Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
lotta
Fidèle du forum

Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par lotta le Ven 30 Juil 2010 - 8:42
Bonjour,

Je cherche une idée de roman - fantastique ou SF- pour faire une séquence ouvrant sur le thème "risque et progrès au XIXe siècle".
Il s'agit d'un des thème que nous avons choisi, avec mes collègues, pour l'histoire des arts.
Le but serait de coupler l'étude du fantastique et une napproche de ce thème.

Je viens de commencer "Frankenstein" et je crains que le style ne soit un peu lourd.
J'avais fait lire "Docteur Jekyll" l'année dernière, mais je crois qu'il n'y a pas vraiment de passage explicatif...

Qu'en pensez-vous ?
Auriez-vous d'autres idées ?
avatar
moi
Habitué du forum

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par moi le Ven 30 Juil 2010 - 9:00
Bouvard et Pécuchet ?
c'est la première idée qui me vient en tête de si bonne heure...

_________________
"Il existe un autre monde mais il est dans celui-ci." (W.B. Yeats)
avatar
moi
Habitué du forum

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par moi le Ven 30 Juil 2010 - 9:02
Oups! Je viens de relire ton post... Évidemment ce que je te propose n'est SF ni fantastique...
Quand je disais que pour moi il était tôt!...

_________________
"Il existe un autre monde mais il est dans celui-ci." (W.B. Yeats)
Invité24
Bon génie

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par Invité24 le Ven 30 Juil 2010 - 9:03
même si c'est évident: dracula.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par JPhMM le Ven 30 Juil 2010 - 9:19
Évident ? Qu'y a-t-il de thématique scientifique dans Dracula ?

Mes propositions :
L'homme invisible, et L'île du docteur Moreau, de H.G. Wells
De nombreux Jules Verne...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
moi
Habitué du forum

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par moi le Ven 30 Juil 2010 - 9:50
Et le film "Edward aux mains d'argent"?
Cela pourrait te faire une étude de l'image en lien avec ton thème...

_________________
"Il existe un autre monde mais il est dans celui-ci." (W.B. Yeats)
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par Celeborn le Ven 30 Juil 2010 - 9:54
@JPhMM a écrit:Évident ? Qu'y a-t-il de thématique scientifique dans Dracula ?

C'est pas ce qui manque entre l'étude du vampirisme et l'aliéniste.

Cela dit, L'Homme invisible me paraît une excellente idée, qui colle parfaitement au thème proposé.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
MS
Neoprof expérimenté

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par MS le Ven 30 Juil 2010 - 9:56
J'ai déjà fait lire Frankenstein et en accompagnant les élèves, il n'y a pas de problème.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!
avatar
jehanne
Niveau 9

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par jehanne le Ven 30 Juil 2010 - 10:01
C'est pour le collège?
"La Machine à remonter le temps", de Wells?
J'avais adoré un film qui en était (librement) inspiré:
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=3863.html

J'édite: ça doit être plutôt "La machine à explorer le temps", car il ne le remonte pas, en fait...


Dernière édition par jehanne le Ven 30 Juil 2010 - 12:30, édité 1 fois
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par Celeborn le Ven 30 Juil 2010 - 10:03
L'Homme invisible me paraît NETTEMENT plus accessible que La Machine à remonter le temps.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par JPhMM le Ven 30 Juil 2010 - 10:10
@Celeborn a écrit:Cela dit, L'Homme invisible me paraît une excellente idée, qui colle parfaitement au thème proposé.
Normal, c'est un des sujets de prédilection des romances scientifiques de l'auteur. Il y a aussi quelques extraits remarquables dans La guerre des mondes, et La machine à voyager dans le temps.


Dernière édition par JPhMM le Ven 30 Juil 2010 - 13:59, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Passerose
Expert

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par Passerose le Ven 30 Juil 2010 - 11:45
L'Eve future, de Villiers de l'Isle-Adam ? C'est peut-être trop difficile.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)
avatar
lotta
Fidèle du forum

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par lotta le Ven 30 Juil 2010 - 13:05
Merci pour toutes ces idées.
Je vais me procurer "L'île du Dr Moreau" et lire "La machine à remonter dans le temps".
avatar
Kiki
Habitué du forum

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par Kiki le Ven 30 Juil 2010 - 17:41
Les 100 millions de la bégum de Jules Verne.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par doctor who le Ven 30 Juil 2010 - 17:48
Moreau : c'est celui qui parle le plus explicitement de la science et de ses méfaits.

Qu'est-ce que c'est bien, HG Wells !

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par JPhMM le Ven 30 Juil 2010 - 18:32
@doctor who a écrit:Qu'est-ce que c'est bien, HG Wells !

Carrément.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: Roman sur le thème "risque et progrès de la science au XIXe siècle"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum