Debut de carriere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Debut de carriere

Message par Gandalf le Dim 5 Sep 2010 - 15:28

Bonjour

Je voudrais profiter de vos souvenirs de début de carriere pour me remonter un peu le moral.

Voila ma situation. Je suis stagiaire cette année ; je suis nommé dans un établissement privilégié où j'ai 3 classe de seconde.

J'ai fait un seul jour vendredi (6 heures dans la journée) et j'ai vraiment peur de me rendre compte que je ne suis pas fait pour ce métier. Je ne prend aucun plaisir à expliquer des choses qui sont évidentes pour moi à des petits qui savent à peine compter (je suis prof de maths)

Par ailleurs une de mes classes est très remuante avec des ados insolents et provocateur.

J'ai une boule dans le ventre en permanence depuis 5 jours qui m'empeche de manger et je dors tout juste 4 heures par nuit tellement j'angoisse et stress notamment parce que je me dis que j'ai choisi une mauvaise voie.

Avez vous vécu ca au début ; que me conseilleriez vous pour me rassurer. Et en cas extrème ou cela continuerait comme caest-il possible de démissioner en cours d'année et quelles sont les démarches ?

Il faut comprendre que j'ai fais des étude très poussé (doctorat/agreg) et me retrouver à faire ce que je fais ca fais un grand choc il y a un gouffre entre ce que je faisais encore il y a 3mois (j'ai passé l'agreg cette année) et aujourd'hui où je me sens inutile et nul.

Merci

Gandalf
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par deroute le Dim 5 Sep 2010 - 15:34

Je peux juste de dire que tu n'es pas le seul si ça peut te consoler...

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par Artémis le Dim 5 Sep 2010 - 15:37

J'ai vécu la même chose au début, puis l'année de T1 les premières semaines. Je me suis accrochée en me disant que c'était normal, parce que je débutais. Il fallait que j'adapte la façon dont j'envisageais jusque-là le métier de prof, dont je rêvais depuis longtemps et que j'avais idéalisé, et la réalité. Cette année, 7e rentrée et le 1er jour, je suis sortie de ma salle en me disant que j'adorais ce boulot et que j'étais contente de reprendre. Et pourtant je ne suis que TZR et c'est tous les ans la galère !
Attends de prendre tes marques. C'est un changement gigantesque. Va à ton rythme : commence par régler les problèmes de discipline et après ça devrait s'améliorer. Dis-toi que tu es là pour faire progresser les élèves, tu ne peux pas tout leur demander, même si certains ont un retard inacceptable. Il faut cependant faire avec. Ne les vois pas comme des ennemis : ils ne te veulent pas de mal ! Et tu es là pour les faire bosser, point. Tu n'es que leur prof.
Ne songe pas dès maintenant à démissionner, ce serait trop bête d'avoir fait tout ce travail pour cela.
Bon courage à toi ! fleurs
La boule dans le ventre, je connais... Elle va s'atténuer !

Artémis
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par Marillion le Dim 5 Sep 2010 - 15:41

Difficile de te répondre car j'ai toujours aimé l'école. Je n'aurais pu concevoir un autre métier (malgré un bac scientifique qui m'ouvrait toutes les portes).
Reste que lorsque j'ai été nommée stagiaire, j'ai eu à charge une classe de 2nde STI et inutile de te dire que le challenge de l'année a été de les intéresser à mes cours de Français. Cela n'a pas été facile, car leur intérêt pour les matières générales était vraiment faible, c'était une classe composée essentiellement de garçons (2 filles seulement) et certains avaient à peine 3 ans de moins que moi. Bref ce ne fut pas une année facile, mais une année de formation (après, j'ai été nommée en ZEP et j'ai vu la différence en regrettant mes élèves de STI).
Je me suis vraiment régalée à étudier de grands classiques avec cette classe de STI, avec peut-être de très hautes ambitions, mais j'ai eu la joie de voir que certains souhaitaient passer en 1ère L en fin d'année (bien sûr, ce ne fut pas possible pour eux, mais j'avais relevé le challenge avec la moitié de la classe).

Je pense qu'il te faut vraiment réfléchir, prendre le temps de mesurer que tu n'as pas sacrifié tout ce temps pour passer le Capes (ou l'Agrég) et démissionner peu de temps après. C'est peut-être une décision hâtive, prise sous le coup de l'émotion, de la déception, mais que tu risques de regretter par la suite.
Quelle que soit ta décision, elle t'appartient, mais il faut vraiment que tu réfléchisses.

A mon époque, nous étions 2 stagiaires et mon collègue (de Maths) avait passé le concours des impôts pendant l'été. A la rentrée, il est à peine resté 1 semaine, a démissionné et je ne l'ai pas revu, donc je ne peux pas te dire s'il a pris la bonne décision.
Reste que ça arrive...

Marillion
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par Ergo le Dim 5 Sep 2010 - 15:45

Hello Gandalf!

Difficile de savoir si ce que tu décris est lié au décalage entre ce que tu faisais avant et ce que tu fais maintenant, aux élèves etc. Difficile en fait de dire si c'est un vrai malaise ou un truc passager.

Je suis stagiaire aussi, je dors peu et mange mal depuis la pré-rentrée, je suis persuadée de ne rien savoir sur la gestion d'une classe, de ne pas savoir répondre à des questions basiques ("madaaaame où on peut laisser nos sacs pendant la récré?"), d'être incapable de préparer un cours digne de ce nom, d'être incapable de voir ce qui tient en une heure ou pas, d'être incapable de voir si les élèves ont compris ou pas etc. et j'arrête la liste là parce qu'elle continue...

Et pourtant je n'ai eu que 2h vendredi et avec des 6ème et elles étaient déjà remplies d'erreurs (pas assez de verbalisation, pas assez de répétitions...).

Je n'aide pas en disant cela mais juste pour faire savoir que ça doit beaucoup dépendre de la personnalité de chacun: les amies stagiaires avec qui j'ai parlé sont dans le même état que moi, persuadées de ne pas faire les choses comme il faut...

Je pense que c'est ce beaucoup se disent au début, après on s'habitue, on s'adapte, on fait les choses plus intuitivement sans essayer de tout rationaliser. Smile

La grande différence c'est que pour les concours, pour un doctorat, même si on est censé se faire comprendre de son "public", on n'est pas censé l'instruire de la même façon qu'on est responsable d'une classe. Il n'empêche qu'au début, au premier exposé, au premier choix de sujet, on était aussi dans le flou qu'on l'est face aux élèves. Et après, on s'entraîne, on s'habitue, on s'améliore. Enfin, je pense et j'espère!
Ne laisse pas tomber, l'inquiétude est normale et je dirais même saine! (plutôt que de se dire "j'ai fait des cours parfaits".) trefle

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par Ruthven le Dim 5 Sep 2010 - 15:57

Salut,

En Seconde, ce ne sont pas des petits, mais aux dires de mes collègues de maths, la seconde est une classe difficile car très hétérogène (préparer des élèves à la 1ère S tout en faisant en sorte que les autres suivent), et l'enseignement secondaire est un des débouchés naturels de l'agrégation même si tu as l'impression qu'il y a un gouffre.
Quant aux enjeux, certes le contenu te paraît peut-être pauvre mais tu peux te fixer des objectifs pour inventer des moyens de faire passer tes cours.
L'angoisse avec les classes qui semblent pénibles, difficile de ne pas l'avoir surtout quand on commence.
En tout cas, si cela ne te plaît vraiment pas, mieux vaut serrer les dents toute l'année jusqu'à la titularisation, ensuite tu auras le temps de voir d'autres débouchés ; si tu as été bien classée, les matheux recrutent des jeunes en prépa.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par olivier-np30 le Dim 5 Sep 2010 - 16:02

@Ruthven a écrit:les matheux recrutent des jeunes en prépa.

agreg + doctorat (validé): tu as toutes tes chances Very Happy

Donc d'accord aussi pour ne pas te décourager.

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par olivier-np30 le Dim 5 Sep 2010 - 16:33

@Gandalf a écrit:j'ai 3 classe de seconde.

@Gandalf a écrit:
il y a 3mois (j'ai passé l'agreg cette année) et aujourd'hui où je me sens inutile et nul.
Merci

C'est vrai que malheureusement le programme de seconde, en maths, n'est pas très motivant aussi bien pour les profs que pour les élèves...

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par JPhMM le Dim 5 Sep 2010 - 16:51

Bonjour Gandalf.

J'ai bien peur que la situation est identique pour de nombreux stagiaires. Et cette situation est choquante.

Je t'engage à prendre connaissance du topic d'une collègue stagiaire
http://www.neoprofs.org/l-enseignement-au-quotidien-f1/prof-stagiaire-a-18h-decue-t24340.htm

J'ai commencé comme vacataire, balancé dans trois classes, en plein milieu d'année, auprès d'élèves qui savaient que je n'étais là que pour trois semaines. C'est toujours difficile au début. Crois-moi.

Garde courage. Les choses sont m'améliorer très vite.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par albertmemmi le Dim 5 Sep 2010 - 17:58

@Gandalf a écrit:
J'ai fait un seul jour vendredi (6 heures dans la journée) et j'ai vraiment peur de me rendre compte que je ne suis pas fait pour ce métier. Je ne prend aucun plaisir à expliquer des choses qui sont évidentes pour moi à des petits qui savent à peine compter (je suis prof de maths)

PERSONNE n'est fait pour ce métier. Il s'apprend, en testant, en cherchant, en imitant. Beaucoup y arrivent. Le plaisir vient après le travail quand celui-ci est réussi, et ne t'inquiète pas, au début PERSONNE ne réussit jamais.

albertmemmi
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par ysabel le Dim 5 Sep 2010 - 19:15

@albertmemmi a écrit:
@Gandalf a écrit:
J'ai fait un seul jour vendredi (6 heures dans la journée) et j'ai vraiment peur de me rendre compte que je ne suis pas fait pour ce métier. Je ne prend aucun plaisir à expliquer des choses qui sont évidentes pour moi à des petits qui savent à peine compter (je suis prof de maths)

PERSONNE n'est fait pour ce métier. Il s'apprend, en testant, en cherchant, en imitant. Beaucoup y arrivent. Le plaisir vient après le travail quand celui-ci est réussi, et ne t'inquiète pas, au début PERSONNE ne réussit jamais.

D'ailleurs on n 'est pas fait pour travailler lol!

Pas de découragement Gandalf ! tu commences à peine, il faut rentrer dans le métier.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par lene75 le Dim 5 Sep 2010 - 20:29

Pas de panique ! Oui, j'ai vécu la même chose l'année de stage : boule au ventre, mauvaises nuits, cauchemars. J'ai perdu 9 kilos sur l'année dont 6 les deux 1res semaines et je n'avais que 8h/semaine. Je suis T2 et 6h la même journée, je n'ai encore jamais eu, c'est dire. Au début de mon stage, au bout de 2h de cours, j'étais lessivée et je dormais en rentrant chez moi. Je me suis trouvée nulle et je me suis aussi demandé si j'étais "faite pour ce métier", je me suis aussi dit "toutes ces études pour ça ?" alors que j'avais l'impression (fausse d'après certains retours d'élève en fin d'année ou après) de ne jamais faire de philo avec eux (je suis prof de philo).

Ne démissionne pas cette année, attends de voir, je dirais même attends au moins une autre année et cherche le plus d'aide possible : tuteur si tu en as, collègues, il y en a forcément de sympas, reste à les trouver, CPE s'il est bien (si tu ne sais pas, demande à tes collègues ce qu'ils en pensent), essaie d'être en contact avec d'autres stagiaires si c'est possible malgré la réforme, nous nous étions beaucoup soutenus entre nous parce que ça se passait plus ou moins mal pour tout le monde.

Et puisque tu précises être dans un établissement privilégié, ce qui te tracasse probablement, dis-toi bien que les élèves ne s'y comportent pas forcément comme des anges avec les petits nouveaux sans expérience : ils ont l'habitude des profs qui ont de la bouteille et qu'ils n'osent pas bordéliser, du coup quand ils voient un jeune ils peuvent se dire (sans méchanceté) que ça va être le cours récré. Même s'il se trouvait que tes collègues n'aient pas de difficultés avec des classes avec lesquelles tu en as, sache que ce n'est pas de ta faute, ce n'est pas parce que tu n'es pas capable d'être prof mais simplement parce que tu es nouveau dans l'établissement et de surcroît dans le métier, ce dont les élèves, surtout les lycéens, s'aperçoivent très vite.

Allez, courage !

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par LNSAG le Dim 5 Sep 2010 - 21:10

@Gandalf a écrit:Il faut comprendre que j'ai fais des étude très poussé (doctorat/agreg) et me retrouver à faire ce que je fais ca fais un grand choc il y a un gouffre entre ce que je faisais encore il y a 3mois (j'ai passé l'agreg cette année) et aujourd'hui où je me sens inutile et nul.
J'ai vécu ça. Entre Juin et Septembre, déjà on est plus à la même place, et en plus le niveau est en chute libre. J'avais des secondes et j'avais l'impression d'être à la maternelle. Razz Mais on s'habitue, ne t'en fais pas, et nous faisons un métier passionnant ! Tu auras sans doute dans quelques années des TS avec qui tu pourras réellement faire des maths, pourquoi pas ensuite des CPGE... Les possibilités sont très nombreuses dans l'enseignement !

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux

LNSAG
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par Ruthven le Dim 5 Sep 2010 - 21:15

@LNSAG a écrit: Tu auras sans doute dans quelques années des TS avec qui tu pourras réellement faire des maths.

Hum ! Les TS et les maths, ce n'est que rarement une histoire d'amour. C'est impressionnant le nombre d'élèves en série scientifique qui n'aiment pas cette discipline (il faut avoir la chance de tomber sur la bonne classe). Bon, je ne voudrais quand même pas démoraliser Gandalf.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par olivier-np30 le Lun 6 Sep 2010 - 11:20

[quote="LNSAG"]
@Gandalf a écrit:... Les possibilités sont très nombreuses dans l'enseignement !

hum...ça dépend. Les disparités sont fortes. Mais avec agreg + doctorat, ça ira, sinon je suis beaucoup moins enthousiaste que vous.

On peut être agrégé et se retrouver en collège : tlm n'aime pas ... surtout en début de carrière. Après les opportunités restent aléatoires : c'est la loi de l'offre et de la demande.

Dans toutes les terminales, tous les élèves ne sont pas passionnés mais le programme est déjà un peu plus intéressant. En Maths, en dessous c'est vraiment faible.

A+

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par Artémis le Lun 6 Sep 2010 - 12:24

@olivier-np30 a écrit:On peut être agrégé et se retrouver en collège
Ou TZR et se faire trimballer dans toute l'académie...

Artémis
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Debut de carriere

Message par olivier-np30 le Lun 6 Sep 2010 - 12:42

Very Happy

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum