Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
loodiie
Niveau 2

Carnets d'enquêtes de Zola

par loodiie le Mar 5 Oct 2010 - 16:05
Bonjour à tous,

Je cherche désespérement la description de la mine dans les carnets d'enquête/ préparatoire de Germinal
afin de faire la comparaison avec le texte littéraire est-ce que quelqu'un l'aurait dans ses archives??? ou saurait dans quel manuel de français je peux le trouver???
Je vous remercie!! Very Happy
avatar
Invité13
Fidèle du forum

Re: Carnets d'enquêtes de Zola

par Invité13 le Mar 5 Oct 2010 - 16:32
Voici ce sur quoi j'avais travaillé il y a qq années.


La salle d'accrochage, ou l'accrochage, est une salle longue et assez large, voûtée à trois mètres, trois mètres cinquante. Maçonnée en brique. Quatre lampes à feu libre y pendent de la voûte. Clarté suffisante. Le sol est en plaques de fonte pour que les berlines puissent y rouler aisément et en tous sens, bruits de roulage, égouttement continuel du puits, humidité là. On tourne autour des cages, les signaux de l'autre côté. Au fond du puits, le puisard, le bougnou, qu'on agrandit parfois, par une galerie latérale. Il peut avoir dix mètres de profondeur. On le vide tous les deux ou trois jours, en montant des berlines d'eau en tôle galvanisée. Deux étages de chargement pour aller plus vite. (...) Trois galeries s'enfonçaient, une à droite, une en face, et une autre en retour.
On s'enfonce dans une galerie. La nuit s'y fait, les lampes qu'on porte éclairent fort peu (on s'y habitue pourtant). Devant moi, l'ingénieur qui marchait, plus grand que moi, m'apparaissait en silhouette noire, se détachant sur une lueur vague. Sa lampe éclairait surtout le plafond. D'abord des muraillements, une galerie assez étroite (à une seule voie) haute d'un mètre quatre-vingts, cintrée assez aigu. Ces galeries étaient fort sèches, pas d'humidité: certaines, paraît-il, sont très humides. J'ai n'ai pataugé dans de la boue et des flaques qu'à un endroit. (...)
Enfin, on arrive à la galerie de la veine. La traction par cheval cesse, ce sont des rouleurs, des herscheurs qui poussent les berlines. La galerie devient plus étroite et surtout plus basse. Un autre fait que j'oubliais, c'est l'aérage. Quant on part du puits et qu'on se retrouve dans l'accrochage, le courant d'air est vif et froid, 15° au plus. Dans la galerie muraillée, étroite, à une seule voie, il augmente, devient une véritable tempête. Dans la galerie à deux voies, le passage étant plus large, le courant d'air est plus faible, mais encore assez vif, car tout l'aérage y passe encore. On ne commence à avoir chaud que dans la galerie de la veine, où il ne passe plus que la quantité nécessaire d'air, car on divise l'aérage, une distribution se fait. Et plus on s'enfonce, plus la chaleur augmente. A la taille où je suis allé, à la taille de fond, elle pouvait être de 25°. Les transitions sont assez brusques, les différences de températures peuvent atteindre une différence de 10 à 12°. On est donc dans la galerie de fond, plus étroite et surtout plus basse. Là, il faut par moment se plier en deux, le toit s'abaisse, irrégulier, parfois, il prend la forme en appentis. Des bois ont cédé au poids, se sont cassés net par le milieu. Les grès tendent à descendre, on voit la cassure blanche, d'autres ont résisté. Menace d'éboulement continuel.
loodiie
Niveau 2

Re: Carnets d'enquêtes de Zola

par loodiie le Mar 5 Oct 2010 - 16:36
Je te remercie,
Je cherche (j'aurais du être plus précise dans ma demande), le passage qui correspond au chapitre 4 de la première partie.
avatar
Invité13
Fidèle du forum

Re: Carnets d'enquêtes de Zola

par Invité13 le Mar 5 Oct 2010 - 16:42
Les carnets d'enquêtes sur Germinal font 50 pages... tu n'aurais pas au moins un passage de l'extrait qui t'intéresse ?
loodiie
Niveau 2

Re: Carnets d'enquêtes de Zola

par loodiie le Mar 5 Oct 2010 - 16:47
Eh bien j'ai un peu de repérage: "Il faut 3 mètres pour qu'un ouvrier travaille" / "Cinq ouvriers peuvent ainsi travailler les uns au dessus des autres"/ "La taille était sèche , d'autres sont humides"/ "Quand ils rien des Nègres"

Voilà quelques phrases ou bouts de phrases Embarassed
avatar
Invité13
Fidèle du forum

Re: Carnets d'enquêtes de Zola

par Invité13 le Mar 5 Oct 2010 - 16:52
Je crois voir. je n'avais pas gardé ce passage que je ne trouvais pas assez exploitable.

J'avais comparé le texte que je t'ai envoyé avec celui-ci. ça marche bien !


Livre un

Chapitre quatre


Les quatre haveurs venaient de s'allonger les uns au-dessus des autres, sur toute la montée du front de taille. Séparés par les planches à crochets qui retenaient le charbon abattu, ils occupaient chacun quatre mètres environ de la veine ; et cette veine était si mince, épaisse à peine en cet endroit de cinquante centimètres, qu'ils se trouvaient là comme aplatis entre le toit et le mur, se traînant des genoux et des coudes, ne pouvant se retourner sans se meurtrir les épaules. Ils devaient, pour attaquer la houille, rester couchés sur le flanc, le cou tordu, les bras levés et brandissant de biais la rivelaine, le pic à manche court.
En bas, il y avait d'abord Zacharie ; Levaque et Chaval s'étageaient au-dessus ; et, tout en haut enfin, était Maheu. Chacun havait le lit de schiste, qu'il creusait à coups de rivelaine ; puis, il pratiquait deux entailles verticales dans la couche, et il détachait le bloc, en enfonçant un coin de fer, à la partie supérieure. La houille était grasse, le bloc se brisait, roulait en morceaux le long du ventre et des cuisses. Quand ces morceaux, retenus par la planche, s'étaient amassés sous eux, les haveurs disparaissaient, murés dans l'étroite fente.
C'était Maheu qui souffrait le plus. En haut, la température montait jusqu'à trente-cinq degrés, l'air ne circulait pas, l'étouffement à la longue devenait mortel. Il avait dû, pour voir clair, fixer sa lampe à un clou, près de sa tête ; et cette lampe, qui chauffait son crâne, achevait de lui brûler le sang. Mais son supplice s'aggravait surtout de l'humidité. La roche, au-dessus de lui, à quelques centimètres de son visage, ruisselait d'eau, de grosses gouttes continues et rapides, tombant sur une sorte de rythme entêté, toujours à la même place. Il avait beau tordre le cou, renverser la nuque : elles battaient sa face, s'écrasaient, claquaient sans relâche. Au bout d'un quart d'heure, il était trempé, couvert de sueur lui-même, fumant d'une chaude buée de lessive. Ce matin-là, une goutte, s'acharnant dans son oeil, le faisait jurer. Il ne voulait pas lâcher son havage, il donnait de grands coups, qui le secouaient violemment entre les deux roches, ainsi qu'un puceron pris entre deux feuillets d'un livre, sous la menace d'un aplatissement complet.
Pas une parole n'était échangée. Ils tapaient tous, on n'entendait que ces coups irréguliers, voilés et comme lointains. Les bruits prenaient une sonorité rauque, sans un écho dans l'air mort. Et il semblait que les ténèbres fussent d'un noir inconnu, épaissi par les poussières volantes du charbon, alourdi par des gaz qui pesaient sur les yeux. Les mèches des lampes, sous leurs chapeaux de toile métallique, n'y mettaient que des points rougeâtres.
On ne distinguait rien, la taille s'ouvrait, montait ainsi qu'une large cheminée, plate et oblique, où la suie de dix hivers aurait amassé une nuit profonde. Des formes spectrales s'y agitaient, les lueurs perdues laissaient entrevoir une rondeur de hanche, un bras noueux, une tête violente, barbouillée comme pour un crime. Parfois, en se détachant, luisaient des blocs de houille, des pans et des arêtes, brusquement allumés d'un reflet de cristal. Puis, tout retombait au noir, les rivelaines tapaient à grands coups sourds, il n'y avait plus que le halètement des poitrines, le grognement de gêne et de fatigue, sous la pesanteur de l'air et la pluie des sources.


A moins qu'une bonne âme ne se présente....


Dernière édition par Briséis le Mar 5 Oct 2010 - 16:54, édité 1 fois
loodiie
Niveau 2

Re: Carnets d'enquêtes de Zola

par loodiie le Mar 5 Oct 2010 - 16:54
Oui je te remercie, en relisant le texte que tu m'as envoyé je trouve que ça peut parfaitement coller!!!
merci pour ton dévouement!!!!
avatar
Invité13
Fidèle du forum

Re: Carnets d'enquêtes de Zola

par Invité13 le Mar 5 Oct 2010 - 16:55
Contenu sponsorisé

Re: Carnets d'enquêtes de Zola

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum