établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par lilicheng le Ven 16 Juil 2010 - 19:37

merci d'alimenter ce post je pense effectivement que toutes vos bonnes idées permettront à certains comme moi de faire une rentrée plus confiante !

Sinon j'ai rencontré le CDE, il part (ce collège c'est un peu la Russie pendant la guerre froide. ..), suivi par pas mal de profs donc.
Nous somme 3 nouvelles en Français...au moins on se serrera les coudes et il y a effectivement un poste de référent qui vient d'être créé et c'est un prof de lettres.

lilicheng
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Invité14 le Ven 16 Juil 2010 - 19:43

@Libellune a écrit:Avec ma pire classe, des 1ère STG ;
Elèves alignés au fond de la classe, je leur demande de sortir leur carnet et leur classeur, puis je leur indique leur place, de façon très théâtralisée. La seule et unique règle : si je ramasse le carnet, ils sont morts !

Je suis un peu une dictatrice : c'est plan de classe très formel, carnet sur la table, appel aux parents, rapprts aux CPE (si efficaces) dès qu'ils bougent une oreille. Ils ne s'assoient pas tant qu'il n'y a pas le silence, même si ça prend une éternité à obtenir, et ils ne sortent pas de la classe tant qu'il n'y a pas le silence complet non plus ; et je les fais sortir par colonne ! Je vouvoie aussi, ça m'aide à jouer mon personnage. Et j'arrête le cours quand il y a du bruit, je m'assieds et je ferme mon classeur, toujours très théâtralement.
Bon, ce n'est pas 100% garanti évidemment. mais j'ai un petit gabarit, alors j'essaie d'en imposer comme je peux !

Chez nous , au lycée, il n'y a pas de carnet. c'est dommage.

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par liliepingouin le Ven 16 Juil 2010 - 20:04

@Libellune a écrit:Avec ma pire classe, des 1ère STG ;
Elèves alignés au fond de la classe, je leur demande de sortir leur carnet et leur classeur, puis je leur indique leur place, de façon très théâtralisée. La seule et unique règle : si je ramasse le carnet, ils sont morts !

Je suis un peu une dictatrice : c'est plan de classe très formel, carnet sur la table, appel aux parents, rapprts aux CPE (si efficaces) dès qu'ils bougent une oreille. Ils ne s'assoient pas tant qu'il n'y a pas le silence, même si ça prend une éternité à obtenir, et ils ne sortent pas de la classe tant qu'il n'y a pas le silence complet non plus ; et je les fais sortir par colonne ! Je vouvoie aussi, ça m'aide à jouer mon personnage. Et j'arrête le cours quand il y a du bruit, je m'assieds et je ferme mon classeur, toujours très théâtralement.
Bon, ce n'est pas 100% garanti évidemment. mais j'ai un petit gabarit, alors j'essaie d'en imposer comme je peux !

qu'est-ce que tu veux dire par "ils sont morts"? que tu leur mets un mot assassin? en disant quoi?

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Saa le Ven 16 Juil 2010 - 20:04

Dès la pré-rentrée discute avec les plus anciens. Dans mon ex-collège (RAR) nous avions plusieurs habitudes qui permettaient d'apporter de l'aide facilement:
1) faire cours portes ouvertes (en cas de bagarre, les prfs les plus proches entendent et peuvent intervenir)
2) former un "réseau" de profs. En effet, parmi les plus anciens, certains sont plus craints. Quand un perturbateur doit être sorti du cours, pour ne pas surcharger la VS, ou tout simplement pour éviter les "longs voyages", il est placé chez le prof volontaire pour recevoir ce genre de cadeau.

dans ce collège nous étions 4 profs "solides", ce qui permettaient d'en avoir toujours au moins un à chaque étage.

Pour tout le reste, les conseils donnés précédemment me semblent tout à fait judicieux.

Enfin, ce que tu dois avoir toujours en tête, en effet: c'est toi l'adulte, c'est toi le prof, c'est toi qui décide!

Courage! Il y a aussi de très beaux moments dans ces établissements où les adultes, souvent, se serrent les coudes et savent ce qu'aider veut dire!

Saa
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par menerve le Ven 16 Juil 2010 - 20:04

Pour la dictée et bien tu appliques les règles du brevet...point barre et en fin tu fais relire par un élève assez lentement pour que chacun puisse compléter.

Il ne donne pas son carnet: tu mets une heure de retenue pour non présentation du carnet, tu le signales à la cpe et du mets en plus la sanction que tu avais prévus pour la faute commise.

Il se bagarre: tu envoies un élève chercher la cpe, un surveillant.

Sinon comme les autres: plan de classe etc

Un truc qui marche bien aussi quand ils foutent le b...en laissant tomber leurs affaires pour faire du bruit.... pour moi dès qu'un truc est tombé il reste par terre, il ne fera pas de bruit deux fois.

Pas question de s'asseoir avant le signal, pas question de se lever sans autorisation.

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Plume le Ven 16 Juil 2010 - 21:37

Autre petite question : que faites-vous lorsque l'installation est trop longue ? Lorsque les élèves restent debout, mais discutent de manière généralisée pendant 5 minutes ?

Plume
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Frisouille le Ven 16 Juil 2010 - 21:48

@Plume a écrit:Autre petite question : que faites-vous lorsque l'installation est trop longue ? Lorsque les élèves restent debout, mais discutent de manière généralisée pendant 5 minutes ?

Tu prends ton air le moins sympathique et tu les laisses debout.
Eventuellement des rappels à l'ordre de ceux qui s'agitent le plus.
Il m'est arrivé de prendre à parti les élèves silencieux qui pâtissent du désordre causé par les autres. Au bourt d'um moment, ils en ont marre d'être debout, et demandent aux agités de se calmer.

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Libé-Ration le Ven 16 Juil 2010 - 21:58

@liliepingouin a écrit:
@Libellune a écrit:Avec ma pire classe, des 1ère STG ;
Elèves alignés au fond de la classe, je leur demande de sortir leur carnet et leur classeur, puis je leur indique leur place, de façon très théâtralisée. La seule et unique règle : si je ramasse le carnet, ils sont morts !

Je suis un peu une dictatrice : c'est plan de classe très formel, carnet sur la table, appel aux parents, rapprts aux CPE (si efficaces) dès qu'ils bougent une oreille. Ils ne s'assoient pas tant qu'il n'y a pas le silence, même si ça prend une éternité à obtenir, et ils ne sortent pas de la classe tant qu'il n'y a pas le silence complet non plus ; et je les fais sortir par colonne ! Je vouvoie aussi, ça m'aide à jouer mon personnage. Et j'arrête le cours quand il y a du bruit, je m'assieds et je ferme mon classeur, toujours très théâtralement.
Bon, ce n'est pas 100% garanti évidemment. mais j'ai un petit gabarit, alors j'essaie d'en imposer comme je peux !

qu'est-ce que tu veux dire par "ils sont morts"? que tu leur mets un mot assassin? en disant quoi?

Bon, cette année-là, j'avais une super direction (et une classe particulièrement horrible) : un mot dans le carnet, et ils ne venaient plus en cours de français... je n'ai eu besoin de ne le faire qu'une fois, l'élève allait en permanence aux heures de français, étudier tout seul son texte pour le bac, avec mon questionnaire. Ca a bien calmé les autres et celui-là rattrapait finalement piteusement le cours (ou un canevas de cours) sur ses camarades.
Dans des conditions moins extrêmes : mot aux parents avec punition / je double avec appel aux parents pour les avertir de regarder le carnet et souvent je les rencontre aussi.

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Plume le Ven 16 Juil 2010 - 22:03

Merci pour ta réponse, Frisouille !

Tu prends ton air le moins sympathique et tu les laisses debout.
Eventuellement
des rappels à l'ordre de ceux qui s'agitent le plus.
Il m'est arrivé
de prendre à parti les élèves silencieux qui pâtissent du désordre
causé par les autres. Au bout d'un moment, ils en ont marre d'être
debout, et demandent aux agités de se calmer.

Ceci dit, moi aussi je pratique cela... et dans mon idée, les élèves doivent se taire rapidement.

Donc quand il s'agit seulement de quelques uns, je prends les carnets et l'affaire est réglée.

Mais lorsque c'est plus diffus, il me manque des solutions efficaces : cette année, j'avais commencé à leur faire copier le règlement intérieur à chaque entrée en classe bruyante, mais c'est injuste pour ceux qui respectent les règles...

Il m'est arrivé aussi de prendre les carnets un par un, et de punir, mais pour les classes difficiles, c'est long quand même car il s'agit de 15 élèves... qui font exprès de perdre du temps.

Plume
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Isia le Sam 17 Juil 2010 - 2:14

Pour te répondre Plume, je dirais que ça m'est arrivé en fin d'année, des 3° excités qui sans penser à mal, continuaient leur conversation en entrant en cours, et la poursuivaient, debouts derrière leur chaise.... et bien, j'ai attendu, en silence, en leur lançant des regards très expressifs, ils se sont vite calmés !
A vous lire, je me rends compte (même si je le savais déjà) qu'on ne fait pas tous le même métier !! Ne pas se retourner pour écrire au tableau, ne pas circuler dans la classe... c'est impensable pour moi ! Mais c'est aussi, parce que je n'ai jamais connu d'établissement difficile.

Isia
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Hermione0908 le Sam 17 Juil 2010 - 11:30

Il m'est arrivé d'utiliser un rétro-projecteur pour ne pas avoir à me retourner pour écrire au tableau.
Le plan de classe est je pense un indispensable dans ce genre de classes, ainsi que le fait d'attendre le silence pour commencer.
Si les discussions persistent pendant le cours, je m'arrête (quitte à m'arrêter au milieu d'un mot au tableau), je ferme tout, je m'assieds les bras croisés en les fusillant du regard. Normalement, quand ils n'entendent plus le bruit de fond du prof qui parle, ça les inquiète
Le coup du carnet de correspondance en lycée, c'est une vaste blague, les élèves s'en fichent (en tout cas dans les lycées où je suis passée, c'est tout juste si les élèves mettaient leur nom dessus). En revanche, en collège, il faut se renseigner sur la politique de la maison , dans un bahut de zep où j'ai bossé, la non présentation du carnet de correspondance était un motif d'exclusion de cours (les CPE vissaient les gamins à mort, ça faisait beaucoup de bien de savoir qu'on allait être soutenu).

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Anna Maria le Sam 17 Juil 2010 - 11:43

Cette année j'ai trouvé un tout tout petit truc, tout bête, mais qui m'a rendu service.

J'ai l'habitude, pour reprendre les élèves, de dire leur prénom, et de les fusiller du regard. Or, j'en avais une, qui n'arrêtait pas, je disais "Kevina !!!" 50 fois par cours, elle recommençait dans les 30s.

Le pire étant qu'elle me faisait un cinéma enragé à base de "C'est toujours moi, j'écoute toujours mon prénom, ..." Tu parles, ouais, moi même j'en avais marre de le brailler.

Du coup, au lieu du simple "Kevina !!" Je suis passée au "Kevina, qu'est-ce qu'il y a ?" ce à quoi elle me répond "Non, rien madame" voire "Excusez-moi madame" les grands jours. Ca ne l'empêche pas de remettre ça juste après, encore que le délai entre deux pénibleries s'est rallongé, mais ça m'épargne le cinéma habituel.

Anna Maria
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Reine Margot le Sam 17 Juil 2010 - 12:28

sinon, comment faites-vous quand, ayant fixé un élève, il vous fait "pourquoi vous me regardez?" voire même lorsque vous en faites que balayer la rangée? moi je réponds "parce que j'ai le droit" ou "et alors" et là ils continuent "mais vous me regardez bizarrement"...et là ils s'amusent.

faut-il mettre un mot pour ça, ça me parait bcp...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Hermione0908 le Sam 17 Juil 2010 - 12:56

marquisedemerteuil a écrit:sinon, comment faites-vous quand, ayant fixé un élève, il vous fait "pourquoi vous me regardez?" voire même lorsque vous en faites que balayer la rangée? moi je réponds "parce que j'ai le droit" ou "et alors" et là ils continuent "mais vous me regardez bizarrement"...et là ils s'amusent.

faut-il mettre un mot pour ça, ça me parait bcp...

On pourrait répondre "Un chien regarde bien une saucisse".


Si vous me cherchez, je suis déjà dehors... ------->)

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par zabriskie le Sam 17 Juil 2010 - 12:56

marquisedemerteuil a écrit:sinon, comment faites-vous quand, ayant fixé un élève, il vous fait "pourquoi vous me regardez?" voire même lorsque vous en faites que balayer la rangée? moi je réponds "parce que j'ai le droit" ou "et alors" et là ils continuent "mais vous me regardez bizarrement"...et là ils s'amusent.

faut-il mettre un mot pour ça, ça me parait bcp...

Je rencontre aussi ce genre de problèmes : le cours est perturbé par des choses totalement insignifiantes, dont le signalement sur le carnet de correspondance est un peu absurde. Certains élèves ne sont pas loin de se moquer des mots que je mets dans la carnet, parce que le récit des évènements devient parfois ridicule ("Se retourne", "Réponds", etc...), surtout quand cela se passe dans une classe globalement bruyante.
Je me dis que cela passera mieux si les règles sont strictement fixées au début de l'année, et que l'on signale que tout ce qui perturbera le cours sera sanctionné d'un mot/d'une punition. Mais j'avoue n'avoir jamais réussi ce genre d'entrée en matière. Je n'en ai pas eu besoin les deux premières années, et cette année, ç'a été la catastrophe.
Je vais essayer de jouer un rôle pour la rentrée, mais je suis plutôt enjouée à l'idée de reprendre, de rencontrer de nouveaux élèves, et du coup, cette enthousiasme ramollit mes défenses.
J'aimerais les placer par ordre alphabétique, ou alors alterner une fille/un garçon, et ce, dès le premier jour. C'est idiot, mais je ne sais pas comment m'y prendre. Ma classe ne peut pas contenir les 30 et + élèves debout au fond de la salle. Faut-il que je les laisse en dehors de la salle, et que je les appelle un par un ?

zabriskie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Gryphe le Sam 17 Juil 2010 - 13:10

marquisedemerteuil a écrit:sinon, comment faites-vous quand, ayant fixé un élève, il vous fait "pourquoi vous me regardez?"
"Mais parce que tu es beau !"

C'est assez efficace. En général, tout le monde rigole, l'élève ne la ramène pas, et on peut recommencer le cours...

(Évidemment, il ne faut pas que la situation soit trop tendue, sinon l'humour ne passe plus.)


Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Reine Margot le Sam 17 Juil 2010 - 13:13

je l'ai déja fait mais ce genre de blague ne marche qu'une fois...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Gryphe le Sam 17 Juil 2010 - 13:25

marquisedemerteuil a écrit:je l'ai déja fait mais ce genre de blague ne marche qu'une fois...
D'où l'idée de répertorier tous les "trucs qui marchent"... comme ça on peut alterner. Ce topic est très utile !

Je n'oserais pas mettre par écrit tout ce qui se disait dans mon ancien collège en réponse à "J'm'en ba** les c*******", mais certaines réponses étaient assez désarçonnantes pour les élèves.

J'ai lu plus haut "je fais recopier le règlement intérieur".
Et, tout à coup, je me suis dit "mais, le règlement intérieur n'est pas une punition !". C'est ce qui permet de vivre ensemble.
Lorsque je fais recopier une partie du RI, c'est "en concertation avec l'élève", je lui fais trouver le point précis du RI qu'il n'a pas respecté, je procède à une explication de texte s'il y a des mots trop difficiles, et c'est juste cette partie-là que l'élève recopie. Plusieurs fois si nécessaire, bien sûr...
A rendre pour un jour précis, à un horaire précis "ou je me verrais dans l'obligation de contacter ta famille".

Face à la classe entière qui s'agite, il faut autre chose, évidemment, là, je parlais pour une reprise avec l'élève "après événement".


Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Reine Margot le Sam 17 Juil 2010 - 13:32

je veux bien les répliques à j'm'en bats les C..... (ben quoi c'est professionnel comme question )

une gamine me l'avait fait et j'ai répondu "techniquement ça va être difficile" la classe s'était marrée.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par zabou le Sam 17 Juil 2010 - 17:14

@Gryphe a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:sinon, comment faites-vous quand, ayant fixé un élève, il vous fait "pourquoi vous me regardez?"
"Mais parce que tu es beau !"

C'est assez efficace. En général, tout le monde rigole, l'élève ne la ramène pas, et on peut recommencer le cours...

(Évidemment, il ne faut pas que la situation soit trop tendue, sinon l'humour ne passe plus.)


Ou sinon " je suis en admiration devant la bêtise humaine..." dit calmement et avec le La classe rit, le gamin essaie de répliquer mais n'y arrive pas...s'il dépasse les bornes je l'envoie au coin: c'est humiliant, s'il refuse, j'arrête le cours et là c'est les autres qui s'énervent.
Quand je connais bien les élèves et le caractère de chacun je n'hésite pas à dire: "j'admire ta stupidité" dit calmement, les sourcils froncés et fusillant du regard le gamin. En règle générale, les gamins baissent les yeux quand je les regarde comme ça....ils me sentent légèrement énervée et ont peur de ma réaction.
C'est des répliques qui fonctionnent mais il faut savoir à qui on les dit, comment on les dit et dans quel contexte sinon la situation peut vite dégénerer.

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Anna de Noailles le Sam 17 Juil 2010 - 20:47

Je suis dans un de ces établissements difficiles où l'élève est très dur.
Pour ma part, je fonctionne toujours de la même façon, suivant un rituel finalement sécurisant pour les élèves:
1) Les élèves sont placés dès le premier jour de la rentrée
2) Distribution d'un règlement de la classe + affichage des règles de l'établissement à l'entrée de la classe (j'ai toujours la même salle) : je leur présente comme un cadre essentiel, condition de leur réussite.
3) Les élèves restent debout et attendent pour s'asseoir le signal (je me poste devant eux bras croisés silencieuse jusqu'au silence complet // si ça tarde j'en fixe quelques uns et si malgré tout rien, je prends le carnet) // si pas de carnet, je précise que si punition il y a ou remarque à mettre dans le carnet, il y aura en + une heure de retenue)
Je dis toujours la même phrase après silence "installez vous en silence et sortez votre cahier et carnet sur le bord de la table
4) Vérification des devoirs et toujours LA MEME ECHELLE DE SANCTION connue avant par les élèves: devoirs non faits = 1 mot (1ère fois) , 1 observation (2è fois) puis une retenue (3è fois)
4) Vérification des devoirs systématique
5) Cours dans le silence // Si perturbateur, je fais une remarque et préviens qu'en cas de récidive PUNITION (souvent lignes à copier pour la fois d'après) : je dis : "sors ton agenda et note, pour demain: à copier 25 fois : je ne dois pas bavarder en classe...)
Le principe: 1 punition (1ère fois) / 1 observation (2è fois) / 1 retenue (3è fois)
Je dis aussi : "au fait, ça fait longtemps que j'ai pas appelé maman" d'un air un peu moqueur. Du coup ça calme souvent. Je travaille beaucoup avec cpe et parents.
Evidemment, si incident important, je passe au rapport ou j'appelle les parents. Il m'arrive d'exclure (+ rapport et demande d'exclusion) aussi si tutoiement ou grossièreté (envers moi) ou bagarre

Evidemment, rien ne vaut l'humour dans certaines situations particulières. Toutes ces règles sont un cadre rassurant mais ne doivent pas empêcher d'apprécier les situations. J'avais une classe de 6è d'élèves perturbés mentalement et j'ai adapté ma manière de faire car ils sortaient justement du cadre scolaire dans lequel nos règles nous projettent. En parlant, en désamorçant des situations, j'ai fait ce que j'ai pu. On nous demande d'être EDUCATEUR mais ce n'est pas l'essence de notre métier. C'est difficile. Du coup, parfois nos systèmes de travail ne s'adaptent pas à tout public. Des élèves en gros rejet du système feront tout pour plomber le cours (dans ma 6è , 3 conseils de discipline et plusieurs commissions éducatives) .Les règles s'appliquent toujours à des élèves sains, capables de discernement. L'élève en souffrance, en décrochage nous échappe. Nous devons accepter que notre cadre est toujours pour un ensemble et valable pour des élèves qui le permettent et acceptent une certaine forme de contrat moral. Pour le reste, la direction doit aussi prendre ses responsabilités.

En tout cas, j'ai constaté que dans ces établissements difficiles les élèves aiment les profs rigoureux mais fonctionnent aussi à l'affectif: il ne faut surtout pas se les mettre à dos. Ils doivent comprendre que la règle est essentielle pour qu'ils réussissent et n'est pas là pour les humilier ou leur nuire. Il doivent aussi comprendre que la règle est la même pour tous. D'où la rigueur dans l'application stricte du règlement pour tous.

Anna de Noailles
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par zabou le Sam 17 Juil 2010 - 21:16

Je suis d'accord avec toi Choupigloup! Je procède exactement de la même manière, j'ai fait pas mal de remplacements en zep et ça a été très formateur. au cours de l'année, il m'est arrivé de discuter avec les élèves et ce qu'ils detestent par-dessus tout c'est le prof qui ne s'impose pas, qui ne punit pour eux ça signifie il ne s'intéresse pas à nous.
L'année prochaine je ne serai pas en zep et j'ai peur que mes méthodes trop strictes ne fonctionnent pas ou que les élèves se sentent agressés. Je dis ça car une fois un collègue m'a reproché d'agir "en sauvage" avec les élèves c'est à dire de ne rien laisser passer. Je précise que c'était un collège rural avec environ 100 élèves. Du coup je m'interroge beaucoup....je remets en question mes méthodes.

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Anna de Noailles le Sam 17 Juil 2010 - 21:34

J'ai oublié de dire que dans mon bahut il faut éviter de tourner le dos aux élèves (eh oui, on en est là chez nous). Du coup, je bosse avec le rétroprojecteur pour tout ce qui est leçon à copier, correction des exercices) . L'avantage est que je peux les avoir à l'oeil. Je suis aussi plus disponible pour répondre aux questions, expliquer, commenter.
Je les mets beaucoup en activité. Pas le temps de dire ouf! Un élève occupé est un élève moins agité. (à condition qu'il veuille travailler - chez nous c'est aussi le gros souci)

Anna de Noailles
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par faun51 le Sam 17 Juil 2010 - 23:04

Pour ma part ce qui a fonctionné :
- toutes les routines évoquées plus haut (attendre le silence avant de les faire entrer en cours, attendre à nouveau le silence avant de les autoriser à s'asseoir, plan de classe, vérifier la tenue des cahiers/classeurs, sanctionner chaque écart etc);
- répéter les règles de la prise de parole en groupe : lever la main pour demander la parole et attendre qu'on nous la donne, ne pas couper la parole aux autres, écouter respectueusement ceux qui parlent. Faire copier ces règles à ceux qui les oublient.
- je me sers de la voix (j'ai été faire des séances chez une orthophoniste et je le conseille à tout le monde, plus jamais aphone, un volume bien supérieur, une prononciation améliorée). Je prends le temps d'inspirer à fond par le ventre avant de crier mon mécontentement...
- j'énonce en début d'année les attitudes qui valent la peine maximale dans mon cours : les remarques sexistes, racistes, ou visant les personnes. Si jamais un élève se permet en cours d'année de contrevenir à cela, toute la classe sait qu'il va se passer quelque chose de très grave (je l'exclus de cours immédiatement, et je passe en fin d'heure à la vie scolaire pour décider d'une punition en concertation avec le cpe)
- je privilégie les punitions réparatrices dès qu'il s'agit de matériel : venir nettoyer les tables, gratter les murs, etc
- j'établis une gradation de ma réponse aux manquements à la discipline : le regard noir, l'interpellation nominative, la voix, s'approcher et rester à proximité de l'élève, déplacer l'élève, demander le carnet, lui dire "tu viendras me voir à la fin de l'heure", écrire une mise en garde (qui sera lue par la vie scolaire et les collègues), écrire sur le carnet (décrire simplement l'attitude qui pose problème et demander l'avis des parents : "X fait ceci en classe, qu'en pensez-vous?"), appeler les parents après les cours pour signaler que la situation de l'élève devient vraiment problématique et trouver ensemble des causes et des solutions (ça marche bien, pas toujours, mais c'est utile au moins pour montrer à l'élève qu'il n'y a pas de frontière étanche entre "la vraie vie" et le collège / le lycée).
- dans certaines classes, j'établis deux statuts : un statut qui donne aux élèves concernés le droit de se placer où ils veulent pendant le cours, jusqu'à ce qu'ils démontrent qu'ils ne sont pas capables, pour l'instant, de se taire en cours (ils passent alors au statut n°2). Un autre où ils doivent être placés devant et isolés (si possible) jusqu'à ce qu'ils fassent la preuve qu'ils sont capable de garder le silence en cours (ils passent alors au statut n°1). En début d'année tout le monde est en statut 1.
- j'interroge systématiquement un élève oralement à chaque début d'heure, sur la leçon précédente. Il se lève, les autres font silence, je pose des questions. Il répond et il est noté (sur 10). ça prend 5 minutes, ça permet de remettre en mémoire ce qu'on a fait la veille, ça fait pression sur l'apprentissage des leçons, ça permet de faire le tri en fin de trimestre entre ceux qui apprennent et les autres, ça les incite à écouter en classe (souvent ça suffit pour mémoriser)
- discuter avec les collègues : souvent un élève qui pose problème dans notre cours a déjà chahuté le collègue précédent et parfois il y a une explication (week end tendu, problèmes familiaux) qui peut nous aider à démêler les fils, en discutant avec l'élève par exemple
Après pour des élèves qui n'ont pas envie d'être là, qui n'ont respect ni pour le système ni pour nous, et qui nous pourrissent nos cours systématiquement, franchement, à moins d'avoir des pouvoirs magiques, je ne vois pas trop quoi faire, pour moi c'est du ressort de la vie scolaire : donc les remarques "je m'en bats les c*******" pour moi valent une exclusion de cours. On n'enseigne pas comme on gave les oies
Bon courage à tous les collègues qui préparent une rentrée dans des établissement difficiles (après plusieurs années comme ça, je vais bénéficier d'une trève pour l'année 2010-2011 et j'avoue être contente )

faun51
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par Isia le Dim 18 Juil 2010 - 0:12

il m'est arrivé une année de répondre du tac au tac à un "je m'en bats les couilles" par cette phrase "ça doit faire mal..." je ne sais pas ce qui m'a pris, mais ce jour-là, j'ai gagné le respect des durs de la classe.... parfois ça tient à peu de choses (si j'ose dire) Rolling Eyes

Isia
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent

Message par melaniguiz le Dim 18 Juil 2010 - 9:03

J'ai commencé par enseigner dans des collèges difficiles, puis j'ai fait un collège très difficile. C'est là que j'ai tout appris ! Les profs étaient très solidaires et c'était comme ça qu'on s'en sortait. On savait toujours qui était dans la salle d'à coté, on s'excluait les élèves dans nos salles, quand je n'arrivais pas à virer un élève car il restait accroché à sa chaise à crire "j'bouge pas", je faisais venir un prof plus ancien qui m'aidait à le déloger... Et je ne laissais rien passer : on ramassait les carnets dans le couloir avant de faire entrer les élèves, ceux sans carnet étaient exclus chez l'adjointe (qui avait énormément d'influence sur les gamins), on faisait rapport sur rapport (par ex un élève qui s'énervait et commençait à m'insulter, je lui demandais "c'est bien à moi que tu parles ?" puis je prenais mon papier "alors tu as dit.." et je notais tout en répétant après lui, le ridicule de la situation, le fait que ça ne me touchait pas du tout, que je disais ses insultes comme si je lisais une recette de cuisine faisait que ça l'arretait toujours, et moi je consignais tout pour l'exclure). J'ai appris à ne m'affoler de rien, même quand un élève me balançait sa table par terre et son carnet à la figure, ou qu'un autre montait en haut de l'armoire en refusant d'en descendre... Au bout de quelques mois, j'ai vu que ça payait, les élèves commençaient à se tenir, certains mêmes venaient me remercier de les punir tout le temps...c'est là que j'ai compris que ces gamins ont plus que tout besoin de cadres et en demandent : ils méprisent le prof qui ne va trop chercher à les punir et à les maitriser, ils se disent contre l'autorité mais c'est exactement ce qu'ils recherchent en nous. Et au fur et à mesure de l'année, certains sont devenus attachants, car ce sont quand même des gamins qui ont une vie difficile ou cahotique. Ca m'a bien formée (même si j'avoue que je me suis dépechée d'en partir !!). En revanche je n'y ai pas appris à faire un cours (jamais fait un programme en entier ni sérieusement tant que je n'ai pas été dans un collège "normal") et je sais mieux gérer les gros conflits type bagarre et insultes que je n'ai plus du tout maintenant, que les petits bavardages insidueux d'élèves polis mais faux jetons.

melaniguiz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum