Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par John le Mar 21 Sep 2010 - 22:46

De toute façon, un message qui se résume à : "ca, ca ne marche pas" et "cela n'est pas pro", surtout dans ces circonstances-là, ça ne peut que dégénérer.

Je trouve que tu aurais mieux fait de t'abstenir, ou tout au moins de dire : "traiter un élève d'idiot, moi, ça me pose problème car...".

Mais franchement, "ce n'est pas pro" et "ça ne marche pas", c'est le degré zéro de la réaction.


Dernière édition par John le Mar 21 Sep 2010 - 22:47, édité 1 fois

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par John le Mar 21 Sep 2010 - 22:47

@olivier-np30 a écrit:Je sais bien et je n'ai rien contre Ysabel mais malheureusement c'est le genre de propos qui peuvent occasionner une radiation.

Un stagiaire ne peut pas se permettre de tels écarts.

Là je suis déjà plus en accord avec ce que tu dis. Ce n'est tout de même pas pareil que "ça ne marche pas".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par olivier-np30 le Mar 21 Sep 2010 - 22:47

Je ne voulais pas être blessant. Par pro j'entends sans accroc ni bavure...

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par ysabel le Mar 21 Sep 2010 - 22:57

@olivier-np30 a écrit:Je sais bien et je n'ai rien contre Ysabel encore heureux ! ravie de l'apprendre... mais malheureusement c'est le genre de propos qui peuvent occasionner une radiation. pfff ! pour avoir fait de l'ironie face à une insolence... même pas dans tes rêves

Un stagiaire ne peut pas se permettre de tels écarts. mais si ! évidemment pas devant l'IPR ou un tuteur coincé...

"Les élèves" ne connaissent pas le second degré. totalement faux... Tu ne sais pas à quoi ressemble un élève de lycée. et ça s'éduque un élève, on lui apprend l'ironie et le second degré



_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Provence le Mar 21 Sep 2010 - 22:58

@Froggy a écrit:
"mais qu'est-ce qu'il se passe? C'est les parents qui vous foutent la pression?" -->" Il faudrait pour cela que vous fussiez une classe intéressante".
"vous avez dit quoi? pfffffffff on comprend rien!!!!!". --> Les enfants, c'est fini, le collège. Mettez-vous au travail, et rapidement!
J'ai collé des exos à 4 élèves dont 3 m'ont dit qu'ils ne les feraient pas parce que c'est injuste --> "Eh oui, la vie est injuste; c'est bien triste, mes pauvres enfants, mais ce n'est pas l'heure de faire des caprices..."
"pffff votre copier/coller..." --> Celui-là, je le colle deux heures avec un travail de réflexion pas piqué des vers."Tu as raison, je sais bien coller"

Sois sûre de toi face à eux. Si tu ne l'es pas, fais semblant! Et ne lâche rien, y compris sur ce qui pourrait paraître anodin. Le chef, c'est toi!

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par ysabel le Mar 21 Sep 2010 - 22:59

@olivier-np30 a écrit:Je ne voulais pas être blessant. Par pro j'entends sans accroc ni bavure...

je n'ai jamais le moindre pb, parce que justement les élèves adorent ces répliques - sauf quand elles s'adressent à eux. La seule fois qu'un parent est venu me faire une scène c'est parce que j'avais mis 00/20 au commentaire qu'il avait fait pour son fils ; il était mortifié...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par John le Mar 21 Sep 2010 - 23:01

Hm, Ysabel, je ne suis pas tout à fait d'accord : évidemment que le stagiaire ne sera pas radié pour ça, mais si des élèves disent que la stagiaire les a traités d'idiots, ça va faire boule de neige.

J'ai déjà entendu des profs dire d'un collège de maths en difficulté "oh mais tu sais, il paraît même qu'il insulte les élèves." "ah bon, mais qui te l'a dit ?" "eh bien, les élèves !" "ah oui, effectivement..."

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par ysabel le Mar 21 Sep 2010 - 23:10

Il est certain qu'on ne va pas passer son temps à traiter les élèves d'idiot mais quand ils sont conscients de poser des questions idiotes par mauvaise volonté ou pour ralentir le cours ils ne vont pas se plaindre car il seraient eux-mêmes bien ennuyés d'expliquer le pourquoi du comment.

Ces genres de répliques sont à user face à la mauvaise volonté ou la volonté de nuisance pas pour tous les cours.

Et il est certain qu'on ne peut en user avec des petites classes au collège.

Mais ce qui m'a mise en rogne c'est le ton péremptoire d'Olivier qui se la joue grand donneur de morale et avance ses doctes principes alors qu'il n'enseigne pas... comme s'il savait ce qui se passe dans un cours ou comment réagissent les élèves. D'autant qu'il a laissé entendre que j'étais un professeur incompétent. C'est le genre de truc qui me rend hargneuse.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par olivier-np30 le Mar 21 Sep 2010 - 23:13

@ysabel a écrit:
Mais ce qui m'a mise en rogne c'est le ton péremptoire d'Olivier qui se la joue grand donneur de morale et avance ses doctes principes alors qu'il n'enseigne pas... comme s'il savait ce qui se passe dans un cours ou comment réagissent les élèves. D'autant qu'il a laissé entendre que j'étais un professeur incompétent. C'est le genre de truc qui me rend hargneuse.

Ysabel, il s'agit d'un forum, on peut lire une phrase sous un ton ou un autre: je suis sûr que nous serions face à l'autre, il n'y aurait pas d'équivoque Very Happy

Après je pense, en effet, que si on veut rentrer tranquille le soir chez soi, il vaut mieux éviter les dérapages ou de dire des choses susceptibles d'être facilement détournées.

A+


Dernière édition par olivier-np30 le Mar 21 Sep 2010 - 23:15, édité 1 fois

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Astartee le Mar 21 Sep 2010 - 23:14

je vais venir au secours d'olivier, quitte à encore passer pour la bleue de service, voire une incompétente qui se permet d'ajouter ses deux centimes à l'édifice

Je ne suis pas non plus d'accord avec les propos donnés en exemple par Ysabel, pour les mêmes raisons qu'Olivier (pas pros d'une part, et inutile du point de vue des élèves d'autre part... à mon humble avis, ils n'ont pour but que de soulager le prof, temporairement, et ne font qu'instaurer un climat aigri dans une classe...)

je vais en plus rajouter mon avis à partir de ma propre expérience, qui sera certainement plus proche de ce que peut vivre un stagiaire.

- dans une classe, NOUS sommes les adultes et nous avons en face une bande d'ados bourrés d'hormones... réagir en se mettant sur le même plan qu'eux (remarque personnelle pour remarque personnelle) n'est pas, à mon avis, quelque chose à faire... ça crée une crispation, des humiliations et des rancoeurs... des deux côté, mais du leur, c'est plus excusable à cause de leur âge.

- Il faut faire une séparation, la plus nette possible, entre notre "personnage" d'enseignant et notre personnalité privée... ça aide à prendre beaucoup de recul et surtout à ne pas prendre l'attitude des élèves de façon personnelle.

- il faut développer un sens de l'humour à toute épreuve et réussir à reconnaitre les remarques irritantes mais exprimées en toute bonne volonté de la part des élèves et celles qui sont là uniquement pour pourrir le cour (il y en a, on est d'accord)

- Dans ce cas là, se rappeler son rôle d'adulte et d'enseignant consiste, à mon avis encore, à se montrer ferme, juste et impassible. Inutile de hurler et de montrer notre exaspération, ça ne sert strictement à rien... On ne sait jamais comment les gamins vont prendre notre attitude en cours... il vaut mieux garder les confidences et les explications pour la fin du cours...

et finalement, j'ajouterai que prendre ce genre de mauvaises habitudes devant des élèves, ça ne se gomme pas en 5 secondes le jour ou on a un tuteur dans la classe, ni un inspecteur...

Astartee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Audrey le Mar 21 Sep 2010 - 23:22

@olivier-np30 a écrit:Je sais bien et je n'ai rien contre Ysabel mais malheureusement c'est le genre de propos qui peuvent occasionner une radiation.

Un stagiaire ne peut pas se permettre de tels écarts.

"Les élèves" ne connaissent pas le second degré.


Ouh que si... il suffit d'être soi-même, de dire la chose avec humour, un petit sourire, et la pire pique peut faire mouche et calmer les esprits. Je manie la chose de la 6è à la 3è, avec un égal bonheur.
Il n'y a pas de règle en ce domaine Olivier, si ce n'est celle-là: il ne faut faire que ce avec quoi l'on est à l'aise, et visiblement, tu n'étais pas à l'aise avec l'ironie.. tu avais sûrement développé tes propres stratégies j'imagine...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Artémis le Mar 21 Sep 2010 - 23:32

Je suis d'accord avec Ysabel, même si je pense être un peu moins sèche (et encore, ça dépend des moments.)
Si on doit avoir peur des réactions des élèves chaque fois qu'on les renvoie dans les cordes, on se fait bouffer. Quand on a des ch*****, il faut bien leur faire comprendre qui est celui qui décide. Et le second degré fonctionne très bien avec les lycéens, c'est même la seule arme...

Artémis
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Astartee le Mar 21 Sep 2010 - 23:33

Et le second degré fonctionne très bien avec les lycéens, c'est même la seule arme...

on peut utiliser le second degré sans être blessant...

Astartee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:34

@ysabel a écrit:
@olivier-np30 a écrit:
@ysabel a écrit:[
- "je comprends rien" --> je n'y peux rien si tu es idiot/ stupide/ si tu as le QI d'une huitre etc.
- "C'est pas juuuste --> je sais je suis sadique, j'adore être injuste, d'ailleurs je double la punition - et tu es ma tête de turc...
- "pffff votre copier/coller..." --> c'est ma main qui va se copier-coller dans ton visage.
-" ça sert à rien " --> comme toi ; toi aussi tu ne sers à rien... même un parasite ça peut être utile mais même pas toi...
- " il a ricané" --> Tiens, il y a une chèvre dans mon cours ?
- "en levant les yeux au ciel" --> oui, implore dieu pour qu'il te fournisse qq neurones/ un cerveau en urgence mais ne rêve pas même Dieu ne peut pas tout...

ça ça ne marche pas...

Le mieux est de demander conseil à ton maitre de stage: des astuces, ... : lui/elle te connait ainsi que l'établissement.

Je ne pense pas que les piques arrangeront les choses.

Bien sûr que si que ça marche... je te signale que je pratique depuis pas mal d'années, ce qui n'est pas ton cas.


Je ne pense pas que les piques méchantes, comme ça, cela marche.
Ce qui fonctionne, c'est l'humour et remettre à leur place les élèves, mais sans les blesser... Dire "y a une chèvre en cours?" c'est vraiment, mais vraiment désobligeant. Il ne faut jamais tomber dans ces insultes gratuites.
Ce qu'il faut, d'abord, c'est se calmer, prendre de la distance et punir, mais avec discernement.
Il faut aussi se remettre en cause : se demander pourquoi ça ne fonctionne pas, est-ce que c'est comme ça avec tous les profs si oui faire une descente avec tous les profs dans un cours de cette classe avec le proviseur et les pourrir comme jamais. Convocations de parents et si rien ne change rapports de discipline et on en vire, les plus chieurs.


Dernière édition par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:37, édité 1 fois

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:36

Y a rien de pire que les petites remarques méchantes et mauvaises.
Un prof doit montrer l'exemple et savoir se contrôler (c'est pas facile!) et ne pas tomber dans des mesquineries qui peuvent vraiment faire monter la violence...
Il ne faut pas insulter les élèves ou les rudoyer avec des remarques blessantes, ça envenime les choses.
Il faut les écouter et manier l'humour pour dédramatiser les situations...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par illizia le Mar 21 Sep 2010 - 23:39

[quote="Astartee"]

- dans une classe, NOUS sommes les adultes et nous avons en face une bande d'ados bourrés d'hormones... réagir en se mettant sur le même plan qu'eux (remarque personnelle pour remarque personnelle) n'est pas, à mon avis, quelque chose à faire...
Mais il n'était pas question de se mettre sur le même plan: l'ironie ce n'est pas le même plan que les remarques de mauvaise foi et la mauvaise volonté manifeste et provocatrice (genre "quoi, les parents vous mettent la pression"!!).



- il faut développer un sens de l'humour à toute épreuve : oui, c'est de ça qu'il s'agissait. Ensuite, en effet on a tous notre type d'humour plus ou moins offensif, mais ça les élèves le savent vite, et si on ne s'attaque qu'à ceux qui pourrissent le cours, tout le monde sait très bien pourquoi on agit ainsi

NB: je parle d'expérience aussi: mon ironie (du genre "ah, mais c'est inquiétant ça: on ne vous avait pas prévenus qu'en français il allait falloir lire et écrire. Ouhlàlà, navrée de casser vos rêves mais c'est ce qui vous attend à chaque cours!" ou "non non, ne recopiez rien surtout, j'écris juste pour décorer le tableau/ parce que je passe mon bac en fin d'année et que j'ai besoin de bosser...") fait même parfois (sou)rire ceux qui sont visés, et les autres approuvent qu'on mouche les empêcheurs d'avancer.

et réussir à reconnaitre les remarques irritantes mais exprimées en toute bonne volonté de la part des élèves et celles qui sont là uniquement pour pourrir le cour (il y en a, on est d'accord): c'est de ceux-ci qu'il est question depuis le début.-

Dans ce cas là, se rappeler son rôle d'adulte et d'enseignant consiste, à mon avis encore, à se montrer ferme, juste et impassible. et fermement, impassiblement et fort justement ironique, voire cassant, pourquoi non?

Inutile de hurler et de montrer notre exaspération, ça ne sert strictement à rien... ... il vaut mieux garder les confidences et les explications pour la fin du cours...: là, tu es hors-sujet. A quel moment Ysabel a-t-elle suggéré ce type d'attitude?

Conclusion: on fait de notre mieux en effet, avec ce qu'on a en main (humour, ironie, sévérité ...). Mais ne soyons pas naïfs: les élèves qui nous cherchent nous méprisent vite s'ils ne trouvent aucun répondant en face (et ça aussi je l'ai expérimenté).


illizia
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Artémis le Mar 21 Sep 2010 - 23:41

@illizia a écrit:

Mais ne soyons pas naïfs: les élèves qui nous cherchent nous méprisent vite s'ils ne trouvent aucun répondant en face (et ça aussi je l'ai expérimenté).

+1

Artémis
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:42

Etre méprisé par des fouteurs de merde, n'est-ce pas un titre de gloire?...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Artémis le Mar 21 Sep 2010 - 23:45

@Seb a écrit:Etre méprisé par des fouteurs de merde, n'est-ce pas un titre de gloire?...
Certes... mais est-ce que c'est suffisant pour passer une année scolaire à peu près tranquille et tenter de faire travailler ceux qui, dans la classe, en ont envie ?

Artémis
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:45

@Astartee a écrit:
Et le second degré fonctionne très bien avec les lycéens, c'est même la seule arme...

on peut utiliser le second degré sans être blessant...

Je suis TOUT A FAIT d'accord avec toi Astarté. Il ne s'agit pas de jouer au plus fort et à celui qui écrasera l'autre mais plutôt de jouer le rôle d'adulte qui tempère et enseigne... Bien sûr il faut remettre en place les emmerdeurs, mais il y a une manière de faire, avec humour et efficacité, en se mettant la classe avec soi contre eux. Et là, croyez-moi (j'ai onze ans d'expérience et dans des bahuts bien difficiles, et de nombreux) et ça marche bien mieux que la violence des mots et le choc des pas beaux!


Dernière édition par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:48, édité 1 fois

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Provence le Mar 21 Sep 2010 - 23:46

@Seb a écrit:Etre méprisé par des fouteurs de merde, n'est-ce pas un titre de gloire?...

C'est surtout le signe d'ennuis à venir dans la gestion de classe. Qu'ils haïssent pourvu qu'ils craignent.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:46

@Artémis a écrit:
@Seb a écrit:Etre méprisé par des fouteurs de merde, n'est-ce pas un titre de gloire?...
Certes... mais est-ce que c'est suffisant pour passer une année scolaire à peu près tranquille et tenter de faire travailler ceux qui, dans la classe, en ont envie ?

Pour passer une année tranquille, il faut neutraliser TOUT DE SUITE ceux qui t'emmerdent. Tu les vires de cours et tu les convoques chez le proviseur. Ca va vite les calmer et tu convoques les parents.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Astartee le Mar 21 Sep 2010 - 23:48

Conclusion: on fait de notre mieux en effet, avec ce qu'on a en main (humour, ironie, sévérité ...). Mais ne soyons pas naïfs: les élèves qui nous cherchent nous méprisent vite s'ils ne trouvent aucun répondant en face (et ça aussi je l'ai expérimenté).

là encore, tout dépend du répondant. l'humour oui, le tacle, non, encore moins saignant. Un élève ne respectera pas un prof qui ne peut pas tenir son rôle d'adulte...
Et un prof agressif se fera mépriser de la même façon qu'un prof inerte...

quand aux remarques citées en exemple par Ysabel... non décidément, je n'adhère pas... ni en tant que prof, ni en tant qu'ancienne élève. Faire autant de jugements de valeurs négatifs (inutile, QI d'huitre, chèvre, parasite (voire sous-parasite!!!) "débile"...) pour régler la situation n'apporte rien de constructif. ni pour les élèves, ni pour nous...



Astartee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par frankenstein le Mar 21 Sep 2010 - 23:49

Ce qui fonctionne, c'est l'humour et remettre à leur place les élèves, mais sans les blesser... Dire "y a une chèvre en cours?" c'est vraiment, mais vraiment désobligeant. Il ne faut jamais tomber dans ces insultes gratuites.
C'est curieux, mais personnellement je trouve qu'elle est moins désobligeante que les autres...Même avec des CM2 ou plus jeunes, c'est le genre de remarques que je pourrais faire (c'est plutôt de l'humour)...Comme quoi, il faut surtout imposer sa personnalité mais il n'y a pas de recettes. Rolling Eyes

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Provence le Mar 21 Sep 2010 - 23:51

@Astartee a écrit:

là encore, tout dépend du répondant. l'humour oui, le tacle, non, encore moins saignant. Un élève ne respectera pas un prof qui ne peut pas tenir son rôle d'adulte...
Et un prof agressif se fera mépriser de la même façon qu'un prof inerte...

quand aux remarques citées en exemple par Ysabel... non décidément, je n'adhère pas... ni en tant que prof, ni en tant qu'ancienne élève. Faire autant de jugements de valeurs négatifs (inutile, QI d'huitre, chèvre, parasite (voire sous-parasite!!!) "débile"...) pour régler la situation n'apporte rien de constructif. ni pour les élèves, ni pour nous...



J'ignore pourquoi tu évoques les professeurs qui ne tiennent pas leur rôle d'adulte. Cela me paraît complètement hors-sujet ici. Quant aux jugements de valeur, pour l'instant, c'est toi qui les portes. Cela me rappelle le doux temps des discours pontifiants de l'IUFM.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:52

@Astartee a écrit:
Conclusion: on fait de notre mieux en effet, avec ce qu'on a en main (humour, ironie, sévérité ...). Mais ne soyons pas naïfs: les élèves qui nous cherchent nous méprisent vite s'ils ne trouvent aucun répondant en face (et ça aussi je l'ai expérimenté).

là encore, tout dépend du répondant. l'humour oui, le tacle, non, encore moins saignant. Un élève ne respectera pas un prof qui ne peut pas tenir son rôle d'adulte...
Et un prof agressif se fera mépriser de la même façon qu'un prof inerte...

quand aux remarques citées en exemple par Ysabel... non décidément, je n'adhère pas... ni en tant que prof, ni en tant qu'ancienne élève. Faire autant de jugements de valeurs négatifs (inutile, QI d'huitre, chèvre, parasite (voire sous-parasite!!!) "débile"...) pour régler la situation n'apporte rien de constructif. ni pour les élèves, ni pour nous...



Totalement d'accord... Et c'est vraiment insupportable de voir que des profs osent parler comme ça à leurs élèves : moi ça me dépasse. Je serais parent et mon enfant aurait un prof qui leur parle comme ça je monte illico au créneau et je vais voir la proviseure. C'est un motif de blâme dans l'EN... Les jugements de valeur sont inacceptables de la part d'un prof. On est l'adulte référent et il faut rester correct...
P.S. : on peut avoir envie qu'un prof soit adulte sans être un pur produit IUFM... Personnellement, j'ai détesté l'IUFM qui a tenté de me dé-former. Feu IUFM! Smile


Dernière édition par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:55, édité 1 fois

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum