Progression 5e??

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Progression 5e??

Message par V.Marchais le Mar 3 Aoû 2010 - 22:15

Tu n'es pas à côté de la plaque, Zabou, et de toute façon, il n'existe pas une et une seule progression idéale. Disons que mon travail est toujours fortement influencé par l'histoire littéraire. Et si l'origine des fabliaux est complexe, leur développement est lié à l'émergence de la bourgeoisie et à une forme de réaction contre les valeurs féodales et l'esthétique courtoise. Je préfère respecter cet ordre dans la manière de présenter ces genres aux élèves.
Par ailleurs, le fabliau est étroitement lié à la farce : mêmes récits, même tradition orale jouée, même public, mêmes personnages, même structure... Comme on ne peut pas consacrer cinq chapitres au Moyen-âge, j'aime traiter ces deux genres ensemble - juste avant de travailler sur Molière pour montrer comment il renouvelle la farce, donc plutôt en fin d'année, justement.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression 5e??

Message par zabou le Mar 3 Aoû 2010 - 22:28

J'attendais ta réponse V.Marchais!
Quand je travaille sur le fabliau j'évoque également la farce à la fin de ma séquence en règle générale avec des docs iconographiques et qques extraits de La farce du cuvier ou de Maître Pathelin. Et en fin d'année, j'aime y revenir à l'ocassion d'un travail sur Molière pour réactiver les connaissances du début d'année.
Je suis également d'accord avec ton analyse sur l'opposition fabliau/valeurs féodales etc...
Je crois qu'en fait le pb vient de moi: je crois que j'ai plus de facilités à démontrer aux élèves divergences dans le sens fabliau / GT sur le récit du MA que le contraire
Merci pour ta réponse V.Marchais!

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression 5e??

Message par V.Marchais le Mar 3 Aoû 2010 - 22:33

@zabou a écrit:je crois que j'ai plus de facilités à démontrer aux élèves divergences dans le sens fabliau / GT sur le récit du MA que le contraire

Cet argument me paraît extrêmement important à prendre en compte. Nous ne sommes pas parfaits, nous ne faisons pas de cours parfaits et il n'y a pas de progression parfaite. Par contre, il y a des situations dans lesquels nous sommes plus efficace que d'autre, il est bon de le savoir et d'en tenir compte.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum