'enseignement. Démùarche courageuse et intelligente, que j'aurais suivie si j'y avais travaillé moi-même. Mais dans un lycée où les titulaires de leur poste prennent des HS, je ne serai pas le seul à ne pas arrondir les fins de mois.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Ruthven
Monarque

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par Ruthven le Mer 30 Juin - 9:07
@iphigénie a écrit:
Moi je veux bien, mais mes collègues (certifiés et agrégés) en prennent
eux-mêmes. Dans ce cas-là, je ne vais pas cracher dans la soupe et être
le seul péquin à ne pas en prendre.

eh bien voilà....
Saine émulation!

Mais le refus des HS n'a de sens que si on arrive à dégager un service suffisant pour un nouveau collègue ou un TZR ; c'est pour cela que la décision doit être collective (on fait quoi des 3 heures qui restent si seul Doctor Who les refuse ? On met un bout de TZR sur x établissements ?).

Ce qui me gêne un peu dans ton discours, c'est que tu ériges le refus des HS en position morale sans considération des réalités particulières (le refus des HS peut aussi pourrir les conditions de travail; en tant que TZR, j'ai détesté faire des CS de 3h dans des établissements).

Questions aux experts : jusqu'à quand le nombre de classe et les dédoublements peuvent-ils être modifiés ? Faut-il nécessairement que le CA entérine la chose ?
avatar
varia
Habitué du forum

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par varia le Mer 30 Juin - 9:21
Si je récapitule, à partir du moment où il n'y a pas décision collective de refuser les heures supp., il y aura forcément un perdant :
- soit le prof qui a une surcharge de travail et n'aurait pas demandé ça pour arrondir ses fins de mois
- soit le TZR, BMP etc. qui doit faire des petits bouts ici ou là.
A quand, donc, la généralisation du refus collectif d'heures supp. ?
Evidemment, après il y aura une autre catégorie de mécontents, ceux qui sont dans des situations personnelles particulières et ont vraiment besoin de cet argent pour telle ou telle raison.
C'est un casse-tête, mais quand on est nouvel arrivant et qu'on n'a pas pu du tout en discuter, c'est quand même un peu rude de se voir imposer ça comme ça !
avatar
ysabel
Devin

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par ysabel le Mer 30 Juin - 12:04
@varia a écrit:Je viens d'avoir la provieur adjointe et elle m'a bien fait remarquer que les collègues avaient souvent 20-21h !
Après, pour mon pb, elle me renvoie au proviseur lui-même qui n'était pas joignable et que je dois rappeler dans 1/4 d'h.
Je ne comprends pas que les collègues acceptent tous ces heures supp., ou alors ils le font eux aussi, comme doctor who, au détriment de la qualité de leurs cours... ou ils ont tous de la bouteille et cela ne leur pose pas de pb...

Pour faire bouillir la marmitte... Le salaire de certifié n'est guère enthousiasmant...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
varia
Habitué du forum

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par varia le Mer 30 Juin - 12:28
J'en suis bien consciente, c'est pour ça que mon discours était quelque peu différent dans mon poste suivant:
@varia a écrit:
Evidemment, après il y aura une autre catégorie de mécontents, ceux qui sont dans des situations personnelles particulières et ont vraiment besoin de cet argent pour telle ou telle raison.
C'est un casse-tête, mais quand on est nouvel arrivant et qu'on n'a pas pu du tout en discuter, c'est quand même un peu rude de se voir imposer ça comme ça !
Je persiste néanmoins sur cette dernière remarque.
avatar
ysabel
Devin

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par ysabel le Mer 30 Juin - 12:43
De toute manière si tu es agrégée et que tu n'as pas envie de faire 18h, et bien tu refuses, tout simplement ; je ne vois pas où est le problème (si c'était un certifié qui avait demandé un temps partiel il aurait bien fallu tout changer)

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par Iphigénie le Mer 30 Juin - 18:13
Ruthven a dit:
Mais le refus des HS n'a de sens que si on arrive à dégager un service
suffisant pour un nouveau collègue ou un TZR ; c'est pour cela que la
décision doit être collective (on fait quoi des 3 heures qui restent si
seul Doctor Who les refuse ? On met un bout de TZR sur x établissements
?).

Ce qui me gêne un peu dans ton discours, c'est que tu ériges
le refus des HS en position morale sans considération des réalités
particulières (le refus des HS peut aussi pourrir les conditions de
travail; en tant que TZR, j'ai détesté faire des CS de 3h dans des
établissements).

Loin de moi l'idée de faire la morale à qui que ce soit .Le pb des interventions,c'est qu'elles sont forcément condensée,donc sans nuances.
J'exprime simplement une conviction,et un attachement aux principes.
Depuis que j'enseigne,j'ai toujours vu les dégradations arriver à partir d'une digue qui cède:un accepte une année pour une raison personnelle(quelque légitime qu'elle puisse être) une dégradation de statut et peu après,cela devient une obligation pour tous.
Exemple chez nous, un collègue a accepté de faire cours le mercredi-après midi(en post-bac).On nous a juré que cela était et resterait exceptionnel.Eh bien aujourd'hui,c'est devenu la règle-et il n'y a même pas eu besoin que ce soit voté au C.A-puisque c'était une tradition entérinée au fil des ans!
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par Iphigénie le Mer 30 Juin - 18:26
et puis il faut bien que quelqu'un commence!
Les démarches collectives et spontanées,oui,hum.....j'y crois de moins en moins!
si les autres collègues sont à 20 voire 21heures,il y a beaucoup plus que 3 heures de disponibles pour un autre collègue:à chacun sa responsabilité.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par Ruthven le Mer 30 Juin - 21:23
@iphigénie a écrit:Loin de moi l'idée de faire la morale à qui que ce soit .Le pb des interventions,c'est qu'elles sont forcément condensée,donc sans nuances.

Je ne voulais pas dire que tu faisais la morale, mais que tu faisais du refus des heures sup un principe indépendamment des réalités particulières (comme Kant qui interdit de mentir même lorsqu'un fou furieux la tronçonneuse à la main nous demande où se trouve telle ou telle personne); or, dans certains cas, le refus des HS crée des situations difficiles quand il n'y en a pas assez pour faire un poste ou pour faire au moins un complément conséquent.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par Iphigénie le Ven 2 Juil - 9:02
Je n'avais pas vu ta réponse!Oui je suis d'accord,dans ce cas là,peut-être n'y a-t-il pas d'autres solutions mais dans le cas dont on parle il est question de collègues tous à 20 ou 21 heures .
Les maxima prévoient d'ailleurs de tenir compte des réalités en faisant obligation d'une heure supplémentaire éventuellement dans les services comme variable d'ajustement.Au dela,c'est le choix des collègues de faire des heures sup et nous connaissons tous des collègues peu regardants quant à la qualité des heures,pourvu qu'ils aient la quantité:c'est cela que je déplore,car ils contribuent à aggraver les conditions de travail de tous.
Contenu sponsorisé

Re: nouvelle seconde :quid de l'enseignement du français?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum