licenciement de stagiaire

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par lalilala le Dim 18 Juil 2010 - 13:10

Je ne connais pas non plus d'étudiants ayant eu le capes ou l'agreg sur un coup de bol....Il y a quand même un paquet d'épreuves et celles-ci ne consistent pas en une simple restitution de connaissances...

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Gryphe le Dim 18 Juil 2010 - 13:11

morgane9513 a écrit:C'est bizarre, personne n'a relevé ma remarque sur l'administration CDE et CPE....
Oui c'est vrai, j'ai failli écrire "je ne suis pas l'administration", mais je me suis retenue.

Ceci dit, c'est vrai qu'une complémentarité de tous les acteurs est indispensable.

Je trouve toujours un peu facile de rejeter la "faute" sur les autres : CDE quand on est prof, profs quand on est adjoint ou chef. Les CPE se retrouvant un peu entre les deux.

Je ne sais pas comment fait une adjointe évoquée plus haut qui garde les exclus de cours dans son bureau. Chez nous ça ne serait pas possible vu la taille de mon bureau et le nombre d'exclus à l'heure. Mais bon, je suis la situation de près... et j'en récupère très souvent aussi. C'est juste que je ne voudrais pas systématiser la chose.

Souvent, c'est plus "l'interaction" et le travail en commun qu'on peut améliorer, plutôt que de dire "c'est à l'autre de...".

Pour ce qui est de l'entrée dans le métier de prof, je crois l'avoir déjà évoqué ici, nous avons vu passer beaucoup de vacataires cette année, qui ont fait chez nous leurs tout premiers cours. A chaque fois, avant qu'ils ne commencent leurs cours, j'avais passé en moyenne trois heures avec eux pour leur expliquer un maximum de choses (élèves, collègues, Pronotes, sonneries, programmes officiels, visite de l'établissement, clés, craies, ficelles du métier...), et ils commençaient leurs cours après avoir été présentés aux enseignants, leur nom affiché en vie scolaire et à plusieurs endroits du collège "M. Untel remplace Mme Unetel de telle date à telle date".
Pronote peut sembler un détail, mais cela permet au collègue, dès le premier jour, de mettre des notes, de voir son nom apparaître sur l'EDT et de donner des devoirs (chez nous, les parents peuvent visualiser tout ça à la maison).

Je pense qu'il y a une partie "préventive" qui peut nettement aider le jeune collègue à faire sa place.

Vous allez probablement hurler... je prévois que les deux stagiaires de l'année prochaine aient "leur" salle. Ça me paraît important pour qu'ils puissent asseoir leur crédibilité. Cela risque de se faire au détriment d'autres personnes, c'est ça le problème. Bon, je verrai ça en détail dans un mois.

Courage tout le monde, là, c'est le moment de profiter des vacances (si possible), pas de se prendre la tête.


_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Iphigénie le Dim 18 Juil 2010 - 13:13

Peut-être que l'augmentation des redoublements est aussi à l'échelle nationale une façon déguisée de réduire le nombre des fonctionnaires.On diminue d'autant le nombre de places des capes et agreg sans en avoir l'air.
Il fut un temps où ,de fait,il y avait des places non pourvues aux concours ,au motif de l'insuffisance des candidats,maintenant on les accepte et on les licencie,ça revient au même mais c'est moins visible-jusqu'à un certain point.


Dernière édition par iphigénie le Dim 18 Juil 2010 - 13:18, édité 1 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par lalilala le Dim 18 Juil 2010 - 13:16

@iphigénie a écrit:Peut-être que l'augmentation des redoublements est aussi à l'échelle nationale une façon déguisée de réduire le nombre des fonctionnaires.On diminue d'autant le nombre de place des capes et agreg sans en avoir l'air.
Il fut un temps où ,de fait,il y avait des places non pourvues aux concours ,au motif de l'insuffisance des candidats,maintenant on les accepte et on les licencie,ça revient au même mais c'est moins visible-jusqu'à un certain point.

Je pense exactement la même chose

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Iphigénie le Dim 18 Juil 2010 - 13:17

Courage tout le monde, là, c'est le moment de profiter des vacances (si possible), pas de se prendre la tête.

oui c'est vrai ,ça

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par FD le Jeu 22 Juil 2010 - 16:04

.


Dernière édition par FD le Mar 12 Nov 2013 - 3:41, édité 1 fois

FD
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Jeu 22 Juil 2010 - 18:35

Un bon enseignant est un enseignant qui se remet en cause. Pourquoi le chef d'établissement pense cela de toi? Il doit avoir ses raisons à moins de vouloir se payer un jeune enseignant... Il faudrait en discuter avec lui... Une règle d'or : toujours bien s'entendre avec son chef d'établissement car, en cas de litige, c'est lui qui a toujours raison (malheureusement).

Pour ce qui me concerne, c'est l'inspecteur qui m'a dit qu'ils avaient peur que, étant jeune, j'aie des problèmes plus tard pour m'imposer dans des classes. Heureusement, j'ai été à bonne école après. Et vu les classes que j'ai eues en banlieue, je me rends compte que la classe du stage était un cadeau à côté!

Mais, tu sais, un inspecteur ne se fait pas influencer comme cela. Il ne faut pas exagérer : ils savent bien que certains chefs d'établissement minimisent les problèmes dans leur collège ou lycée.
Si tu as eu une classe difficile, le mieux est qu'ils te donnent, pour ton redoublement, une classe plus facile.
Mais il faut savoir quelque chose : tu auras principalement des classes difficiles pendant ton début de carrière. Moi j'en ai littéralement bavé avec certaines classes, et mes collègues aussi... Donc il faut aussi avoir les reins solides et c'est ce qu'évaluent (on ne JUGE que dans un tribunal) les inspecteurs. Certes, comme partout, il peut y avoir de mauvais inspecteurs mais je pense que, quand même, ils savent faire la part des choses...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par FD le Jeu 22 Juil 2010 - 19:02

.


Dernière édition par FD le Mar 12 Nov 2013 - 3:42, édité 1 fois

FD
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Seb le Jeu 22 Juil 2010 - 19:42

Et bien demande aux autres enseignants d'attester de cela auprès de l'inspecteur, je ne vois que ça...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par henriette le Jeu 22 Juil 2010 - 20:47

Je me suis déjà aperçue maintes fois que l'opinion des inspecteurs était trèèèèèèès souvent trèèèèèès influencée (voire calquée, pour ne pas dire dictée) par ce que le CDE raconte sur le collègue, en bien ou en mal du reste...

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par lalilala le Jeu 22 Juil 2010 - 20:54

oui mais pas toujours....je pense que la proviseure adjointe a parlé de moi en bien et le bilan de mon inspection a été négatif.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par olivier-np30 le Sam 14 Aoû 2010 - 20:42

Bonjour,

J'ai 40 ans et un peu de recul sur le sujet de la non titularisation ou encore radiation de l'EN.

Tout d'abord j'ai été admis au capes et admissible à l'agrégation de mathématiques à 24 ans, il y a 16 ans donc.

A l'issue des deux années je n'ai pas été titularisé.

J'ai été contrôlé 8 fois dont 3 par la même personne sur les deux années, la première personne est passée à chaque fois en début d'année. La 1ère année cette personne m'a fait un rapport très négatif, il faut dire que je démarrais au collège et que je n'étais pas prêt (j'étais jeune et malgré mes 25 ans après mon service je manquais de maturité, chacun évolue à son rythme). La seconde année cette conseillère pédagogique m'a fait un excellent rapport mais elle a décidé de repasser une 3ème fois donc, pour faire un autre rapport complètement négatif.

A l'issue des 2 ans, je ne savais plus où j'en étais. Notons pour anecdote que la 1ère année ma maitre de stage sera hospitalisée très longtemps puis la seconde année ma maitre de stage sera en congé maternité. Aucune des deux ne sera remplacée.

J'ai toujours été seul et l'IUFM ne m'a jamais aidé.

Pour ma part je pense que quand il y a un doute, cela cache un malaise : certains parlent de gens qui ont raté les concours et ont passé la capes par dépit.

Bien sûr je n'entrais pas dans ce cadre puisque titulaire d'une maitrise de mathématiques pures. Si j'avais voulu faire autre chose, j'aurais choisi maths applis : les mauvaises langues diront que je ne devais pas aimer les maths appliquées, mais un candidat qui a 14/20 en probabilités à l'agrégation a forcément un intérêt pour le domaine appliqué.

Donc tomber dans les clichés serait aisé. Cela étant, être admissible à l'agrégation signifie qu'on a échoué (non admis), et dans mon cas j'ai toujours été honnête : je souhaitais enseigner en terminale.

Je me suis vite rendu compte que les places étaient chères, car même les agrégés peuvent être affectés en collège.

Mal dans ma peau, ayant le sentiment de ne n'avoir connu que l'école, je voulais voir autre chose. Je savais que ce serait difficile et ma reconversion a pris 2 ans et demi.

Mon témoignage a pour but de montrer qu'un refus n'est pas nécessairement négatif, mais j'aurais toujours préféré continuer à enseigner et trouver une solution parallèlement à mon travail plutôt que de passer 2 ans et demi au chômage ou en AFR via une formation.

Ce que j'ai du mal à comprendre est que depuis le temps l'EN devrait avoir du recul sur le sujet et être en mesure de router ces jeunes en difficulté vers des personnes expérimentées ayant fait face à ces problèmes.

J'ai perdu beaucoup de temps à cause de l'indifférence de ce système qui reste dur.

L'oral du capes comporte un jury de 3 personnes et j'avais mieux réussi les épreuves pratiques. On ne peut donc parler de but en blanc de problèmes pédagogiques.

De plus après 8 contrôles l'inspectrice a dit qu'elle ne savait pas quoi penser avec moi, et d'ailleurs moi non plus.

C'est un sujet difficile car le métier d'enseignant est complexe, et je pense qu'il faut savoir raison garder et toujours garder une distance et une réserve sur les jugements hâtifs.

Pour ma part je suis satisfait de mon métier actuel, mais je n'oublierai jamais les séquelles laissées par ce système. Il ne faut pas se voiler la face, cela engendre des troubles graves au seing des familles.

Pour finir mon impact sur les élèves a été nul : un élève de seconde devenu plus tard ingénieur informaticien, une autre prof en sciences eco ...etc...

Il y a beaucoup de dramaturgie à l'IUFM où on compare les stagiaires à des camionneurs et leur million de km. La responsabilité sur la route se transposant à celle du millier d'élèves que l'on aura en responsabilité.

Rien n'est figé, un jeune en proie aux doutes, maladroit ne sera pas forcément mauvais sur la suite, à l'inverse un stagiaire contrôlé 1 seule fois et titularisé grâce à l'aura d'un maitre de stage ne sera pas forcément bon et heureux par la suite.

L'essentiel dans la vie est de garder un équilibre. Il m'arrive encore de lire la revue Tangente.

Mais souvent je souris quand je pense au passé : peut-on reprocher à un jeune en début de carrière de ne pas être performant ?

En entreprise tout le monde sait qu'il faut laisser le temps au temps et qu'un jeune qui sort de l'école n'est pas immédiatement performant...

J'espère que l'Education Nationale s'occupera enfin de ces jeunes profs en situation d'échec et essaiera de voir sérieusement ce qu'elles peuvent faire afin de que chacun puisse y gagner.

En effet tout cela coûte cher à l'Etat, car un stagiaire à mon époque n'enseignait qu'à une seule classe !

Même si cela était désolant de me retrouver au chômage, j'ai toujours été animé par une flamme, le chemin a été long car une maitrise de maths pures n'ouvre aucune porte sur le marché du travail, mais toute transformation est possible. On peut étudier la philo et travailler par la suite dans un département d'audit ou de contrôle de gestion.

Dans la vie il y a une part d'aléas aussi qui va faire que le pas ou faux pas dans l'instant présent va conditionner le pas futur un peu comme une chaine de Markov et le résultat, quelques années plus tard, ne sera pas forcément pire. Heureusement !

Voilà bonne continuation.


Dernière édition par olivier-np30 le Sam 14 Aoû 2010 - 21:01, édité 2 fois

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par John le Sam 14 Aoû 2010 - 20:46

Merci pour ton témoignage !


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Pierre_au_carré le Sam 14 Aoû 2010 - 21:02

Et ma question est : que fais tu maintenant ?

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par olivier-np30 le Sam 14 Aoû 2010 - 21:12

Je suis analyste en informatique, entre temps j'ai fait aussi un master appliqué.

Mais il y a beaucoup de choses que je méconnaissais, c'est pour cela que je déplorerai toujours de ne pas avoir été conseillé par des professionnels à l'Education Nationale.

J'ai du tout gérer moi-même et le chemin a été long...

Ce qui me gêne, c'est que 15 ans plus tard le gâchis continue.

Je parle de gâchis car je suis sûr que j'aurais pu éviter de perdre 2ans et demi si j'avais pu bénéficier de conseils avisés et aussi une aide pour me remettre en confiance.

Heureusement que j'étais qqn de solide !

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par cleandre le Sam 14 Aoû 2010 - 22:36

@olivier-np30 a écrit:Je suis analyste en informatique, entre temps j'ai fait aussi un master appliqué.

Mais il y a beaucoup de choses que je méconnaissais, c'est pour cela que je déplorerai toujours de ne pas avoir été conseillé par des professionnels à l'Education Nationale.

J'ai du tout gérer moi-même et le chemin a été long...

Ce qui me gêne, c'est que 15 ans plus tard le gâchis continue.

Je parle de gâchis car je suis sûr que j'aurais pu éviter de perdre 2ans et demi si j'avais pu bénéficier de conseils avisés et aussi une aide pour me remettre en confiance.

Heureusement que j'étais qqn de solide !

moi qui vient juste d avoir le capes et qui serais stagiaire en septembre, je suis un peu effrayée par ce post et par le témoignage d olivier... Je ne savais même pas qu'on pouvait être licencié après l'année de stage. Alors oui, biensur, les élèves n'ont pas à subir des profs mauvais ( comme les exemples corsés donnés dans ce post). Mais quelle galère pour se reconvertir! que de sacrifices pour réussir un concours pour ensuite etre licencié!bon courage à tous ceux qui sont dans cette situation délicate

cleandre
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Invité le Sam 14 Aoû 2010 - 22:39

Comme tu dis, le gâchis continue. Et va même augmenter avec la suppression de la formation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par John le Sam 14 Aoû 2010 - 22:42

moi qui vient juste d avoir le capes et qui serais stagiaire en septembre, je suis un peu effrayée par ce post et par le témoignage d olivier... Je ne savais même pas qu'on pouvait être licencié après l'année de stage. Alors oui, biensur, les élèves n'ont pas à subir des profs mauvais ( comme les exemples corsés donnés dans ce post). Mais quelle galère pour se reconvertir! que de sacrifices pour réussir un concours pour ensuite etre licencié!bon courage à tous ceux qui sont dans cette situation délicate

On peut, même si c'est rare.

On peut aussi redoubler l'année de stage, ce qui est moins rare.


Dernière édition par John le Sam 14 Aoû 2010 - 23:01, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Karine B. le Sam 14 Aoû 2010 - 22:46

@cleandre a écrit:
@olivier-np30 a écrit:Je suis analyste en informatique, entre temps j'ai fait aussi un master appliqué.

Mais il y a beaucoup de choses que je méconnaissais, c'est pour cela que je déplorerai toujours de ne pas avoir été conseillé par des professionnels à l'Education Nationale.

J'ai du tout gérer moi-même et le chemin a été long...

Ce qui me gêne, c'est que 15 ans plus tard le gâchis continue.

Je parle de gâchis car je suis sûr que j'aurais pu éviter de perdre 2ans et demi si j'avais pu bénéficier de conseils avisés et aussi une aide pour me remettre en confiance.

Heureusement que j'étais qqn de solide !

moi qui vient juste d avoir le capes et qui serais stagiaire en septembre, je suis un peu effrayée par ce post et par le témoignage d olivier... Je ne savais même pas qu'on pouvait être licencié après l'année de stage.

10 % des stagiaires de l'académie de Lille n'ont pas été validés, certains licenciés.
Nous avons aussi des cas de titulaires licenciés pour insuffisance professionnelle après 20 ans

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Invité le Sam 14 Aoû 2010 - 22:51

Comment se définit l'insuffisance professionnelle?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Finrod le Sam 14 Aoû 2010 - 22:56

Nous avons aussi des cas de titulaires licenciés pour insuffisance professionnelle après 20 ans
Suspect ils ont fait quoi ?

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par InvitéB le Sam 14 Aoû 2010 - 22:56

@glitterNgrease a écrit:Merci, Seb , de redire ce que j'ai essayé d'expliquer en 5 + messages!
"C'est pour ça qu'Alain enseignait en prépa, où la pédagogie est quasi
inexistante
vu qu'on n'a que des premiers de la classe."

affraid Ce n'est pas parce qu'on est sage qu'on doit se coltiner des somnifères... que ce soit en prépa ou à la fac d'ailleurs. Et dans ces deux types d'établissements j'ai dormi, dessiné, bavardé, facebooké à cause de profs, certes très érudits, mais soporifiques au possible!

_________________
Suspect  "Sometimes I think the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us"  C&B

InvitéB
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par cleandre le Sam 14 Aoû 2010 - 22:58

@John a écrit:J'espère que tu as appelé le ministère et les syndicats pour tes problèmes d'affectation.

si cette partie s'adresse à moi john, je crois que tu confonds les "neo stagiaires" pour ma part, j ai eu lz petite académie du fin fond de la france que je souhaitais. d'ailleurs, c'est très rassurant pour moi d avoir la possibilité de faire mon année de stage dans des établissements ruraux et calmes... je crois que c'est un vrai plus!

cleandre
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par val09 le Sam 14 Aoû 2010 - 23:00

@Karine B. a écrit:mais parfois, mieux vaut donner une 2ème chance, dans un autre établissement, avec un autre tuteur, après on peut licencier si la personne n'est vraiment pas faite pour ça, mais qu'on lui laisse la possibilité d'essayer de faire ses preuves avec plus de maturité et de recul

+1

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par John le Sam 14 Aoû 2010 - 23:01

Oups, pardon cleandre, je t'ai confondu avec callicles !

C'est que, de Calliclès, on n'a pas eu de nouvelles, et son histoire est quand même édifiante, s'il nous a tout rapporté conformément aux faits.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: licenciement de stagiaire

Message par Finrod le Sam 14 Aoû 2010 - 23:02

lol, c'est un peu remuant à la campagne défois, du moins c'est l'image qu'en donne le blog food'amour, mais son collège à l'air un peu particulier.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum