Comment en est-on arrivé là ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par ysabel le Mer 22 Sep 2010 - 22:38

valoriser les connaissances et les aptitudes acquises par les élèves tant dans le cadre scolaire que par leur engagement dans des activités associatives, sportives ou culturelles.

C'est vraiment du n'importe quoi... on cherche les moutons noirs qui ne participent à rien... il faut "s'intégrer à quelque chose" à tout prix pour être un bon petit citoyen.
A vomir !

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Reine Margot le Mer 22 Sep 2010 - 22:47

@Aurore a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:ben l'avenir je pense c'est

http://www.neoprofs.org/actualites-f5/ouverture-de-scolaria-excellence-t24492.htm pour ceux qui seront assez riches pour se le permettre ou dont les enfants seront assez bons pour être sélectionnés, et une école publique sinistrée pour les autres.

Pour certains, oui. Mais pour d'autres, l'avenir sera plutôt comme ça :
http://www.lexpress.fr/actualites/1/le-livret-de-competences-pour-les-jeunes-experimente-dans-164-colleges-et-lycees_918313.html

... enfin, pour certains autres, l'avenir s'écrit au présent ! lol!

ah c'est sûr, le livret de compétences c'est fait pour les élèves destinés à sortir sans diplômes, pour qu'ils puissent montrer de belles compétences et une belle citoyenneté à un futur patron...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Aurore le Mer 22 Sep 2010 - 22:51

@ysabel a écrit:
valoriser les connaissances et les aptitudes acquises par les élèves tant dans le cadre scolaire que par leur engagement dans des activités associatives, sportives ou culturelles.

C'est vraiment du n'importe quoi... on cherche les moutons noirs qui ne participent à rien... il faut "s'intégrer à quelque chose" à tout prix pour être un bon petit citoyen.
A vomir !

topela

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Aurore le Mer 22 Sep 2010 - 22:52

marquisedemerteuil a écrit:
@Aurore a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:ben l'avenir je pense c'est

http://www.neoprofs.org/actualites-f5/ouverture-de-scolaria-excellence-t24492.htm pour ceux qui seront assez riches pour se le permettre ou dont les enfants seront assez bons pour être sélectionnés, et une école publique sinistrée pour les autres.

Pour certains, oui. Mais pour d'autres, l'avenir sera plutôt comme ça :
http://www.lexpress.fr/actualites/1/le-livret-de-competences-pour-les-jeunes-experimente-dans-164-colleges-et-lycees_918313.html

... enfin, pour certains autres, l'avenir s'écrit au présent ! lol!


ah c'est sûr, le livret de compétences c'est fait pour les élèves destinés à sortir sans diplômes, pour qu'ils puissent montrer de belles compétences et une belle citoyenneté à un futur patron...


Ou avec des diplômes en bois (c'est tellement plus subtil... et hypocrite !) furieux

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par varia le Mer 22 Sep 2010 - 23:06

En même temps, avec internet, la télé, les MP3... est-ce que quelque chose dans ce qui les entoure les incite à se concentrer, respecter le silence, faire de vrais efforts, etc. .... ?
Je regarde de tps en tps certaines chaînes de la TNT et autres disponibles par la ...box : les "fautes de français" sont légion, parfois j'en compte plusieurs en 1/2 h... et encore c'est le + frappant mais ça se généralise (et qu'on ne me parle pas de coquilles, à partir d'un certain stade ça ne tient plus).
Bref je pense effectivement qu'on se tourne non seulement vers une éducation à 2 vitesses mais aussi, et surtout, vers une société à deux vitesses : d'un côté ceux qui ont la culture, le savoir, etc., avec les bonnes références, et continueront à se transmettre ce patrimoine au sein de ce petit milieu de happy few, et de l'autre côté... les autres.
VOus avez-lu 1984 ? Vous vous rappelez la machine à "produire" des romans, des chansons etc., pour les "prolétaires" ? Eh bien on y arrive.... euh non, on y est. Ecoutez la soupe infâme que déversent certaines radios en flux ininterrompu, regardez les gros blockbusters américains dupliqués à la chaîne, lisez les bouquins qui marchent le mieux...
Ah bon je suis pessimiste ? acf

varia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par painbeurre le Jeu 23 Sep 2010 - 9:02

@julie3 a écrit:Je vais faire de la psy à la petite semaine mais, concernant le bruit, je me demande -après quelques décennies dans ce métier- s'il n'y a pas une véritable angoisse, chez les élèves d'aujourd'hui, face au silence. Ce matin encore ils travaillaient en silence (fin de séance, travail d'écriture) : tout à coup les classeurs se sont mis à claquer, un élève a sorti bruyamment un cahier, il a reculé sa chaise... un autre a pris le relais... bref, la classe était silencieuse et bruissante de mille "petits" bruits...
Je pense aussi que certains gamins en effet ne peuvent pas être confrontés au silence : j'ai eu plusieurs fois des remarques d'élèves disant : "ah là là mais c'est trop calme lààààà ya pas de bruiiiiiiiiiiiiiiiit" Very Happy

painbeurre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Seb le Jeu 23 Sep 2010 - 9:07

Le silence les angoisse. Ca les force à se confronter à eux-même. Le bruit est un divertissement pascalien qui empêche de penser et donc de douter. C'est aussi parfois une provocation de leur part pour montrer que la normalité, c'est leur chahut, pas le silence imposé par le prof. Je déteste quand ils disent ça.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Marlou.Bassboost le Jeu 23 Sep 2010 - 9:08

@Pseudo a écrit:Et bien on nous demande, en collège, de faire passer en seconde générale le plus de collégiens possible. On envoie donc...
ben nous on s'y refuse encore.
tant que je serai PP de 3eme, sinon , j'arrête ! ( on a eu l'en dernier l'inverse, un gamin de 13,5 de moyenne qui a tenu à passer en pro...aie aie aie... on va se faire engueuler !! Laughing)

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Daphné le Jeu 23 Sep 2010 - 9:15

marlène.N a écrit:
@Pseudo a écrit:Et bien on nous demande, en collège, de faire passer en seconde générale le plus de collégiens possible. On envoie donc...
ben nous on s'y refuse encore.
tant que je serai PP de 3eme, sinon , j'arrête ! ( on a eu l'en dernier l'inverse, un gamin de 13,5 de moyenne qui a tenu à passer en pro...aie aie aie... on va se faire engueuler !! Laughing)

Nous ça fait un moment qu'on ne nous demande plus notre avis humhum

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Reine Margot le Jeu 23 Sep 2010 - 9:27

@Aurore a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
@Aurore a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:ben l'avenir je pense c'est

http://www.neoprofs.org/actualites-f5/ouverture-de-scolaria-excellence-t24492.htm pour ceux qui seront assez riches pour se le permettre ou dont les enfants seront assez bons pour être sélectionnés, et une école publique sinistrée pour les autres.

Pour certains, oui. Mais pour d'autres, l'avenir sera plutôt comme ça :
http://www.lexpress.fr/actualites/1/le-livret-de-competences-pour-les-jeunes-experimente-dans-164-colleges-et-lycees_918313.html

... enfin, pour certains autres, l'avenir s'écrit au présent ! lol!


ah c'est sûr, le livret de compétences c'est fait pour les élèves destinés à sortir sans diplômes, pour qu'ils puissent montrer de belles compétences et une belle citoyenneté à un futur patron...




Ou avec des diplômes en bois (c'est tellement plus subtil... et hypocrite !) furieux

Disons qu'on essaie d'augmenter le niveau d'une génération, de faire en sorte qu'ils aient de l'ambition. mais ça ne doit pas se faire sans maîtrise des "fondamentaux" et des diplômes vraiment exigeants. dire qu'un certain pourcentage est condamné à rester sans diplôme c'est condamner la démocratisation scolaire, mais on ne doit pas le faire en rabaissant les exigences, comme c'est le cas aujourd'hui. c'est un peu la quadrature du cercle.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Reine Margot le Jeu 23 Sep 2010 - 9:30

@Seb a écrit:Le silence les angoisse. Ca les force à se confronter à eux-même. Le bruit est un divertissement pascalien qui empêche de penser et donc de douter. C'est aussi parfois une provocation de leur part pour montrer que la normalité, c'est leur chahut, pas le silence imposé par le prof. Je déteste quand ils disent ça.

oui, le fameux "mais il n'y a pas de bruit, là!". ben si.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Carabas le Jeu 23 Sep 2010 - 9:37

En même temps, certains profs aussi sont angoissés par le silence.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Seb le Jeu 23 Sep 2010 - 9:51

Oui... Divertissement pascalien, viens à ma rescousse. C'est le lot d'une partie de l'espèce humaine. Je comprends ce besoin de bruit même si je ne le partage pas DU TOUT. Je pense aussi que silence, chez eux, rime avec ennui, potentiel ou effectif. Et l'ennui, c'est le mal.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Docteur OX le Jeu 23 Sep 2010 - 17:58

marquisedemerteuil a écrit:on a enlevé trop d'heures de classe en primaire et rajouté des tas de machins au lieu de faire des fondamentaux. On a refusé de voir que les apprentissages se font aussi de façon progressive et construite et pas seulement en butinant (les deux étant compatibles mais le 1er est la base). On a refusé d'exclure les élèves qui ne veulent pas travailler et perturbent les autres, faisant des profs des éducateurs.
les élèves en collège travaillent parfois dans le bruit.
on a voulu, ce qui est nécessaire, augmenter le taux d'accès aux diplômes, mais ça s'est fait en rabaissant les exigences.

+1 je vais sortir ça à la réunion parents/profs. Maintenant, je ne me retiens plus devant les parents. Et l'œil et l'oreille du CE, je m'en fous ! Ras le bol de la langue de bois !

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Aurore le Jeu 23 Sep 2010 - 18:27

@Docteur OX a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:on a enlevé trop d'heures de classe en primaire et rajouté des tas de machins au lieu de faire des fondamentaux. On a refusé de voir que les apprentissages se font aussi de façon progressive et construite et pas seulement en butinant (les deux étant compatibles mais le 1er est la base). On a refusé d'exclure les élèves qui ne veulent pas travailler et perturbent les autres, faisant des profs des éducateurs.
les élèves en collège travaillent parfois dans le bruit.
on a voulu, ce qui est nécessaire, augmenter le taux d'accès aux diplômes, mais ça s'est fait en rabaissant les exigences.

+1 je vais sortir ça à la réunion parents/profs. Maintenant, je ne me retiens plus devant les parents. Et l'œil et l'oreille du CE, je m'en fous ! Ras le bol de la langue de bois !

Mieux vaut tard que jamais... Lool

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Docteur OX le Jeu 23 Sep 2010 - 18:38

@Aurore a écrit:
@Docteur OX a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:on a enlevé trop d'heures de classe en primaire et rajouté des tas de machins au lieu de faire des fondamentaux. On a refusé de voir que les apprentissages se font aussi de façon progressive et construite et pas seulement en butinant (les deux étant compatibles mais le 1er est la base). On a refusé d'exclure les élèves qui ne veulent pas travailler et perturbent les autres, faisant des profs des éducateurs.
les élèves en collège travaillent parfois dans le bruit.
on a voulu, ce qui est nécessaire, augmenter le taux d'accès aux diplômes, mais ça s'est fait en rabaissant les exigences.

+1 je vais sortir ça à la réunion parents/profs. Maintenant, je ne me retiens plus devant les parents. Et l'œil et l'oreille du CE, je m'en fous ! Ras le bol de la langue de bois !

Mieux vaut tard que jamais... Lool

Oui, j'avoue, je maintenais les apparences devant les parents....alors que je n'y croyais plus. Rolling Eyes

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment en est-on arrivé là ?

Message par Aurore le Jeu 23 Sep 2010 - 19:02

@Docteur OX a écrit:
@Aurore a écrit:
@Docteur OX a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:on a enlevé trop d'heures de classe en primaire et rajouté des tas de machins au lieu de faire des fondamentaux. On a refusé de voir que les apprentissages se font aussi de façon progressive et construite et pas seulement en butinant (les deux étant compatibles mais le 1er est la base). On a refusé d'exclure les élèves qui ne veulent pas travailler et perturbent les autres, faisant des profs des éducateurs.
les élèves en collège travaillent parfois dans le bruit.
on a voulu, ce qui est nécessaire, augmenter le taux d'accès aux diplômes, mais ça s'est fait en rabaissant les exigences.

+1 je vais sortir ça à la réunion parents/profs. Maintenant, je ne me retiens plus devant les parents. Et l'œil et l'oreille du CE, je m'en fous ! Ras le bol de la langue de bois !

Mieux vaut tard que jamais... Lool



Oui, j'avoue, je maintenais les apparences devant les parents....alors que je n'y croyais plus. Rolling Eyes


Pour t'encourager, Laughing je pense que tu as choisi la bonne solution : informer les parents en toute objectivité (sans avoir peur de les brusquer) est notre ultime chance de parvenir à inverser la tendance (un jour, peut-être...).

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum