Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Invité le 19/2/2011, 10:49

@Jean a écrit: Il se dit "enseignant d'histoire géographie depuis 2001", mais il ne dit pas s'il est certifié ou agrégé.

Parce que cela change quelque chose à vos yeux ?


@Jean a écrit: Si ça ça se trouve, comme Meirieu, il n'a ni Capes ni agreg"

C'est bien, une attaque ad hominem au lieu de parler du fond.
Et si vous donniez votre avis sur ce billet ? Ne serait-ce pas plus constructif ?
Ce serait de toute façon plus agréable à lire ....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par kensington le 19/2/2011, 11:02

milasaintanne a écrit:J'enseigne par compétences depuis trois ans maintenant. J'en vois les résultats.
La loi de 2005, adoptée par le parlement (et donc, si on est démocrate, on se doit de respecter la loi votée par la représentation nationale) m'a donné une bouffée d'oxygène pour ma pratique pédagogique.

Je trouve dommage que personne ici n'ouvre le débat en tentant de voir ce qu'il peut y a voir de bien dans cette évolution pédagogique. je ne lis que des oppositions de principe, des "y'a qu'à", et des postures de blocage.
Et si on essayait un vrai débat ?

J'ai déjà fait ce genre de remarque, il y a un moment déjà... Rolling Eyes

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Ilse le 19/2/2011, 11:06

Notre IPR nous a dit de ne pas nous embêter à faire des croix, que cela ne servait à rien : un enfant qui a le brevet a forcément le niveau socle (qui est moindre) et donc on le valide "globalement". Il nous a dit ne ne cocher les compétences que de ceux dont nous pensions qu'ils n'auraient pas le brevet, de manière à pouvoir envisager des remédiations cette année ou en seconde.

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Serge le 19/2/2011, 11:07

milasaintanne a écrit:
@kensington a écrit:
On nous demande "juste" de valider quand c'est acquis. Par contre, ça paraît évident qu'une coordination au niveau des équipes disciplinaires et/ou des classes faciliterait le travail.

Non, vous n'avez pas à valider les compétences du socle. C'est au chef d'établissement de le faire. (cf. textes officiels)
Votre rôle d'enseignant est d'évaluer des compétences, de construire un enseignement qui permette de l'évaluer pour pouvoir ensuite donner votre avis sur les acquisition des élèves.

J'imagine que les manuels vont devoir s'adapter aussi très vite pour être en phase avec de nouvelles pratiques, non ?

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Finrod le 19/2/2011, 11:08

Je trouve dommage que personne ici n'ouvre le débat en tentant de voir ce qu'il peut y a voir de bien dans cette évolution pédagogique. je ne lis que des oppositions de principe, des "y'a qu'à", et des postures de blocage.
Et si on essayait un vrai débat ?

S'il n'existe pas déjà, vous pouvez créer un topic sur le sujet.

Je suis curieux des arguments en faveur du socle, même si je devine la plupart.

Et je sais ce que j'y répondrai (à ceux que je devine), d'une part, en ce qui concerne le non traitement de certains problèmes fondamentaux et d'autre part en ce qui concerne les ambitions pour nos enfants.

(je sais que je répète des arguments déjà passés là - et non originaux)

-> certaines compétences sont méga difficile et "il faut" les valider... où est posé la question du redressement du niveau des élèves, en particulier ceux en difficulté ?

-> Le niveau est revendiqué plus bas avec les compétence... Il est quelque peu logique que les gens qui défendent la culture, le travail l'effort, doutent de l'idée...

note : il n'y a pas de contradiction entre le fait que certaines compétences sont difficiles dans leur mise en œuvre et le fait que le niveau moyen demandé soit en baisse.


Dernière édition par Finrod le 19/2/2011, 11:09, édité 1 fois

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par musa le 19/2/2011, 11:09

Désolée, je n'arrive pas à citer. Je réponds à Finrod:

Oui c'est vrai mais il y aura peut-être plusieurs manières de mettre en oeuvre ces programmes. Déjà aujourd'hui, on ne pratique pas de la même manière l'accompagnement personnalisé au lycée dans les grands lycées publics et la plupart des établissements privés que dans le lycée public lambda voire ZEP. Et ce n'est qu'un exemple.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Finrod le 19/2/2011, 11:11

Heu... on est plusieurs à le pratiquer de la même façon, tel que décrit dans le topic sur l'AP.

Si tant est que "c'est n'importe quoi, on improvise et on perd des places en faveur de pions" puisse être considéré comme une pratique commune...

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par kensington le 19/2/2011, 11:11

Déjà aujourd'hui les programmes nationaux officiels ne sont pas traités de la même manière partout...

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Serge le 19/2/2011, 11:11

C'est ce que j'allais suggérer. Crée un topic pour éviter que les remarques ne soient noyées dans un topic fleuve. Nous ne sommes pas obtus, seulement (légitimement) inquiets.
Si tu penses que, par ton expérience concrète, tu peux nous faire changer d'avis, nous ne demandons pas mieux. En l'état actuel de la situation, les échos que nous en avons n'incitent pas à la confiance sur cette pratique, donc ton regard sur cette expérience est la bienvenue.


Dernière édition par Serge le 19/2/2011, 11:15, édité 1 fois

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par musa le 19/2/2011, 11:14

@Finrod a écrit:Heu... on est plusieurs à le pratiquer de la même façon, tel que décrit dans le topic sur l'AP.

Si tant est que "c'est n'importe quoi, on improvise et on perd des places en faveur de pions" puisse être considéré comme une pratique commune...

Ouais, j'ai pas fait d'enquête mais quelque chose me dit qu'à Henri IV et Louis Le Grand, les heures d'AP c'est comme qui dirait des heures de cours normales.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Serge le 19/2/2011, 11:18

milasaintanne a écrit:J'enseigne par compétences depuis trois ans maintenant. J'en vois les résultats.
La loi de 2005, adoptée par le parlement (et donc, si on est démocrate, on se doit de respecter la loi votée par la représentation nationale) m'a donné une bouffée d'oxygène pour ma pratique pédagogique.

Je trouve dommage que personne ici n'ouvre le débat en tentant de voir ce qu'il peut y a voir de bien dans cette évolution pédagogique. je ne lis que des oppositions de principe, des "y'a qu'à", et des postures de blocage.
Et si on essayait un vrai débat ?

Et sur ce nouveau topic, éclaire-nous aussi sur ce point précis. Quelles nouvelles pratiques as-tu expérimentées ?
Concrètement, qu'est-ce que ça a changé en positif pour toi ... et pour eux.
Penses-tu avoir le recul suffisant pour juger des retombées positives comme négatives ?

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Celeborn le 19/2/2011, 11:24

milasaintanne a écrit:
Non, vous n'avez pas à valider les compétences du socle. C'est au chef d'établissement de le faire. (cf. textes officiels)

Le chef PEUT les valider si les enseignants ne l'ont pas fait avant. Mais renseigner le bouzin, c'est la tâche du Professeur principal (cf. textes officiels). Le CDE, lui, il fait mettre un coup de tampon par sa secrétaire.


Dernière édition par Celeborn le 19/2/2011, 11:26, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Finrod le 19/2/2011, 11:26

C'est ce que j'allais suggérer. Crée un topic pour éviter que les remarques ne soient noyées dans un topic fleuve

Entre profs, on est des pro des topic fleuves. J'ai jamais vu un forum où les topics se remplissent aussi vite. En plus on est nombreux.

+1 tant que l'ensemble des enseignants n'aura pas un vrai débat* "qui fâche", on restera sclérosés , arqueboutés sur nos positions et on ne traitera pas les vrai problèmes...

* vrai débat ne veut bien sur pas dire "on parle tous en même temps sans s'écouter"


Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par kensington le 19/2/2011, 11:27

@Serge a écrit:C'est ce que j'allais suggérer. Crée un topic pour éviter que les remarques ne soient noyées dans un topic fleuve. Nous ne sommes pas obtus, seulement (légitimement) inquiets.
Si tu penses que, par ton expérience concrète, tu peux nous faire changer d'avis, nous ne demandons pas mieux. En l'état actuel de la situation, les échos que nous en avons n'incitent pas à la confiance sur cette pratique, donc ton regard sur cette expérience est la bienvenue.

C'est un problème aussi ça, "les échos"... A l'heure actuelle (depuis la rentrée au moins), on devrait tous être dans nos établissements à plancher sur les textes officiels, les consignes données, les ressources fournies et mettre en place tout ça du mieux qu'on peut et en conciliant ça autant que possible avec nos propres sensibiltés.
On attend que ce soit validé dans notre dos pour démontrer après que c'est une fumisterie!
En l'état actuel des choses (où il n'y a pas QUE le socle pour guider notre enseignement, mais attention c'est pour bientôt), on peut appliquer le socle (ne serait-ce qu'a minima) et tenir bon sur des pratiques ou des contenus plus classiques s'ils nous tiennent à coeur.

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Celeborn le 19/2/2011, 11:33

@kensington a écrit:
C'est un problème aussi ça, "les échos"... A l'heure actuelle (depuis la rentrée au moins), on devrait tous être dans nos établissements à plancher sur les textes officiels, les consignes données, les ressources fournies et mettre en place tout ça du mieux qu'on peut et en conciliant ça autant que possible avec nos propres sensibiltés.

Mais on n'a pas que ça à faire ! Mince, je réfléchis perpétuellement à ma pratique pédagogique, à la meilleure façon de faire passer telle notion, à la manière de faire rentrer toutes les composantes de ma discipline dans le cadre horaire ridicule qui m'est fourni sans faire péter les sangles que j'ai serrées autour de la valise… j'ai que ça à faire de mettre en place un truc qui me ferait tout recommencer de zéro, alors que ce que je fais fonctionne.

Je n'empêche personne d'enseigner par compétences s'il le veut : la liberté pédagogique, c'est aussi fait pour les autres. Qu'on me laisse faire mes programmes sans me solliciter perpétuellement sur la dernière innovation à la mode. Je trouverai bien un moyen de faire en sorte qu'à l'arrivée, les cases soient cochées ou pas.

Et je ne crois pas au "vrai débat *qui fâche*" : c'est déjà souvent impossible à l'échelle de l'établissement, alors qu'on est une poignée de profs de la même matière.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Finrod le 19/2/2011, 11:42

Point de vue de l'UNSA (si vous voulez je veux bien perdre du temps à aller le rechercher sur le net.

1 - Il faut arrêter les notes, c'est elles le travail inutile.
2 - Le socle commun, on va improviser, on aimerait que ce soit plus précis, on se pose des question en ce moment. (et puis toutes ces suppressions de postes sont louches... blablabla) -> Donc quand même chez eux aussi ça mouline et ça s'interroge pour la rentrée.

@celeborn : il est évident q'un tel débat n'est possible qu'avec un nombre très restreint de personnes de bonne foi, et avec un modérateur solide.

Les profs, nous, sommes très indisciplinés.


Dernière édition par Finrod le 19/2/2011, 13:15, édité 1 fois

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Hermione0908 le 19/2/2011, 11:49

Pour aller dans le sens de Celeborn, je ne sais plus si je l'ai lu ici ou si c'est un collègue qui me l'a dit, mais un IPR (pas de lettres, en tout cas, ça c'est sûr) lui a dit que de toute façon, en appliquant les programmes et en enseignant comme on le fait actuellement, on est en mesure de valider les compétences du socle, puisque comme le disait Finrod, le niveau du socle est plus bas que le niveau des programmes. (ouhlà ! ma phrase est trop longue et bancale, mais je n'ai pas envie d'y retoucher, désolée Wink )

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

exemple de séquence pédagogique

Message par Invité le 19/2/2011, 11:55

@Serge a écrit:
Et sur ce nouveau topic, éclaire-nous aussi sur ce point précis. Quelles nouvelles pratiques as-tu expérimentées ?
Concrètement, qu'est-ce que ça a changé en positif pour toi ... et pour eux.
Penses-tu avoir le recul suffisant pour juger des retombées positives comme négatives ?

Bon, je viens d'arriver, je vais pas commencer à créer de nouveaux topics... les admins le feront s'ils trouvent cela pertinent.

Un exemple ?
En 6e (en géographie) les élèves doivent apprendre à nommer et à localiser les dix plus grandes villes du monde.
Bon, solution 1 : leur donner la carte et la leur faire apprendre par cœur. Jusqu'à ce que ça rentre ou que ça les écœure.
Solution 2 : essayer de passer par la pédagogie de projet.

Je propose à mes élèves un jeu de rôle : ils doivent conseiller une entreprise* (de ce que vous voulez !) qui veut s'implanter dans les dix plus grandes villes du monde et lui conseiller pour le lieu d'implantation de son siège social. Dans un premier temps, les élèves doivent me dire de quoi ils ont besoin pour réaliser leur travail : une carte, des données statistiques. Dans un deuxième temps, ils font la carte après avoir cherché les dix plus grandes villes (on peut les mettre sur des sites institutionnels de démographie et leur faire même utiliser un tableur pour apprendre à faire des tris, sinon, un bonne vielle liste de villes, classées par pays, avec les données suffit amplement). Dans un troisième temps, ils doivent présenter leur carte et justifier leur choix d'implantation du siège social.
Résultat : la carte est connue des élèves (de TOUS les élèves) à la fin du cours (ça c'est pour les connaissances) et en plus je peux évaluer leurs compétences à choisir les outils nécessaires à leur tâche, à sélectionner des informations dans un document, à réaliser une carte, à utiliser des ressources en ligne éventuellement), à justifier leur choix, à s'exprimer à l'oral....

Pensez vous que ce soit réellement "chronophage" ? Que j'ai sacrifié les connaissances au profit du socle ? ou que j'ai fait les deux à la fois ?
Je n'invente rien. Ça s'appelle la pédagogie de projet et Célestin Freinet faisait déjà ça avant la guerre de 14/18 !

Des exemples comme ça j'en ai à la pelle vu que je travaille le plus souvent de cette manière et si vous cherchez un peu, vous en trouverez des tas sur les sites et blogs des nombreux collègues qui font comme moi.

Quand au fait d'avoir du recul... je pense que trois années de pratique me permettent de l'avoir. Cependant, je ne peux parler que de la cohorte d'élèves que j'ai suivie, dans un collège moyen de banlieue urbaine. Je me garderais bien de généraliser. Mais il semble, à ce que je peux constater autour de moi, que c'est pareil ailleurs.


* j'ai pris l'exemple d'une entreprise mais c'est par facilité, pas par idéologie... Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Invité le 19/2/2011, 11:59

@Serge a écrit:
J'imagine que les manuels vont devoir s'adapter aussi très vite pour être en phase avec de nouvelles pratiques, non ?

Certains le font déjà (voir les éditions "Le Livre scolaire" : http://lelivrescolaire.fr/ )
J'ai personnellement rencontré des responsables pédagogiques d'éditeurs qui planchent sérieusement dessus.

Mais il faut avouer que c'est plus facile à faire dans les matières dans lesquelles les programmes ont été écrits après 2005 (technologie, HG) que pour ceux (lettres par exemple) qui sont aujourd'hui assez difficile à conjuguer avec le socle...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Celeborn le 19/2/2011, 12:05

milasaintanne a écrit:
Mais il faut avouer que c'est plus facile à faire dans les matières dans lesquelles les programmes ont été écrits après 2005

C'est-à-dire dans toutes les matières, alors.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Invité le 19/2/2011, 12:08

@Celeborn a écrit:
milasaintanne a écrit:
Mais il faut avouer que c'est plus facile à faire dans les matières dans lesquelles les programmes ont été écrits après 2005

C'est-à-dire dans toutes les matières, alors.

En lettre, le socle n'a pas été pris en compte. C'est plus difficile pour les collègue de faire le lien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Serge le 19/2/2011, 12:09

Des exemples concrets "d'activités complexes" en lettres ?
Quid du latin ?

En lettre, le socle n'a pas été pris en compte. C'est plus difficile pour les collègue de faire le lien..
Qu'est-on supposé faire alors ?

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Invité le 19/2/2011, 12:11

@Serge a écrit:Des exemples concrets "d'activités complexes" en lettres ?
Quid du latin ?

En lettres, une rédaction est déjà une situation d'apprentissage complexe !
J'imagine qu'en latin, qui est une langue, on doit pouvoir utiliser pas mal de choses déjà utilisé en LVE et qu'un travail avec des collègues d'histoire (voire des élèves de 6e) peut être utile... Mais je n'enseigne pas le latin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Hermione0908 le 19/2/2011, 12:21

milasaintanne a écrit:
@Serge a écrit:Des exemples concrets "d'activités complexes" en lettres ?
Quid du latin ?

En lettres, une rédaction est déjà une situation d'apprentissage complexe !
J'imagine qu'en latin, qui est une langue, on doit pouvoir utiliser pas mal de choses déjà utilisé en LVE et qu'un travail avec des collègues d'histoire (voire des élèves de 6e) peut être utile... Mais je n'enseigne pas le latin.

Dont acte. Je continue à travailler comme avant.
Parce que la pédagogie de projet en lettres... Je serais curieuse de voir comment je vais faire L'Odyssée ou Yvain de cette manière.


Dernière édition par Hermione0908 le 19/2/2011, 12:22, édité 1 fois

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par Celeborn le 19/2/2011, 12:22

milasaintanne a écrit:
En lettre, le socle n'a pas été pris en compte.

Si si, dans le préambule Razz

Merci, Xavier !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Socle de compétences... concrètement , en collège ?

Message par kensington le 19/2/2011, 12:25

@Celeborn a écrit:
@kensington a écrit:
C'est un problème aussi ça, "les échos"... A l'heure actuelle (depuis la rentrée au moins), on devrait tous être dans nos établissements à plancher sur les textes officiels, les consignes données, les ressources fournies et mettre en place tout ça du mieux qu'on peut et en conciliant ça autant que possible avec nos propres sensibiltés.

Mais on n'a pas que ça à faire ! Mince, je réfléchis perpétuellement à ma pratique pédagogique, à la meilleure façon de faire passer telle notion, à la manière de faire rentrer toutes les composantes de ma discipline dans le cadre horaire ridicule qui m'est fourni sans faire péter les sangles que j'ai serrées autour de la valise… j'ai que ça à faire de mettre en place un truc qui me ferait tout recommencer de zéro, alors que ce que je fais fonctionne.

Je n'empêche personne d'enseigner par compétences s'il le veut : la liberté pédagogique, c'est aussi fait pour les autres. Qu'on me laisse faire mes programmes sans me solliciter perpétuellement sur la dernière innovation à la mode. Je trouverai bien un moyen de faire en sorte qu'à l'arrivée, les cases soient cochées ou pas.

Est-ce qu'on peut décider soi-même de faire ou pas ce que disent les textes officiels (le socle en est un, c'est même une loi)? S'en arranger d'accord mais choisir ce qu'on applique ou pas... La liberté pédagogique s'exerce dans le cadre des programmes et instructions du ministère, ce qui laisse encore une marge de manœuvre.

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum