autorité naturelle ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par Carabas le Jeu 16 Sep 2010 - 9:24

marquisedemerteuil a écrit:et surtout il y avait une hiérarchie très forte pion/professeur, à l'époque (voir l'enfant, de vallès), un surveillant n'était pas grand chose...
En plus, le surveillant du Petit Chose a quoi? Un an de plus que les élèves? Rappelez-vous, il est pion parce qu'il ne peut entrer en terminale, faute d'argent... Et le fait d'être désargenté, conjugué à l'âge, joue dans l'attitude des élèves.

marquisedemerteuil a écrit:oui. Dans les années 60 mon père m'a raconté qu'ils avaient une note de discipline (impensable aujourd'hui, noter Monchérimoncoeur sur son comportement, quelle tyrannie!) : tu parlais à l'étude, -5, idem au dortoir, idem à la cantine...et arrivé à 0, tu étais collé tout le we.
5 points pour Gryffondor! Razz



Ca me tue de me dire qu'à une autre époque j'aurais pu apprivoiser le métier. humhum
Là, je suis partie comme une voleuse, comme si j'étais coupable.
Je n'ai pas été une bonne prof, j'ai merdé, mais ça ne mérite quand même pas un bannissement.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par Robin le Jeu 16 Sep 2010 - 9:29

J'ai essayé d'analyser "comment on en était arrivé là" dans un article sur mon blog, que je ne mets pas ici pour ne pas encombrer : "Sébastien Clerc, une rustine sur le Titanic ?" C'est le deuxième article, après celui sur Freud.

http://lechatsurmonepaule.over-blog.fr/

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par LM le Jeu 16 Sep 2010 - 9:37

En tout cas, je reviens au post initial, je ne trouve pas très malin le fait de faire peur aux élèves...
Un ancien collègue masculin s'est permis de me donner des leçons de "gestion de classe", sur le rôle de PP parce qu'il me trouve trop gentille, je discute trop avec les élèves en heure de vie de classe, bref, le fait de paraître gentille lui donne l'impression que je suis totalement laxiste. scratch
Selon lui, il ne faut pas parler aux élèves, ne pas leur laisser de liberté de parole, ni de mouvement. De plus, il me dit qu'il ne pose pas de questions pour éviter d'avoir des "Moi, je sais!!! Et moi, M'sieur!!" et des réponses à la volée. Je le cite: "Moi, je leur donne un exo, c'est MOI qui fait la correction, c'est MOI qui note le bilan, c'est Moi qui répond et qui explique"...
Les élèves me disent "Ah, ben avec Monsieur Machin, on ne se permet pas de bouger parce qu'il nous fait peur".
Rolling Eyes

Mais bon, en même temps, quand j'ai voulu laisser mon rôle de PP d'une classe horrible, ce sympathique collègue ne s'est pas porté volontaire pour reprendre le flambeau mais critiquer une nouvelle fois ma façon de faire et dire qu'il me trouvait "faible".
Je crois que l'autorité se travaille effectivement et certaines fois, je me demande pourquoi avec certaines classes je n'ai aucun problème et pourquoi avec d'autres c'est le bronx...

LM
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par Reine Margot le Jeu 16 Sep 2010 - 10:04

certains collègues sont très donneurs de leçons, et tous ceux qui se targuent d'être des cadors devant qui les gamins ne mouftent jamais se trouveront un jour où l'autre devant des élèves qui leur en feront voir...
Après, chacun a son tempérament, il n'y a pas une façon de faire, à chacun de trouver sa méthode.

Par contre, qu'on fasse "peur" ou pas aux élèves n'est pas un problème en soi, le problème c'est que les profs refusent collectivement de faire du domptage de fauves (soit à l'affectif soit par la terreur) et qu'on en revienne à de la transmission de savoirs. le jour où les élèves perturbateurs seront vraiment sanctionnés (et non pas avec des colles entre midi et deux ou des entretiens dans le bureau du ppal ou du cpe où le gamin voit très bien que rien ensuite ne lui arrive concrètement)et où on se mobilisera TOUS pour pouvoir FAIRE COURS et non de l'éducatif, pas mal de problèmes de l'EN seront resolus

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par LM le Jeu 16 Sep 2010 - 10:08

D'accord avec toi Marquise.

Je rajoute que ce collègue qui s'approche de la retraite me dit de "noyer le poisson", de ne pas faire de vagues avec les élèves problématiques, etc.

affraid

LM
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par Invité19 le Jeu 16 Sep 2010 - 10:29

comment travailler sa voix justement ?

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par thierry75 le Jeu 16 Sep 2010 - 12:27

Dans les débuts, j'avais de sérieux problèmes vocaux, et j'ai consulté une phoniatre (remarquable au demeurant) : très efficace pour ne plus souffrir. E t après, j'ai fait à peu près tous les stages possibles sur creteil : du médiocre au bon, moyennement efficace.

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par carole17 le Jeu 16 Sep 2010 - 12:38

@Carabas a écrit:

Ca me tue de me dire qu'à une autre époque j'aurais pu apprivoiser le métier. humhum
Là, je suis partie comme une voleuse, comme si j'étais coupable.
Je n'ai pas été une bonne prof, j'ai merdé, mais ça ne mérite quand même pas un bannissement
.

Bien d'accord !

marquisedemerteuil a écrit:Après, chacun a son tempérament, il n'y a pas une façon de faire, à chacun de trouver sa méthode.

le problème c'est que les profs refusent collectivement de faire du domptage de fauves (soit à l'affectif soit par la terreur) et qu'on en revienne à de la transmission de savoirs. le jour où les élèves perturbateurs seront vraiment sanctionnés (et non pas avec des colles entre midi et deux ou des entretiens dans le bureau du ppal ou du cpe où le gamin voit très bien que rien ensuite ne lui arrive concrètement)et où on se mobilisera TOUS pour pouvoir FAIRE COURS et non de l'éducatif, pas mal de problèmes de l'EN seront resolus


Il semble qu'à l'heure actuelle on préfère laisser les choses en l'état, c'est plus facile de laisser les professeurs endosser la responsabilité de ce qui se déroule en cours en disant qu'ils manquent d'autorité naturelle ! J'ai l'impression qu'on est débordé par les changements de comportement des élèves. Cela dépasse largement le cadre scolaire. Malheureusement, nous ne sommes pas psy, ni éducateurs ! spécialisés

Oiseau phenix a écrit:comment travailler sa voix justement ?
Tu peux aller voir un orthophoniste. Cela aide vraiment. Je parle plus fort en classe, et au bout d'un certain temps cela me fait "chauffer" les cordes vocales. L'orthophoniste m'a donné des trucs pour que ma voix supporte l'exercice. Cela ressemble assez à un cours de chant (travail sur les sensations, d'abord). D'ailleurs, le cours de chant est très bénéfique, il m'avait conseillé de m'inscrire à une chorale (mais bof).

_________________
espèce en voie de disparition

carole17
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par carole17 le Jeu 16 Sep 2010 - 12:40

@thierry75 a écrit:Dans les débuts, j'avais de sérieux problèmes vocaux, et j'ai consulté une phoniatre (remarquable au demeurant) : très efficace pour ne plus souffrir. E t après, j'ai fait à peu près tous les stages possibles sur creteil : du médiocre au bon, moyennement efficace.

Il y a une différence phoniatre / orthophoniste ? (Je n'avais pas vu ton message en postant...) Je me demandais ?

carole17
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par thierry75 le Jeu 16 Sep 2010 - 12:43

Lors de mon année de formation en cpr (c'était la dernière année cpr, après c'est devenu l'iufm), il n'y avait absolument rien concernant la voix : proprement stupéfiant. Or les problèmes vocaux sont très fréquents chez les jeunes enseignants.

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par thierry75 le Jeu 16 Sep 2010 - 12:45

La phoniatre que j'ai consulté était quand même docteur en médecine, et professeur de chant.

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par thierry75 le Jeu 16 Sep 2010 - 12:45

@thierry75 a écrit:La phoniatre que j'ai consulté était quand même docteur en médecine, et professeur de chant.
consultéE, pardon

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par doctor who le Jeu 16 Sep 2010 - 12:49

marquisedemerteuil a écrit:le problème c'est que les profs refusent collectivement de faire du domptage de fauves (soit à l'affectif soit par la terreur)

Même si je pense quon ne peut pas être aussi radical dans le refus de jouer sur l'affectif et la peur (tant que nous sommes des hommes), je suis bien d'accord pour dire que c'est le refus de la tyrannie des élèves qui doit être au centre d'une vraie mobilisation. Je ne comprends pas pourquoi on ne le fait pas. Ah, si : on ne pourrait pas mettre le mot "salaire" sur les banderolles.

PS : je ne rejette pas les revendications salariales, mais de là à en faire le mot d'ordre obligé de toute contestation...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par roxanne le Jeu 16 Sep 2010 - 15:32

Ceci dit je crois que "tester" fait partie de la nature humaine.Parlez à des gens responsables d'adultes , devant "manager".Cyrano a des gens adultes à diriger dans son boulot.Comme c'est quelqu'un de plutôt cool , au départ , il a joué sur la confiance.Il s'est rendu compte qu'il devait se faire respecter et depuis ça se passe bien.Un groupe humain à gérer ,ce n'est jamais simple , à plus forte raison quand ce groupe est composé d'adolescents !
Par contre , effectivement , si les choses sont allées si loin , c'est qu'à un moment , on (c'est à dire les adultes responsables) a laissé faire.C'est pour ça que j'ai bien aimé le discours du proviseur du reportage de M6 sur les internats d'excellence Dimanche quand il dit aux profs :"Ne supportez pas l'insupportable" .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par Emeraldia le Jeu 16 Sep 2010 - 17:32

@Mélisande a écrit:Je trouve la définition donnée par tes élèves erronée. L'autorité et la crainte sont deux choses différentes. Maintenant, vu que tu enseignes en ZEP, peut-être que pour eux, seule la crainte les fait obéir ?


+1
Je pense qu'avec certaines classes, hélas, il ne ft pas paraître sympa... Ca m'est arrivé de faire peur à des classes qd je me méfiais, à l'inverse, d'être à peu près moi même en ZEP...pour constater q ça se dégradait (pas qu'avec moi) au bout de pls mois (cad des bavardages surtt)...
Du coup, je me méfie, cette année, je suis en ZEP, ils ont l'air calme, mais je les cadre bcp, aucune tergiversation, ni bavardage toléré, et je ne sors pas encore de plaisanterie (pourtt j'adore), on verra au fil des mois comment ils sont...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par roxanne le Jeu 16 Sep 2010 - 17:42

Ah mais les "élèves ont parfois une drôle de conception des choses., de l'autorité .L'année de mon stage en situation j'ai été inspectée avec une classe de 4° sympa avec laquelle ça se passait bien, qui participait bien.Comme cette inspection (en Mai !) devait valider ou non ma titularisation, on avait prévenu la classe de la venue d'un inspecteur.La classe fut très (trop ? ) calme, presque amorphe ce qui fut d'ailleurs le seul reproche de l'inspectrice !
Le lendemain , je retrouve les gamins qui me demandent comment ça s'est passé avec l'inspectrice (!!).Jre leur dis que ça ne les concernait pas , mais que par conrte , elle les avait trouvés assez passifs , et moi aussi alors qu'ils étaient plutôt actifs d'habitude.Et là , une gamine (arrivée en cours d'année virée d'un autre collège) me sort "Ah mais on s'était mis d'accord entre nous pour ne rien dire.On ne voulait pas qu'elle croit que vous êtes une mauvaise prof qui n'a pas d'autorité !" ...
et pour info ,ces mêmes gamins ont littéralement pourri l'inspection de la stagiaire d'espagnol , balaçant des chaussures à travers la salle !! j'avais halluciné quand je l'avais appris !

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par Emeraldia le Jeu 16 Sep 2010 - 17:45

C'est pour ça que les deux fois où j'ai été inspectée, j'ai précisé aux élèves qu'être calmes ne signifiait pas "faire les carpes" (je me doutais q la présence de l'inspectrice les impressionnerait)... Ils ont joué le jeu pour participer du coup...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par roxanne le Jeu 16 Sep 2010 - 17:47

Ben , vu ce qu'ils ont fait avec la prof d'espagnol, ce n'était pas l'inspectrice qui les impressionnait mais ils voulaient que je sois bien vue , jugée bonne prof et dans leur esprit ça passait par le calme absolu!

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par Lutine le Jeu 16 Sep 2010 - 18:23

Je poursuis le fil avec un problème assez proche : que faire avec une classe "changeante" ? J'essaie dans la mesure du possible d'être toujours juste et de suivre mon système de punitions (j'entame à peine ma 2e année... encore beaucoup à apprendre !) et cela fonctionnait très bien avec cette classe l'année dernière (de la 5e à la 4e : exactement le mm classe !) jusqu'au troisième trimestre où ils ont été exécrables, tant avec moi qu'avec d'autres collègues plus aguerris. Cette année, je les prends "à froid" à la rentrée, les connaissant tous, ils ont joué le jeu jusqu'à cette après-midi, où il m'a été impossible de faire un cours dialogué. J'ai peur que le calvaire de l'année dernière recommence (y en quand mm qui a été exclu à cause de moi, un autre qui s'est pris un blâme car il y a des limites : ceux-là semblent déjà avoir tout oublié !).

En individuel, ils comprennent, ils jurent qu'ils se tiendront bien, ils font les punitions données ... puis ils recommencent leurs bavardages !!
Je précise que je suis en ZEP, dans un établissement où il faut gérer des cas lourds de décrochage scolaire, d'absentéisme, de violence... Dans la mesure où on "tient" à peu près ses classes, c'est que tout va bien !! Je ne suis pas d'accord avec cela : ce n'est pas parce qu'on est dans un environnement peu facile qu'on doit se contenter du minimum !! Certains de ces perturbateurs ont déjà beaucoup d'heures de colle, les parents ne sont pas toujours derrière, la sanction ne les effraie plus du tout, ils en rient mm !!

Bref, je m'interroge : pourquoi, certains jours, ils vont comprendre ce qu'on leur demande, et d'autres, oublier notre passé commun, et jouer à me pourrir (je le prends pas personnellement, mais tout de mm) ? Je pense pourtant être assez "stable" dans ma façon d'être, de sanctionner etc. A vous lire, j'ai l'impression que certains profs s'en sortent toujours et d'autres jamais.
Personnellement, j'ai de grands moments de joie en sortant de certains cours, où tout s'est bien passé, où les élèves ont été curieux, ont compris certaines idées, où nous avons réellement échangé, et de grands moments de solitude ... Suis-je la seule à avoir une autorité "changeante" ?

En tous cas, bon courage à tous, à ceux qui ont l'autorité naturelle comme à ceux qui la cherchent encore ! Wink

Lutine
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par Emeraldia le Jeu 16 Sep 2010 - 18:51

Je trouve plutôt que parfois on s'en sort, à d'autres moments moins bien ou encore non...et comme tu dis, en ZEP, bcp de classes changeantes, qui finissent par bavarder au bout de 4 mois...parce qu'on est juste...et pas méchant...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par Anna de Noailles le Jeu 16 Sep 2010 - 19:43

@JPhMM a écrit:
@Evariste a écrit:JPhMM c'est totalement retrograde ce discours affraid mais je confirme: aujourd'hui, ça marche topela
Razz
Pour dire la vérité, je me fiche pas mal de savoir si ce discours est rétrograde ou pas. Ce qui est neuf n'est pas nécessairement plus vrai que ce qui est plus ancien (il y aurait tant à dire sur les effets de mode...). Je veux simplement que l'ensemble de mes élèves ait la possibilité de travailler dans de bonnes conditions, et je n'accepte pas qu'un ou plusieurs élèves puissent remettre cela en cause. Je leur refuse donc toute possibilité de gagner ce "pouvoir".

Et contrairement à ce que pourraient laisser penser mes propos plus haut, cela n'empêche pas que les cours se fassent dans la bonne humeur (bien au contraire suis-je tenté de dire).

Je procède comme toi et la démarche a fait ses preuves.

Anna de Noailles
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: autorité naturelle ?

Message par Passerose le Jeu 16 Sep 2010 - 20:13

Lutine, c'est très juste ce que tu dis, et je le ressens aussi, avec de l'expérience. Il me semble aussi que l'attention des élèves est plus volatile ces dernières années, ils "zappent". Il me semble maintenant que tous les cours de l'après-midi deviennent difficiles, et non plus seulement la dernière heure, de même que la quatrième heure du matin. Ca va, mais je rame plus.
Nous n'avons pas une autorité changeante, nous sommes des personnes, avec des états, et le but est de trouver un équilibre, une juste autorité qui nous corresponde et qui soit en phase avec ceux qui sont en phase. Autant je suis sans pitié quand je trouve en face de moi une malveillance de groupe, autant je ne vois pas pourquoi jouer le rôle du prof hyper sévère face à un groupe agréable qui joue ton jeu.
Pour la voix, c'est la respiration abdominale (et huit ans de tai chi) qui m'ont aidée à porter ma voix sans me fatiguer. Elle doit venir du ventre, et non de la gorge.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum