Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par henriette le Ven 1 Oct 2010 - 23:11

Lisez le rapport jusqu'au bout. Outre l'apologie du socle commun au service duquel les connaissances doivent être (sou)mises, c'est une véritable horreur :
- plurivalence des enseignants au collège (on ne parle même plus de bivalence !),
- pouvoir accru des CDE tant dans l'organisation du collège et l'utilisation des moyens que dans le recrutement des profs (le modèle proposé à suivre est celui des CLAIR),
- temps de présence des enseignants dans l'établissement accru (avec mention sur ce point du rapport Pochard) - le seul truc qui me fait dire que ça ne marchera jamais, c'est qu'on y recommande que chaque prof ait son bureau dans l'établissement : le jour où on aura les moyens pour ça, les poules auront des dents !
- sans parler des cours le matin et activités transdisciplinaires l'après-midi.
Ne me dites pas que vous êtes d'accord avec ça !!!!!

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par kensington le Ven 1 Oct 2010 - 23:12

@Celeborn a écrit:

D'avoir des horaires corrects en français et en maths, en primaire comme au collège.

De ne pas former les professeurs à des méthodes qui ne fonctionnent pas et qui créent des catastrophes, mais à des méthodes efficaces.

De renforcer l'enseignement de la grammaire (en primaire et au collège) et des 4 opérations (en primaire, pas au collège)

De faire des concours de recrutement qui empêchent de recruter des professeurs des écoles qui font 3 fautes par ligne.


Tout ça me semble très bien et ce n'est pas, pour moi, contradictoire avec l'idée d'un socle commun de connaissances et de compétences.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Celeborn le Ven 1 Oct 2010 - 23:14

@kensington a écrit:
Tout ça me semble très bien et ce n'est pas, pour moi, contradictoire avec l'idée d'un socle commun de connaissances et de compétences.

J'ai déjà eu l'occasion de lire cette position sous ta plume ton clavier. Je pense qu'elle peut tout à fait se défendre dans le monde des idées. Mais le socle commune tel qu'on nous l'a fabriqué, qu'on nous le propose et qu'on nous le met en place n'est clairement pas là pour aller dans la direction que je propose, hélas.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct 2010 - 23:15

Allez, pêle-mêle :
- arrêter les délires et "expérimentations pédagogiques" (???) en primaire, notamment concernant les méthodes de lecture,
- remettre des programmes à la fois progressifs et exigeants,
- remettre en place les heures perdues depuis 30 ans, en primaire et au collège,
- arrêter avec les c...ies de compétences, savoir-être, etc., les "animations", bref, le blabla pédago...
- se donner les moyens de faire respecter un minimum de discipline, en arrêtant avec l'illusion des "sanctions éducatives (vaste fumisterie !) afin que la majorité des élèves puisse étudier dans des conditions convenables et ne soit pas pénalisée par quelques zozos irrespectueux,
- bref, arrêter la démagogie et cesser de prendre les enfants pour de petits adultes qu'ils ne sont pas (voir Arendt).
Et j'en oublie, mais déjà, qu'on commence comme cela !!!


Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par lene75 le Ven 1 Oct 2010 - 23:17

@frankenstein a écrit:
@Agostin a écrit:Le socle commun pour tous, c'est juste le savoir pour personne.

Bien dit ! topela

+1

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct 2010 - 23:18

@Frisouille a écrit:

Ai-je dit quelque part que je ne suis pas inquiète ?

Et votre ton de donneur de leçon "viens, Frisouille, on va t'apprendre la vie, regarde les méchants ce qu'ils font", franchement, ça n'élève pas le débat.

Oui, mais cela fait des années qu'on se fait couill...er à force de rechercher à tout prix le juste milieu et le consensus mou. Il y a des fois où il faut savoir appeler un chat un chat et mettre un coup de pied dans la fourmilière. Et surtout en ce moment...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Karine B. le Ven 1 Oct 2010 - 23:19

@Aurore a écrit:Allez, pêle-mêle :
- arrêter les délires et "expérimentations pédagogiques" (???) en primaire, notamment concernant les méthodes de lecture,
- remettre des programmes à la fois progressifs et exigeants,
- remettre en place les heures perdues depuis 30 ans, en primaire et au collège,
- arrêter avec les c...ies de compétences, savoir-être, etc., les "animations", bref, le blabla pédago...
- se donner les moyens de faire respecter un minimum de discipline, en arrêtant avec l'illusion des "sanctions éducatives (vaste fumisterie !) afin que la majorité des élèves puisse étudier dans des conditions convenables et ne soit pas pénalisée par quelques zozos irrespectueux,
- bref, arrêter la démagogie et cesser de prendre les enfants pour de petits adultes qu'ils ne sont pas (voir Arendt).
Et j'en oublie, mais déjà, qu'on commence comme cela !!!


je n'ai pas encore vu : diminuer le nombre d'élèves par classe

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct 2010 - 23:20

@Celeborn a écrit:
@Frisouille a écrit:
A part être pessimiste et négative, que proposes-tu ?

De ne pas mettre en place le collège du socle.

D'avoir des horaires corrects en français et en maths, en primaire comme au collège.

De ne pas former les professeurs à des méthodes qui ne fonctionnent pas et qui créent des catastrophes, mais à des méthodes efficaces.

De renforcer l'enseignement de la grammaire (en primaire et au collège) et des 4 opérations (en primaire, pas au collège)

De faire des concours de recrutement qui empêchent de recruter des professeurs des écoles qui font 3 fautes par ligne.

Je peux continuer très très longtemps : j'en ai plein, des propositions ! Very Happy


Bravo Celeborn !!!

J'ajoute : d'arrêter enfin les pleurnicheries sur les pauvres chéris qui sont "traumatisés par les notes" et qui "s'ennuient à l'école".

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par kensington le Ven 1 Oct 2010 - 23:23

Je ne suis moi-même pas satisfait de la façon dont les choses semblent se mettre en place et mes arguments se situent en effet avant tout au niveau des idées.

Et je crains plus que tout une validation mascarade du socle. C'est pour ça que face à une chose à laquelle on ne va pas échapper (politique européenne entre autres), je pense qu'il faut au niveau pratique s'impliquer dans "le truc" autant que possible.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct 2010 - 23:26

@Karine B. a écrit:
@Aurore a écrit:Allez, pêle-mêle :
- arrêter les délires et "expérimentations pédagogiques" (???) en primaire, notamment concernant les méthodes de lecture,
- remettre des programmes à la fois progressifs et exigeants,
- remettre en place les heures perdues depuis 30 ans, en primaire et au collège,
- arrêter avec les c...ies de compétences, savoir-être, etc., les "animations", bref, le blabla pédago...
- se donner les moyens de faire respecter un minimum de discipline, en arrêtant avec l'illusion des "sanctions éducatives (vaste fumisterie !) afin que la majorité des élèves puisse étudier dans des conditions convenables et ne soit pas pénalisée par quelques zozos irrespectueux,
- bref, arrêter la démagogie et cesser de prendre les enfants pour de petits adultes qu'ils ne sont pas (voir Arendt).
Et j'en oublie, mais déjà, qu'on commence comme cela !!!


je n'ai pas encore vu : diminuer le nombre d'élèves par classe

Oui, mais ce n'est pas le plus important à mes yeux (du moins faudrait-il cibler selon les zones où il y en a le plus besoin)...
Cela dit, avec toutes les suppressions de postes, ta remarque prend de plus en plus de consistance... Wink

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Karine B. le Ven 1 Oct 2010 - 23:26

@Aurore a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Aurore a écrit:Allez, pêle-mêle :
- arrêter les délires et "expérimentations pédagogiques" (???) en primaire, notamment concernant les méthodes de lecture,
- remettre des programmes à la fois progressifs et exigeants,
- remettre en place les heures perdues depuis 30 ans, en primaire et au collège,
- arrêter avec les c...ies de compétences, savoir-être, etc., les "animations", bref, le blabla pédago...
- se donner les moyens de faire respecter un minimum de discipline, en arrêtant avec l'illusion des "sanctions éducatives (vaste fumisterie !) afin que la majorité des élèves puisse étudier dans des conditions convenables et ne soit pas pénalisée par quelques zozos irrespectueux,
- bref, arrêter la démagogie et cesser de prendre les enfants pour de petits adultes qu'ils ne sont pas (voir Arendt).
Et j'en oublie, mais déjà, qu'on commence comme cela !!!


je n'ai pas encore vu : diminuer le nombre d'élèves par classe

Oui, mais ce n'est pas le plus important à mes yeux (du moins faudrait-il cibler selon les zones où il y en a le plus besoin)...
Cela dit, avec toutes les suppressions de postes, ta remarque prend de plus en plus de consistance... Wink

dans mon académie, on en arrive à 30 par classe et on dépasse 25 en ZEP

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct 2010 - 23:27

@kensington a écrit:Je ne suis moi-même pas satisfait de la façon dont les choses semblent se mettre en place et mes arguments se situent en effet avant tout au niveau des idées.

Et je crains plus que tout une validation mascarade du socle. C'est pour ça que face à une chose à laquelle on ne va pas échapper (politique européenne entre autres), je pense qu'il faut au niveau pratique s'impliquer dans "le truc" autant que possible.

C'est en effet très exactement ce qui nous pend au nez.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par John le Ven 1 Oct 2010 - 23:29

@Celeborn a écrit:
@Frisouille a écrit:
A part être pessimiste et négative, que proposes-tu ?


De faire des concours de recrutement qui empêchent de recruter des professeurs des écoles qui font 3 fautes par ligne.

Je peux continuer très très longtemps : j'en ai plein, des propositions ! Very Happy

On n'en prend pas le chemin : voilà un extrait du barème de l'épreuve de français et histoire-géographie au CRPE 2011 :

Il est tenu compte, à hauteur de trois points maximum, de la qualité orthographique de la production des candidats.

Les mots "trois points" étaient même mis en gras dans le sujet !

Autrement dit, l'orthographe compte encore moins au CRPE qu'au bac !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct 2010 - 23:30

@henriette a écrit:Lisez le rapport jusqu'au bout. Outre l'apologie du socle commun au service duquel les connaissances doivent être (sou)mises, c'est une véritable horreur :
- plurivalence des enseignants au collège (on ne parle même plus de bivalence !),
- pouvoir accru des CDE tant dans l'organisation du collège et l'utilisation des moyens que dans le recrutement des profs (le modèle proposé à suivre est celui des CLAIR),
- temps de présence des enseignants dans l'établissement accru (avec mention sur ce point du rapport Pochard) - le seul truc qui me fait dire que ça ne marchera jamais, c'est qu'on y recommande que chaque prof ait son bureau dans l'établissement : le jour où on aura les moyens pour ça, les poules auront des dents !
- sans parler des cours le matin et activités transdisciplinaires l'après-midi.
Ne me dites pas que vous êtes d'accord avec ça !!!!!

Toujours les mêmes rengaines, quoi...
Franchement, qui oserait encore défendre la bonne foi de tous ces crétins ???

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct 2010 - 23:30

@John a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Frisouille a écrit:
A part être pessimiste et négative, que proposes-tu ?


De faire des concours de recrutement qui empêchent de recruter des professeurs des écoles qui font 3 fautes par ligne.

Je peux continuer très très longtemps : j'en ai plein, des propositions ! Very Happy

On n'en prend pas le chemin : voilà un extrait du barème de l'épreuve de français et histoire-géographie au CRPE 2011 :

Il est tenu compte, à hauteur de trois points maximum, de la qualité orthographique de la production des candidats.

Les mots "trois points" étaient même mis en gras dans le sujet !

Autrement dit, l'orthographe compte encore moins au CRPE qu'au bac !


Elle est bien bonne, John !!! Laughing

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par kensington le Ven 1 Oct 2010 - 23:33

@Aurore a écrit:
@kensington a écrit:Je ne suis moi-même pas satisfait de la façon dont les choses semblent se mettre en place et mes arguments se situent en effet avant tout au niveau des idées.

Et je crains plus que tout une validation mascarade du socle. C'est pour ça que face à une chose à laquelle on ne va pas échapper (politique européenne entre autres), je pense qu'il faut au niveau pratique s'impliquer dans "le truc" autant que possible.

C'est en effet très exactement ce qui nous pend au nez.

Et c'est ça qui devrait faire réagir, pas le contenu du socle. Mais bon, déjà les notes du bac remontées en commissions, on n'en parle pas trop.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Iphigénie le Ven 1 Oct 2010 - 23:35

Message édité (Miss terious pour l'équipe de modération).



ledit message n'était qu'une simple plaisanterie sans importance dont je n'avais pas vu le double sens possible:dsl Oups


Dernière édition par iphigénie le Sam 2 Oct 2010 - 11:53, édité 1 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Ven 1 Oct 2010 - 23:43

@kensington a écrit:
@Aurore a écrit:
@kensington a écrit:Je ne suis moi-même pas satisfait de la façon dont les choses semblent se mettre en place et mes arguments se situent en effet avant tout au niveau des idées.

Et je crains plus que tout une validation mascarade du socle. C'est pour ça que face à une chose à laquelle on ne va pas échapper (politique européenne entre autres), je pense qu'il faut au niveau pratique s'impliquer dans "le truc" autant que possible.

C'est en effet très exactement ce qui nous pend au nez.

Et c'est ça qui devrait faire réagir, pas le contenu du socle. Mais bon, déjà les notes du bac remontées en commissions, on n'en parle pas trop.

Je crois au contraire que seul un mouvement massif de refus du socle dans son ensemble (car il n'y a franchement rien à en tirer de positif) pourrait faire bouger les lignes.
Se résigner et croire à l'inéluctabilité de la chose (politique européenne ou pas, peu importe... l'Europe a décidément bon dos en ce moment ! Laughing ) est à mon sens une erreur stratégique grossière.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Abraxas le Sam 2 Oct 2010 - 6:03

@John a écrit:Luc Châtel a déjà dit qu'il ne toucherait à rien d'ici 2012 en ce qui concerne le collège.

Il y a de plus en plus de rumeurs suggérant que Chatel en a par dessus la tête de l'Education. Et que Pécresse pourrait se voir confier les deux ministères…
Cela dit, j'ai bien peur qu'ils aient trop peur d'un quelconque mouvement pour toucher à quoi que ce soit. Les réformes, désormais, ce sera à doses homéopathiques.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Reine Margot le Sam 2 Oct 2010 - 7:53

@Karine B. a écrit:
@Aurore a écrit:Allez, pêle-mêle :
- arrêter les délires et "expérimentations pédagogiques" (???) en primaire, notamment concernant les méthodes de lecture,
- remettre des programmes à la fois progressifs et exigeants,
- remettre en place les heures perdues depuis 30 ans, en primaire et au collège,
- arrêter avec les c...ies de compétences, savoir-être, etc., les "animations", bref, le blabla pédago...
- se donner les moyens de faire respecter un minimum de discipline, en arrêtant avec l'illusion des "sanctions éducatives (vaste fumisterie !) afin que la majorité des élèves puisse étudier dans des conditions convenables et ne soit pas pénalisée par quelques zozos irrespectueux,
- bref, arrêter la démagogie et cesser de prendre les enfants pour de petits adultes qu'ils ne sont pas (voir Arendt).
Et j'en oublie, mais déjà, qu'on commence comme cela !!!


je n'ai pas encore vu : diminuer le nombre d'élèves par classe

oui et non: j'ai eu une classe de 14 élèves (classe de niveau de 3e faible): ils étaient faibles, ils sont restés faibles. Il y a aussi une question de pédagogie à adapter à chaque élève.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Reine Margot le Sam 2 Oct 2010 - 7:55

@Karine B. a écrit:
@Aurore a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Aurore a écrit:Allez, pêle-mêle :
- arrêter les délires et "expérimentations pédagogiques" (???) en primaire, notamment concernant les méthodes de lecture,
- remettre des programmes à la fois progressifs et exigeants,
- remettre en place les heures perdues depuis 30 ans, en primaire et au collège,
- arrêter avec les c...ies de compétences, savoir-être, etc., les "animations", bref, le blabla pédago...
- se donner les moyens de faire respecter un minimum de discipline, en arrêtant avec l'illusion des "sanctions éducatives (vaste fumisterie !) afin que la majorité des élèves puisse étudier dans des conditions convenables et ne soit pas pénalisée par quelques zozos irrespectueux,
- bref, arrêter la démagogie et cesser de prendre les enfants pour de petits adultes qu'ils ne sont pas (voir Arendt).
Et j'en oublie, mais déjà, qu'on commence comme cela !!!


je n'ai pas encore vu : diminuer le nombre d'élèves par classe

Oui, mais ce n'est pas le plus important à mes yeux (du moins faudrait-il cibler selon les zones où il y en a le plus besoin)...
Cela dit, avec toutes les suppressions de postes, ta remarque prend de plus en plus de consistance... Wink

dans mon académie, on en arrive à 30 par classe et on dépasse 25 en ZEP

oui,chez nous aussi, là c'est n'importe quoi et on va finir par pousser les murs des classes....tout cela dans une logique d'économies et des suppressions de postes.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Sam 2 Oct 2010 - 8:34

marquisedemerteuil a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Aurore a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Aurore a écrit:Allez, pêle-mêle :
- arrêter les délires et "expérimentations pédagogiques" (???) en primaire, notamment concernant les méthodes de lecture,
- remettre des programmes à la fois progressifs et exigeants,
- remettre en place les heures perdues depuis 30 ans, en primaire et au collège,
- arrêter avec les c...ies de compétences, savoir-être, etc., les "animations", bref, le blabla pédago...
- se donner les moyens de faire respecter un minimum de discipline, en arrêtant avec l'illusion des "sanctions éducatives (vaste fumisterie !) afin que la majorité des élèves puisse étudier dans des conditions convenables et ne soit pas pénalisée par quelques zozos irrespectueux,
- bref, arrêter la démagogie et cesser de prendre les enfants pour de petits adultes qu'ils ne sont pas (voir Arendt).
Et j'en oublie, mais déjà, qu'on commence comme cela !!!


je n'ai pas encore vu : diminuer le nombre d'élèves par classe

Oui, mais ce n'est pas le plus important à mes yeux (du moins faudrait-il cibler selon les zones où il y en a le plus besoin)...
Cela dit, avec toutes les suppressions de postes, ta remarque prend de plus en plus de consistance... Wink

dans mon académie, on en arrive à 30 par classe et on dépasse 25 en ZEP

oui,chez nous aussi, là c'est n'importe quoi et on va finir par pousser les murs des classes....tout cela dans une logique d'économies et des suppressions de postes.

Sachant qu'il y a bien évidemment une convergence entre cette logique comptable et les pires lubies pédagos (socle, suppression des notes, compétences, sport l'après-midi...).
Cet énième rapport du HCE le prouve amplement : pour se mettre les gogos dans la poche on fait un peu de com' et on pose pour commencer le constat de la faillite du collège unique... puis on préconise la poursuite voire le renforcement de l'ensemble des mesures ayant généré la situation actuelle ! Si ça ne marche pas, c'est que le collège unique actuel n'est pas assez égalitariste, trop "traumatisant" et générateur d'ennui, bref... pas assez unique !!! En fait, il s'agit d'une resucée de Meirieu, Dubet et Peter Gumbel réunis.
Pour résumer, c'est très simple : ils préconisent l'exact inverse de ce qu'il faut faire.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Aurore le Sam 2 Oct 2010 - 8:39

D'ailleurs, ces derniers temps, entre Gumbel, Duru-Bellat, le rapport du HCE, sans oublier Grosperrin and Co, décidément tout le monde se ligue contre ce pauvre collège unique ! MDR !!!
Mais serait-ce un hasard ? Laughing

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Daphné le Sam 2 Oct 2010 - 8:39

@miss terious a écrit:L'article commence bien. Puis, je lis "socle commun" et là... je déchante !
topela

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse du collège par le Haut Conseil de l'Education (p.1), analyse du HCE par Michel Segal (p.8)

Message par Marlou.Bassboost le Sam 2 Oct 2010 - 8:46

@Aurore a écrit:Allez, pêle-mêle :
- arrêter les délires et "expérimentations pédagogiques" (???) en primaire, notamment concernant les méthodes de lecture,
- remettre des programmes à la fois progressifs et exigeants,
- remettre en place les heures perdues depuis 30 ans, en primaire et au collège,
- arrêter avec les c...ies de compétences, savoir-être, etc., les "animations", bref, le blabla pédago...
- se donner les moyens de faire respecter un minimum de discipline, en arrêtant avec l'illusion des "sanctions éducatives (vaste fumisterie !) afin que la majorité des élèves puisse étudier dans des conditions convenables et ne soit pas pénalisée par quelques zozos irrespectueux,
- bref, arrêter la démagogie et cesser de prendre les enfants pour de petits adultes qu'ils ne sont pas (voir Arendt).
Et j'en oublie, mais déjà, qu'on commence comme cela !!!

je suis complètement d'accord !!!!!!!
rétablir les 4emes techno... les existants se trouvent encore en agricole, et dans le privé.
bref, remettre en cause le collège unique et envoyer les faibles à très faibles qui souffrent en classe, il est vrai, dans des sections adaptées.
le socle commun est une vaste fumisterie, oui, je suis d'accord, je dois faire mon programme de maths à 5 vitesses, je m'y refuse.

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum