Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Celeborn le Ven 1 Oct - 20:20

@Frisouille a écrit:
Mais je reste convaincue que le système a besoin d'une profonde réforme -attention, ce mot ne va attaquer personne - pour que cesse la douleur de certains élèves qui n'avancent pas, qui ne comprendront jamais rien de toute leur scolarité parce qu'à un moment, les compétences en lecture et en calcul n'ont pas été stabilisées.

Ça, c'est le problème du primaire.


Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par kensington le Ven 1 Oct - 20:21

@Agostin a écrit:Ah, c'était donc ça la logique du collège unique... transformer les disciplines en liste de compétences... eh ben ! Vive la démocratisation !

connaissances et compétences

@Frisouille a écrit:Il est ceratin que si l'on s'en tient aux compétences, nous allons vite nous transformer en robot à cocher des cases.

Mais je reste convaincue que le système a besoin d'une profonde réforme -attention, ce mot ne va attaquer personne - pour que cesse la douleur de certains élèves qui n'avancent pas, qui ne comprendront jamais rien de toute leur scolarité parce qu'à un moment, les compétences en lecture et en calcul n'ont pas été stablisées.
Réforme aussi pour tous ceux qui voudraient bien apprendre des choses mais qui sont embêtés parce que le maître, le prof ne peut pas à la fois s'occuper d'un élève qui annone, qui fait quinze fautes par ligne, et d'un autre qui lui lit et écrit parfaitement et qui est prêt à apprendre ce qu'est un attribut ou faire une fiche de lecture.

Mais je suis certainement stupide de penser ainsi.

topela

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Agostin le Ven 1 Oct - 20:22

Je ne dirais pas "stupide", tu m'as l'air plein de bonnes intentions, à coup sûr. Mais si ça revient à faciliter la mise en place d'une "école du socle commun" qui servira à transformer les savoirs en compétences réutilisables par la future main d'oeuvre... non, il y a une expression plus juste pour ça : "idiot utile".

Agostin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct - 20:27

@Celeborn a écrit:
@Frisouille a écrit:
Mais je reste convaincue que le système a besoin d'une profonde réforme -attention, ce mot ne va attaquer personne - pour que cesse la douleur de certains élèves qui n'avancent pas, qui ne comprendront jamais rien de toute leur scolarité parce qu'à un moment, les compétences en lecture et en calcul n'ont pas été stabilisées.

Ça, c'est le problème du primaire.


Certes, mais ce sont des élèves qui arrivent ensuite dans nos classes. Tu serais surpris du nombre d'élèves dans ce cas dans mon collège... C'est à pleurer. Littéralement.

Il faut refondre entièrement le système, revoir les capacités de redoublement, et bien d'autres mais en l'état... l'EN

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Celeborn le Ven 1 Oct - 20:33

@Frisouille a écrit:
Certes, mais ce sont des élèves qui arrivent ensuite dans nos classes. Tu serais surpris du nombre d'élèves dans ce cas dans mon collège... C'est à pleurer. Littéralement.

Je ne pense pas que je serais surpris, non.

Ensuite, je ne crois pas qu'il faut refondre entièrement le système pour autant. Il faudrait surtout arrêter de le casser à grands coups d'idéologies débiles et de restrictions budgétaires aberrantes.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par lene75 le Ven 1 Oct - 20:36

@Frisouille a écrit:Il est certain que si l'on s'en tient aux compétences, nous allons vite nous transformer en robot à cocher des cases.

Mais je reste convaincue que le système a besoin d'une profonde réforme -attention, ce mot ne va attaquer personne - pour que cesse la douleur de certains élèves qui n'avancent pas, qui ne comprendront jamais rien de toute leur scolarité parce qu'à un moment, les compétences en lecture et en calcul n'ont pas été stabilisées.
Réforme aussi pour tous ceux qui voudraient bien apprendre des choses mais qui sont embêtés parce que le maître, le prof ne peut pas à la fois s'occuper d'un élève qui annone, qui fait quinze fautes par ligne, et d'un autre qui lui lit et écrit parfaitement et qui est prêt à apprendre ce qu'est un attribut ou faire une fiche de lecture.

Mais je suis certainement stupide de penser ainsi.

Mais c'est tout le contraire de ce que propose l'article = socle commun (minimal, je suppose) pour tous.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct - 20:43

Ne soyons pas naïfs : le HCE va bien dans le sens d'un enseignement unique sur l'ensemble de la scolarité obligatoire. Tout le contraire de ce qu'il faudrait faire en somme. On va étendre et approfondir la logique destructrice du collège unique.
Pour saborder l'ensemble de notre système éducatif on ne s'y prendrait pas mieux.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct - 20:44

@Celeborn a écrit:Je ne vois pas en quoi "l'école du socle commun" mentionnée dans l'article est une remise en cause du collège unique. C'est plutôt sa continuation, en fait, et même son renforcement.

topela topela topela
Mille fois d'accord !

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct - 20:45

@Agostin a écrit:En abrégé : livret de compétences. Cessons de jouer sur les mots, les savoirs sont passés par pertes et profits dans ce truc-là, et vous le savez.

topela topela topela
Il faut savoir lire entre les lignes de la novlangue du ministère...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par kensington le Ven 1 Oct - 20:45

Socle commun pour tous au bout de la scolarité obligatoire ça serait aussi bien que réussite finalement assez médiocre pour les plus favorisés, non?

Et après une spécialisation selon les capacités et les motivations. De vraies filières au lycée, avec des examens exigeants, plutôt que la soupe qui se prépare en ce moment.


_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Agostin le Ven 1 Oct - 20:48

Le socle commun pour tous, c'est juste le savoir pour personne. Belle réussite en vérité !

Agostin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct - 20:51

@Aurore a écrit:Ne soyons pas naïfs : le HCE va bien dans le sens d'un enseignement unique sur l'ensemble de la scolarité obligatoire. Tout le contraire de ce qu'il faudrait faire en somme. On va étendre et approfondir la logique destructrice du collège unique.
Pour saborder l'ensemble de notre système éducatif on ne s'y prendrait pas mieux.

@Aurore a écrit:
@Agostin a écrit:En abrégé : livret de compétences. Cessons de jouer sur les mots, les savoirs sont passés par pertes et profits dans ce truc-là, et vous le savez.


Il faut savoir lire entre les lignes de la novlangue du ministère...
il faut aussi essayer de ne pas être complètement parano...

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par frankenstein le Ven 1 Oct - 20:51

@Agostin a écrit:Le socle commun pour tous, c'est juste le savoir pour personne.

Bien dit ! topela

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Provence le Ven 1 Oct - 20:53

@Frisouille a écrit:

il faut aussi essayer de ne pas être complètement parano...

C'est de la parano d'observer les réformes des dernières années, pour ne pas dire des dernières décennies, et de constater que cela va de mal en pis?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct - 20:54

@Frisouille a écrit:Il est certain que si l'on s'en tient aux compétences, nous allons vite nous transformer en robot à cocher des cases.

Mais je reste convaincue que le système a besoin d'une profonde réforme -attention, ce mot ne va attaquer personne - pour que cesse la douleur de certains élèves qui n'avancent pas, qui ne comprendront jamais rien de toute leur scolarité parce qu'à un moment, les compétences en lecture et en calcul n'ont pas été stabilisées.
Réforme aussi pour tous ceux qui voudraient bien apprendre des choses mais qui sont embêtés parce que le maître, le prof ne peut pas à la fois s'occuper d'un élève qui annone, qui fait quinze fautes par ligne, et d'un autre qui lui lit et écrit parfaitement et qui est prêt à apprendre ce qu'est un attribut ou faire une fiche de lecture.

Mais je suis certainement stupide de penser ainsi.

Regardez donc la composition du HCE. Non, mais franchement, quand vous voyez les noms de Christian Forestier et de Michel Pébereau, a-t-on besoin de poursuivre ?
Laughing

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par frankenstein le Ven 1 Oct - 20:55

L'histoire du collège unique, disons que c'est déjà de la "préhistoire"... On te répondra que cette question n'a pas de sens puisque les enseignants "maîtrisent" la pédagogie différenciée !!
C'est pour cette raison que ce sont "de vrais professionnels".... furieux diable diable


Dernière édition par frankenstein le Ven 1 Oct - 20:56, édité 1 fois

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct - 20:56

@Frisouille a écrit:
il faut aussi essayer de ne pas être complètement parano...

Non, mais tu crois vraiment au Père Noël, ou quoi ??? Laughing Laughing Laughing

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct - 20:58

@Provence a écrit:
@Frisouille a écrit:

il faut aussi essayer de ne pas être complètement parano...

C'est de la parano d'observer les réformes des dernières années, pour ne pas dire des dernières décennies, et de constater que cela va de mal en pis?

Et le monde court à sa perte, et c'était mieux avant, et y'a plus de jeunesse ma brave dame...

Certes le système éducatif d'il y a cinquante était plus efficace, mais le monde a changé depuis, pas en bien peut-être, mais ce n'est pas en regrettant ce qui n'est plus que les choses iront mieux.

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Provence le Ven 1 Oct - 21:00

@Frisouille a écrit:
@Provence a écrit:
@Frisouille a écrit:

il faut aussi essayer de ne pas être complètement parano...

C'est de la parano d'observer les réformes des dernières années, pour ne pas dire des dernières décennies, et de constater que cela va de mal en pis?

Et le monde court à sa perte, et c'était mieux avant, et y'a plus de jeunesse ma brave dame...

Certes le système éducatif d'il y a cinquante était plus efficace, mais le monde a changé depuis, pas en bien peut-être, mais ce n'est pas en regrettant ce qui n'est plus que les choses iront mieux.

Qui parle de regret? Je suis inquiète, pas nostalgique. Libre à toi de faire preuve d'une candide confiance.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct - 21:03

@Aurore a écrit:
@Frisouille a écrit:
il faut aussi essayer de ne pas être complètement parano...

Non, mais tu crois vraiment au Père Noël, ou quoi ??? Laughing Laughing Laughing

Et tu te sens plus éclairée ? Grand bien te fasse !

A part être pessimiste et négative, que proposes-tu ?
J'ai posé cette question plus haut, et hormis Kensington, personne ne répond.

C'est trop facile de seulement râler et pleurer après l'ancien temps....
Moi j'ai quarante ans devant moi, j'aimerais, et là je vis peut-etre dans le monde de Disney, que l'école s'améliore. Vœu pieux.

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct - 21:03

@Frisouille a écrit:
Et le monde court à sa perte, et c'était mieux avant, et y'a plus de jeunesse ma brave dame...

Certes le système éducatif d'il y a cinquante était plus efficace, mais le monde a changé depuis, pas en bien peut-être, mais ce n'est pas en regrettant ce qui n'est plus que les choses iront mieux.

Ouais, le monde a changé, la société a évolué et maintenant il faut "s'adapter aux nouveaux publics" et mettre en place de "nouvelles stratégies" et des "pédagogies innovantes"...
On connaît, tu sais ! furieux

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct - 21:06

@Frisouille a écrit:
@Aurore a écrit:
@Frisouille a écrit:
il faut aussi essayer de ne pas être complètement parano...

Non, mais tu crois vraiment au Père Noël, ou quoi ??? Laughing Laughing Laughing

Et tu te sens plus éclairée ? Grand bien te fasse !

A part être pessimiste et négative, que proposes-tu ?
J'ai posé cette question plus haut, et hormis Kensington, personne ne répond.

C'est trop facile de seulement râler et pleurer après l'ancien temps....
Moi j'ai quarante ans devant moi, j'aimerais, et là je vis peut-etre dans le monde de Disney, que l'école s'améliore. Vœu pieux.

Ben oui, les solutions, tout le monde les connaît, y a-t-il besoin d'y revenir une énième fois ?
Sauf... nos amis les politiques, comme d'hab...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Frisouille le Ven 1 Oct - 21:06

@Provence a écrit:

Qui parle de regret? Je suis inquiète, pas nostalgique. Libre à toi de faire preuve d'une candide confiance.

Ai-je dit quelque part que je ne suis pas inquiète ?

Et votre ton de donneur de leçon "viens, Frisouille, on va t'apprendre la vie, regarde les méchants ce qu'ils font", franchement, ça n'élève pas le débat.

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par John le Ven 1 Oct - 21:07

J'ai essayé d'être positif dans le titre !

Après, je ne suis pas responsable des positions du HCE.


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Celeborn le Ven 1 Oct - 21:08

@Frisouille a écrit:
A part être pessimiste et négative, que proposes-tu ?

De ne pas mettre en place le collège du socle.

D'avoir des horaires corrects en français et en maths, en primaire comme au collège.

De ne pas former les professeurs à des méthodes qui ne fonctionnent pas et qui créent des catastrophes, mais à des méthodes efficaces.

De renforcer l'enseignement de la grammaire (en primaire et au collège) et des 4 opérations (en primaire, pas au collège)

De faire des concours de recrutement qui empêchent de recruter des professeurs des écoles qui font 3 fautes par ligne.

Je peux continuer très très longtemps : j'en ai plein, des propositions ! Very Happy

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par henriette le Ven 1 Oct - 21:11

Lisez le rapport jusqu'au bout. Outre l'apologie du socle commun au service duquel les connaissances doivent être (sou)mises, c'est une véritable horreur :
- plurivalence des enseignants au collège (on ne parle même plus de bivalence !),
- pouvoir accru des CDE tant dans l'organisation du collège et l'utilisation des moyens que dans le recrutement des profs (le modèle proposé à suivre est celui des CLAIR),
- temps de présence des enseignants dans l'établissement accru (avec mention sur ce point du rapport Pochard) - le seul truc qui me fait dire que ça ne marchera jamais, c'est qu'on y recommande que chaque prof ait son bureau dans l'établissement : le jour où on aura les moyens pour ça, les poules auront des dents !
- sans parler des cours le matin et activités transdisciplinaires l'après-midi.
Ne me dites pas que vous êtes d'accord avec ça !!!!!

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum