textes sur l'école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

textes sur l'école

Message par clochette le Mar 28 Sep 2010 - 11:54

Je suis à la recherche de textes sur l'école pour faire mon évaluation finale.
J'ai déja vu 2 extraits de Pagnol, un de Flaubert

Que me conseillez-vous d'autres ?

_________________
"Sans grain de folie, il n'est point d'homme raisonnable"
La Rochefoucauld

http://clochette06.canalblog.com/

clochette
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par Garance le Mar 28 Sep 2010 - 11:57

Pour des 6èmes ? Friot, Morgenstern, Pennac

Garance
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par clochette le Mar 28 Sep 2010 - 12:02

Oui, c'est pour des sixièmes.

J'ai quelques idées, mais je ne trouve rien en ligne
Crying or Very sad

_________________
"Sans grain de folie, il n'est point d'homme raisonnable"
La Rochefoucauld

http://clochette06.canalblog.com/

clochette
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par Garance le Mar 28 Sep 2010 - 12:34

« Sixième 6: Soyez gentils, les enfants ».Il appela quatorze garçons et puis Margot entendit comme par miracle son nom.
Elle cria: « Présente ! » et rejoignit les autres. Quand la classe fut au complet, elle suivit le professeur principal dans la salle. Elle se sentit rassurée et immédiatement chez elle. Ouf ! Elle avait une place! Le prof avait l'air gentil avec son casque de moto et ses cheveux en brosse. Elle s'accrocha à chaque mot qu'il prononça. D'abord elle copia l'horaire dans son carnet de correspondance :


Lundi Mardi Jeudi Vendredi Samedi
8h EPS 219 Math 212 Français 230 Histoire 10 Musique
9h EPS 210 Français 319 Anglais 212 Math 222 Dessin
10h 212 Français 212 Français 212 Math 319 Anglais
11h 319 Anglais 319 Anglais 212 Math 319 Anglais

14h Sciences Physiques 224 Histoire EPS
15h Sciences Naturelles 6 EMT 212 Français
16 h 6 EMT 219 Géographie

C'était pas mal. Elle avait le mercredi entièrement libre ainsi que le vendredi après-midi.
Monsieur Gili (le professeur principal) demanda à deux élèves de se désigner pour représenter la classe provisoirement jusqu'à l'élection des délégués. « Qui veut se proposer ? »
Personne ne bougea. Personne ne leva la main. «Vous n'avez pas grand-chose à faire, tout juste à faire passer le cahier de textes dans toutes les classes et à le remettre au bureau numéro 16 à 5 heures.»
Personne. Il y avait un silence gêné dans la classe. Margot était scandalisée qu'il n'y eût pas une seule âme généreuse pour assumer ces responsabilités vis-à-vis de la société. Mais qui ?
Ce soir-là, elle raconta à table la brève histoire de la première journée de sa vie au collège. Elle commença par annoncer « je suis déléguée provisoire! ».

la sixième, s morgenstern (il faut remettre l'emploi du temps sous forme de tableau...)

Garance
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par Garance le Mar 28 Sep 2010 - 12:34

Papa, il est prof de français…Oh, pardon : mon père enseigne la langue et la littérature françaises. C’est pas marrant tous les jours ! Je veux dire : parfois, la profession de mon père est pour moi cause de certains désagréments.
L’autre jour, par exemple. En sciant du bois, je me suis coupé le pouce. Profond ! j’ai couru trouver papa qui lisait dans le salon.
- Papa, papa ! Va vite chercher un pansement, je pisse le sang ! ai-je hurlé en tendant mon doigt blessé.
- Je te prie de bien vouloir t’exprimer correctement, a répondu mon père sans même lever le nez de son livre.
- Très cher père, ai-je corrigé, je me suis entaillé le pouce et le sang s’écoule abondamment de la plaie.
- Voilà un exposé des faits clair et précis, a déclaré papa.
- Mais grouille-toi, ça fait vachement mal ! ai-je lâché, n’y tenant plus.
- Luc, je ne comprends pas ce langage, a répliqué papa, insensible.
- La douleur est intolérable, ai-je traduit, je te serais donc extrêmement reconnaissant de bien vouloir m’accorder sans délai les soins nécessaires.
- Ah, voilà qui est mieux, a commenté papa, satisfait. Examinons d’un peu plus près cette égratignure.
Il a baissé son livre et m’a aperçu, grimaçant de douleur et serrant mon pouce sanguinolent.
- Mais t’es cinglé, ou quoi ? a-t-il hurlé, furieux. Veux-tu f… le camp, tu pisses le sang ! Tu as dégueulassé la moquette ! file à la salle de bains et dém…-toi ! Je ne veux pas voir cette boucherie !
J’ai failli répondre : « Très cher papa, votre façon de parler m’est complètement étrangère. Je vous saurais donc gré de bien vouloir vous exprimer en français. » Mais j’ai préféré ne rien dire.
De toute façon, j’avais parfaitement compris. Je suis doué pour les langues, moi.
bernard friot

Garance
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par Garance le Mar 28 Sep 2010 - 12:35

- Gaffe, voilà Le Guillou ! avertit Bastien.
Le nez sur son classeur, Laure n’a pas vu venir leur professeur de français, heureusement en grande conversation avec Mme Bonneuil, la conseillère d’éducation. Il vaudrait mieux qu’elle ne la surprenne pas, accroupie dans le couloir, à dix mètres de leur salle de cours, terminant en vitesse l’exercice de grammaire à rendre tout à l’heure.
Laure n’est en sixième que depuis un mois, mais les us et coutumes du collège n’ont plus de secret pour elle. Règle numéro un : ne pas se faire remarquer. Pas d’excès de zèle ni de crainte, il faut être neutre et se fondre dans la foule. Règle numéro deux : on dépanne toujours un copain dans l’embarras, même si c’est la cinquième fois de la semaine qu’il vous demande vos devoirs. Règle numéro trois : ne jamais oublier qu’on est dans le clan des élèves et que celui qui passe dans le clan des profs est grillé.
A part çà, on peut prendre son temps pour changer de salle de cours, personne ne vous en voudra de retarder le début d’une leçon ; on peut se plaindre de l’injustice des professeurs, personne ne soutiendra qu’une sale note est méritée.
Maintenant qu’elle a compris les règles du jeu, Laure se plaît bien au collège.

Catherine Missonnier, Panique en 6eA, 1999

Garance
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par sand le Mar 28 Sep 2010 - 16:08

Un extrait de Momo, petit prince des bleuets t'intéresse ?

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par clochette le Mar 28 Sep 2010 - 16:21

Merci Garance, je n'avais pas le 3ème.

Je veux bien Sand !

_________________
"Sans grain de folie, il n'est point d'homme raisonnable"
La Rochefoucauld

http://clochette06.canalblog.com/

clochette
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par sand le Mar 28 Sep 2010 - 16:28

Mp !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par Palombella Rossa le Mar 28 Sep 2010 - 16:53

"Le Grand Meaulnes"
"La Guerre des boutons"
en version triste : "Le Petit Chose"

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par Cava le Mar 28 Sep 2010 - 21:12

@Garance a écrit:Papa, il est prof de français…Oh, pardon : mon père enseigne la langue et la littérature françaises. C’est pas marrant tous les jours ! Je veux dire : parfois, la profession de mon père est pour moi cause de certains désagréments.
L’autre jour, par exemple. En sciant du bois, je me suis coupé le pouce. Profond ! j’ai couru trouver papa qui lisait dans le salon.
- Papa, papa ! Va vite chercher un pansement, je pisse le sang ! ai-je hurlé en tendant mon doigt blessé.
- Je te prie de bien vouloir t’exprimer correctement, a répondu mon père sans même lever le nez de son livre.
- Très cher père, ai-je corrigé, je me suis entaillé le pouce et le sang s’écoule abondamment de la plaie.
- Voilà un exposé des faits clair et précis, a déclaré papa.
- Mais grouille-toi, ça fait vachement mal ! ai-je lâché, n’y tenant plus.
- Luc, je ne comprends pas ce langage, a répliqué papa, insensible.
- La douleur est intolérable, ai-je traduit, je te serais donc extrêmement reconnaissant de bien vouloir m’accorder sans délai les soins nécessaires.
- Ah, voilà qui est mieux, a commenté papa, satisfait. Examinons d’un peu plus près cette égratignure.
Il a baissé son livre et m’a aperçu, grimaçant de douleur et serrant mon pouce sanguinolent.
- Mais t’es cinglé, ou quoi ? a-t-il hurlé, furieux. Veux-tu f… le camp, tu pisses le sang ! Tu as dégueulassé la moquette ! file à la salle de bains et dém…-toi ! Je ne veux pas voir cette boucherie !
J’ai failli répondre : « Très cher papa, votre façon de parler m’est complètement étrangère. Je vous saurais donc gré de bien vouloir vous exprimer en français. » Mais j’ai préféré ne rien dire.

J'aime bien Friot! Morgenstern aussi!
Très bien pr des 6ème! Laughing
De toute façon, j’avais parfaitement compris. Je suis doué pour les langues, moi.
bernard friot

Cava
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: textes sur l'école

Message par fame59 le Ven 1 Oct 2010 - 10:01

Je profite de ces textes !merci ! hearts

Connaissez-vous la source du texte de B. Friot ?

EDIT : j'ai trouvé ! Bernard Friot, Nouvelles histoires pressées, Milan poche junior

fame59
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum