Conversation en salle des profs...

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Provence le Mar 7 Sep 2010 - 23:32

@Carabas a écrit:
Tu vas rire : dans les locaux de la boîte où je travaille, il y en a 2 qui estiment avoir leur salle. C'est d'un chiant! Si on efface la date écrite par la prof d'anglais on se fait engueuler.

J'ai l'esprit de contradiction: dans un cas pareil, je ferais exprès d'essuyer la date, histoire de rappeler que les titres de propriété des salles n'ont pas encore été distribués.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Emeraldia le Mar 7 Sep 2010 - 23:34

@Lornet a écrit:Aujourd'hui, j'ai suivi la conversation "J'ai ma salle et ça m'ennuie quand des collègues y viennent... - Ne m'en parle pas ! A chaque fois, les tables sont déplacées ! - Oui, on ne se sent plus chez soi.", etc.

Comme je n'ai pas ma salle, ces dames détentrices de leurs appartements privés devraient s'en satisfaire au lieu de râler sur les jeunes collègues moins fortunés.
Grrr... En tant que TZR, j'ai horreur de ça ! Leur petit territoire... N'importe quoi.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par JPhMM le Mar 7 Sep 2010 - 23:34

Réaction au titre : une salle des profs où il y a des conversations c'est déjà du luxe parfois...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par cassandre dupont le Mar 7 Sep 2010 - 23:35

Quelques années de TZariat et ça leur passera ce genre d'habitude! Ils ne se souviennent sans doute pas avoir été jeunes!

cassandre dupont
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par InvitéeHr le Mar 7 Sep 2010 - 23:38

Chez moi, mes 4èmes, ma classe, bon sang quel sens développé de l'appropriation. Jamais je ne suis arrivée à dire "mes" en parlant des classes.

InvitéeHr
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par thrasybule le Mar 7 Sep 2010 - 23:39

heather a écrit:Chez moi, mes 4èmes, ma classe, bon sang quel sens développé de l'appropriation. Jamais je ne suis arrivée à dire "mes" en parlant des classes.
Wink

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par JPhMM le Mar 7 Sep 2010 - 23:39

@cassandre dupont a écrit:Quelques années de TZariat et ça leur passera ce genre d'habitude! Ils ne se souviennent sans doute pas avoir été jeunes!
Certains n'ont jamais été jeunes (j'en ai connus...).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par cassandre dupont le Mar 7 Sep 2010 - 23:44

@JPhMM a écrit:
@cassandre dupont a écrit:Quelques années de TZariat et ça leur passera ce genre d'habitude! Ils ne se souviennent sans doute pas avoir été jeunes!
Certains n'ont jamais été jeunes (j'en ai connus...).
Je suis sans doute trop jeune pour avoir pu constater ces faits là.

cassandre dupont
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Pierre_au_carré le Mar 7 Sep 2010 - 23:46

@Provence a écrit:
@Carabas a écrit:
Tu vas rire : dans les locaux de la boîte où je travaille, il y en a 2 qui estiment avoir leur salle. C'est d'un chiant! Si on efface la date écrite par la prof d'anglais on se fait engueuler.

J'ai l'esprit de contradiction: dans un cas pareil, je ferais exprès d'essuyer la date, histoire de rappeler que les titres de propriété des salles n'ont pas encore été distribués.

La propriété, c'est le vol ? Smile

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par invitéW le Mer 8 Sep 2010 - 0:18

@Lornet a écrit:Aujourd'hui, j'ai suivi la conversation "J'ai ma salle et ça m'ennuie quand des collègues y viennent... - Ne m'en parle pas ! A chaque fois, les tables sont déplacées ! - Oui, on ne se sent plus chez soi.", etc.
.

Quand j'entends se genre de connerie, je leur demande s'ils ont bien pensé à payer la taxe d'habitation pour leur salle.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par thrasybule le Mer 8 Sep 2010 - 0:20

philip a écrit:
@Lornet a écrit:Aujourd'hui, j'ai suivi la conversation "J'ai ma salle et ça m'ennuie quand des collègues y viennent... - Ne m'en parle pas ! A chaque fois, les tables sont déplacées ! - Oui, on ne se sent plus chez soi.", etc.
.

Quand j'entends se genre de connerie, je leur demande s'ils ont bien pensé à payer la taxe d'habitation pour leur salle.
Mais par Toutatis, qu'ils amènent leurs lits de camp pour y dormir!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Audrey le Mer 8 Sep 2010 - 0:37

@Pierre_au_carré a écrit:
@Provence a écrit:
@Carabas a écrit:
Tu vas rire : dans les locaux de la boîte où je travaille, il y en a 2 qui estiment avoir leur salle. C'est d'un chiant! Si on efface la date écrite par la prof d'anglais on se fait engueuler.

J'ai l'esprit de contradiction: dans un cas pareil, je ferais exprès d'essuyer la date, histoire de rappeler que les titres de propriété des salles n'ont pas encore été distribués.

La propriété, c'est le vol ? Smile

Rhoooo! proudhon's in da house!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par InvitéN le Mer 8 Sep 2010 - 9:30

@Lornet a écrit:Aujourd'hui, j'ai suivi la conversation "J'ai ma salle et ça m'ennuie quand des collègues y viennent... - Ne m'en parle pas ! A chaque fois, les tables sont déplacées ! - Oui, on ne se sent plus chez soi.", etc.

Comme je n'ai pas ma salle, ces dames détentrices de leurs appartements privés devraient s'en satisfaire au lieu de râler sur les jeunes collègues moins fortunés.

J'ai eu le cas dans un tout petit local EPS partagé par 6 profs d'EPS : un s'était attribué depuis de longues années l'unique bureau furieux Celà m'était insupportable ainsi qu'à une collègue mais la majorité tolérait et je n'étais que de passage ( heureusement car :colere: ). Le pire c'est que si tu déposais des docs sur le précieux bureau de ce prince , celui ci le vivait très mal scratch

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Reine Margot le Mer 8 Sep 2010 - 9:40

@Lornet a écrit:Aujourd'hui, j'ai suivi la conversation "J'ai ma salle et ça m'ennuie quand des collègues y viennent... - Ne m'en parle pas ! A chaque fois, les tables sont déplacées ! - Oui, on ne se sent plus chez soi.", etc.

Comme je n'ai pas ma salle, ces dames détentrices de leurs appartements privés devraient s'en satisfaire au lieu de râler sur les jeunes collègues moins fortunés.

j'ai eu le cas d'une collègue, qui, alors que je remplaçais une prof ayant la sclérose en plaques qui devait revenir à mi-temps, avait dû pour cette collègue me laisser sa salle pendant une heure où elle 'navait pas cours mais travaillait dedans, puisque cette salle située au 1er étage n'obligeait pas la collègue handicapée à monter au 2e ou au 3e. Elle m'a fait des tonnes de recommandations avant de l'utiliser, notamment de mettre les chaises sur les tables. je le fais, mais une chaise était à l'envers et est tombée lorsqu'elle est revenue. Que 'nai-je entendu! J'ai vite demandé à changer de salle.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Pierre_au_carré le Mer 8 Sep 2010 - 9:45

@Audrey a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Provence a écrit:
@Carabas a écrit:
Tu vas rire : dans les locaux de la boîte où je travaille, il y en a 2 qui estiment avoir leur salle. C'est d'un chiant! Si on efface la date écrite par la prof d'anglais on se fait engueuler.

J'ai l'esprit de contradiction: dans un cas pareil, je ferais exprès d'essuyer la date, histoire de rappeler que les titres de propriété des salles n'ont pas encore été distribués.

La propriété, c'est le vol ? Smile

Rhoooo! proudhon's in da house!

C'était un bon mot. Je ne suis pas tout a fait d'accord... (enfin si, pour les salles de classe Very Happy )

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Adri le Mer 8 Sep 2010 - 9:54

j'ai ma salle cette année (et pourtant je suis TZR), je vais enfin pouvoir ranger des choses dans mon armoire
Il y a trois ans, je faisais 6h hebdo dans ce m^^eme étab, la prof installée dans l'étab m'avait montré sa salle (la m^^eme que j'occupe aujourd'hui puisqu'elle est partie à la retraite ), son armoire, etc. Moi qui changeai de salle et d'étab plus souvent qu'à mon tour, j'avais demandé, oh sacrilège, si je pouvais avoir accès à son armoire, là où était rangé plein de matériel pour notre matière, et si je pouvais y ranger mes manuels... Ben non, c'était son armoire, bien fermée à clef et à elle toute seule ! Je m'en suis souvenue quand elle m'a demandé de lui pondre un exo tout cuit à partir de vidéos que je serais aller lui chercher sur internet (ben oui, à son ^^age, ça la dépassait)
D'habitude, j'aime bien travailler avec des collègues, mais pour recoller au sujet, en SDP, elle ne me disait bonjour que lorsque c'était vraiment indispensable et la conversation s'arr^^etait là... (Je me souviens encore de sa t^^ete quand je lui ai indiqué oralement le nom de quelques sites où elle pourrait trouver son bonheur, avec le sourire SVP ) Heureusement qu'avec d'autres TZR on pouvait se serrer les coudes et rigoler, parce que beaucoup des "installés" ne nous jetaient m^^eme pas un regard, alors les conversations

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Lornet le Mer 8 Sep 2010 - 10:50

marquisedemerteuil a écrit:Elle m'a fait des tonnes de recommandations avant de l'utiliser, notamment de mettre les chaises sur les tables. je le fais, mais une chaise était à l'envers et est tombée lorsqu'elle est revenue. Que 'nai-je entendu! J'ai vite demandé à changer de salle.

Je pense que dans ce cas, répondre "Je n'y peux rien si contrairement à vous, je ne suis pas une ancienne et n'ai donc pas ma salle" serait mal venu.
Et pourtant... Rolling Eyes

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Carabas le Mer 8 Sep 2010 - 10:59

@Lornet a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Elle m'a fait des tonnes de recommandations avant de l'utiliser, notamment de mettre les chaises sur les tables. je le fais, mais une chaise était à l'envers et est tombée lorsqu'elle est revenue. Que 'nai-je entendu! J'ai vite demandé à changer de salle.

Je pense que dans ce cas, répondre "Je n'y peux rien si contrairement à vous, je ne suis pas une ancienne et n'ai donc pas ma salle" serait mal venu.
Et pourtant... Rolling Eyes
Ou alors : "je n'ai pas ma salle et je ne fais pas chier suer le monde", mais ce n'est pas très classieux.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Lornet le Mer 8 Sep 2010 - 11:16

Non plus.

Rolling Eyes


_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Lornet le Mer 8 Sep 2010 - 11:21

Il y en a quand même une qui, venant se présenter aux élèves le premier jour en ma présence (je suis PP), leur a surtout présenté sa salle, la manière dont elle l'avait décorée, même sur la fenêtre : "C'est MA salle et vous la repérerez de loin. En cour de récréation, levez la tête pour voir ma salle."

Du coup, le lendemain...j'avais cours dans sa salle et les élèves de me demander ce que je faisais dans la salle de Mme Machin.
(On se le demande.)

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Reine Margot le Mer 8 Sep 2010 - 11:25

suggérer une reconversion chez Valérie Damidot?

pas classe non plus.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Lornet le Mer 8 Sep 2010 - 11:26

Non, mais si j'appelle Valérie Damidot pour refaire sa déco...elle me tue, là ! Shocked

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Celeborn le Mer 8 Sep 2010 - 11:44

@Lornet a écrit:Non, mais si j'appelle Valérie Damidot pour refaire sa déco...elle me tue, là ! Shocked

« Et alors là on va écrire des mots sur les murs avec du fil de fer ; on va aussi découper des images dans des prospectus Carrefour et les appliquer sur les tables avec du vernis-colle ; on va déposer une plinthe au milieu du mur en peignant en bleu au-dessus et en marron en-dessous… Et surtout, on va mettre beaucoup de bougies ! » Razz

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par carole17 le Mer 8 Sep 2010 - 12:38

j'ai plein de choses à vous dire

je choisis ce sujet, parce qu'en le lisant, hier, ça a fait remonté plein de souvenirs désagréables
de ces souvenirs qui m'ont poussée à m'adresser à vous tous dans "contractuelle fatiguée..."

je me sens amère et je suis devenue parano, à cause de très mauvaises expériences en sdp

ça me rend agressive, et malheureusement, je m'en rends compte trop tard, tout le temps

un peu avant les vacances de la Toussaint, l'an dernier, je suis arrivée dans un collège où je ne me suis jamais sentie à l'aise
j'aurais pu mettre mes mauvaises impressions de côté, j'ai essayé, mais on ne m'a pas beaucoup aidée
les trois premières journées ont été décisives, les premières conversations avec mes nouveaux collègues

je me suis souvent dit, comme hier, que j'avais un problème (rapidité à virer parano)... je devrais peut-être me faire soigner ? scratch
mais je crois que c'est plus sain de faire la part des choses, on ne peut être responsable de tout, entièrement

le premier prof qui s'est adressé à moi, comme je me présentais à ceux qui étaient alors présents, et qu'on parlait des statuts, du fait d'être contractuelle, m'a gentiment dit que si je n'avais pas de poste à l'année, c'était parce que mon niveau était médiocre... que les bons, ils (le rectorat) les utilisent tout de suite. ça m'a soufflée, ça m'a touchée, et les semaines difficiles qui ont suivi m'ont contrainte à me dire qu'il avait raison

j'ai traîné cette idée comme un boulet, jusqu'en juin : on nous a proposé une formation, et j'ai pu rencontrer plein de contractuels et vacataires en lettres modernes, qui étaient dans des situations similaires à la mienne, et un peu perdus, comme moi

le deuxième s'est souvenu de mon prénom (ce qui ne s'est plus jamais reproduit par la suite) pour me rappeler une règle de vie dans cette sdp : il faut impérativement laver son mug, sinon, où va-t-on ? ça a l'air de rien, dit comme ça... je me suis sentie comme une gamine prise en flag. j'ai voulu la rassurer, je lui ai expliqué que j'aimais faire la vaisselle mais qu'à dix heures ça bouchonnait, que ma salle était loin et que dans les cas, j'aurais lavé, je laverais toujours ma tasse... elle m'a coupée en rétorquant qu'elles avaient mis du temps à imposer cette règle, elle a tourné le dos et est partie, sans m'écouter

la troisième personne n'a pas daigné me parler. je suis fumeuse. je remontais d'une pause clop (avec mon mug) et quand je me suis assise à côté d'elle, comme je sentais encore le tabac, elle a secoué la main devant son nez pour signifier son dégoût, et est partie s'installer plus loin... sous le regard ébahi mais des autres collègues, silencieux

ma liste est longue, je vous l'épargne

je me suis trop souvent sentie complètement nulle dans cet établissement
autant dire que même si j'ai joui d'une salle unique toute l'année, je n'ai jamais osé y mettre quoi que ce soit de personnel

mais quel rapport avec le sujet, me direz-vous ?

ben en fait, c'est un peu pour m'excuser encore, pour hier

quand j'ai lu les messages hier, je pensais à toutes ces fois où je me suis sentie imbécile, comme ça m'avait minée et du coup, j'ai voulu exprimer quel point la gentillesse toute simple pouvait manquer

ça me rassure de vous lire, tous
comme j'ai été rassurée, l'an dernier, en finissant mon année scolaire dans un bahut difficile, mais "normal" et agréable côté relation entre collègues

j'espère que ce message arrivera à destination fleurs

vous comprenez maintenant, si je vous dis : je n'oserai plus jamais décorer la salle que j'occupe, même avec les productions de mes élèves...







carole17
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Lornet le Mer 8 Sep 2010 - 12:42

En règle générale, même s'il y a des exceptions, plus un bahut est difficile, plus les relations entre collègues sont normales.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conversation en salle des profs...

Message par Invité le Mer 8 Sep 2010 - 13:08

Oui, tout à fait, depuis que je suis revenue dans des conditions normales d'enseignement (avec les élèves), le niveau de connerie (méchanceté, commérage , mesquinerie) des profs augmente. D'ailleurs, on devrait en faire une loi mathématique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum