Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Noëllette
Niveau 5

Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Noëllette le Mer 15 Sep 2010 - 16:33
Alors voilà,

Suite à une situation rageante de prof stagiaire ( 18h+ pas de tuteur dans mon cas) j'ai décidé d'envoyer des mails un peu partout pour témoigner anonymement du sort qui nous est fait cette année. Un femme du journal Le Monde m'a contacté via mail pour me dire que mon témoignage l'intéressait, elle compte faire un papier un peu long sur des petites choses du quotidien difficile à gérer dans cette situation.
Elle m'a dit qu'elle cherchait quelqu'un mais qu'elle devrait citer le nom et peut-être prendre une photo (pour la photo franchement c'est non).
Je compte raconter objectivement ce qui m'arrive sans considération politique aucune. Elle fera ce qu'elle veut sur ce point.
Bien sur je vais lui demander un droit de regard. Mais, cette question peut paraitre bête, est ce que ca craint pas durant son année de stage d'être cité dans un journal lorsqu'il s'agit au bout du compte d'alerter l'opinion?

Par ailleurs je m'en veux car je ne lui ai pas demandé plus de détails sur son activité de journaliste, sur son point de vue sur la situation et sur son but précis.

Croyez- vous que tout cela craint?
Et que faire?
Invité
Invité

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Invité le Mer 15 Sep 2010 - 16:39
Mais pourquoi elle ne peut pas te donner un pseudo? ça se fait beaucoup pour ce type de témoignages.
avatar
Noëllette
Niveau 5

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Noëllette le Mer 15 Sep 2010 - 16:41
je sais pas justement....
avatar
Noëllette
Niveau 5

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Noëllette le Mer 15 Sep 2010 - 16:41
La dame c'est elle au fait: http://www.lemonde.fr/sujet/846c/maryline-baumard.html
avatar
Stered
Doyen

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Stered le Mer 15 Sep 2010 - 16:51
Je suis peut-être bêtement parano, mais tu n'es pas titularisée...
J'éviterais de prendre des risques à ta place : pas de photo et juste le prénom, pas de nom.
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Provence le Mer 15 Sep 2010 - 17:01
@Stered a écrit:Je suis peut-être bêtement parano, mais tu n'es pas titularisée...
J'éviterais de prendre des risques à ta place : pas de photo et juste le prénom, pas de nom.

Pareil.
MHG
Niveau 7

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par MHG le Mer 15 Sep 2010 - 17:20
Et qu'en est-il du devoir de réserve pour ce genre de témoignage ?
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Jane le Mer 15 Sep 2010 - 17:22
je dirais prénom ou initiales, mais pas nom et prénom... c'est un peu délicat et je rejoins les autres néos sur ce point.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par JPhMM le Mer 15 Sep 2010 - 17:32
@Provence a écrit:
@Stered a écrit:Je suis peut-être bêtement parano, mais tu n'es pas titularisée...
J'éviterais de prendre des risques à ta place : pas de photo et juste le prénom, pas de nom.

Pareil.

+1
Protège-toi de toute mauvaise surprise.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
olivier-np30
Habitué du forum

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par olivier-np30 le Mer 15 Sep 2010 - 17:35
Bonjour,

Cela ne mange pas de pain:

-cours d'emblée sur 18 heures
-pas vraiment de formation

etc ...

Mais mesurez vos propos et évitez les phrases faciles.

Par exemple : on est mal payés:

si je vais ici:

http://www.education.gouv.fr/cid1120/remuneration-personnel-enseignant.html

je constate que la rémunération de départ est de 1584€, le bond est substantiel par rapport à mon démarrage il y a 15 ans où j'étais à 1350...

Mais je trouve ça légitime vu que vous démarrez à temps plein.

Bref ce que je veux dire, ce n'est pas en soi la question du salaire mais c'est un exemple concret pour montrer qu'il faut faire attention à ce qu'on dit...

Restez neutre et formelle, et surtout évitez de vous emballer et de vous "griller"...

Si vous êtes dans les clous, vous ne risquez rien sinon en effet ça peut être casse-gueule.

A+

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain
avatar
Nestya
Bon génie

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Nestya le Mer 15 Sep 2010 - 17:39
Quand j'étais stagiaire, en plus du mémoire, on devait rendre un 4 pages dans lequel on devait dire ce que nous avait apporté l'IUFM. Tous ceux qui se sont permis de critiquer l'IUFM se sont retrouvés convoqués à une soutenance supplémentaire pour expliquer leurs propos. Je ne sais pas comment ça s'est terminé pour eux.
Tout ça pour dire que tant qu'on n'est pas titularisé, mieux vaut se méfier.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
avatar
Saraswati
Neoprof expérimenté

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Saraswati le Mer 15 Sep 2010 - 18:36
Pour le droit de réserve ou si tu as des doutes, il faudrait demander conseil à Gryphe (elle est principale adjointe).

En attendant bon courage à toi !
avatar
menerve
Prophète

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par menerve le Mer 15 Sep 2010 - 19:11
Pareil moi je dirais:
- pseudo, prénom ou initiales
- pas de photo
- pas de lieux précis cités!
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Pierre_au_carré le Mer 15 Sep 2010 - 21:12
@Provence a écrit:
@Stered a écrit:Je suis peut-être bêtement parano, mais tu n'es pas titularisée...
J'éviterais de prendre des risques à ta place : pas de photo et juste le prénom, pas de nom.

Pareil.

Pareil aussi...
J'ai balancé mais après ma démission. Very Happy
avatar
Evariste
Niveau 7

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Evariste le Mer 15 Sep 2010 - 21:17
@menerve a écrit:Pareil moi je dirais:
- pseudo, prénom ou initiales
- pas de photo
- pas de lieux précis cités!

+1

_________________
Quand on ne sait pas où on va il faut y aller.... et le plus vite possible
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par liliepingouin le Mer 15 Sep 2010 - 21:17
Le devoir de réserve nous interdit de prendre position dans l'exercice de nos fonctions.
Mais une fois franchie la porte du lycée, on redevient des citoyens ordinaires dotés de la liberté d'expression.

Je peux me tromper, mais je ne crois pas que le devoir de réserve entre en ligne de compte dans ce cas de figure.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Pierre_au_carré le Mer 15 Sep 2010 - 21:25
@liliepingouin a écrit:Le devoir de réserve nous interdit de prendre position dans l'exercice de nos fonctions.
Mais une fois franchie la porte du lycée, on redevient des citoyens ordinaires dotés de la liberté d'expression.

Je peux me tromper, mais je ne crois pas que le devoir de réserve entre en ligne de compte dans ce cas de figure.

C'est attaquer un de ses supérieurs hiérarchiques. Là, il me semble que le système en général, donc ce n'est pas ça.
avatar
Will.T
Prophète

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Will.T le Mer 15 Sep 2010 - 21:36
@liliepingouin a écrit:Le devoir de réserve nous interdit de prendre position dans l'exercice de nos fonctions.
Mais une fois franchie la porte du lycée, on redevient des citoyens ordinaires dotés de la liberté d'expression.

Je peux me tromper, mais je ne crois pas que le devoir de réserve entre en ligne de compte dans ce cas de figure.

Alors en effet tu te trompes car le "devoir de réserve" n'existe pas :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Devoir_de_r%C3%A9serve_dans_la_fonction_publique_fran%C3%A7aise

http://www.everyoneweb.fr/presentation_tier/Index.aspx?WebID=LoiEduNat&BoomID=B1&KnooppuntID=K461&KnoopOpen=True&LG=
Invité
Invité

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Invité le Mer 15 Sep 2010 - 21:36
@liliepingouin a écrit:Le devoir de réserve nous interdit de prendre position dans l'exercice de nos fonctions.
Mais une fois franchie la porte du lycée, on redevient des citoyens ordinaires dotés de la liberté d'expression.

Je peux me tromper, mais je ne crois pas que le devoir de réserve entre en ligne de compte dans ce cas de figure.

tu as peut-être raison du point de vue du droit et des principes, mais il se trouve qu'il suffit qu'un tout petit nombre de personnes ne partage pas cet avis pour que cela n'ait aucune valeur! Dans un Etat de droit!!
A moins de vouloir des tas de problèmes, dépenser de l'argent en frais de justice, attendre 2 ans pour un avis d'un TA, voire plus pour le Conseil d'Etat ou la cour européenne des droits de l'homme (qui elle te donnera raison si tu ne cites aucun nom) je te le déconseille.

Ça fait plus de 2 mois que je suis les mésaventures d'une fonctionnaire (cf ma signature) qui a écrit sous pseudonyme un long "sketch" sur ses journées de travail et qui a frisé la révocation. Il y a 5 ans, un proviseur blogueur a également eu beaucoup d'ennuis. Tout ça parce que des "collègues" trouvaient qu'ils donnaient une image dégradante de leurs fonctions et manquaient à leur "devoir de réserve" qui ne figure pourtant dans aucun texte (c'est le conseil d'Etat qui a créé ce concept dans sa jurisprudence), alors que la liberté d'expression, si.
avatar
John
Médiateur

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par John le Mer 15 Sep 2010 - 22:16
Oh j'ai eu peur, j'ai cru que c'était Caroline Brizard (qui est au Nouvel Obs), auquel cas je t'aurais dit de te sauver en courant !

Maryline Baumard écrit des articles intéressants, je pense qu'il faut que tu profites de l'occasion.

C'est l'inspecteur qui titularise dorénavant : celles et ceux qui disent de se méfier des foudres de l'IUFM sont encore dans l'ancien système...

Je te conseillerais d'être mesurée, de dire les choses de manière nuancée, et, si jamais tu as peur pour ta titularisation, de dire du bien de ton chef d'établissement et de ton inspecteur, puisque c'est eux dorénavant qui ont la haute main pour la titularisation, avec le tuteur. Et puis, au passage, tu pourrais dire que tu vas sur le forum neoprofs.org ;-) Là, ce serait chouette.

Par ailleurs je m'en veux car je ne lui ai pas demandé plus de détails sur son activité de journaliste, sur son point de vue sur la situation et sur son but précis.
Elle est spécialisée dans l'éducation, elle était plutôt favorable au projet de Pécresse sur l'autonomie des universités, elle s'intéresse beaucoup aux nouveaux enseignants (elle a co-écrit un livre sur le sujet), elle n'apprécie pas la disparition des IUFM, elle aurait voulu que la masterisation s'accompagne du financement d'une partie des études, et elle est plutôt ouverte aux "pédagogies diverses".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Contenu sponsorisé

Re: Témoigner à visage découvert dans un journal de son travail de jeune prof: ca craint ou ca craint pas?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum