Un pléonasme est-il une lapalissade?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un pléonasme est-il une lapalissade?

Message par Amaliah le Jeu 7 Oct 2010 - 21:58

Bonne question, non, à 22h? En tout cas ça a fait l'objet d'un débat animé cet après-midi entre deux de mes 3° (un peu tordus, certes!)...
Qu'en pensez-vous si jamais vous en pensez quelque chose? scratch

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pléonasme est-il une lapalissade?

Message par Reine Margot le Jeu 7 Oct 2010 - 22:01

non, un pléonasme est une évidence,ou répéter la même idée mais une lapalissade est une maxime éculée, une sorte de proverbe,une idée "bateau" (La Palisse était connu pour son usage immodéré des dictons).


Dernière édition par marquisedemerteuil le Jeu 7 Oct 2010 - 22:01, édité 2 fois

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pléonasme est-il une lapalissade?

Message par invitéW le Jeu 7 Oct 2010 - 22:01

pour moi non : un pléonasme c'est dire 2 fois la même chose, une lapalissade, c'est dire une évidence

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pléonasme est-il une lapalissade?

Message par liliepingouin le Jeu 7 Oct 2010 - 22:02

là comme ça tout de suite à 22h je dirais non. Car le pléonasme c'est une expression redondante, alors qu'une lapalissade il me semble est une proposition... d'une logique imparable. (pour moi, la lapalissade c'est une tautologie, A=A)

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pléonasme est-il une lapalissade?

Message par Amaliah le Jeu 7 Oct 2010 - 22:49

En fait à bien y réfléchir, ne pourrait-on pas dire qu'un pléonasme peut être une lapalissade mais qu'une lapalissade n'est pas forcément un pléonasme. Un pléonasme comme "monter en haut" est également une lapalissade, non?

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pléonasme est-il une lapalissade?

Message par val09 le Jeu 7 Oct 2010 - 22:51

philip a écrit:pour moi non : un pléonasme c'est dire 2 fois la même chose, une lapalissade, c'est dire une évidence

+1

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pléonasme est-il une lapalissade?

Message par Amaliah le Jeu 7 Oct 2010 - 22:54

Ok si tout le monde est unanime! Smile

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un pléonasme est-il une lapalissade?

Message par JPhMM le Jeu 7 Oct 2010 - 22:56

@liliepingouin a écrit:là comme ça tout de suite à 22h je dirais non. Car le pléonasme c'est une expression redondante, alors qu'une lapalissade il me semble est une proposition... d'une logique imparable. (pour moi, la lapalissade c'est une tautologie, A=A)
(Simple opinion de mathématicien).
Une tautologie c'est effectivement A <=> A (A est équivalent à A)
Mais je pense qu'une lapalissade (ou truisme) c'est plutôt A => A (A implique A).
La différence ? il y a perte d'information dans une lapalissade (la vérité est donc évidente), pas dans un tautologie (dans laquelle, par définition, il y a équivalence stricte).

Non ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum