Cherhhe autoportrait littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cherhhe autoportrait littéraire

Message par minnie le Dim 26 Sep 2010 - 15:11

Je suis à la recherche d'autoportrait littéraire pour mes DP6.
J'ai déjà le texte de Leiris, peut-être celui de Duras, mais je sèche un peu pour la suite.
Dans l'idéal il me faudrait un autoportrait mélioratif..... même fictif.
Qui a ça en stock?

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cherhhe autoportrait littéraire

Message par Carabas le Dim 26 Sep 2010 - 15:17

Il me semble que dans Claudine à l'école, la narratrice fait bien un autorportrait plutôt flatteur. Mais je n'ai pas le livre avec moi donc je ne sais plus où il est situé. Ce srait logique que ce soit au début, mais je ne suis plus sûre du tout.

Dans Vent d'Est Vent d'Ouest de Pearl Buck aussi : la narratrice essaie de comprendre pourquoi son mari ne l'aime pas (mariage arrangé) et se détaille et constate que non, elle n'est pas laide.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cherhhe autoportrait littéraire

Message par Cava le Dim 26 Sep 2010 - 15:31

Que penses-tu du debut d'Oscar et la dame rose?
Enfin je crois : lorsqu'il se presente ?
Je cherche d'autres pistes!

Cava
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cherhhe autoportrait littéraire

Message par Cava le Dim 26 Sep 2010 - 15:41

C'est peut-être plus proche de ce que tu cherches :
Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, 1958.


"Je suis née à quatre heures du matin, le 9 janvier 1908, dans une chambre aux meubles laqués de blanc, qui donnait sur le boulevard Raspail'. Sur les photos de famille prises l'été suivant, on voit de jeunes dames en robes longues, aux chapeaux empanachés de plumes d'autruche, des messieurs coiffés de canotiers et de panamas qui sourient à un bébé : ce sont mes parents, mon grand père, des oncles, des tantes, et c'est moi. Mon père avait trente ans, ma mère vingt et un, et j'étais leur premier enfant. Je tourne une page de l'album ; maman tient dans ses bras un bébé qui n'est pas moi ; je porte une jupe plissée, un béret, j'ai deux ans et demi, et ma soeur vient de naître. J'en fus, parait il, jalouse, mais pendant peu de temps. Aussi loin que je me souvienne, j'étais fière d'être l’aînée : la première. Déguisée en chaperon rouge, portant dans mon panier galette et pot de beurre, je me sentais plus intéressante qu'un nourrisson cloué dans son berceau. J'avais une petite soeur : ce poupon ne m'avait pas."

Cava
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum