Laver les ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Laver les ombres

Message par Louis le Sam 11 Oct 2008 - 23:01

Je ne pourrais pas dire que j'ai été emballé, pourtant. D'entrée, nous sommes dans la tête de Lea, danseuse trentenaire qui semble incapable d'aimer les hommes, et dans celle de Romilda, sa mère vieillissante, qui ne l'a que trop fait. Le style est haché, avec des phrases quasi-exclusivement nominales, comme volontairement incompressibles. Un style rugueux, âpre, qui ne se laisse pas appréhender facilement.

J'ai été tenté d'abandonner face à une telle sécheresse. Jusqu'à ce que, ce soir, pour je ne sais quelle raison, je me mette à lire à voix haute. Pas de doute ! Ce livre est fait pour s'entendre. Envolée, ma déception de ne pas retrouver le souffle rageur du Ramadan de la parole qui m'avait fait découvrir (et adorer) l'auteure. C'est finalement un bon bouquin que j'ai trouvé là.

Je ne pouvais pas ne pas vous en parler.


Laver les ombres de Jeanne Benameur, aux Actes Sud.

 

_________________
J'improviserai, j'ai l'habitude.
– Indiana Jones

Louis
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laver les ombres

Message par Leil le Sam 11 Oct 2008 - 23:24

Je l'ai lu cet été. Ce n'est pas mon préféré de Benameur. Les demeurées restent le meilleur pour moi.

_________________
http://www.bricabook.fr/

Leil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum