Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Héliandre le Ven 10 Sep - 10:15

@doctor who a écrit:

C'est une bataille perdue d'avance. A mon avis, il serait plus productif de demander les conditions pour que ce travail soit moins pénible. Le problème, c'est que personne n'est d'accord sur le sujet. Pour ma part, ce serait plus de discipline, plus de liberté pédagogique, moins de caporalisme, le rétablissement de filière qui rende espoir à certains gamins en perdition... Allez dire ça à l'UNSA ou à certains du SNES... On est loin de trouver la solution qui fasse consensus.

Et la vrai possibilité de faire autre chose, ne serait qu'une partie de notre carrière. La pénibilité psychique vient de l'usure, du fait de devoir supporter sur la durée les bavardages ou incivilités, et de la répétition des tâches. Si l'on pouvait faire une pause, essayer autre chose, certains reviendraient sans doute régénérés et enthousiastes (d'autres ne voudraient peut-être pas retourner devant les élèves...).


Dernière édition par Héliandre le Ven 10 Sep - 11:06, édité 1 fois

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Reine Margot le Ven 10 Sep - 10:50

totalement d'accord avec héliandre. Nous n'avons pas de gestion des RH digne de ce nom, qui permettrait pendant qqes années un détachement dans un autre service, notamment à partir d'un certain âge, ou même en milieu de carrière, pour souffler.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par John le Ven 10 Sep - 11:00

Je suis d'accord avec Carabas : ce qui manque, c'est une réelle médecine du travail.

Marquise, les RH dans le privé, elles ne sont pas si idylliques, tu sais :/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Reine Margot le Ven 10 Sep - 11:01

non, je sais. Mais dans la FP il y aurait moyen de faire des détachements, justement...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par plumedair le Ven 10 Sep - 11:39

Oui, mais par contre, sur son site, elle s'en sert bien des déclarations sur la pénibilité du métier d'enseignant... Quelle hypocrisie!

http://www.segoleneroyal-meag.com/article-nouvelles-propositions-sarkozystes-et-prise-en-compte-de-la-penibilite-et-eric-woerh-a-va-il-encaisse-56722863.html

plumedair
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Daphné le Ven 10 Sep - 11:42

@Pierre_au_carré a écrit:
@Daphné a écrit:Un collègue discutait au pot de fin d'année en juin avec un assistant d'éducation qui lui a dit : "Vous les profs vous n'avez pas un métier pénible au sens où on l'entend pour les travailleurs du bâtiment par exemple, mais qu'est-ce que vous vous prenez dans la gueule tous les jours, je n'aurais jamais cru !"
Et c'est une remarque faite dans un établissement calme d'un département classé "rural".

C'est bien pour ça que le discours sur les ouvriers qui portent des charges lourdes m'énerve un peu, même si je ne nie pas les difficultés de ces métiers :
il y a des métiers non manuels fatigants aussi...
Et la tension nerveuse avec une classe en est un, même si un prof une fois à la retraite est "en forme".

Tout à fait d'accord !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par John le Ven 10 Sep - 11:43

Oui, mais par contre, sur son site, elle s'en sert bien des déclarations sur la pénibilité du métier d'enseignant... Quelle hypocrisie!

C'est plus compliqué : il s'agit d'un article du Monde cité par Frédérick Moulin. Autrement dit, elle, ça ne l'engage strictement à rien... -_-

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Pierre_au_carré le Ven 10 Sep - 11:50

@doctor who a écrit:Je crois que l'on n'arrivera jamais à faire passer dans l'opinion que prof, c'est un métier rentrant dans la même catégorie que maçon, par exemple. Certes, elle conviendra que les ados sont plus durs, que le métier est pénible, mais il y a les vacances, les horaires...

A mon avis, comme pour les autres métiers, il faudrait qu'à partir d'un certain âge on passe à la transmission de son savoir-faire dans le métier : pour un soudeur comme pour un prof (et ça ferait des tuteurs...).

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Daphné le Ven 10 Sep - 11:57

C'est une chose qu'on avait suggéré lors d'une audience avec je ne sais plus quel parlementaire qui planchait sur l'aménagement des fins de carrière : pour les collègues à partir de 55 ans, un mi-temps de service et un mi-temps de décharge pour faire du tutorat.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Aëmiel le Ven 10 Sep - 11:59

EDIT : mon post était un commentaire à cette phrase de Doc' :
Je crois que l'on n'arrivera jamais à faire passer dans l'opinion que prof, c'est un métier rentrant dans la même catégorie que maçon, par exemple.

Pas taper, hein... Mais la pénibilité de notre métier est différente de celle des ouvriers du bâtiment.
On travaille au chaud, au sec, à l'abri. On ne risque pas la mort tous les jours (en général), on ne va pas à l'hosto toutes les semaines, à 40 ans on n'est pas perclus de rhumatismes et autres blocages osseux et articulatoires en raison de notre métier. Quand on est fatigué, on peut s'asseoir, pas trop longtemps, mais quand même on peut. On ne bosse pas à fond sans pause du tout pendant 50h dans la semaine (on prend un café quand on corrige nos copies, on jette un oeil à néo en préparant nos cours, on va aux toilettes pendant la récré).

Les conditions ci-dessus ne sont pas exagérées, c'est du quotidien à la maison.

La pénibilité de notre métier est psychologique, morale. Ce n'est pas moins important, ni moins douloureux. C'est différent. Il faut quand même le souligner.


Dernière édition par sérafina le Ven 10 Sep - 12:03, édité 1 fois

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par John le Ven 10 Sep - 12:00

C'est une chose qu'on avait suggéré lors d'une audience avec je ne sais plus quel parlementaire qui planchait sur l'aménagement des fins de carrière : pour les collègues à partir de 55 ans, un mi-temps de service et un mi-temps de décharge pour faire du tutorat.

C'est l'idée de François Hollande aussi : faire tutorer l'embauche d'un jeune par un ancien sur le départ, et défiscaliser l'emploi des deux.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par John le Ven 10 Sep - 12:03

Quand on est fatigué, on peut s'asseoir, pas trop longtemps, mais quand même on peut. On ne bosse pas à fond sans pause du tout pendant 50h dans la semaine

Il y a des métiers payés moins de 1800 euros par mois où l'on bosse 50h dans la semaine sans pause ?

Les postes où l'on ne peut pas du tout s'asseoir pour prendre une pause en quatre heures, il faudra que les employés appellent un inspecteur du travail ou un médecin du travail : je ne suis pas sûr que ce soit autorisé.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Aëmiel le Ven 10 Sep - 12:06

@John a écrit:
Quand on est fatigué, on peut s'asseoir, pas trop longtemps, mais quand même on peut. On ne bosse pas à fond sans pause du tout pendant 50h dans la semaine

Il y a des métiers payés moins de 1800 euros par mois où l'on bosse 50h dans la semaine sans pause ?
eh oui, hélas. Je gagne plus que lui, alors que je suis à 80%.

Les postes où l'on ne peut pas du tout s'asseoir pour prendre une pause en quatre heures, il faudra que les employés appellent un inspecteur du travail ou un médecin du travail : je ne suis pas sûr que ce soit autorisé.

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Daphné le Ven 10 Sep - 12:10

sérafina a écrit:EDIT : mon post était un commentaire à cette phrase de Doc' :
Je crois que l'on n'arrivera jamais à faire passer dans l'opinion que prof, c'est un métier rentrant dans la même catégorie que maçon, par exemple.

Pas taper, hein... Mais la pénibilité de notre métier est différente de celle des ouvriers du bâtiment.
On travaille au chaud, au sec, à l'abri. On ne risque pas la mort tous les jours (en général), on ne va pas à l'hosto toutes les semaines, à 40 ans on n'est pas perclus de rhumatismes et autres blocages osseux et articulatoires en raison de notre métier. Quand on est fatigué, on peut s'asseoir, pas trop longtemps, mais quand même on peut. On ne bosse pas à fond sans pause du tout pendant 50h dans la semaine (on prend un café quand on corrige nos copies, on jette un oeil à néo en préparant nos cours, on va aux toilettes pendant la récré).

Les conditions ci-dessus ne sont pas exagérées, c'est du quotidien à la maison.

La pénibilité de notre métier est psychologique, morale. Ce n'est pas moins important, ni moins douloureux. C'est différent. Il faut quand même le souligner.

On est bien d'accord Sérafina, on ne le conteste pas.
Mais personne ne reconnaît la fatigue de notre métier et ça c'est fatiguant Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Mamino le Ven 10 Sep - 12:38

@Héliandre a écrit:
@doctor who a écrit:

C'est une bataille perdue d'avance. A mon avis, il serait plus productif de demander les conditions pour que ce travail soit moins pénible. Le problème, c'est que personne n'est d'accord sur le sujet. Pour ma part, ce serait plus de discipline, plus de liberté pédagogique, moins de caporalisme, le rétablissement de filière qui rende espoir à certains gamins en perdition... Allez dire ça à l'UNSA ou à certains du SNES... On est loin de trouver la solution qui fasse consensus.

Et la vrai possibilité de faire autre chose, ne serait qu'une partie de notre carrière. La pénibilité psychique vient de l'usure, du fait de devoir supporter sur la durée les bavardages ou incivilités, et de la répétition des tâches. Si l'on pouvait faire une pause, essayer autre chose, certains reviendraient sans doute régénérés et enthousiastes (d'autres ne voudraient peut-être pas retourner devant les élèves...).

Cette possibilité existe depuis la réforme des retraites de 2003.
http://www.education.gouv.fr/cid23346/seconde-carriere-des-enseignants.html#Les%20offres%20de%20postes%20et%20les%20profils%20de%20m%C3%A9tiers
A l'époque (!!), Fillon parlait de "dispositif incitatif seconde carrière des enseignants".

Dès la rentrée 2003, j'ai donc fait le nécessaire pour bénéficier de cette mesure.
Ah! Ah! Ah!
La bonne blague !

Mamino
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par jacaiglabo le Ven 10 Sep - 12:51

@Audrey a écrit:Eh!! nous aussi on a des troubles musculo-squelettiques liés à notre profession, cher ministre....

Combien de prof ont le dos ou l'épaule en vrac?

Quand je vois les tableaux qui sont toujours 20 cm trop haut pour moi, je souffre d'avance... soit je passe mon temps à effacer le tableau, soit je me casse le dos pour remplir au max la surface....dans les deux cas, je trinque.


+1

J'en parlais encore avec une collègue ce matin en salle des profs injuste

jacaiglabo
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Aëmiel le Ven 10 Sep - 12:54

@Daphné a écrit:
Mais personne ne reconnaît la fatigue de notre métier et ça c'est fatiguant Laughing
ah ça, par contre, je suis bien d'accord...

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par ysabel le Ven 10 Sep - 13:24

@iphigénie a écrit:Le raisonnement sur la pénibilité est un piège de plus et va là à l'encontre de la justice en réalité:la pénibilité est une chose extrêmement individuelle.De plus c'est un autre problème à règler en PLUS des retraites et non à entériner par les retraites.
Avec des raisonnements comme ça,je suis surprise que personne n'ait osé remarquer encore que les femmes ayant une espérance de vie bien supérieure aux hommes,il conviendrait qu'elles bossent pendant que leurs collègues masculins seront en retraite.Mais ça c'est politiquement incorrect....(attention je ne prêche pas pour cet argument,hein,je le dénonce)
La seule vraie question est qui va payer?qui veut-on protéger financièrement?
A voir l'enthousisame du médef pour cette réforme,on a une partie de la réponse.

C'est ce qu'il s passe la plupart du temps puisque souvent les femmes doivent bosser jusqu'à 65 ans (bientôt 67) pour ne pas avoir de décote à cause de carrière souvent interrompue et à mi-temps (à cause des gamins)

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par thrasybule le Ven 10 Sep - 13:30

La question qui me taraude depuis que la prophétesse a parlé: qu'allons-nous faire en 2012??


Dernière édition par thrasybule le Ven 10 Sep - 13:32, édité 1 fois

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par ysabel le Ven 10 Sep - 13:31

@John a écrit:
Quand on est fatigué, on peut s'asseoir, pas trop longtemps, mais quand même on peut. On ne bosse pas à fond sans pause du tout pendant 50h dans la semaine

Il y a des métiers payés moins de 1800 euros par mois où l'on bosse 50h dans la semaine sans pause ?

Les postes où l'on ne peut pas du tout s'asseoir pour prendre une pause en quatre heures, il faudra que les employés appellent un inspecteur du travail ou un médecin du travail : je ne suis pas sûr que ce soit autorisé.

oh oui... j'ai essayé...
70h payé au smic quand tu bosses dans une écurie de concours, écurie de course (we compris)

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par ysabel le Ven 10 Sep - 13:33

@jacaiglabo a écrit:
@Audrey a écrit:Eh!! nous aussi on a des troubles musculo-squelettiques liés à notre profession, cher ministre....

Combien de prof ont le dos ou l'épaule en vrac?

Quand je vois les tableaux qui sont toujours 20 cm trop haut pour moi, je souffre d'avance... soit je passe mon temps à effacer le tableau, soit je me casse le dos pour remplir au max la surface....dans les deux cas, je trinque.


+1

J'en parlais encore avec une collègue ce matin en salle des profs injuste

Et quand votre casier est au ras du sol ! hier je rigolais justement avec une c ollègue alors que je venais de plonger dans mon casier... à partir de 55 ans, j'exigerai un casier à ma hauteur ! Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Jane le Ven 10 Sep - 13:33

@Daphné a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Daphné a écrit:Un collègue discutait au pot de fin d'année en juin avec un assistant d'éducation qui lui a dit : "Vous les profs vous n'avez pas un métier pénible au sens où on l'entend pour les travailleurs du bâtiment par exemple, mais qu'est-ce que vous vous prenez dans la gueule tous les jours, je n'aurais jamais cru !"
Et c'est une remarque faite dans un établissement calme d'un département classé "rural".

C'est bien pour ça que le discours sur les ouvriers qui portent des charges lourdes m'énerve un peu, même si je ne nie pas les difficultés de ces métiers :
il y a des métiers non manuels fatigants aussi...
Et la tension nerveuse avec une classe en est un, même si un prof une fois à la retraite est "en forme".

Tout à fait d'accord !

puis la notion d'ouvrier, c'est très général. Tarzan me disait qu'un ouvrier, chez Renault, se contente de vérifier que la chaîne robotisée n'a pas de faille et appuie de temps en temps sur des boutons. Evidemment,dans d'autres usines, c'est plus physique !

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Pierre_au_carré le Ven 10 Sep - 15:53

@Daphné a écrit:C'est une chose qu'on avait suggéré lors d'une audience avec je ne sais plus quel parlementaire qui planchait sur l'aménagement des fins de carrière : pour les collègues à partir de 55 ans, un mi-temps de service et un mi-temps de décharge pour faire du tutorat.

Et ça serait une excellente idée...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Pierre_au_carré le Ven 10 Sep - 15:58

@Jane a écrit:puis la notion d'ouvrier, c'est très général. Tarzan me disait qu'un ouvrier, chez Renault, se contente de vérifier que la chaîne robotisée n'a pas de faille et appuie de temps en temps sur des boutons. Evidemment,dans d'autres usines, c'est plus physique !

Oui, en plus c'est une généralisation "sensationnaliste".
Ceux qui sont vraiment abîmés partaient et partiront encore en invalidité tout court (pas à 10 ou 20 %), il me semble.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Daphné le Ven 10 Sep - 15:59

@Pierre_au_carré a écrit:
@Daphné a écrit:C'est une chose qu'on avait suggéré lors d'une audience avec je ne sais plus quel parlementaire qui planchait sur l'aménagement des fins de carrière : pour les collègues à partir de 55 ans, un mi-temps de service et un mi-temps de décharge pour faire du tutorat.

Et ça serait une excellente idée...

Oui mais elle n'a pas - encore - été retenue.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Leclochard le Ven 10 Sep - 17:14

@John a écrit:
Quand on est fatigué, on peut s'asseoir, pas trop longtemps, mais quand même on peut. On ne bosse pas à fond sans pause du tout pendant 50h dans la semaine

Il y a des métiers payés moins de 1800 euros par mois où l'on bosse 50h dans la semaine sans pause ?

Oui. Les commerçants par exemple. Ceux qui tiennent les épiceries de village gagnent 1500 euros environ pour un travail qui les occupe pratiquement sept jours sur sept.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum