Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par John le Ven 1 Oct 2010 - 21:21

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/10/01/le-college-est-incapable-de-reduire-l-echec-scolaire_1418684_3224.html

http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/doc/20101001/1418768_f606_rapport_.pdf

Le collège est en échec. "Un élève sur cinq (soit chaque année environ 150 000 élèves) en sort en ayant de graves lacunes en français et en mathématiques", écrivent les neuf "sages" du Haut Conseil de l'éducation (HCE) dans leur rapport 2010, remis vendredi 1er octobre au président de la République.

Pluraliste, avec ses neuf membres désignés par le chef de l'Etat et les présidents de l'Assemblée nationale, du Sénat et du Conseil économique et social, cette instance consultative estime que "malgré les efforts et la bonne volonté du corps enseignant, le collège se révèle incapable de réduire la grande difficulté scolaire, de mettre en place un soutien et un rattrapage efficaces, de prendre en compte les différences de rythmes d'apprentissage des élèves, de compenser les disparités sociales".

De l'actuel "collège unique", le HCE propose de passer à "l'école du socle commun", qui garantirait à chacun la maîtrise des compétences de base indispensables. Il plaide là pour la fin d'un collège copié sur le lycée, et pour la construction d'une école obligatoire de la maternelle à 16 ans. "Il est temps, affirme le HCE, que notre pays prenne conscience qu'il a besoin d'élever significativement le niveau moyen des performances de ses élèves s'il veut élargir la base de la sélection de son élite et répondre aux défis mondiaux."

Ce but constitue aujourd'hui "une ambition équivalente à celle que Jules Ferry nourrissait pour l'école primaire du 19e siècle lorsqu'il rendit l'instruction gratuite et obligatoire". Interrogé par Le Monde, le ministre de l'éducation, Luc Chatel, propose quelques pistes pour la rentrée prochaine. Mais ces aménagements ne suffiront pas. Ce dossier ne pourra faire l'économie d'un traitement plus global, voire d'une refonte.


Dernière édition par John le Mar 12 Oct 2010 - 14:58, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par alinette le Ven 1 Oct 2010 - 21:27

Il y a eu un reportage dans le JT de TF1 ce soir.

alinette
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct 2010 - 21:33

C'est plutôt une bonne nouvelle, ce rapport, non ?
On se rend bien compte que le navire prend l'eau de toutes parts, non ?


Encore faut-il, bien sûr, que ce rapport ne reste pas sur le bureau du ministre à prendre la poussière. Pas sûre que Châtel ni son successeur aient envie de se lancer là-dedans... Rolling Eyes

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par John le Ven 1 Oct 2010 - 21:34

Luc Châtel a déjà dit qu'il ne toucherait à rien d'ici 2012 en ce qui concerne le collège.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Agostin le Ven 1 Oct 2010 - 21:38

Une bonne nouvelle ? Une "école du socle commun" ? ça va pas non ?

Agostin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct 2010 - 21:46

@Agostin a écrit:Une bonne nouvelle ? Une "école du socle commun" ? ça va pas non ?

A ben c'est sûr on va continuer comme ça, et puis nos bons élèves continueront de ne rien apprendre ou presque, tandis que ceux-ci qui parviennent difficilement à déchiffrer et à compter ne recevront aucune aide.

C'est vrai, non à tout, c'est mieux.

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Agostin le Ven 1 Oct 2010 - 21:47

Exactement, NON A TOUT ça me convient très bien, je crois que je vais mettre ça sur le panneau syndical, ça ira plus vite...

Agostin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par miss terious le Ven 1 Oct 2010 - 21:48

L'article commence bien. Puis, je lis "socle commun" et là... je déchante !

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct 2010 - 21:50

Ne pourrait-on pas aller plus loin que ce socle pour les bons élèves...?

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Agostin le Ven 1 Oct 2010 - 21:52

Et les autres auront plein de petites cases cochées, tout le monde sera content, le gouvernement pourra dire : "y a plus d'échec scolaire ! tout le monde a le socle !" Super...

Agostin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct 2010 - 21:56

D'accord, tu es énervé, ok, mais faisons avancer le schmilblick : notre école fonctionne-t-elle ? Que devrait-elle être ?

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Agostin le Ven 1 Oct 2010 - 21:57

Certainement pas une agence de certification des compétences, en tout cas !

Agostin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct 2010 - 22:00

@Agostin a écrit:Certainement pas une agence de certification des compétences, en tout cas !

C'est un véritable plaisir d'échanger avec toi. Laughing

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Agostin le Ven 1 Oct 2010 - 22:02

Ah, mais si tu veux me convaincre de l'intérêt du socle, je suis tout ouï !

Agostin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par kensington le Ven 1 Oct 2010 - 22:03

"Socle commun de connaissances et de compétences"

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Provence le Ven 1 Oct 2010 - 22:04

@Agostin a écrit:Certainement pas une agence de certification des compétences, en tout cas !

Je suis d'accord avec toi. Cette histoire de cases à cocher ne fait pas progresser les élèves: elle dissimule leurs difficultés et leurs lacunes.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Agostin le Ven 1 Oct 2010 - 22:06

En abrégé : livret de compétences. Cessons de jouer sur les mots, les savoirs sont passés par pertes et profits dans ce truc-là, et vous le savez.

Agostin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Celeborn le Ven 1 Oct 2010 - 22:06

Je ne vois pas en quoi "l'école du socle commun" mentionnée dans l'article est une remise en cause du collège unique. C'est plutôt sa continuation, en fait, et même son renforcement.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par lene75 le Ven 1 Oct 2010 - 22:08

@miss terious a écrit:L'article commence bien. Puis, je lis "socle commun" et là... je déchante !

+1

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par kensington le Ven 1 Oct 2010 - 22:12

@Celeborn a écrit:Je ne vois pas en quoi "l'école du socle commun" mentionnée dans l'article est une remise en cause du collège unique. C'est plutôt sa continuation, en fait, et même son renforcement.

Tout à fait. Au moins on irait au bout de la logique du collège unique. Et on verrait ce que ça donne. Pour l'instant on a un truc bâtard qui produit un l'échec tel qu'il faut réformer le lycée "à la baisse", c'est encore plus dramatique.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Agostin le Ven 1 Oct 2010 - 22:15

Ah, c'était donc ça la logique du collège unique... transformer les disciplines en liste de compétences... eh ben ! Vive la démocratisation !

Agostin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct 2010 - 22:17

Il est certain que si l'on s'en tient aux compétences, nous allons vite nous transformer en robot à cocher des cases.

Mais je reste convaincue que le système a besoin d'une profonde réforme -attention, ce mot ne va attaquer personne - pour que cesse la douleur de certains élèves qui n'avancent pas, qui ne comprendront jamais rien de toute leur scolarité parce qu'à un moment, les compétences en lecture et en calcul n'ont pas été stabilisées.
Réforme aussi pour tous ceux qui voudraient bien apprendre des choses mais qui sont embêtés parce que le maître, le prof ne peut pas à la fois s'occuper d'un élève qui annone, qui fait quinze fautes par ligne, et d'un autre qui lui lit et écrit parfaitement et qui est prêt à apprendre ce qu'est un attribut ou faire une fiche de lecture.

Mais je suis certainement stupide de penser ainsi.


Dernière édition par Frisouille le Ven 1 Oct 2010 - 22:20, édité 1 fois

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par thrasybule le Ven 1 Oct 2010 - 22:18

Mais Agostin, que proposerais-tu ?

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Celeborn le Ven 1 Oct 2010 - 22:20

@Frisouille a écrit:
Mais je reste convaincue que le système a besoin d'une profonde réforme -attention, ce mot ne va attaquer personne - pour que cesse la douleur de certains élèves qui n'avancent pas, qui ne comprendront jamais rien de toute leur scolarité parce qu'à un moment, les compétences en lecture et en calcul n'ont pas été stabilisées.

Ça, c'est le problème du primaire.


_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum