Maths : les métiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maths : les métiers

Message par olivier-np30 le Ven 10 Sep 2010 - 19:59

Bonjour à tous,

Voilà une liste pour commencer et à compléter :

-capes / agreg / doctorat : prof de maths / MCF / chercheur
-contrôleur du trésor / inspecteur des impôts
-statisticien / actuaire / concours d'élève attaché de l'insee
-prévisionniste
-chargé d'études (filière économétrique), chargé d'études marketing
-ingénieur d'études (imagerie médicale, recherche opérationnelle/optimisation,cryptographie)
-analyste-programmeur/développeur (informatique)
-contrôleur de gestion (complément de formation / passerelle LMD), analyse du risque
-géomètre-topographe (BTS)

Passerelles indirectes:
écoles d'ingénieur / mécanique

Liens:
Les métiers (doc pdf)

Brochure Onisep

A+


Dernière édition par olivier-np30 le Sam 11 Sep 2010 - 18:03, édité 6 fois

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par JPhMM le Ven 10 Sep 2010 - 20:33

En 2007, quatre associations ont travaillé avec l'Onisep pour produire une brochure sur les métiers des mathématiques, téléchargeable ici :

http://smf.emath.fr/files/imported/Publications/ZoomMetiersDesMaths/Zoom_Math2006_Bassedef.pdf

Les quatre associations en question :
La SMAI (société des mathématiques appliquées et industrielles)
La SMF (société mathématique de France)
La SFDS (société française de statistique)
Femmes et mathématiques

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par olivier-np30 le Ven 10 Sep 2010 - 20:37

Bien vu : j'ai ajouté géomètre-topographe.

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par Invité le Ven 10 Sep 2010 - 20:40

les métiers de l'INSEE (stats-proba)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par olivier-np30 le Ven 10 Sep 2010 - 20:42

Ajouté : élève-attaché de l'insee. J'ai vu administrateur dans le pdf mais ça me semble un peu chaud ...

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par Invité le Ven 10 Sep 2010 - 20:49

@olivier-np30 a écrit:Ajouté : élève-attaché de l'insee. J'ai vu administrateur dans le pdf mais ça me semble un peu chaud ...

ah oui? de toute manière, je ne sais même pas lire les sujets. J'espérais juste qu'avec quelques cours de rattrapage en maths, ça irait...
Donc attaché statisticien, ça te parait abordable?
L'insee, apriori, ça me botte, mais j'aimerais avoir la possibilité d'évoluer. Je ne suis pas matheuse à l'origine, mais l'algèbre, ça va (niveau bac, quoi...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par JPhMM le Ven 10 Sep 2010 - 20:51

Modélisation mathématique d'environnements
Ingénierie de l'image (Conception de moteurs graphiques, Mathématiques appliquées à l'informatique graphique, par exemple).

Ça apparaît en effet dans ta liste, plus ou moins entre les lignes, mais c'est un secteur entier en pleine expansion, promu à un bel avenir, il semble.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par JPhMM le Ven 10 Sep 2010 - 20:53

Météo-France embauche encore des mathématiciens, via leur école à Toulouse, ou c'est fini le bel âge ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par Invité le Ven 10 Sep 2010 - 20:54

je vais présenter le concours de contrôleur de l'insee. On verra la formation si je suis admise.
Ce qui m'étonne, c'est la durée de la formation après les concours d'attaché ou d'administrateur (3 ans) ça doit être du lourd, quand même...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par olivier-np30 le Ven 10 Sep 2010 - 21:02

Lorica a écrit:je vais présenter le concours de contrôleur de l'insee. On verra la formation si je suis admise.
Ce qui m'étonne, c'est la durée de la formation après les concours d'attaché ou d'administrateur (3 ans) ça doit être du lourd, quand même...

Le concours d'attaché a deux spécialités : économie ou maths. Pour maths, c'est le niveau spéciale ...

Si tu n'es pas une "spécialiste" en maths, contrôleur semble en effet plus adéquat, mais maintenant je connais un S agrégé de lettres aujourd'hui Very Happy

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par JPhMM le Ven 10 Sep 2010 - 21:03


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par olivier-np30 le Ven 10 Sep 2010 - 21:06

@JPhMM a écrit:Météo-France embauche encore des mathématiciens, via leur école à Toulouse, ou c'est fini le bel âge ?

Apparemment les concours ingénieur et technicien (TSE) sont encore ouverts:

http://www.enm.meteo.fr/?-Admissions-

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par Invité le Ven 10 Sep 2010 - 21:07

j'ai déjà fait plusieurs sujets du concours interne de contrôleur insee: c'est des calculs de bourrin (c'est ce que j'en pense)
Je n'arrive pas à croire que "contrôleur" ce soit si simple et "attaché/ admin" si complexe...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par olivier-np30 le Ven 10 Sep 2010 - 21:12

Contrôleur est un concours de catégorie B donc niveau bac.

C'est comme technicien TSE : sur le papier c'est le programme de terminale.

Dans la pratique ce sont des titulaires de bac+2 voire plus qui passent le concours...

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par Invité le Ven 10 Sep 2010 - 21:14

je sais. Mais le concours, c'est juste des calculs... et quelques commentaires. Ce sont les autres épreuves (résumé, note de synthèse) qui départagent les candidats (amha).


Dernière édition par Lorica le Ven 10 Sep 2010 - 21:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maths : les métiers

Message par olivier-np30 le Ven 10 Sep 2010 - 21:15

Oui je pense aussi. Pour contrôleur du trésor j'avais eu 18 en maths donc je confirme...Inspecteur des impôts est nettement plus simple qu'attaché de l'insee (pour les maths). Attaché, tu entres à l'ensai et ça demande une bonne préparation (les maths spe passent le concours...).

Ce n'est pas insurmontable mais là ça demande un bon entrainement. Pour un licencié/certifié/agrégé 15 jours intensifs...à moins qu'il n'enseigne en prepa mais en général quand tu enseignes en prepa c'est rare que tu passes le concours Very Happy

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum