Doute: la description en classe de 5ème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Doute: la description en classe de 5ème

Message par adlidi le Mer 11 Aoû - 13:32

Et c'est parti pour les questions à la c.. qui nous bloquent enfin qui me bloque dans mon travail. Autant vous dire tout de suite que nous avons le manuel terre des lettres à la rentrée et donc que je souhaite l'exploiter un max afin déviter la déforestation!!! Bref, je souhaite démarrer ma rentrée avec une séquence sur les lieux propices à l'aventure. Je me sers d'un groupement de textes élaboré à partir du manuel Terre des Lettres. Mon objectif final pour cette séquence est la rédaction d'une description d'un lieu inquiétant. Qu'en pensez-vous? Suis-je hors programme? Suspect Suspect Suspect J'enchaîne avec comme deuxième séquence l'étude de l'ile au trésor et la rédaction d'un abordage de bateau... J'attends vos réactions. Embarassed Embarassed Merci d'avance pour vos lumières!!

_________________
"La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber."

adlidi
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par Nell le Mer 11 Aoû - 13:39

Une séquence complète sur la description n'est plus obligatoire. cela dit, je ne trouve cela incohérent et il faut voir le descriptif. pour ma part, je compte faire comme toi (mais à la fin de l'année ).

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par adlidi le Mer 11 Aoû - 13:39

Tu me rassures...

_________________
"La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber."

adlidi
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par V.Marchais le Mer 11 Aoû - 13:52

Les IO sont assez claires, je trouve :

L’objectif prioritaire à atteindre à la fin de la classe de Cinquième est la rédaction d’un texte correct et cohérent d’une page et demi (30 lignes environ), dans le respect des consignes données.
L’élève doit être capable, en Cinquième, de maîtriser la narration et la description. Les récits qu’il écrit peuvent également inclure des dialogues.
[...]
Au cours des activités de lecture, il s'attache à faire percevoir les caractéristiques et le rôle de la description et des dialogues. Parallèlement, l’élève apprend à les rédiger et, le cas échéant, à les insérer dans ses propres écrits.

Plus de séquence consacrée exclusivement à telle ou telle forme de texte, parce que c'est artificiel et que cela conduit à instrumentaliser les textes. Mais des observations sur les descriptions à chaque fois que cela a un intérêt dans une étude de texte, des exercices d'imitation, et un apprentissage de l'écriture qui se fait dans le temps, de séquence en séquence. Cela me semble plus raisonnable que de prétendre fixer une compétence en une séquence.

Ce que tu proposes me paraît aller dans ce sens, Adlidi, pour autant que je puisse en juger.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par adlidi le Mer 11 Aoû - 14:08

Je suis perdue!!

_________________
"La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber."

adlidi
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par V.Marchais le Mer 11 Aoû - 14:08

Pourquoi ?

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par adlidi le Mer 11 Aoû - 14:14

J'ail l'impression d'avoir été formatée par l'iufm avec ces compétences qu'il faut absolument notifier et cette pression pour respecter à la lettre les programmes...Je dois être fatiguée. Désolée!
Ce que je propose te semble-t-il cohérent?

_________________
"La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber."

adlidi
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par V.Marchais le Mer 11 Aoû - 14:21

Tu vas travailler ces compétences, c'est normal. Ce n'est pas cela qui est remis en cause. Seulement la manière de l'aborder. On a abandonné la typologie des textes parce que franchement, étudier à la chaîne des portraits de personnages dont on ne sait rien ou des descriptions qui ont, le plus souvent, une fonction esthétique ou programmatique dans un récit qui a disparu, c'est pas très motivant. L'accent est remis sur la complexité du texte, ses émotions, ses enjeux.
Il y a eu, à défaut de réels documents d'accompagnement, une belle présentation des nouveaux programmes réalisée par Weinland et ??? mais je n'arrive pas à remettre la main dessus. Je vais chercher : cela pourrait te rassurer.
Etudier des textes amples, qui ne se réduisent pas à une forme de texte n'empêche pas de focaliser sur un passage descriptif, d'analyser sa fonction dans un ensemble plus vaste, d'étudier ses moyens et de tenter de les reproduire dans un exercice d'écriture. C'est ainsi que, texte après texte, tu les construiras, tes compétences sur la description.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par V.Marchais le Mer 11 Aoû - 14:25

Ca me paraît cohérent, ce que tu proposes. Prends juste garde, quand tu constitue ton corpus, d'avoir de vrais passages d'aventure, avec de l'action, pas juste une série de descriptions. Ce sera d'autant plus intéressant d'étudier le rôle de ces descriptions dans le récit, plutôt que toutes seules.
Puisque tu as TDL, tu devrais pouvoir exploiter les premiers textes. Tu pourras aussi adapter à ta convenance les pages 34 à 36 - et là, je t'assure qu'on est dans les programmes !

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par adlidi le Mer 11 Aoû - 15:35

En fait je voulais étudier le rôle des descritpions dans les romans d'aventures, celles-ci créent des attentes pour le lecteur pour la suite des intrigues...

_________________
"La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber."

adlidi
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par V.Marchais le Mer 11 Aoû - 15:40

Tu peux le faire. En théorie, cela ne doit plus être l'objectif principal, qui doit être moins technique et plus littéraire (ex : découvrir les codes du roman d'aventures, ou ses enjeux...) mais rien ne t'interdit, à l'intérieur de ce chapitre, d'accorder une importance particulière à la description et de réinvestir ce travail dans l'écriture, bien au contraire. C'est d'ailleurs à peu près ce que fait Catherine dans le premier chapitre de TDL.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par adlidi le Mer 11 Aoû - 15:53

En fait comme le conçoit Catherine, je voulias ppaser par le biais de la découverte des roman d 'aventures.. Merci pour tes éclairages!!

_________________
"La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber."

adlidi
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

premières séquences 5è

Message par Ilse le Ven 13 Aoû - 14:59

Pour ma part, je voudrais faire un GT sur le roman d'aventures (avec TDL) puis "Vendredi ou la vie sauvage" en OI. Mais j'hésite dans ma progression grammaticale entre :
1- séq. 1 : les mots variables (verbe, nom, déterminant, AQ) et l'imparfait
(les lieux de l'aventure)
séq 2 : les mots invariables, les fonction sujet et CO, le passé simple

OU :

2- séq 1 : impft et PS, mots invariables, le verbe et le sujet
(insister sur l'action dans le roman d'aventures)
séq 2 : les mots variables (N, dét, AQ) et l'attribut du sujet
(descriptions de lieux, portraits...)
Qu'en pensez-vous ?


Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par V.Marchais le Ven 13 Aoû - 15:02

Bonjour Nathalie,

Sur l'articulation entre points de langue et séquences, tu peux jeter un oeil ici :
http://www.neoprofs.org/le-francais-et-les-lettres-au-college-f29/points-de-langue-et-sequences-en-3eme-t23068.htm

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par doctor who le Ven 13 Aoû - 15:03

@V.Marchais a écrit: une belle présentation des nouveaux programmes réalisée par Weinland et ???

Patrick Laudet, IG.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par doctor who le Ven 13 Aoû - 15:08

Je verrai la description dans les textes où il y en a, mais je consacrerai surtout beaucoup de temps à sa mise en placeen cours de rédaction. En deux fois à priori : au moment de l'étude du présent, puis de celle de l'imparfait.

Seront réparties la syntaxe, le voc spécifique, les réflexes d'inventio, en cours de rédac, et l'insertion dans le récit, les fonctions narratives, la portée esthétique ou judiciaire (dans le portrait), en cours de littérature.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par Ilse le Ven 13 Aoû - 15:34

Merci, c'est effectivement une bonne idée.

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute: la description en classe de 5ème

Message par V.Marchais le Ven 13 Aoû - 16:01

Merci doctor Who. Ca m'a permis de retrouver le lien.
http://media.eduscol.education.fr/file/actes/72/5/actes_francais_au_college_124725.pdf

Adlidi, je te recommande la lecture de la présentation de ces programmes par Laudet, cela permet de bien en cerner l'esprit.

Je copie ce qui est en lien le plus direct avec ce fil :


Loin d’être seulement relativisée par les proportions excessives prises par la littérature de jeunesse, les grands textes de la littérature ont pu l’être aussi par les approches trop exclusivement formelles auxquels ils ont donné lieu. La dérive techniciste n’était d’ailleurs pas tant dans les textes officiels antérieurs qu’elle ne s’est installée peu à peu dans les classes. Que de passages magnifiques réduits à des manipulations formelles, aléatoires, dénuées de sens et d’enjeux. L’ambition des nouveaux programmes est de corriger le technicisme ambiant dans les classes par un souci plus grand d’humanisme (« fonder une culture humaniste »). Faut-il que toute séance d’étude de texte finisse dans une grille ? Chaque texte doit-il passer au lit de Procuste du tableau énonciatif ? Puissent, en un sens, les nouveaux programmes faire souffler un vent révolutionnaire, et mettre un bonnet rouge au vieux schéma quinaire ! Désengager les textes arraisonnés dans tous les schémas narratifs ou actantiels, au demeurant très utiles mais souvent désinvestis de toute valeur, c’est conjuguer à nouveaux frais « l’esprit de géométrie », à condition de ne pas tomber dans le seul cadastre, avec « l’esprit de finesse », dont le développement reste quand même un des objectifs majeurs
de l’étude de la littérature (« ce que l’environnement social et médiatique quotidien ne suffit pas toujours à construire » rappellent les nouveaux programmes). Rien moins que de retrouver cette exigence disciplinaire que répétaient autrefois les vieux maîtres : en français, on ne sépare pas le fond de la forme. Les nouveaux programmes sont clairs sur ce point ; « on développe l’aptitude des élèves à s’interroger sur les effets produits par les textes, sur leur
sens, leur construction et leur écriture. Les diverses démarches d’analyse critique ainsi qu’un nécessaire vocabulaire technique, qui doit rester limité, ne constituent pas des objets d’étude en eux-mêmes : ils sont au service de la compréhension et de la réflexion sur le sens (p.3) ».
Ne perdons donc rien de ce que les enrichissements de la critique moderne ont apporté aux études de lettres, notamment la rigueur dans l’attention à la forme des textes, sachons en même temps ne jamais perdre de vue le fond, voire le profond des textes que nous voulons transmettre à nos élèves.
Puissent les nouveaux programmes, bien compris, libérer certains professeurs de l’image qu’ils se font des constructions didactiques trop rigides auxquelles ils ont fini par identifier leur mission. Quand ils lisent des textes avec leurs élèves, qu’ils retrouvent le goût
et le « souci constant de privilégier l’accès au sens, de prendre en compte la dimension esthétique et de permettre ainsi une compréhension approfondie du monde et de soi (p.3) ».

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum