Achat de livres par les élèves

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par MUTIS le Mer 6 Sep - 7:27

Rosanette a écrit:Je trouve ça dingue que les profs aient encore à batailler pour ça.

Faites le test pour vous amuser, tapez un des livres que vous comptez faire étudier sur leboncoin par chez vous ; les "lots lycée" de famille qui se débarrassent des lectures d'école ne manquent pas. Tant qu'on reste sur des classiques, le coût n'est vraiment pas un problème, sans compter l'option bibliothèque/CDI, évidemment.

En revanche et parce que j'ai eu la discussion récemment, je crois qu'il est (un peu) du devoir des profs de se renseigner sur les librairies indépendantes locales quand ils en ont une vers chez eux, plutôt que de laisser les familles se tourner vers les FNAC/Cultura ou pire Amazon (entendu chez certains profs).

Tout à fait d'accord... sans compter ces qui interdisent ou déconseillent paraît-il l'achat de livres au nom de l'égalité !!!

MUTIS
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Rosanette le Mer 6 Sep - 7:55

C'est vraiment incroyable. Et que seraient les vide-greniers sans les éditions Larousse de Molière et compagnie revendues à vil prix !


Dernière édition par Rosanette le Mer 6 Sep - 11:39, édité 1 fois

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Hermiony le Mer 6 Sep - 8:01

Ici, 25 euros de livres peuvent être demandés aux familles, c'est inscrit dans la liste de fournitures. Mon collège est dans un environnement très modeste, voire pauvre, mais les familles acceptent sans problème. Quand un souci se pose, le collège fait appel au fond social, ou alors il y a le CDI ou on prête nos propres ouvrages. C'est très rare. Nous disposons de pas mal de séries, mais à 7 profs de français, c'est impossible de tout emprunter et nos crédits baissent d'année en année.
Imposer uniquement des livres du CDI me semble difficilement compatible avec une quelconque liberté pédagogique...

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Vautrin84 le Mer 6 Sep - 11:33

Je fais également acheter une bonne dizaine de livres chaque année à tous les niveaux. Je n'ai jamais rencontré de problème pour le moment, mais je suis dans un bahut de centre ville, donc ça aide aussi !

_________________
- 2017/2018 (T6) : une 5e + deux 4e + une 3e (PP)
- 2016/2017 (T5) : deux 5e + deux 3e (PP)
- 2015/2016 (T4) : une 6e + une 4e + deux 3e (PP)
- 2014/2015 (T3) : une 6e + une 5e + deux 3e (PP)
- 2013/2014 (T2) : une 6e (PP) + deux 4e + une 3e
- 2012/2013 (T1) : deux 5e + deux 3e
- 2011/2012 (stagiaire) : deux 5e + deux 4e
- 2009/2011 (AP Lettres) : 2de + 1res ES/L/S + Tle L

Vautrin84
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par lalivrophile le Mer 6 Sep - 14:38

MUTIS a écrit:
... qui interdisent ou déconseillent paraît-il l'achat de livres au nom de l'égalité !!!

C'est le cas ici: égalité et gratuité. Ça complique quelque peu les choses.
avatar
lalivrophile
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par henriette le Mer 6 Sep - 14:41

lalivrophile a écrit:
MUTIS a écrit:
... qui interdisent ou déconseillent paraît-il l'achat de livres au nom de l'égalité !!!

C'est le cas ici: égalité et gratuité. Ça complique quelque peu les choses.
Tu veux dire que le collège fournit aux élèves le workbook d'anglais, les chaussures de sport, le maillot pour la piscine (liste non exhaustive) ?
Si ce n'est pas le cas, aucune raison de ne pas pouvoir demander l'achat de quelques livres.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par frimoussette77 le Mer 6 Sep - 14:44

Rosanette a écrit:

En revanche et parce que j'ai eu la discussion récemment, je crois qu'il est (un peu) du devoir des profs de se renseigner sur les librairies indépendantes locales quand ils en ont une vers chez eux, plutôt que de laisser les familles se tourner vers les FNAC/Cultura ou pire Amazon (entendu chez certains profs).
Bon, il est de mon devoir de faire en sorte que les élèves aient le ou les livres demandé(s) ... mais les parents sont bien libres d'acheter le livre à la Fnac ou sur Amazon s'ils le souhaitent.
avatar
frimoussette77
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Rosanette le Mer 6 Sep - 16:07

Vous n'avez pas le pouvoir de forcer quiconque. Mais évoquer l'option Amazon devant des élèves, alors que la boîte a des pratiques fiscales douteuses et qu'on est payés par de l'argent liquide, c'est au mieux limite. Les librairies indé ne demandent pas mieux que de bosser avec les profs.

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Hermiony le Mer 6 Sep - 16:28

Rosanette a écrit:Vous n'avez pas le pouvoir de forcer quiconque. Mais évoquer l'option Amazon devant des élèves, alors que la boîte a des pratiques fiscales douteuses et qu'on est payés par de l'argent liquide, c'est au mieux limite. Les librairies indé ne demandent pas mieux que de bosser avec les profs.

Pas chez moi. Le libraire qui est dans la même ville que mon bahut est une plaie, vraiment, à tel point que nous avons décidé de ne plus adresser nos listes de livres...Entre les délais de malade pour un livre qui arrive sans problème ailleurs, les erreurs de commande et le fait qu'il râle ouvertement contre les enseignants en français du collège, cela fait un peu beaucoup. Du coup, oui, je suppose que mes parents d'élèves commandent sur le net, mais en même temps, en campagne, avec un libraire souvent à plus de 20 kilomètres de chez soi...

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Rosanette le Mer 6 Sep - 16:36

Les maisons de presse peuvent souvent commander les bouquins, les librairies indé ont souvent un service d'expédition si celle de notre coin ne nous revient pas.

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Babarette le Mer 6 Sep - 16:37

Hermiony a écrit:Ici, 25 euros de livres peuvent être demandés aux familles, c'est inscrit dans la liste de fournitures. Mon collège est dans un environnement très modeste, voire pauvre, mais les familles acceptent sans problème. Quand un souci se pose, le collège fait appel au fond social, ou alors il y a le CDI ou on prête nos propres ouvrages. C'est très rare. Nous disposons de pas mal de séries, mais à 7 profs de français, c'est impossible de tout emprunter et nos crédits baissent d'année en année.
Imposer uniquement des livres du CDI me semble difficilement compatible avec une quelconque liberté pédagogique...

C'était le cas dans mon établissement aussi, mais malgré ça plus le fait que je suis passée par la PP pour demander l'achat d'un livre à 5€ (sur son conseil), certains élèves n'avaient toujours pas le livre. J'ai envoyé le môme qui dormait dans la rue deux ans plus tôt le chercher au CDI, mais les autres, équipés en Iphone, ont refusé d'acheter le bouquin parce que, je cite "c'est le prix d'un snack".

Au passage: au nom de l'égalité, j'espère, comme Henriette, que le collège fournit les chaussures de sport, et même, cahiers, feuilles et stylos. Et que la cantine est gratuite.
avatar
Babarette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par MUTIS le Mer 6 Sep - 16:45

Et au nom de l'égalité, j'espère qu'on envoie des pompiers pour détruire et brûler les bibliothèques dans les familles qui ont des centaines ou des milliers de livres...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
avatar
MUTIS
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par abricotedapi le Mer 6 Sep - 18:20

Moi ça me gêne de faire acheter des choses aux familles. L'école devrait fournir. Ceci dit il est vrai qu'on ne fournit pas les classeurs, les stylos, les chaussures de sport etc... mais justement je trouve que c'est déjà beaucoup de dépenses. Je fais acheter 2 à 4 livres par élève chaque année, je prête les autres grâce aux séries que nous avons. Si je pouvais faire acheter 8 livres par élève je me ferais plaisir et elleux aussi certainement, mais ça poserait problème à certaines familles et je le comprends.

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
avatar
abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Babarette le Mer 6 Sep - 18:25

Je serais bien d'accord si le gouvernement proposait de faire acheter les fournitures scolaires par les établissements.
Ceci dit, je n'ai pas eu l'impression d'abuser en demandant d'acheter UN livre.
Et les classeurs, ça se recycle d'une année sur l'autre, à moins que les élèves ne gardent amoureusement leur contenu (et encore, il y a des boîtes à archives pour cela).
avatar
Babarette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par MUTIS le Jeu 7 Sep - 17:05

abricotedapi a écrit:Moi ça me gêne de faire acheter des choses aux familles. L'école devrait fournir. Ceci dit il est vrai qu'on ne fournit pas les classeurs, les stylos, les chaussures de sport etc... mais justement je trouve que c'est déjà beaucoup de dépenses. Je fais acheter 2 à 4 livres par élève chaque année, je prête les autres grâce aux séries que nous avons. Si je pouvais faire acheter 8 livres par élève je me ferais plaisir et elleux aussi certainement, mais ça poserait problème à certaines familles et je le comprends.

Je ne suis pas d'accord. D'abord les familles en général trouvent très souvent le moyen d'acheter des portables et des consoles de jeux bien plus coûteuses que quelques livres de poche. Ensuite les familles qui sont vraiment dans le besoin reçoivent une prime de 384,17 euros pour un enfant au collège jusqu'à 14 ans. Et souvent cette prime est utilisée en partie pour autre chose que les fournitures scolaires. Pour avoir discuté avec quelques parents dans cette situation, je constate qu'il reste une part importante qui peut servir à acheter les livres. Et les familles sont souvent demandeuses et tout à fait d'accord pour fournir des livres à leurs enfants (quand on leur explique l'intérêt). Enfin si les profs de lettres ne prescrivent pas de livres et ne demandent pas d'achats, les familles sans livres le resteront alors que les familles qui ont des livres continueront à alimenter leurs enfants. Pour mon fils par exemple pas de problème : je le fais lire en plus et je fournis. Mais quand le prof ne demande rien, les enfants qui ne lisent pas et n'ont pas de livres se tournent vers d'autres activités (souvent plus coûteuses comme les jeux). Ne pas faire acheter de livres c'est selon moi entretenir les inégalités et les accentuer irrémédiablement. Et c'est de plus faire comme si l'éducation littéraire était secondaire (par rapport par exemple au sport qui nécessite un investissement qui ne pose visiblement aucun problème...)

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
avatar
MUTIS
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Thalia de G le Jeu 7 Sep - 18:22

MUTIS a écrit:
abricotedapi a écrit:Moi ça me gêne de faire acheter des choses aux familles. L'école devrait fournir. Ceci dit il est vrai qu'on ne fournit pas les classeurs, les stylos, les chaussures de sport etc... mais justement je trouve que c'est déjà beaucoup de dépenses. Je fais acheter 2 à 4 livres par élève chaque année, je prête les autres grâce aux séries que nous avons. Si je pouvais faire acheter 8 livres par élève je me ferais plaisir et elleux aussi certainement, mais ça poserait problème à certaines familles et je le comprends.

Je ne suis pas d'accord. D'abord les familles en général trouvent très souvent le moyen d'acheter des portables et des consoles de jeux bien plus coûteuses que quelques livres de poche. Ensuite les familles qui sont vraiment dans le besoin reçoivent une prime de 384,17 euros pour un enfant au collège jusqu'à 14 ans. Et souvent cette prime est utilisée en partie pour autre chose que les fournitures scolaires. Pour avoir discuté avec quelques parents dans cette situation, je constate qu'il reste une part importante qui peut servir à acheter les livres. Et les familles sont souvent demandeuses et tout à fait d'accord pour fournir des livres à leurs enfants (quand on leur explique l'intérêt). Enfin si les profs de lettres ne prescrivent pas de livres et ne demandent pas d'achats, les familles sans livres le resteront alors que les familles qui ont des livres continueront à alimenter leurs enfants. Pour mon fils par exemple pas de problème : je le fais lire en plus et je fournis. Mais quand le prof ne demande rien, les enfants qui ne lisent pas et n'ont pas de livres se tournent vers d'autres activités (souvent plus coûteuses comme les jeux). Ne pas faire acheter de livres c'est selon moi entretenir les inégalités et les accentuer irrémédiablement. Et c'est de plus faire comme si l'éducation littéraire était secondaire (par rapport par exemple au sport qui nécessite un investissement qui ne pose visiblement aucun problème...)
Tout à fait d'accord, à une nuance près. Il existe des familles qui sont dans une telle détresse financière que cette prime peut aussi servir à des achats de 1re nécessité. Mais ne relançons pas le débat.

MUTIS a écrit:Et au nom de l'égalité, j'espère qu'on envoie des pompiers pour détruire et brûler les bibliothèques dans les familles qui ont des centaines ou des milliers de livres...
Tu verras quand tes gredins auront quitté le nid familial en te laissant une bonne partie de leurs bouquins. Razz

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Babarette le Jeu 7 Sep - 18:37

MUTIS a écrit:
abricotedapi a écrit:Moi ça me gêne de faire acheter des choses aux familles. L'école devrait fournir. Ceci dit il est vrai qu'on ne fournit pas les classeurs, les stylos, les chaussures de sport etc... mais justement je trouve que c'est déjà beaucoup de dépenses. Je fais acheter 2 à 4 livres par élève chaque année, je prête les autres grâce aux séries que nous avons. Si je pouvais faire acheter 8 livres par élève je me ferais plaisir et elleux aussi certainement, mais ça poserait problème à certaines familles et je le comprends.

Je ne suis pas d'accord. D'abord les familles en général trouvent très souvent le moyen d'acheter des portables et des consoles de jeux bien plus coûteuses que quelques livres de poche. Ensuite les familles qui sont vraiment dans le besoin reçoivent une prime de 384,17 euros pour un enfant au collège jusqu'à 14 ans. Et souvent cette prime est utilisée en partie pour autre chose que les fournitures scolaires. Pour avoir discuté avec quelques parents dans cette situation, je constate qu'il reste une part importante qui peut servir à acheter les livres. Et les familles sont souvent demandeuses et tout à fait d'accord pour fournir des livres à leurs enfants (quand on leur explique l'intérêt). Enfin si les profs de lettres ne prescrivent pas de livres et ne demandent pas d'achats, les familles sans livres le resteront alors que les familles qui ont des livres continueront à alimenter leurs enfants. Pour mon fils par exemple pas de problème : je le fais lire en plus et je fournis. Mais quand le prof ne demande rien, les enfants qui ne lisent pas et n'ont pas de livres se tournent vers d'autres activités (souvent plus coûteuses comme les jeux). Ne pas faire acheter de livres c'est selon moi entretenir les inégalités et les accentuer irrémédiablement. Et c'est de plus faire comme si l'éducation littéraire était secondaire (par rapport par exemple au sport qui nécessite un investissement qui ne pose visiblement aucun problème...)

Et c'est vraiment énorme comme prime, jamais je n'ai dépensé autant en fournitures scolaires. Ca rhabille aussi le môme pour l'hiver.
Dans certains très rares cas, ça remplit le frigo.
Je me suis toujours refusée à croire que cet argent partait dans l'achat de la nouvelle télé, puis j'ai eu la réalité sous les yeux: des mômes avec des baskets hors de prix (j'achetais celle à dix euros chez Go Sport quand j'étais gamine) et des téléphones dernier cri. Ceux-là sont gonflés de refuser d'acheter un livre.

Malgré tout, je pense que l'école devrait fournir tout le matériel. Avec rachat par la famille s'il était détérioré. Comme pour les manuels.
avatar
Babarette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Rosanette le Jeu 7 Sep - 18:47

Babarette a écrit:

Et c'est vraiment énorme comme prime, jamais je n'ai dépensé autant en fournitures scolaires. Ca rhabille aussi le môme pour l'hiver.
Dans certains très rares cas, ça remplit le frigo.
Je me suis toujours refusée à croire que cet argent partait dans l'achat de la nouvelle télé, puis j'ai eu la réalité sous les yeux: des mômes avec des baskets hors de prix (j'achetais celle à dix euros chez Go Sport quand j'étais gamine) et des téléphones dernier cri. Ceux-là sont gonflés de refuser d'acheter un livre.

Malgré tout, je pense que l'école devrait fournir tout le matériel. Avec rachat par la famille s'il était détérioré. Comme pour les manuels.

Qui vous dit que ce sont les mêmes ? Que les baskets sont authentiques et ont été achetées au prix du marché ? Ca fait beaucoup de spéculations quand même.

Pourquoi vouloir fournir des livres, qui ne sont pas des manuels mais sont amenés à être gardés, prêtés, transmis (et revendus sur un vide-grenier, évidemment) ?

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par abricotedapi le Jeu 7 Sep - 18:49

MUTIS a écrit:Et au nom de l'égalité, j'espère qu'on envoie des pompiers pour détruire et brûler les bibliothèques dans les familles qui ont des centaines ou des milliers de livres...
Rolling Eyes Rolling Eyes

Ah ces pauvres qui ont une vie géniale avec des baskets et des consoles de jeux pendant que les autres sont accusés de posséder des livres... On aura tout lu ici.

Babarette a écrit:Ceci dit, je n'ai pas eu l'impression d'abuser en demandant d'acheter UN livre.
Je ne parlais pas de faire acheter UN livre mais huit ou dix.

Babarette a écrit:Malgré tout, je pense que l'école devrait fournir tout le matériel. Avec rachat par la famille s'il était détérioré. Comme pour les manuels.
Je suis d'accord.

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
avatar
abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Babarette le Jeu 7 Sep - 18:50

Qui me dit que ce sont les mêmes? Mes yeux, quand je vois un élève avec un Iphone dans les mains et des Nike aux pieds refuser d'acheter un livre, j'ai de quoi être assez dubitative.
avatar
Babarette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Babarette le Jeu 7 Sep - 18:51

abricotedapi a écrit:
MUTIS a écrit:Et au nom de l'égalité, j'espère qu'on envoie des pompiers pour détruire et brûler les bibliothèques dans les familles qui ont des centaines ou des milliers de livres...
Rolling Eyes Rolling Eyes

Ah ces pauvres qui ont une vie géniale avec des baskets et des consoles de jeux pendant que les autres sont accusés de posséder des livres... On aura tout lu ici.

Babarette a écrit:Ceci dit, je n'ai pas eu l'impression d'abuser en demandant d'acheter UN livre.
Je ne parlais pas de faire acheter UN livre mais huit ou dix.

Babarette a écrit:Malgré tout, je pense que l'école devrait fournir tout le matériel. Avec rachat par la famille s'il était détérioré. Comme pour les manuels.
Je suis d'accord.

Hé bien moi, je parlais de n'en acheter qu'un. J'en ai fait acheté UN et un seul. Et c'était déjà trop.
avatar
Babarette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par ore le Jeu 7 Sep - 18:56

Babarette a écrit:
MUTIS a écrit:
abricotedapi a écrit:Moi ça me gêne de faire acheter des choses aux familles. L'école devrait fournir. Ceci dit il est vrai qu'on ne fournit pas les classeurs, les stylos, les chaussures de sport etc... mais justement je trouve que c'est déjà beaucoup de dépenses. Je fais acheter 2 à 4 livres par élève chaque année, je prête les autres grâce aux séries que nous avons. Si je pouvais faire acheter 8 livres par élève je me ferais plaisir et elleux aussi certainement, mais ça poserait problème à certaines familles et je le comprends.

Je ne suis pas d'accord. D'abord les familles en général trouvent très souvent le moyen d'acheter des portables et des consoles de jeux bien plus coûteuses que quelques livres de poche. Ensuite les familles qui sont vraiment dans le besoin reçoivent une prime de 384,17 euros pour un enfant au collège jusqu'à 14 ans. Et souvent cette prime est utilisée en partie pour autre chose que les fournitures scolaires. Pour avoir discuté avec quelques parents dans cette situation, je constate qu'il reste une part importante qui peut servir à acheter les livres. Et les familles sont souvent demandeuses et tout à fait d'accord pour fournir des livres à leurs enfants (quand on leur explique l'intérêt). Enfin si les profs de lettres ne prescrivent pas de livres et ne demandent pas d'achats, les familles sans livres le resteront alors que les familles qui ont des livres continueront à alimenter leurs enfants. Pour mon fils par exemple pas de problème : je le fais lire en plus et je fournis. Mais quand le prof ne demande rien, les enfants qui ne lisent pas et n'ont pas de livres se tournent vers d'autres activités (souvent plus coûteuses comme les jeux). Ne pas faire acheter de livres c'est selon moi entretenir les inégalités et les accentuer irrémédiablement. Et c'est de plus faire comme si l'éducation littéraire était secondaire (par rapport par exemple au sport qui nécessite un investissement qui ne pose visiblement aucun problème...)

Et c'est vraiment énorme comme prime, jamais je n'ai dépensé autant en fournitures scolaires. Ca rhabille aussi le môme pour l'hiver.
Dans certains très rares cas, ça remplit le frigo.
Je me suis toujours refusée à croire que cet argent partait dans l'achat de la nouvelle télé, puis j'ai eu la réalité sous les yeux: des mômes avec des baskets hors de prix (j'achetais celle à dix euros chez Go Sport quand j'étais gamine) et des téléphones dernier cri. Ceux-là sont gonflés de refuser d'acheter un livre.

Malgré tout, je pense que l'école devrait fournir tout le matériel. Avec rachat par la famille s'il était détérioré. Comme pour les manuels.

Faut arrêter de généraliser et de penser à son cas personnel et non, la prime est maigre lorsqu'il faut acheter vêtements, fournitures et payer la cantine... genre créances qui traînent de l'année d'avant.
avatar
ore
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Rosanette le Jeu 7 Sep - 18:56

Babarette a écrit:Qui me dit que ce sont les mêmes? Mes yeux, quand je vois un élève avec un Iphone dans les mains et des Nike aux pieds refuser d'acheter un livre, j'ai de quoi être assez dubitative.

Donc vous savez reconnaître les véritables Nike à l'œil nu, vous savez que l'iPhone n'a pas été obtenu par des biais autres que le marché du neuf parce que vous avez vu la facture de vos yeux vus, bref, la vie de ces élèves n'a pas de secret pour vous. Et vous avez bien sûr contacté les parents qui vous ont tenu le discours selon lequel ils n'allaient pas se ruiner pour un poche à 4 euros. Et bien sûr hors de question d'évoquer le FSE.

Le cliché a vécu, non ?

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Babarette le Jeu 7 Sep - 19:09

Ce n'est pas très difficile de reconnaître des Nikes. Même d'occasion, un Iphone, c'est cher. Et quand j'entends texto "ah non, le livre, c'est le prix d'un kebab" je n'ai pas de doute sur les priorités des familles.
Les parents ont signé le mot demandant d'acheter un livre de poche et ne l'ont pas acheté.

Je veux bien défendre, et je défendrai jusqu'au bout la lutte contre les inégalités sociales, mais faudrait pas trop me prendre pour une truffe.

Je parle de ce que j'ai vu, ça ne veut pas dire que je généralise. Je dis que dans CETTE situation précise, il y a foutage de gueule.
avatar
Babarette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Rosanette le Jeu 7 Sep - 19:26

Babarette a écrit:Ce n'est pas très difficile de reconnaître des Nikes. Même d'occasion, un Iphone, c'est cher. Et quand j'entends texto "ah non, le livre, c'est le prix d'un kebab" je n'ai pas de doute sur les priorités des familles.
Les parents ont signé le mot demandant d'acheter un livre de poche et ne l'ont pas acheté.

Je veux bien défendre, et je défendrai jusqu'au bout la lutte contre les inégalités sociales, mais faudrait pas trop me prendre pour une truffe.

Je parle de ce que j'ai vu, ça ne veut pas dire que je généralise. Je dis que dans CETTE situation précise, il y a foutage de gueule.

Pour les Nike, vous n'avez jamais été porte de Clignancourt visiblement.

Et j'aimerais voir un gamin redire devant ses parents qu'il n'achètera pas le livre parce que "c'est le prix d'un kebab" (ce qui est au demeurant une réplique assez classique pour un gamin et qui n'engage vraiment pas sa famille).

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Achat de livres par les élèves

Message par Rendash le Jeu 7 Sep - 19:28

Rosanette a écrit:
Pour les Nike, vous n'avez jamais été porte de Clignancourt visiblement.


topela Laughing

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum