De l'avenir des stagiaires...

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'avenir des stagiaires...

Message par Salammbô le Dim 15 Aoû 2010 - 9:20

Chers collègues titulaires! J'ai besoin de vous et de votre savoir universel. Mon avenir de stagiaire m'inquiète et j'avais quelques questions à vous poser.


Question n°1 :


Pourquoi les affections de stagiaires sont-elles aussi tardives?

Oui! c'est une question à se poser ça!

Je suis de retour sur le forum après quelques semaines d'absence et avant d'autres semaines mouvementées (on m'a dit que je devais être dans un établissement scolaire le 1er septembre, ah bon?).
J'ai appris mon académie d'affectation (Poitiers), mais j'ai constaté que le jour où l'on apprend l'établissement, est à...7 jours de la réunion académique de Poitiers pas obligatoire mais faut-y-être-quand-même qui est datée pour le 31.
Venant de l'académie de Nantes, ça laisse chronomètre en main six jours (oui 6!) pour déménager, trouver un appartement, s'installer, pleurer qu'on angoisse avec des "j'veux pas y alleeeer" à n'en plus finir. Moi j'veux bien! Les profs se sont des fiche-rien, mais enfin faut voir comment on les mène en début de carrière!
Je voulais donc savoir s'il y avait une conjonction particulière des planètes pour que les mutations de stagiaires soient aussi mal fichues ou alors si nous étions rentrés dans l'ère du Verseau sans que je le sache, auquel cas je prends tout de suite un billet de train inter-galactique direction Mars.

Question n°2

J'ai formulé mes voeux de ville sur le site de l'IUFM comme demandé...j'ai envoyé mes papiers, mon accusé de réception, bref j'ai tout fait comme il fallait. J'ai choisi mes villes en fonction des transports et des communications entre l'établissement et l'université/IUFM où l'on recevra une formation.

Cependant une question subsiste. Quand on a pas le permis et qu'on n'est pas envoyé dans l'une des villes que l'on a choisies on fait comment?
On nous oblige à faire ce stage, que faire un report de stage n'est pas possible à moins de rentrer dans l'armée, être en congé parental, partir à l'étranger...ou passer l'agrégation. Mais il faut avoir un M2 acquis pour ce concours...or je voulais justement faire un report de stage pour faire mon M2 car je n'ai que mon M1 et accessoirement passer mon permis (il paraît que c'est utile, sans blague!).
Dans mes courriers je n'ai pas fait valoir que je n'avais aucun moyen de locomotion de peur que cela me desserve.

Question n°3

La dernière question, mes amis, concerne la santé! Je suis pas bien solide à ce niveau , j'ai une maladie chronique et une discopathie qui me donne des douleurs lombaires atroces.
Ma question porte alors sur la visite médicale nécessaire pour rentrer dans la fonction publique. Je ne bois pas, j'ai (presque) arrêté de fumer, j'suis pas dans une secte et je n'ai pas (encore) de velléités de torturer mon prochain. Cela, le médecin pourra le vérifier, mais dois-je lui dire que je souffre de cette maladie et que j'ai mal au dos?

Je pensais ne rien dire pour éviter qu'il fasse un mauvais rapport sur moi. Que feriez-vous à ma place?


Voilà, que d'interrogations, de peur et d'appréhension. J'imagine que je ne suis pas la seule à avoir autant de questions en tête.

Cordialement

Salammbô

Salammbô
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par Reine Margot le Dim 15 Aoû 2010 - 9:24

1) ça a toujours été comme ça même avant la réforme, et cette année vu les couacs (difficulté à trouver des tuteurs, des postes pas trop loin des IUFM...) ça 'na rien arrangé.

3) Au contraire il faut le dire, et aussi monter un dossier auprès du médecin conseil du rectorat, pour être reconnu comme travaileur handicapé (1000 pts au mouvement intra)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par Adri le Dim 15 Aoû 2010 - 9:46

pour le 3- :
le médecin qui m'avait fait passé la visite :

"- Vous fumez ?
- Non.
- C'est bien!
- Vous faites du sport ?
- Pas vraiment.
- Faudrait en faire un peu.
- Respirez ! Ouvrez la bouche ! Montez sur la balance !Je vous mesure. Bon c'est bien. Au revoir.
-
confused "


Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par Salammbô le Dim 15 Aoû 2010 - 9:48

1) Le problème est de savoir pourquoi c'est comme ça...est-ce l'été qui empêche le rectorat de travailler? je sais que ça tourne au ralenti mais quand même faut pas pousser...

2) je n'ai pas envie d'être considérée comme travailleur handicapé car j'ai toujours pensé qu'avoir 1000points à cause (ou "grâce" au) du handicap (qu'il soit minime ou grave) n'était pas une mesure adaptée. Je ne sais pas comment m'exprimer, les travailleurs handicapés devraient avoir un statut particulier sans forcément passer par le système des points pour pouvoir être pris en charge.
Si un travailleur handicapé a besoin d'être à tel poste et qu'un travailleur non handicapé a envie d'être sur le même, le travailleur handicapé va avoir le poste car son handicap lui donne 1000points, or je pense que les travailleurs handicapés devraient avoir les postes qu'ils souhaitent et surtout adaptés à leurs besoins, avoir leur système de mutation propre qui prendrait en compte les soins, médecins et un soutien proches.

C'est un peu comme pour le rapprochement de conjoints, j'ai lu sur le site de l'EN que les points se faisaient en fonction du nombre d'enfants...genre si t'as un enfant t'as tant de points, deux enfant t'en a plus...alors qu'on devrait juste être près du papa ou de la maman avec un seul enfant.

Salammbô
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par invitéW le Dim 15 Aoû 2010 - 9:51

@Salammbô a écrit:


Question n°1 :


Pourquoi les affections de stagiaires sont-elles aussi tardives?

Oui! c'est une question à se poser ça!

Je suis de retour sur le forum après quelques semaines d'absence et avant d'autres semaines mouvementées (on m'a dit que je devais être dans un établissement scolaire le 1er septembre, ah bon?).
J'ai appris mon académie d'affectation (Poitiers), mais j'ai constaté que le jour où l'on apprend l'établissement, est à...7 jours de la réunion académique de Poitiers pas obligatoire mais faut-y-être-quand-même qui est datée pour le 31.
Venant de l'académie de Nantes, ça laisse chronomètre en main six jours (oui 6!) pour déménager, trouver un appartement, s'installer, pleurer qu'on angoisse avec des "j'veux pas y alleeeer" à n'en plus finir. Moi j'veux bien! Les profs se sont des fiche-rien, mais enfin faut voir comment on les mène en début de carrière!
Je voulais donc savoir s'il y avait une conjonction particulière des planètes pour que les mutations de stagiaires soient aussi mal fichues ou alors si nous étions rentrés dans l'ère du Verseau sans que je le sache, auquel cas je prends tout de suite un billet de train inter-galactique direction Mars.

Les affectations sont tardives car les résultats des oraux sont tardifs et que même au rectorat, les fonctionnaires ont le droit de prendre des vacances...

Il faut un peu de temps pour que vous puissiez faire vos vœux, que le rectorat les reçoivent, etc...

(mais comme le dit marquise, ça a toujours été comme ça). Perso, pour mon année de stage je suis resté 1 mois à squatter chez différents amis avant d'avoir un appart)


@Salammbô a écrit:Question n°2

J'ai formulé mes voeux de ville sur le site de l'IUFM comme demandé...j'ai envoyé mes papiers, mon accusé de réception, bref j'ai tout fait comme il fallait. J'ai choisi mes villes en fonction des transports et des communications entre l'établissement et l'université/IUFM où l'on recevra une formation.

Cependant une question subsiste. Quand on a pas le permis et qu'on n'est pas envoyé dans l'une des villes que l'on a choisies on fait comment?

Désolé pour toi, mais la réponse de l'EN est : débrouillez-vous... Tu dois rejoindre ton poste sous peine d'être en abandon de poste et de perdre le bénéfice de ton capes. (ça arrive même à des TZR)


@Salammbô a écrit:On nous oblige à faire ce stage, que faire un report de stage n'est pas possible à moins de rentrer dans l'armée, être en congé parental, partir à l'étranger...ou passer l'agrégation. Mais il faut avoir un M2 acquis pour ce concours...or je voulais justement faire un report de stage pour faire mon M2 car je n'ai que mon M1 et accessoirement passer mon permis (il paraît que c'est utile, sans blague!).
Dans mes courriers je n'ai pas fait valoir que je n'avais aucun moyen de locomotion de peur que cela me desserve.

Je pense que tu as fait une erreur, cela n'aurait pas pu te desservir, au contraire.




@Salammbô a écrit:Question n°3

La dernière question, mes amis, concerne la santé! Je suis pas bien solide à ce niveau , j'ai une maladie chronique et une discopathie qui me donne des douleurs lombaires atroces.
Ma question porte alors sur la visite médicale nécessaire pour rentrer dans la fonction publique. Je ne bois pas, j'ai (presque) arrêté de fumer, j'suis pas dans une secte et je n'ai pas (encore) de velléités de torturer mon prochain. Cela, le médecin pourra le vérifier, mais dois-je lui dire que je souffre de cette maladie et que j'ai mal au dos?

Je pensais ne rien dire pour éviter qu'il fasse un mauvais rapport sur moi. Que feriez-vous à ma place?



Salammbô

Contrairement à marquise, je ne dirais rien pour ne pas risquer d'être refusé (mais il faut prendre l'avis des spécialistes auprès d'un syndicat). Tu auras le temps, quand tu seras titulaire d'essayer de faire valoir ta maladie pour avoir un poste aménagé si tu y a droit.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par MS le Dim 15 Aoû 2010 - 10:05

En ce qui concerne le permis, il faut quand même savoir que quand on rentre dans l'EN on risque fort d'en avoir besoin et il me paraît assez judicieux d'anticiper. Pour ma part, j'ai passé le permis quand j'étais en maîtrise, soit une année avant de passer le capes et pour le payer, ainsi que la voiture, j'ai fait un prêt étudiant.
J'ai commencé en tant que MA, j'ai été nommée le jour de la rentrée à plus de 300 kilomètres de mon domicile, c'est ainsi, c'est la vie du prof débutant, on est presque tous passés par là, et on a survécu.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par Karine B. le Dim 15 Aoû 2010 - 10:24

@Salammbô a écrit:1) Le problème est de savoir pourquoi c'est comme ça...est-ce l'été qui empêche le rectorat de travailler? je sais que ça tourne au ralenti mais quand même faut pas pousser... .

au début de l 'IUFM, on était prévenu le jour de la pré rentrée

Pourquoi est-ce come ça ? D'abord parce que le concours finit mi juillet et qu'il faut affecter dans une académie, ensuite parce qu'il faut laisser du temps aux stagiaires pour faire des voeux, et qu'ensuite il faut aussi du temps pour lire ses voeux et affecter. Enfin, les baisses d'effectifs touchent aussi les rectorats qui ferment pendant une période des vacances (à Lille, ils ont dû réouvrir plus tôt que d'habitude, cela veut dire qu'il y aura récupération en cours d'année)

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par Karine B. le Dim 15 Aoû 2010 - 10:25

@Salammbô a écrit:
2) je n'ai pas envie d'être considérée comme travailleur handicapé car j'ai toujours pensé qu'avoir 1000points à cause (ou "grâce" au) du handicap (qu'il soit minime ou grave) n'était pas une mesure adaptée. Je ne sais pas comment m'exprimer, les travailleurs handicapés devraient avoir un statut particulier sans forcément passer par le système des points pour pouvoir être pris en charge.
Si un travailleur handicapé a besoin d'être à tel poste et qu'un travailleur non handicapé a envie d'être sur le même, le travailleur handicapé va avoir le poste car son handicap lui donne 1000points, or je pense que les travailleurs handicapés devraient avoir les postes qu'ils souhaitent et surtout adaptés à leurs besoins, avoir leur système de mutation propre qui prendrait en compte les soins, médecins et un soutien proches.

c'est ce qui se passe pour les recrutés au titre du handicap

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par Karine B. le Dim 15 Aoû 2010 - 10:27

@Salammbô a écrit:On nous oblige à faire ce stage, que faire un report de stage n'est pas possible à moins de rentrer dans l'armée, être en congé parental, partir à l'étranger...ou passer l'agrégation. Mais il faut avoir un M2 acquis pour ce concours...or je voulais justement faire un report de stage pour faire mon M2 car je n'ai que mon M1 et accessoirement passer mon permis (il paraît que c'est utile, sans blague!).

apparemment, le report de stage pour M2 a été accepté pour quelques cas suite à l'intervention du SNES

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par belodet le Dim 15 Aoû 2010 - 11:21

@Adri a écrit:pour le 3- :
le médecin qui m'avait fait passé la visite :

"- Vous fumez ?
- Non.
- C'est bien!
- Vous faites du sport ?
- Pas vraiment.
- Faudrait en faire un peu.
- Respirez ! Ouvrez la bouche ! Montez sur la balance !Je vous mesure. Bon c'est bien. Au revoir.
-
confused "

pareil! le tout en quatre minutes chrono!

belodet
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par titeprof le Dim 15 Aoû 2010 - 11:49

moi j'ai eu encore mieux comme visite absurde :
"Enlevez vos chaussures et lisez ce panneau"...... c'est vrai qu'avec mes talons de 0,5cm le contre plongée aurait été fatal à mes capacités oculaires...

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par cleandre le Dim 15 Aoû 2010 - 11:50

@belodet a écrit:
@Adri a écrit:pour le 3- :
le médecin qui m'avait fait passé la visite :

"- Vous fumez ?
- Non.
- C'est bien!
- Vous faites du sport ?
- Pas vraiment.
- Faudrait en faire un peu.
- Respirez ! Ouvrez la bouche ! Montez sur la balance !Je vous mesure. Bon c'est bien. Au revoir.
-
confused "

pareil! le tout en quatre minutes chrono!

pareil, il m'a aussi demandé si j'avais djà vu un psy (????), si j'avais déjà fait une depression, si mes vaccins étaient à jour, si je n'avais pas d'antécédents médicaux notables dans ma famille (????), si je prends un traitement ( je serais à ta place, je ne dirais rien mais ce n'est que mon avis de flippette)... il m'a également demandé comment on écrit grand-père au pluriel (???)

cleandre
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par lapetitemu le Dim 15 Aoû 2010 - 12:23

Ca me semble bizarre quand même tout ce que vous dites... Vous pensez vraiment qu'on peut se faire licencier parce qu'on a des problèmes de dos ? Je ne vois vraiment pas pourquoi il ne faudrait pas le dire.
De même, pour le permis, moi aussi je l'aurais signalé (d'ailleurs je l'ai fait), et pour ce qui est d'anticiper, c'est facile à dire, mais pas autant à mettre en pratique, ça coûte cher quand on est étudiant, et puis quand on passe des concours (ce qui est relativement normal avant d'avoir un poste), on n'a pas le temps de s'y consacrer.
Moi aussi j'angoisse un peu par rapport à ça, mais en l'ayant signalé, je me dis qu'ils peuvent quand même en tenir compte, et me mettre sur un poste accessible en transports (qui ne sera pas le plus intéressant sous d'autres critères). Vu qu'il y a apparemment une majorité de gens qui peuvent se déplacer en voiture, ce serait normal...

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par lalilala le Dim 15 Aoû 2010 - 12:30

Coucou et bienvenue dans l'académie de Poitiers! Smile


Petite question : c'est quoi cet accusé de réception???? J'ai rien reçu moi comme papier

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par invitéW le Dim 15 Aoû 2010 - 13:44

@lapetitemu a écrit:Ca me semble bizarre quand même tout ce que vous dites... Vous pensez vraiment qu'on peut se faire licencier parce qu'on a des problèmes de dos ? Je ne vois vraiment pas pourquoi il ne faudrait pas le dire.

pas licencié : refusé suite à la visite médicale.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par lapetitemu le Dim 15 Aoû 2010 - 13:54

Mais concrètement, ça veut dire quoi, refusé ? Je suis débutante et n'y connais rien sur ces pratiques...

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par lalilala le Dim 15 Aoû 2010 - 13:56

Ben ça veut dire virer pour moi..... mais être viré suite à une visite médicale c'est curieux non?

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par invitéW le Dim 15 Aoû 2010 - 14:02

@lalilala a écrit:Ben ça veut dire virer pour moi..... mais être viré suite à une visite médicale c'est curieux non?

non, comme tout fonctionnaires, il faut que l'on soit apte physiquement. ceci se "vérifie" lors d'une visite médicale au cours de l'année de stage.

http://w3.snes.edu/3-1-4-Aptitude-physique.html

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par lalilala le Dim 15 Aoû 2010 - 14:06

Mais ça doit être rare d'être jugé inapte physiquement....

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par invitéW le Dim 15 Aoû 2010 - 14:07

@lalilala a écrit:Mais ça doit être rare d'être jugé inapte physiquement....

oui je pense

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par lapetitemu le Dim 15 Aoû 2010 - 14:10

Oui, mais si on n'est pas jugé apte, on est viré, quoi ! Alors de deux choses l'une, soit on a un vrai problème, et effectivement on ne peut pas enseigner, mais je pense qu'on s'en rend compte avant, quand même. Soit le problème n'est pas grave, et dans ce cas j'espère bien qu'on ne se fait pas licencier parce qu'on a vu un psy à un moment dans sa vie ou qu'on a mal au dos...

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par invitéW le Dim 15 Aoû 2010 - 14:25

@lapetitemu a écrit:Oui, mais si on n'est pas jugé apte, on est viré

Non, on n'est pas viré : on n'est pas titularisé. (le résultat est le même)

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par zabriskie le Dim 15 Aoû 2010 - 14:32

A mon avis, le mal de dos ne pose pas de problème. Par contre, pour le reste, il faut faire comme pour les papiers d'assurances bancaires :
- avez-vous vu un psy ? --> NON
- avez-vous déjà pris des anti-dépresseurs ? --> NON
Ce sont quand même des choses hyper personnelles...

zabriskie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par cleandre le Dim 15 Aoû 2010 - 15:31

@zabriskie a écrit:A mon avis, le mal de dos ne pose pas de problème. Par contre, pour le reste, il faut faire comme pour les papiers d'assurances bancaires :
- avez-vous vu un psy ? --> NON
- avez-vous déjà pris des anti-dépresseurs ? --> NON
Ce sont quand même des choses hyper personnelles...

bah oui!! et puis tu peux aller voir un psy (ou y etre aller ) et être tout à fait apte à enseigner! De même, si ma grand-mère fait du diabète, je vois pas trop en quoi c'est important.... je suis repartie perplexe...

cleandre
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'avenir des stagiaires...

Message par John le Dim 15 Aoû 2010 - 15:45

Non, on ne peut pas être refusé à la visite médicale parce qu'on a mal au dos, parce que la grand-mère a du diabète ou parce qu'on a déjà vu un psy.

La visite médicale d'entrée dans la fonction publique est aussi l'occasion d'une visite médicale classique, elle est obligatoire pour tout fonctionnaire qui entre au service d'un ministère.

Pour le permis, il faut absolument dire à son syndicat et dans tous les papiers possibles et imaginables qu'on n'a pas le permis si c'est effectivement le cas, sinon après c'est trop tard.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum