Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Fréquence des études linéaires

12 - 34%
7 - 20%
10 - 29%
6 - 17%
 
Total des votes: 35
avatar
amarok
Habitué du forum

sondage : LA ou linéaire

par amarok le Sam 9 Oct 2010 - 1:24
Je me doute que ça dépend des textes, mais selon quelle fréquence avez vous, grosso modo, recours à la lecture linéaire..? je n'avais pas encore "osé" en faire avec les élèves, mais ça me semble finalement très instructif car plus ça va moins ils convoquent le texte, et ça n'empêche pas d'y coupler un travail sur les plans possibles.
Merci pr vos remarques Smile
avatar
LNSAG
Niveau 10

Re: sondage : LA ou linéaire

par LNSAG le Sam 9 Oct 2010 - 6:52
Je fais une analyse linéaire pour les petits poèmes en général.

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux
avatar
Daniel
Niveau 9

Re: sondage : LA ou linéaire

par Daniel le Sam 9 Oct 2010 - 11:03
Je fais souvent du linéaire pour la poésie ou certains textes argumentatifs clairement progressifs..

Par contre, pour moi il n'y a pas à opposer LA et linéaire, car la LA peut être soit linéaire, soit composée, non ?
avatar
Mauvette
Expert

Re: sondage : LA ou linéaire

par Mauvette le Sam 9 Oct 2010 - 11:11
@Daniel a écrit:Je fais souvent du linéaire pour la poésie ou certains textes argumentatifs clairement progressifs..

Par contre, pour moi il n'y a pas à opposer LA et linéaire, car la LA peut être soit linéaire, soit composée, non ?

Tout pareil... Wink
avatar
ysabel
Devin

Re: sondage : LA ou linéaire

par ysabel le Sam 9 Oct 2010 - 14:55
la poésie, toujours en linéaire.

les autres textes, ça dépend. Quand ce sont des textes très riches sur lesquels on peut présenter plusiers pbq très différentes je fais en linéaire.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Mymi
Niveau 5

Re: sondage : LA ou linéaire

par Mymi le Sam 9 Oct 2010 - 17:58
J'expérimente les deux pour mes débuts !
C'est frustrant, car la lecture linéaire est me semble-t-il vraiment plus efficace pour les élèves, mais qu'elle nous prend beaucoup de temps selon les textes.
D'ailleurs question pratique, lorsque vous avez fait un gros travail linéaire, donnez vous le plan à remplir par exemple afin de "perdre moins de temps" ?

avatar
LNSAG
Niveau 10

Re: sondage : LA ou linéaire

par LNSAG le Sam 9 Oct 2010 - 18:18
Je fais a chaque fois une La composée parce que c'est ce qui est demandé au bac, cela leur donne des mécanismes (problématique, les différents axes, organisation des idées etc.)

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux
Invité
Invité

Re: sondage : LA ou linéaire

par Invité le Dim 10 Oct 2010 - 17:26
Je ne fais que la lecture analytique par axes car je veux les préparer au commentaire.
Mais je reconnais que certains textes se prêtent mieux au linéaire.
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: sondage : LA ou linéaire

par Violet le Dim 10 Oct 2010 - 17:27
@LNSAG a écrit:Je fais a chaque fois une La composée parce que c'est ce qui est demandé au bac, cela leur donne des mécanismes (problématique, les différents axes, organisation des idées etc.)

+ 1
avatar
amarok
Habitué du forum

Re: sondage : LA ou linéaire

par amarok le Dim 10 Oct 2010 - 18:09
Merci. Comme je sature un peu des LA, et pr varier les plaisirs donc!, je vais tenter ma 1ère linéaire sur un texte de Léry qui s'y prête bien!
avatar
LNSAG
Niveau 10

Re: sondage : LA ou linéaire

par LNSAG le Dim 10 Oct 2010 - 18:41
Mais amarok, une linéaire est une LA.

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: sondage : LA ou linéaire

par eliam le Dim 13 Nov 2011 - 11:19
Je ne pense pas que l'explication linéaire soit bannie à l'oral de l'EAF. J'en ai proposée quelquefois parce que le texte s'y prêtait mais les élèves ont demandé que je leur propose un plan en fin d'année car suivre le fil du texte leur posait problème.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: sondage : LA ou linéaire

par Iphigénie le Dim 13 Nov 2011 - 11:35
à propos de l'oral, voilà les consignes que j'ai trouvées sous la plume des IPR de l'académie de Lille.J'aimerais bien votre avis et savoir si on retrouve ces mêmes consignes dans d'autres académies:
· La réponse à la question : l’exposé
Cette première partie de l’oral est bien un exposé et non « une lecture
analytique » comme certains bordereaux l’indiquent encore. La lecture analytique est
une démarche de classe (collective et individuelle) qui accompagne les élèves dans
leur appropriation et leur construction du sens d’un texte. L’exposé de l’EAF est une
réponse organisée à une question : cheminement inverse de la lecture analytique
(puisque l’entrée dans le texte est imposée et que l’on ne part pas d’hypothèses de
lecture).
Ce parcours que suppose l’exposé sera forcément hésitant et lacunaire mais
nous n’attendons pas un commentaire composé oral (pas d’axes de lecture ni de
parties obligatoires). Il n’y a donc pas de méthode attendue si ce n’est « une
présentation logique » et le « suivi du projet » (B.O. du 8 janvier 2003).
Nous lisons encore trop souvent sur les bordereaux des remarques sur
« l’absence de plan», « l’oubli des axes », « la mauvaise méthode de l’introduction »
comme si l’introduction (encore très sacralisée) était annonciatrice de la
compréhension ou non de l’élève alors que très souvent, elle propose des
informations apprises par coeur (ce qui sera bien entendu mis au crédit du candidat)
mais sans intérêt particulier. L’absence d’introduction n’est donc pas en soi une
garantie de l’échec de l’exposé à venir ; cette absence n’a d’ailleurs pas à être pénalisée

Si vous vous reportez à l'ensemble du rapport, vous verrez d'ailleurs qu'il y a peu de choses à pénaliser, si ce n'est l'interrogateur qui ne pose pas les bonnes questions.
Cath
Bon génie

Re: sondage : LA ou linéaire

par Cath le Dim 13 Nov 2011 - 11:37
Je suis en LP, donc c'est un peu différent mais commencer par l'étude linéaire me parait de loin le plus logique, car cela permet d'expliquer le texte tout en voyant les subtilités de chaque phrase, (et c'est d'ailleurs comme cela qu'on découvre un texte, non?), et une fois que l'ensemble est vu et compris il est plus facile de dégager des axes et des thèmes qui seront les différentes parties d'un éventuel commentaire composé.
D'ailleurs j'ai assez d'ancienneté pour avoir vécu l'étude linéaire, puis la lecture méthodique, maintenant c'est la lecture analytique et ces changements me paraissent franchement artificiels.
Non, mais! Wink
Cath
Bon génie

Re: sondage : LA ou linéaire

par Cath le Dim 13 Nov 2011 - 11:40
D'ailleurs, après avoir interrogé ma fille, j'ai bien remarqué que si les élèves "lançaient" des hypothèses, la prof ne retenait que celles qui l'arrangeaient... diable
avatar
Lo
Enchanteur

Re: sondage : LA ou linéaire

par Lo le Dim 13 Nov 2011 - 11:41
Quoi, le manque d'intro n'est pas à pénaliser?
affraid
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: sondage : LA ou linéaire

par eliam le Dim 13 Nov 2011 - 11:45
Je viens d'assister à une réunion sur les nouveaux programmes : il nous a été dit que l'objectif de la L.A était de former des lecteurs autonomes et qu'il fallait construire avec eux l'analyse du texte, que proposer un plan très organisé était peu judicieux puisqu'il changerait fatalement en fonction de la question posée par l'examinateur. Il est donc bien question, d'après ce que j'ai compris, que l'élève organise son propos et introduise l'explication.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: sondage : LA ou linéaire

par Iphigénie le Dim 13 Nov 2011 - 11:48
Si j'ai bien compris, ils veulent par ce rapport, ramener l'oral (réponse à la question) à une simple question justement et plus une étude de texte.Il s'agirait juste d'exposer un point.
Ce qui était sans doute l'idée initiale,mais qui serait opérationnelle avec des agrégatifs, pas des bacheliers: c'est encore plus déconcertant pour les élèves que de suivre une démarche étudiée en classe;et à mon avis, ça confortera les élèves dans l'idée que le français c'est juste du blabla, et qu'il n'y a rien à apprendre.
D'ailleurs, l'écart entre les notes écrites et orales (qui poussent à relever l'écrit! les moyennes d'oral ne cessant d'augmenter, autour de 12/13 je crois pour les séries générales, ce qui manifestement est très gentil par rapport au niveau moyen de connaissances et d'élocution....) devrait interroger déjà sur le caractère très peu scientifique de cette évaluation.
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: sondage : LA ou linéaire

par eliam le Dim 13 Nov 2011 - 11:53
A l'oral, dans le jury auquel j'ai participé la moyenne de l'oral était à 11. Les IPR nous ont dit que rien n'était changé par rapport aux modalités des épreuves écrites et orales. Reste à voir les consignes que l'on nous donnera en juin...
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: sondage : LA ou linéaire

par Iphigénie le Dim 13 Nov 2011 - 11:58
vous n'avez pas eu de compte rendu de la dernière EAF?
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: sondage : LA ou linéaire

par eliam le Dim 13 Nov 2011 - 12:01
Moi ? Non
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: sondage : LA ou linéaire

par User5899 le Dim 13 Nov 2011 - 14:04
@iphigénie a écrit:à propos de l'oral, voilà les consignes que j'ai trouvées sous la plume des IPR de l'académie de Lille.J'aimerais bien votre avis et savoir si on retrouve ces mêmes consignes dans d'autres académies:
· La réponse à la question : l’exposé
Cette première partie de l’oral est bien un exposé et non « une lecture
analytique » comme certains bordereaux l’indiquent encore. La lecture analytique est
une démarche de classe (collective et individuelle) qui accompagne les élèves dans
leur appropriation et leur construction du sens d’un texte. L’exposé de l’EAF est une
réponse organisée à une question : cheminement inverse de la lecture analytique
(puisque l’entrée dans le texte est imposée et que l’on ne part pas d’hypothèses de
lecture).
Ce parcours que suppose l’exposé sera forcément hésitant et lacunaire mais
nous n’attendons pas un commentaire composé oral (pas d’axes de lecture ni de
parties obligatoires). Il n’y a donc pas de méthode attendue si ce n’est « une
présentation logique » et le « suivi du projet » (B.O. du 8 janvier 2003).
Nous lisons encore trop souvent sur les bordereaux des remarques sur
« l’absence de plan», « l’oubli des axes », « la mauvaise méthode de l’introduction »
comme si l’introduction (encore très sacralisée) était annonciatrice de la
compréhension ou non de l’élève alors que très souvent, elle propose des
informations apprises par coeur (ce qui sera bien entendu mis au crédit du candidat)
mais sans intérêt particulier. L’absence d’introduction n’est donc pas en soi une
garantie de l’échec de l’exposé à venir ; cette absence n’a d’ailleurs pas à être pénalisée

Si vous vous reportez à l'ensemble du rapport, vous verrez d'ailleurs qu'il y a peu de choses à pénaliser, si ce n'est l'interrogateur qui ne pose pas les bonnes questions.
Oui. On met 20/20, sauf si le candidat nous crache dessus ou nous frappe. Dans ce cas, nous le mentionnons au PV et nous mettons seulement 19/20.
Je n'ai jamais eu le moindre CR de quoi que ce soit.
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: sondage : LA ou linéaire

par Hannibal le Dim 13 Nov 2011 - 14:46
[quote="iphigénie"]à propos de l'oral, voilà les consignes que j'ai trouvées sous la plume des IPR de l'académie de Lille.J'aimerais bien votre avis et savoir si on retrouve ces mêmes consignes dans d'autres académies:
· La réponse à la question : l’exposé
Cette première partie de l’oral est bien un exposé et non « une lecture
analytique » comme certains bordereaux l’indiquent encore. La lecture analytique est
une démarche de classe (collective et individuelle) qui accompagne les élèves dans
leur appropriation et leur construction du sens d’un texte. L’exposé de l’EAF est une
réponse organisée à une question : cheminement inverse de la lecture analytique
(puisque l’entrée dans le texte est imposée et que l’on ne part pas d’hypothèses de
lecture).
Ce parcours que suppose l’exposé sera forcément hésitant et lacunaire mais
nous n’attendons pas un commentaire composé oral (pas d’axes de lecture ni de
parties obligatoires). Il n’y a donc pas de méthode attendue si ce n’est « une
présentation logique » et le « suivi du projet » (B.O. du 8 janvier 2003).
Nous lisons encore trop souvent sur les bordereaux des remarques sur
« l’absence de plan», « l’oubli des axes », « la mauvaise méthode de l’introduction »
comme si l’introduction (encore très sacralisée) était annonciatrice de la
compréhension ou non de l’élève alors que très souvent, elle propose des
informations apprises par coeur (ce qui sera bien entendu mis au crédit du candidat)
mais sans intérêt particulier. L’absence d’introduction n’est donc pas en soi une
garantie de l’échec de l’exposé à venir ; cette absence n’a d’ailleurs pas à être pénalisée

Le commentaire composé oral, c'est tout simplement la meilleure manière de traiter l'exercice, celle qui est la plus méthodique, la plus complète, et la plus cohérente. Les ipr le savent très bien, même à Lille. Ils peuvent toujours faire l'éloge de la bouillie, ça n'en reste pas moins de la bouillie.
avatar
saramea
Habitué du forum

Re: sondage : LA ou linéaire

par saramea le Dim 13 Nov 2011 - 18:27
Ce que j'ai l'habitude de faire:

1- On s'interroge sur le genre du texte (on retrouve les constituants du genre), l'époque (histoire d'éviter les contresens), l'idée générale
2- Analyse linéaire systématique
3- On trouve une problématique et on fait un plan. On recase rapido ce qu'on a trouvé dans l'analyse linéaire.
4- Quand on a le temps: on imagine une autre problématique et on trouve un autre plan
avatar
Carabas
Vénérable

Re: sondage : LA ou linéaire

par Carabas le Dim 13 Nov 2011 - 18:30
[quote="Hannibal"]
@iphigénie a écrit:à propos de l'oral, voilà les consignes que j'ai trouvées sous la plume des IPR de l'académie de Lille.J'aimerais bien votre avis et savoir si on retrouve ces mêmes consignes dans d'autres académies:
· La réponse à la question : l’exposé
Cette première partie de l’oral est bien un exposé et non « une lecture
analytique » comme certains bordereaux l’indiquent encore. La lecture analytique est
une démarche de classe (collective et individuelle) qui accompagne les élèves dans
leur appropriation et leur construction du sens d’un texte. L’exposé de l’EAF est une
réponse organisée à une question : cheminement inverse de la lecture analytique
(puisque l’entrée dans le texte est imposée et que l’on ne part pas d’hypothèses de
lecture).
Ce parcours que suppose l’exposé sera forcément hésitant et lacunaire mais
nous n’attendons pas un commentaire composé oral (pas d’axes de lecture ni de
parties obligatoires). Il n’y a donc pas de méthode attendue si ce n’est « une
présentation logique » et le « suivi du projet » (B.O. du 8 janvier 2003).
Nous lisons encore trop souvent sur les bordereaux des remarques sur
« l’absence de plan», « l’oubli des axes », « la mauvaise méthode de l’introduction »
comme si l’introduction (encore très sacralisée) était annonciatrice de la
compréhension ou non de l’élève alors que très souvent, elle propose des
informations apprises par coeur (ce qui sera bien entendu mis au crédit du candidat)
mais sans intérêt particulier. L’absence d’introduction n’est donc pas en soi une
garantie de l’échec de l’exposé à venir ; cette absence n’a d’ailleurs pas à être pénalisée

Le commentaire composé oral, c'est tout simplement la meilleure manière de traiter l'exercice, celle qui est la plus méthodique, la plus complète, et la plus cohérente. Les ipr le savent très bien, même à Lille. Ils peuvent toujours faire l'éloge de la bouillie, ça n'en reste pas moins de la bouillie.
Je trouve ça hallucinant, ce genre de consignes!
L'intro est "sacralisée"! Ben voyons! L'intro témoigne d'une logique, c'est une façon cohérente d'entrer dans le texte!
Ok, l'intro est souvent "apprise" par les élèves, du moins les élèves sérieux. Et alors? Ils ne vont pas en cours pour apprendre des choses, peut-être?

Ce que j'aime, c'est que ce ne sont pas les élèves qui sont jugés, mais bien les profs et leur façon de noter. "On voit encore trop souvent..." On dirait un rapport de jury du CAPES.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
Contenu sponsorisé

Re: sondage : LA ou linéaire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum