Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:52

@Astartee a écrit:
Conclusion: on fait de notre mieux en effet, avec ce qu'on a en main (humour, ironie, sévérité ...). Mais ne soyons pas naïfs: les élèves qui nous cherchent nous méprisent vite s'ils ne trouvent aucun répondant en face (et ça aussi je l'ai expérimenté).

là encore, tout dépend du répondant. l'humour oui, le tacle, non, encore moins saignant. Un élève ne respectera pas un prof qui ne peut pas tenir son rôle d'adulte...
Et un prof agressif se fera mépriser de la même façon qu'un prof inerte...

quand aux remarques citées en exemple par Ysabel... non décidément, je n'adhère pas... ni en tant que prof, ni en tant qu'ancienne élève. Faire autant de jugements de valeurs négatifs (inutile, QI d'huitre, chèvre, parasite (voire sous-parasite!!!) "débile"...) pour régler la situation n'apporte rien de constructif. ni pour les élèves, ni pour nous...



Totalement d'accord... Et c'est vraiment insupportable de voir que des profs osent parler comme ça à leurs élèves : moi ça me dépasse. Je serais parent et mon enfant aurait un prof qui leur parle comme ça je monte illico au créneau et je vais voir la proviseure. C'est un motif de blâme dans l'EN... Les jugements de valeur sont inacceptables de la part d'un prof. On est l'adulte référent et il faut rester correct...
P.S. : on peut avoir envie qu'un prof soit adulte sans être un pur produit IUFM... Personnellement, j'ai détesté l'IUFM qui a tenté de me dé-former. Feu IUFM! Smile


Dernière édition par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:55, édité 1 fois

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par illizia le Mar 21 Sep 2010 - 23:53

Hmmm, Seb: personnellement, je ne recherche nulle gloire...seulement à pouvoir faire cours dans des conditions minimales de respect de mon autorité et de la possibilité de progresser pour tout un chacun dans ma classe.
Avec ce genre de remarques dont la visée est clairement le sabotage du cours, je ne vois pas comment j'y arriverai. Donc, ma méthode (et je précise bien que je ne donne pas de leçon, juste une expérience perso.) c'est de répliquer.

Je rajouterais que même les perturbateurs cherchent plus ou moins à se faire renvoyer dans les cordes (d'où parfois comme je l'ai dit leur acceptation, de plus ou moins bonne grâce certes, de mes piques): comme tout (sale) gosse qui teste les limites.

Enfin, si un élève se plaint d'être insulté, traité d'idiot, je réponds que c'est bien parce que je pense qu'aucun d'eux n'est idiot que je ne tolère pas qu'ils gâchent leur cours en faisant les idiots.


Dernière édition par illizia le Mar 21 Sep 2010 - 23:56, édité 1 fois (Raison : erreurs de frappe)

illizia
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Seb le Mar 21 Sep 2010 - 23:58

Moi j'aurais dit ça dans mon lycée de banlieue, je serais reparti sur une civière... Les élèves violents, il faut les calmer autrement que par la violence verbale.
Il faut éviter les mots "idiot" ou "débile". Ce sont des adolescents : il est normal qu'ils s'emmerdent en cours quand ça ne les intéresse pas...
Il faut juste les traiter avec respect, leur montrer que la langue peut-être belle, et pas faite de jugements de valeur péremptoires...
Enfin bon, je prêche dans le désert. Mais j'ai vu des profs qui parlaient mal à leurs élèves et ça s'est mal fini. Mais j'étais dans des établissements difficiles aussi donc bon...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Astartee le Mer 22 Sep 2010 - 0:00

@Provence a écrit:
J'ignore pourquoi tu évoques les professeurs qui ne tiennent pas leur rôle d'adulte. Cela me paraît complètement hors-sujet ici. Quant aux jugements de valeur, pour l'instant, c'est toi qui les portes. Cela me rappelle le doux temps des discours pontifiants de l'IUFM.

C'est vrai que je suis extrêmement calibrée par l'IUFM... tous ceux qui me connaissent pourront d'ailleurs te le confirmer Wink

quant au rôle d'adulte, d'autres que moi sur ce topic ont vu de quoi je voulais parler... je t'invite à relire les "réparties" qui ont été citées et à les imaginer prononcées contre toi... par un collègue par exemple, autour d'un café et avec un petit sourire

"eh oui tu vois, c'est inutile, comme toi... même les parasites sont utiles mais toi non... tu n'en es même pas là."

perso je préfère répondre

"beaucoup de choses sont inutiles dans la vie... les jeux vidéos par exemple..."

mais chacun ses choix... je rappelle juste que Froggy est une stagiaire et que d'instaurer un rapport de force avec des classes est risqué... pas pour sa titularisation, mais pour ses relations avec les élèves... on est jamais sûr de gagner un rapport de force. et l'impact de ce genre d'"échec" est plus fort quand on commence le métier.




Astartee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Provence le Mer 22 Sep 2010 - 0:03

@Astartee a écrit:

C'est vrai que je suis extrêmement calibrée par l'IUFM... tous ceux qui me connaissent pourront d'ailleurs te le confirmer Wink

quant au rôle d'adulte, d'autres que moi sur ce topic ont vu de quoi je voulais parler... je t'invite à relire les "réparties" qui ont été citées et à les imaginer prononcées contre toi... par un collègue par exemple, autour d'un café et avec un petit sourire


Là, je ne vois vraiment pas le rapport.


Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par illizia le Mer 22 Sep 2010 - 0:06

Seb: et alors...?, j'enseigne aussi en banlieue (le fameux 9-3), dans un lycée classé "prévention violence" (enfin, un intitulé sympathique de ce genre).

Bien sûr que je ne vais pas au clash en insultant les élèves: mais personne ici n'a jamais prôné ça. Par contre j'ai appris, à la dure, à ne me laisse pas marcher sur les pieds quand ils cherchent clairement à pourrir le cours.

Et je répète que ces élèves savent très bien , dans les cas évoqué par le post initial bien sûr et que certains d'entre vous semblent perdre un peu de vue, qu'ils abusent et ne récoltent que des remises à leur places méritées.

Et si ça devait mal tourner un jour (j'en suis à plus de 10 ans dans ce type d'établissements très sensibles), eh bien, je ferais mon mea culpa...ou alors je quitterais définitivement le navire, parce que là , se culpabiliser parce qu'on refuse de les laisser faire leur loi, on marche sur la tête!


Dernière édition par illizia le Mer 22 Sep 2010 - 0:08, édité 1 fois

illizia
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Astartee le Mer 22 Sep 2010 - 0:07

@Provence a écrit:
@Astartee a écrit:

C'est vrai que je suis extrêmement calibrée par l'IUFM... tous ceux qui me connaissent pourront d'ailleurs te le confirmer Wink

quant au rôle d'adulte, d'autres que moi sur ce topic ont vu de quoi je voulais parler... je t'invite à relire les "réparties" qui ont été citées et à les imaginer prononcées contre toi... par un collègue par exemple, autour d'un café et avec un petit sourire


Là, je ne vois vraiment pas le rapport.


ça s'appelle se mettre à la place de l'autre... c'est utile dans notre métier.
Si tu veux que je m'explique plus clairement, je vais simplement dire que ce genre de remarque, je ne l'accepterais pas si elle était prononcée à mon encontre, même par un collègue... alors par un supérieur.
Et que donc j'applique une règle très simple qui veut que ce que j'estime me manquer de respect quand ça s'applique à moi, je ne l'applique pas à mes élèves...

Et je répète qu'ils savent très bien , dans les cas évoqué par le post initial bien sûr et que vous semblez perdre un peu de vue, qu'ils abusent et ne récoltent que des remises à leur places méritées.
Et si ça devait mal tourner un jour (j'en suis à plus de 10 ans dans ce type d'établissements très sensibles), eh bien, je ferais mon mea culpa...ou alors je quitterais définitivement le navire, parce que là , se culpabiliser parce qu'on refuse de les laisser faire leur loi, on marche sur la tête!

on ne critique pas le fond, mais la forme... et la nuance est de taille. Je n'ai jamais dit qu'il faille démissionner devant des élèves perturbateurs, mais on peut sévir de façon calme et définitive... pas la peine de jeter ce genre de remarques blessantes dans le panier.


Dernière édition par Astartee le Mer 22 Sep 2010 - 0:10, édité 1 fois

Astartee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par frankenstein le Mer 22 Sep 2010 - 0:09

mais chacun ses choix... je rappelle juste que Froggy est une stagiaire et que d'instaurer un rapport de force avec des classes est risqué... pas pour sa titularisation, mais pour ses relations avec les élèves... on est jamais sûr de gagner un rapport de force.
Je suis tout à fait d'accord...Un rapport de force en insultant les élèves, je ne crois pas que ce soit la meilleure voie pour calmer certaines classes...Après, n'exagérons rien: dire qu'il y a une chèvre en classe quand un élève ricane bêtement n'a pas le même sens que de lui dire que c'est un idiot, un parasite ou qu'il a un QI d'huître. Rolling Eyes

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Astartee le Mer 22 Sep 2010 - 0:11

@frankenstein a écrit:Après, n'exagérons rien: dire qu'il y a une chèvre en classe quand un élève ricane bêtement n'a pas le même sens que de lui dire que c'est un idiot, un parasite ou qu'il a un QI d'huître. Rolling Eyes

ça je suis d'accord... une chèvre ça peut être mignon... beaucoup plus qu'un parasite ou une huitre en tout cas...
reste qu'il n'est pas utile d'abuser des noms d'animaux Wink

Astartee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par illizia le Mer 22 Sep 2010 - 0:16

@Astartee a écrit:

"eh oui tu vois, c'est inutile, comme toi... même les parasites sont utiles mais toi non... tu n'en es même pas là."

"beaucoup de choses sont inutiles dans la vie... les jeux vidéos par exemple..."

Bah, les deux répliques peuvent servir (je note): cela dépend une fois encore du contexte, de la relation aux élèves, de la façon de la prononcer.
Rappelons quand même que l'élève que l'on traiterait "d'inutile" a d'abord commencé à remttre en question le cours qui leur est donné, auxquels les élèves assistent par choix s'ils sont au lycée et ont plus de 16 ans...Difficile de comparer donc avec ce que l'on accepterait nous en salle des profs...


mais chacun ses choix... je rappelle juste que Froggy est une stagiaire et que d'instaurer un rapport de force avec des classes est risqué... pas pour sa titularisation, mais pour ses relations avec les élèves... on est jamais sûr de gagner un rapport de force. et l'impact de ce genre d'"échec" est plus fort quand on commence le métier.

Par contre, là, je suis d'accord: ce genre de réparties très cassantes sont à manier si on se sent légitime et prêts à défendre notre position (voir plus haut sur la question de "traiter d'idiot, d'inutile" à opposer à "demander de ne pas se comporter stupidement, nuisiblement..."). Donc, quand on débute, on peut préférer rester très légaliste (punitions, rapports, appel au cde s'il est fiable..). c'est sans doute plus prudent.



illizia
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Astartee le Mer 22 Sep 2010 - 0:26

cours qui leur est donné, auxquels les élèves assistent par choix s'ils sont au lycée et ont plus de 16 ans...Difficile de comparer donc avec ce que l'on accepterait nous en salle des profs...

euh, oui mais non. parler de choix à la fac ok, mais c'est pas parce qu'on a 16 ans qu'on choisit d'assister à des cours... on peut vouloir empocher un bac et être obligé de subir des cours barbants dans l'intervalle... j'ai connu ça aussi.

et à 16 ans il y a aussi le poids de la famille qui compte. Sécher un cours en fac n'a absolument pas le même impact ni le même but que de sécher un cours en lycée.


Astartee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par illizia le Mer 22 Sep 2010 - 0:41

Astartée a écrit:
"euh, oui mais non. parler de choix à la fac ok, mais c'est pas parce qu'on a 16 ans qu'on choisit d'assister à des cours... "
Eh bien si. Bien sûr que ça rest assez flou tout ça: mais pas inutile à mon avis de rappeler qu'après 16 ans la scolarité n'est plus obligatoire même si elle est souhaitable! Tout le monde n'a pas cette chance, alors je supporte mal les pleurnicheries sur "le bagne " qu'est le lycée, l"la torture" des cours dans des matières qu'on "déteste"...etc

"on peut vouloir empocher un bac et être obligé de subir des cours barbants dans l'intervalle... j'ai connu ça aussi."

Oui, justement, on a tous connu et accepté ça. C'est la règle du truc: on veut empocher un bac et on doit donc entre autres "se taper des cours" plus ou moins passionnants.


J'ajoute que , côté positif, j'en profite pour valoriser ce passage au lycée: s'ils sont là, c'est qu'ils ont réussi à y arriver, donc ils peuvent, et ont tout à gagner, à poursuivre leurs efforts pour que ça les mène à quelquechose.
Mais , bis repetita, les remarques pénibles et de mauvaise foi, je supporte très mal, notamment vis-à-vis des élèves en vraie difficulté, qui voudraient progresser, ont besoin de calme et d'aide pour cela, et sont complètement paumés quand d'autres mettent le boxon. Donc je tacle.




illizia
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par John le Mer 22 Sep 2010 - 0:50

En gros, au bout de quatre pages, on en arrive à dire que :

1) être insultant, c'est mal ; être grossier, c'est pire ; humilier, c'est détestable
2) La gestion de classe, c'est important, et neutraliser les élèves qui chercheraient à saper le cours, il faut le faire dès que possible.
3) Si une méthode passe avec un enseignant, c'est celle-là qu'il doit appliquer. Tout est dans le second degré : Astarté et Seb ne diraient pas certaines choses (moi non plus d'ailleurs) que peut dire Ysabel avec ses élèves parce que "ça" passe sans souci. Il y a une façon de dire les choses : si je dis à un élève qu'il est un sous-parasite, ou qu'il a la mémoire d'une passoire abîmée, j'en connais qui éclateront de rire et qui se remettront au travail. Je ne défends pas la menace ou l'injure, mais je trouve étonnante cette incapacité à se mettre à la place de qq'un d'autre, dans le contexte d'une classe et d'un établissement. J'avais un collègue qui disait des choses odieuses à ses élèves - mais chacun savait que c'était pour rire, que c'était son caractère et sa façon d'être, et il recevait chaque année des lettres de remerciements des parents et des élèves.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par illizia le Mer 22 Sep 2010 - 0:57

@John a écrit:En gros, au bout de quatre pages, on en arrive à dire que :

1) être insultant, c'est mal ; être grossier, c'est pire ; humilier, c'est détestable
2) La gestion de classe, c'est important, et neutraliser les élèves qui chercheraient à saper le cours, il faut le faire dès que possible.
3) Si une méthode passe avec un enseignant, c'est celle-là qu'il doit appliquer.



Humm, veux-tu dire qu'on blablate pour rien depuis quatre pages..? Suspect

Ceci dit, ça me semble bien résumer l'essentiel: je crois que ce qui a pu agacer dans certains messages c'est l'impression de recevoir des leçons de respect vis-à-vis des élèves (toujours très crispant ça Evil or Very Mad ) alors que si on en parle ici, c'est bien pour échanger sur des pratiques les plus efficaces et professionnellement satisfaisantes possibles.

....bon, quelquefois, on se défoule un peu aussi Embarassed , mais ça c'est la vertu cathartique d'un tel forum veneration

illizia
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par frankenstein le Mer 22 Sep 2010 - 1:09

Tout à fait d'accord. Tout dépend de la personnalité de chacun et surtout comment elle sera perçue par les élèves. Voilà pourquoi il n'y a pas de recettes ni de jugements hâtifs à porter. Mais pas certain qu'on puisse répondre exactement au pourquoi du comment en cinq pages ou plus. lol!

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Cathy le Mer 22 Sep 2010 - 3:49

Selon les classes et l'âge, je pratique très facilement la "bonne réplique" et généralement pas de souci...sauf quand les élèves en face sont plutôt intelligents et apprécient ce type d'humour...Bonjour l'effet ping-pong!

Pour en revenir au post de départ, comment cela se passe-t-il dans les autres cours avec cette classe? Peux-tu compter sur le prof principal ou la vie scolaire si tu vires des élèves de cours? Et les parents? Un coup de fil fait toujours son effet...Mais surtout continue, accroche-toi, c'est épuisant mais ils finiront par lâcher quand ils auront compris que tu ne recules pas! Bon courage!

Cathy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par roxanne le Mer 22 Sep 2010 - 7:33

J'interviens un peu tard sur l'idée de l'humour et son maniement.C'est vrai que des phrases écrites sur un forum telles qu'elles et sorties d'un contexte peuvent paraître abruptes.Mais je pense que ça peut passer selon le contexte , qui les dit et comment.Je sais que j'ai un ton parfois un peu sec donc j'éviteriais ce genre de phrases , quoique je puisse faire de l'humour ausi.Mais je me rappelle d'une petite (petite par sa taille et toute menue ) en lp qui était adorée des élèves et pourtant qui ne les épargnait pas.Un jour , vers Noël , je passe avec elle dans la cour et à quelques mètres de nous se trouvait un groupe de garçons de bac pro montés sur un banc.Et là , sans même les regarder , elle dit de sa petite voix ai güe "Ah les dindes sont juchées cette année." rien d'autre .Et bien là tout le groupe d'un seul coup est descendu et ils se ont tous assis en rougissant.Moi je n'étais alors pas assez sure de moi pour me permettre ça .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Invité le Mer 22 Sep 2010 - 8:45

Si avec Ysabel, ça marche, et qu'elle assure avec ses classes, je ne vois pas le problème. Moi, je n'ai pas une telle répartie et puis en collège c'est impossible, surtout dans le mien où les parents sont très procéduriers.

Alors, moi au contraire, si une prof sortait ce genre de répliques à ma fille, ça ne me gênerait pas car ma fille aurait fait l'andouille, donc ça la remettrait un peu en place.. moi la seule chose qui m'embarrasse c'est la main "copiée collée".. tu pourrais le faire au sens propre ? Surtout si l'élève te répond "oui" par exemple, que fais tu dans ce cas ? car tu es en qque sorte obligée d'aller au bout de la menace..

Pour terminer, je préfère de beaucoup cela qu'un prof qui pète les plombs et qui s'en prend physiquement aux gamins, sachant que ma fille a dû subir à deux reprises les "humeurs" de certaines.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Invité le Mer 22 Sep 2010 - 8:46

Hier, j'ai parlé de "rire de dinde" en classe... mon Dieu c'est pire que la "chèvre", j'ai vraiment été méchante... mea culpa.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Lornet le Mer 22 Sep 2010 - 10:03

morgane9513 a écrit:Si avec Ysabel, ça marche, et qu'elle assure avec ses classes, je ne vois pas le problème. Moi, je n'ai pas une telle répartie et puis en collège c'est impossible, surtout dans le mien où les parents sont très procéduriers.

En collège, surtout avec des 6e, c'est impossible.
Et pourtant...


_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Lornet le Mer 22 Sep 2010 - 10:06

@olivier-np30 a écrit:

On ne dit pas à un élève qu'il est idiot.

On ne devrait pas le dire.
Il y a des fois où on le pense tellement fort que ça sort tout seul. J'ai dit il y a une semaine à un élève "Ecoute, je ne peux plus rien pour toi, là, achète-toi un cerveau !" et ce n'était pas prémédité.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par InvitéN le Mer 22 Sep 2010 - 10:19

Voici un doc que j'ai préparé au cas où il faudrait soutenir les profs ( dont stagiaire ) comme je suis P.P en seconde . C'est cadeau, faut bien que ça serve un jour



Règlement de conflit
Quelques pistes de réflexion


« la violence s’arrête où commence la parole « M.Halter

À la base de tout conflit, se trouve une frustration. Un conflit n'est pas négatif en lui-même. C'est la fa^con de le régler ou pas qui peut l'être. Un conflit peut s'avérer constructif
Les conflits sont : Inévitables, subjectifs, générateurs de changement.
Un conflit bien géré permet : de faire des mises au point importantes, de clarifier une situation confuse, de favoriser l'apparition de solutions créatives et d'assainir le climat de groupe.
Les facteurs de conflit :
Les facteurs organisationnels : manque d'éléments motivateurs, climat malsain, mauvaise répartition des tâches et de l'organisation du travail, manque de clarté dans les messages, lutte de pouvoir, manque de leadership, manque de formation
Les facteurs individuels : problèmes personnels, problèmes de santé émotive, insatisfaction, mauvaise opinion de soi, manque de disponibilité, mauvaise évaluation du temps ou du degré d'engagement, manque de disponibilité, objectifs cachés incompatibles avec les autres, manque d'intérêt pour la tâche, inaptitude à accomplir la tâche.
Les facteurs externes : conflit avec des partenaires
Stratégies de comportement :
L'évitement : Ceux qui choisissent l'évitement vont invoquer des prétextes qui donnent bonne conscience, mais ne règlent rien. SATISFACTION POUR SOI, FRUSTRATION POUR L'AUTRE.
L'accomodation : L'accomodation a pour conséquence de donner satisfaction à autrui et de causer de la frustration pour soi-même. SATISFACTION POUR L'AUTRE, FRUSTRATION POUR SOI
La compétition : La compétition ne peut se terminer que par une position gagnant perdant et générer un autre conflit.FRUSTRATION POUR LES DEUX PARTIES
Le marchandage : Le marchandage peut constituer une solution acceptable dans plusieurs conflits. SATISFACTION PARTIELLE POUR LES DEUX PARTIES
La collaboration : La collaboration, qui amène à un résultat de type gagnant-gagnant, demeure le comportement à privilégier. SATISFACTION POUR LES DEUX PARTIES.
L'escalade d'un conflit
Les perceptions sont biaisées
Les perceptions sont renforcées
Les comportements sont rationalisés
Chaque partie détient la "vérité"
La méfiance est généralisée
Les canaux habituels de communication sont rompus
Les buts initiaux sont substitués par de nouveaux buts.
Règlement de conflit et desescalades
La gestion d'un conflit a ses règles qui doivent être apprises et pratiquées
Reconnaître l'existence du conflit : il faut laisser les plaintes et les émotions s'exprimer jusqu'à épuisement.
Analyse de la situation : Il faut dresser un portrait du conflit (perte ou gains, objectifs collectifs, besoins personnels, stratégie de comportement, collaboration acquise ou non, ressources extérieurs)
Définir le contexte : Choix du lieu, durée des rencontres, règles de fonctionnement
Établir le dialogue : Faire la différence entre la personne et le problème. Discuter sur les intérêts en cause et non sur les positions. Chaque partie peut présenter sa perception subjective de la situation. Écouter le point de vue de l'autre. Plus le conflit est intense, plus la période de désescalade sera longue et laborieuse.
Conclure un accord
La médiation
Quand il semble impossible de régler un conflit entre les parties de manière GAGNANT-GAGNANT, il faut faire appel à la médiation

Lecture recommandée :

Philippe Breton argumenter en situation difficile, éditions la découverte,


Very Happy

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Daphné le Mer 22 Sep 2010 - 10:21

Et si un élève nous cherche il peut nous trouver : il y a un moment où il faut bien mettre le holà à leurs provocations !
Alors si un élève a du mal mais que son comportement est correct, on ne lui fera pas de remarque désobligeante mais il faut bien reconnaître qu'il y en a quelques uns qui font exprès de nous pourrir la vie d'une manière ou d'une autre, alors là ça tombe sèchement.
Z'ont qu'à pas furieux

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Amaliah le Mer 22 Sep 2010 - 10:30

@Froggy a écrit:Pffff journée horrible avec une de mes seconde. Aujourd'hui j'ai appliqué mes nouvelles règles: plan de classe, deux remarques= un devoir à la maison, 3 remarques=une heure de colle. Avec une seconde c'est passé, ils étaient en demi-groupe puis on a fait des exercices cool, mais avec l'autre :colere:
Ils étaient infectes, comme d'hab mais là en plus ils me cherchaient "mais qu'est-ce qu'il se passe? C'est les parents qui vous foutent la pression?" et puis ils ont bien foutu le bordel histoire de me faire comprendre (et ils me l'ont dit clairement) que "franchement c'était mieux avant". J'ai dicté pour les faire bosser mais tu parles, ils arrêtaient pas de m'interrompre "vous avez dit quoi? pfffffffff on comprend rien!!!!!". J'ai collé des exos à 4 élèves dont 3 m'ont dit qu'ils ne les feraient pas parce que c'est injuste et ça sert à rien et que "de toute façon qu'est-ce que je vais faire?" Ben appelez vos parents leur ai-je répondus! Et y en a même un qui pendant que je dictais me sors "pffff votre copier/coller..." Jlui ai dit que ses remarques il pouvait se les garder et que j'avais passé du temps à préparer mon cours (je sais faut pas se justifier) et il a ricanné en levant les yeux au ciel, bref lui je l'ai collé chez sa prof principale. Ca va être dur jeudi, j'ai pas envie de les revoir mais en même temps je ne veux pas les lacher, c'est la guerre maintenant!!
Comment tenir? Etre plus sévère? En exclure?
Je rêve d'un cours normal!
J'aimerais que ma tutrice voie ça mais avec cette classe je sens que ça va renforcer l'image de la prof pas sûre d'elle et la faire venir maintenant ça serait un signe de faiblesse pour eux.

Ce qui m'interpelle dans ton premier message, c'est la dernière phrase! Si ta tutrice peut t'aider, autant qu'elle le fasse dès le début de l'année avant que de très mauvaises habitudes soient prises et autant qu'elle t'aide à redresser la barre. Je n'avais pas demandé d'aide à la mienne de tutrice la première année et quand elle est venue au bout de quelques semaines, elle a halluciné de ce que je faisais (au passage: des docs donnés par la formatrice IUFM!! Evil or Very Mad ) et surtout elle a remis bon ordre dans ma gestion de classe. Cela ne s'est pas fait immédiatement mais elle m'a donné des conseils, m'a apporté un éclairage que forcément je n'avais pas et m'a ouvert les yeux sur certaines choses. Bref ce n'est pas signe de faiblesse, au contraire! Ce n'est pas une question de prof pas sûre d'elle, c'est juste que c'est normal qu'un tuteur vienne voir son stagiaire.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Fourseasons le Mer 22 Sep 2010 - 11:05

Je réponds à l'auteur de ce topic :
Je crois que leur réaction est prévisible. Quand on sert la vis aux élèves dans un premier temps ils cherchent à nous faire plier pour qu'on abandonne la reprise en main... Ils cherchent à nous faire regretter ! Alors n'abandonne pas, tu vas les avoir à l'usure.
Sois ferme, juste, exigeante, distante (je ne sais plus qui disais "impassible"...mais c'est très important !) mais quand même à l'écoute de leurs difficultés (réelle hein!) Je mets au féminin mais je ne sais plus si tu es un homme ou une femme ! Embarassed

Pour l'humour et les réflexions sanglantes et bien c'est aussi ma façon de faire (avec des STG il faut donner de suite le ton!) mais je fais toujours attention à ne pas être trop blessante ni grossière (les élèves le savent, je suis très à cheval sur le vocabulaire utilisé pendant mes cours - on est pas chez mémé hein !). L'idée est juste de faire comprendre à l'élève que je suis bien plus maligne que lui ! Et que s'il veut me prendre pour une c****, il va perdre beaucoup de plumes !

Je me répète mais montre bien aux élèves qu'ils ne te touchent pas en tant que personne mais que tu n'acceptes pas qu'ils se comportent ainsi car c'est irrespectueux et non propice au travail...

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voilà c'est la guerre avec mes secondes!

Message par Astartee le Mer 22 Sep 2010 - 12:30

J'aime beaucoup ton document Nateka... ça résume bien le point de vue que j'ai sur les causes du conflit et les solutions pour s'en sortir...

et je crois vraiment que séparer "personnage du prof" et "personnage privé" est indispendable dans ce genre de situation...

Astartee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum